Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Un 3e Chapitre entre les gouttes, pour les Maîtres du pain à l’anis

    confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux,confrérie de l'ail rose de lautrec,mousquetaires du razèsLe souffle des boudègues est parvenu à repousser les nuages.

    A l'initiative de la Confrérie des Chevaliers du Tougnol, la magie de la multiplication des pains à l'anis a une nouvelle fois opéré, en présence de confréries voisines, invitées en Kercorb afin d’y célébrer le « tougnol » éternel. Ainsi s’ouvraient, samedi 2 juillet, les portes de l’Affenage, devant les ambassadeurs de la chapelle de St André-de-Roubichoux, de l'Ail rose de Lautrec, et des Mousquetaires du Razès.

    confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux,confrérie de l'ail rose de lautrec,mousquetaires du razès

    Après l’accueil assuré par Olivier Carbonneau, grand-maître, un cortège haut en couleurs a parcouru les cours Colbert, Sully et d'Aguesseau, accompagné en musique par Sophie et ses amis de l'Escola de Bodega de la Montagne Noire. Etaient également de la fête, écuyers et chevaliers du Château-Chalabre, Frédéric Paillard et son chariot, les Cavaliers de la Harde, et un petit ânon courageux dans le mauvais temps.

    confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux,confrérie de l'ail rose de lautrec,mousquetaires du razès

    confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux,confrérie de l'ail rose de lautrec,mousquetaires du razès

    Sous un ciel à ne pas mettre un « bodegaïre » dehors, Serge Fournié assurera avec brio sa fonction de guide attitré, jusqu’à l’ancienne halle aux blés et les tables d’un festin champêtre. Les corps régénérés entreprenaient sans peine le pèlerinage jusqu’au Château de Mauléon, pour la visite et l’adoubement dans la salle d’armes. La note finale de cette journée permettait de délivrer les candidats engagés dans la Xe édition du concours de « tougnol ». A l’heure de l’angélus, les papilles d’un jury d’experts consacraient la production de Jean-Pierre Rey, et plaçaient Marie-Annick Serrus-Crampagne et Manon Carbonneau, sur la deuxième marche du podium.

    confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des compagnons de saint andré de roubichoux,confrérie de l'ail rose de lautrec,mousquetaires du razès 

    Un album-photos 3e Chapitre du Tougnol 2016 a été mis en ligne.

  • Puivert : Conte musical au Musée du Quercorb

    musée du quercorbPierrol Soula, musicien troubadour, accompagnera Rachel Salter.

    Dimanche 17 juillet à 15 h, Rachel Salter, conteuse, propose un après-midi conte au musée du Quercorb à Puivert, avec quatre petits contes : l'étrange histoire de Jean du Pré, la colombe de Saint-Benoît, Fraise des Bois et Comment Azalée a retrouvé sa voix.

    musée du quercorbEn voici l’histoire : Une petite fille, née avec une colombe dans le cœur, comprend le langage des oiseaux… Un jeune chasseur voit sa femme disparaître au clair de la lune… Le seigneur de Puivert, face à sa fille muette, organise un concours de musique pour briser ce silence si pesant…. Une jeune femme désirant tellement avoir une fille, est prête à voir une sorcière, qui lui prépare un élixir mystérieux...

    Ce sont quelques personnages fabuleux tirés de cette collection originale des contes inspirés par la magie du Quercorb. Les contes sont écrits et racontés par Rachel Salter (photo ci-contre), accompagnée de Pierrol Soula, musicien troubadour aux notes colorées, qui jouera du saz, de la vielle à roue ou encore du hammer dulcimer.

    Tarif : 5 €, gratuit pour les moins de 12 ans. Renseignements au 04 68 20 80 98.

  • Un jour sur le Tour

    A la frontière de l'Ariège et de l'Aude, la bosse de Sainte-Foi a servi de rampe de lancement au peloton des coureurs du Tour de France, en route pour le lac de St Ferréol et Revel. C'était hier, mardi 12 juillet, et de Sainte-Foi à Lacoume en passant par Plavilla, les Chalabrois étaient présents pour donner de la voix, au passage de la caravane et des cracks du pédalier, en provenance des Escaldes.

    tour de france 12 juillet 2016

    Mickey Mouse et...

    tour de france 12 juillet 2016

    ...Urvic, fidèles sur les routes du Tour,...

    tour de france 12 juillet 2016

    ... ont reçu le renfort de la coquette ambassadrice d'une marque de semences.

    tour de france 12 juillet 2016

    Pendant ce temps, à Sainte-Foi, quinze hommes comptent six mn d'avance sur le peloton.

    tour de france 12 juillet 2016

    Derniers mètres en Ariège, Vincenzo Nibali et le maillot Arc-en-ciel emmènent l'échappée.

    tour de france 12 juillet 2016

    Greg Van Avermaet (BMC), semble invité par Peter Sagan, à prendre un relais.

