Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 3e Chapitre du Tougnol

    A l'initiative de la Confrérie des Chevaliers du Tougnol, une tradition instaurée en juillet 2001 et remise au goût du jour en 2013, sera au centre des animations le samedi 2 juillet prochain. Il s'agira pour le président Olivier Carbonneau et son équipe, de célébrer le 3e Chapitre du Tougnol, en compagnie de la Confrérie de l'Ail Rose de Lautrec et de la Confrérie des Mousquetaires du Razès.

    confrérie des chevaliers du tougnol

    (Photos archives, Mai 2014)

    Le programme des festivités a été établi comme suit : 9 h, réception des confréries dans la demeure ancestrale autour du petit déjeuner, accompagné de son fameux « tonhol », pain à l’anis. 9 h 45, mise en tenue, 10 h, sortie en cortège des Confréries pour la visite guidée de la bastide en compagnie de « l’escola de bodega » (photo ci-dessous), du centre équestre de Lambarado, des écuyers et chevaliers du Château-Chalabre. 11 h 30, présentation du Chapitre, des intronisés et des confréries, sous la halle.

    confrérie des chevaliers du tougnol

    A 12 h 30, apéritif et festin champêtre à la broche sous la halle. De 15 h à 17 h, thé dansant musette. A 15 h, pèlerinage jusqu’au Château-Chalabre, pour la visite et l’adoubement dans la salle d’armes. 17 h, concours du plus délicieux tougnol, avec remise du bouclier et récompenses sous la halle. 18 h 30, vin d’honneur et dégustation du fameux tougnol. Dimanche 3 Juillet de 7 h à 18 h, vide-grenier sur les cours (animation, buvette, restauration).

    confrérie des chevaliers du tougnol

  • Comment réduire le gaspillage alimentaire ?

    Lors du premier semestre 2009, l’association « Eco-Citoyenneté » basée à St Jean de Paracol, avait conduit l’opération « Foyers témoins », pour le compte de la campagne nationale « Réduisons vite nos déchets, ça déborde ».

    Dans le cadre de ses activités sur l’alimentation et les déchets, et à la demande de la DRAAF LRMP (Direction régionale de l’agriculture, l’alimentation et la forêt Languedoc Roussillon Midi Pyrénées), l’association vient de se voir confier la mission d’organiser une Opération Foyers Témoins (OFT), sur le gaspillage alimentaire, de préférence auprès de familles avec enfants.

    Le défi est de réduire le gaspillage alimentaire de chaque foyer  de 15 %. Il s’agira dans un premier temps de réaliser un diagnostic des quantités et catégories d’aliments non consommés au foyer. Les mesures permettant de réduire ce gaspillage le plus efficacement possible (qui ne seront pas les mêmes pour chaque foyer), seront ensuite identifiées, puis mises en œuvre. Enfin, l’efficacité de ces mesures pourra être évaluée.

    Un appel à participation est lancé, les familles de Chalabre et des environs sont invitées à prendre part à ce défi, entre septembre et décembre 2016 : « Réaliser des économies en réduisant le gaspillage alimentaire – un projet pour vous et votre famille ? ». Une réunion de présentation aura lieu le vendredi 1er juillet à 18 h, salle de la place Charles Amouroux, au cours de laquelle chacun pourra poser ses questions et décider s’il souhaite participer.

    eco-citoyenneté,opération foyers témoins

  • C’était hier : Les pompiers en manœuvre à l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 13 juin 2006.

    caserne jean-cabanier,hôtel-dieu saint-jacquesLes hommes de l’adjudant-chef Stéphane Ferrier ont travaillé les méthodes d’évacuation d’urgence (photos archives juin 2006)      

    Les pensionnaires du centre de secours Jean-Cabanier effectuaient dernièrement un exercice grandeur nature dans l’enceinte de l’hôpital local, ancienne résidence des sœurs de Saint-Joseph de Cluny. Cette manoeuvre a permis aux jeunes sapeurs-pompiers de se mettre en situation dans un établissement qui héberge près de 70 personnes en résidence permanente.

    Sous la conduite de l’adjudant-chef de corps Stéphane Ferrier, ils ont d’abord procédé à un repérage des lieux, avant la mise en sécurité des divers points susceptibles de présenter un danger immédiat (conduites de gaz, alimentation électrique).

    caserne jean-cabanier,hôtel-dieu saint-jacques

    L’équipe se scindait ensuite en deux groupes, l’un chargé de déployer le matériel, tandis qu’une deuxième section procédait à une simulation d’évacuation par l’escalier extérieur (photo ci-dessus). Aidés dans leur exercice par le personnel soignant de l’établissement, les sapeurs chalabrois ont parfaitement bouclé les objectifs fixés lors du briefing de début de journée. L’équipe au complet se rendait ensuite sur la colline de Bon-Accueil où l’hôpital de demain devrait ouvrir ses portes en 2007 (photo ci-dessous).

    caserne jean-cabanier,hôtel-dieu saint-jacques

    La visite guidée sur le chantier d’une résidence bâtie de plain pied sur une superficie de 3360 m², a laissé présager de la tenue de manœuvres d’envergure dans un futur très proche. Au terme des exercices, les soldats du feu se sont retrouvés autour d’une grillade partagée dans le jardin de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques.

    caserne jean-cabanier,hôtel-dieu saint-jacques

    caserne jean-cabanier,hôtel-dieu saint-jacques

  • Suzon Poincheval nous a quittés

    suzon poinchevalLe visage souriant de Suzon va manquer.

    Un émouvant hommage était rendu dernièrement à Suzon Poincheval, née Alègre, enlevée à l’affection des siens et de ses nombreuses amitiés, dans sa 73e année. Généreuse, vivante, chaleureuse, disponible, elle laisse derrière elle une communauté désemparée par sa disparition brutale.

    Suzon Alègre s’était éloignée jeune de la cité chalabroise, où elle était née le 25 février 1944, pour découvrir d’abord le pays normand. Ce qui ressemblait alors à un petit exil, ne sera que le début d’une belle vie d’aventures, familiales, amicales, professionnelles, partagées aux côtés d’Alain Poincheval, avec qui elle fonde un foyer le 12 avril 1966. Deux enfants vont grandir et elle prépare dans le même temps, son avenir professionnel. La Normandie, le Midi, la Bretagne, l’Auvergne, autant de destinations qui lui offriront « une vraie vie », telle qu'elle la désirait, et qu'elle rendait riche pour tous ceux qui la côtoyaient et l'accompagnaient, de près ou de loin. Sa fonction de cadre des services économiques et logistiques l’emmènera au final jusqu’aux Pyrénées-Orientales, et Les Escaldes, où elle prendra sa retraite en 2005.