    tour de france 12 juillet 2016

    Sylvain Chavanel derrière Tony Gallopin (Lotto Soudal), apprécie les encouragements du kop Direct Energy.

    tour de france 12 juillet 2016

    Mikel Landa (Sky), et Stephen Cummings, vainqueur au lac de Payolle, sont dans la bonne échappée.

    tour de france 12 juillet 2016

    Thomas Voëckler en tête d'un peloton en chasse.

    tour de france 12 juillet 2016

    tour de france 12 juillet 2016

    Jarlinson Pantano et Martin Elmiger (IAM Cycling), devant Yohann Gene et Bryan Coquard (Direct Energy). Ce dernier est resté attaché aux chaussures à lacet. 

    tour de france 12 juillet 2016

    Un maillot jaune bien à l'abri, encadré par la Sky Team.

    tour de france 12 juillet 2016

    Vasil Kiryienka veille, dans la roue de son leader Chris Froome.

    tour de france 12 juillet 2016

    En ligne, les AG2R cravachent en milieu de peloton.

    tour de france 12 juillet 2016

    Une main sur le guidon, une main sur le bidon.

    tour de france 12 juillet 2016

    Des cuisses, du jarret, un vélo, ingrédients d'une fête toujours aussi populaire.

    tour de france 12 juillet 2016

    Rendez-vous en 2017.

  • Pierrot Calvet nous a quittés

    pierrot calvet

    Le 19 mars 2003, Pierrot Calvet avait reçu la Médaille du Combattant.

    La communauté chalabroise rendait dernièrement un hommage à Pierre Calvet dit « Pierrot », décédé lundi 20 juin à l’âge de 79 ans. Né le 17 février 1937 à Chalabre, où il effectuera toute sa scolarité, « le terrible aux yeux bleus », tel était son surnom, entrera dans la vie active avec Eugène, son père, coupant du bois durant près de deux ans. Il intègre ensuite les effectifs de la manufacture de chaussures Canat, jusqu'à l’âge de 18 ans. Dans le même temps, il porte haut les couleurs de l’équipe chalabroise de rugby, aux côtés de Jean, Joseph et Georges, ses frères. Cette passion lui vaut le titre de Champion de France Promotion en 1955-1956, acquis avec l’USC XV sur le stade Albert-Domec (photo ci-dessous). Une pelouse qu’il retrouvera en signant une licence à l’ASC XIII. International junior, il est remarqué par un dirigeant du club de Bourges XV, et c’est le départ pour le Cher, en compagnie de son frère Georges.

    pierrot calvetDe gauche à droite. Debout : Jacques Roques, Jean Calvet, Joseph Calvet, Pierrot Calvet, Georges Calvet, Robert Barbe. Accroupis : André Sicre dit « Le Lympe », Antoine Melliès, Raymond Rivals, Roger Raynaud, J. Castillo, Jean Garros, François Sanchez. 

    Un nouveau cadre, et de nouvelles activités pour Pierrot, qui endosse la tenue de facteur, avant de poursuivre sa carrière à France Télécom. Dans l’intervalle, il rejoindra le contingent des appelés mobilisés durant la guerre d'Algérie, et à son retour, il retrouve Geneviève pour fonder un foyer. Le temps de la retraite venu, il réalise un de ses vœux les plus chers, revenir à Chalabre, pour retrouver ses amis et ses souvenirs. Très actif, il rejoint le milieu associatif, prêtant sa voix à la chorale Eissalabra, avant d’accepter la présidence du club du 3e Age. Sportif dans l’âme, il affectionnait les randonnées sur ces montagnes qui lui avaient si longtemps manqué.

    La cérémonie célébrée le jeudi 23 juin en l’église Saint-Pierre, a permis d’honorer sa mémoire. Ses amis de la chorale Eissalabra interprétant ses chants favoris, avant qu'un cortège précédé par le drapeau de la Fnaca, ne l'accompagne jusqu'au caveau familial. En ces tristes circonstances, sincères condoléances à Geneviève son épouse, à Marie-Christine, Fabienne et Philippe ses enfants, ses petits-enfants et arrière petits-enfants, à son frère Joseph, à toutes les personnes que ce deuil afflige. 

  • Du Blau au Chalabreil

    Carnet noir.

    germaine jouliéLa cérémonie des obsèques religieuses de Madame Germaine Joulié, mère et belle-mère de Christiane et Joseph Mamet, décédée à l’âge de 98 ans, sera célébrée aujourd’hui lundi 11 juillet à 15 h, en l’église Saint-Pierre de Chalabre, suivie de l’inhumation au cimetière du village.

    Condoléances.

    germaine joulié

    Nous nous associons à la peine des familles qui viennent de perdre un être cher. Mardi 5 juillet, un dernier hommage a été rendu à Madame Lydie Jammet épouse Amouroux, décédée à l’hôpital des Hauts-de-Bon-Accueil. Ce même jour, étaient célébrées à Thiant (Nord) où il résidait, les obsèques civiles de Monsieur Michel Colonges, décédé à Valenciennes à l'âge de 77 ans. Sincères condoléances à toutes les personnes affectées par ces disparitions.

    Célébration du 14 juillet.

    A l'occasion de la célébration de la fête nationale, Jean-Jacques Aulombard, maire, invite les Chalabroises, les Chalabrois et leurs invités, à se retrouver devant la mairie, jeudi 14 juillet à 11 h. Le cortège constitué cours Sully, se rendra au monument aux Morts pour un dépôt de gerbe, avec un accompagnement musical assuré par la formation Batucada. Cette manifestation sera clôturée par un apéritif dînatoire sous la halle, avec toute la population.

    germaine joulié

    Archives, 14 juillet 2015

  • C’était hier : Une page s’est tournée sur le zinc du café de la Paix

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 2 juillet 1996.

    café de la paixBetty arrive, José s’en va (photo archives, Juin 1996).

    Dimanche 30 juin, de l’autre côté du Channel, à l’heure où prenait fin sur les terres anglaises, l’Euro 96 de football, la cloche sonnait dans les pubs, invitant les sujets da sa majesté à commander une dernière pinte. Et dans le même temps, notre ami José Sanchez prenait lui aussi les dernières commandes, depuis son comptoir du café de la Paix.

    Ceux qui n’étaient pas dans la confidence, auront sûrement imaginé que José voulait sacrifier à une de ces traditions bien britanniques, en réalité José faisait tout simplement ses adieux à une fidèle clientèle, qui le trouvait invariablement depuis quinze ans dans un lieu public très fréquenté du cours Colbert. José s’en va donc sous d’autres cieux, plus précisément à Saverdun (Ariège), où il veillera désormais aux destinées du café des Sports.

    En lui adressant nos meilleurs vœux de réussite en terre ariégeoise, nous n’oublierons pas de le remercier pour sa précieuse collaboration. Ex dernier rempart de l’USC XV, il s’était récemment reconverti dans la chronique sportive, et ses commentaires avertis permettaient à nos lecteurs de suivre au fil des dimanches, les pérégrinations de l’US Kercorb.

    José s’en va et c’est Fred et Betty qui arrivent, l’occasion pour nous d’annoncer qu’ils vous attendent nombreux le samedi 6 juillet à partir de 19 h au café de la Paix, ils seront ravis de débuter l’été dans la bonne humeur en festoyant avec vous.        

  • C’était hier : Les Foulées du Kercorb en cure à Rennes-les-Bains

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 10 juillet 2006.

    foulées du kercorbChristian, Guillaume, Hervé et Thierry, un quatuor motivé peu avant le départ, et qui a fini par un plongeon dans la piscine (photo archives 1er juillet 2006).

    Après leur participation aux Six heures de Pomas organisées en juin dernier par le président Pierre Artozoul, les coureurs de fond chalabrois remettaient le compteur à zéro du côté de Rennes-les-Bains. Le temps de remonter le lit de la Saltz, de saluer Nicole Bennavail, cheville ouvrière d’une animation chère à la cité thermale, et le quatuor s’alignait au départ des Six heures de Rennes. Sous le soleil ardent d’un premier jour de juillet, la ronde annoncée réservait une première surprise, seules quatre équipes avaient validé leur engagement, aux côtés de quatorze concurrents individuels. Les duels allaient être serrés, d’autant que les concurrents présents sur la ligne place des Deux-Rennes, avaient en un clin d’œil recensé les dossards à surveiller. Parmi eux, une redoutable équipe des Pacoulix, dépêchée à Rennes tandis qu’un fort contingent du club était annoncé sur les crêtes du Pays Basque, du côté d’Espelette.

    Un team joker de luxe en réalité, sorti de la manche par le duo de présidents et tacticiens Daniel Tédo-Jean-Pierre Panont, qui allait enlever cette édition des Six heures en effectuant 87,790 km. Marion Zanin, François Bueno, Jean-Luc Viéro et Michel Willems bouclaient donc la ronde en vainqueur, juste devant les Foulées du Kercorb, et la Maison Christina. Malgré un départ canon de Guillaume Pons, la formation chalabroise composée par ailleurs de Hervé Taurin, Thierry Noy et Christian Moralès, terminait à un tour des vainqueurs, soient 28 boucles pour 84,760 km. Une belle bagarre prenait fin aux alentours de 17 h, conclue par un plongeon dans la piscine des Thermes. L’ensemble des concurrents se retrouvait ensuite sur le podium où l’équipe de Nicole Bennavail procédait à la remise des prix.

    Après Rennes, les représentants du Kercorb étaient attendus en Roussillon où ils ont pris le départ du 10 km de Salses-le-Château, couru au pied des fortifications de Vauban.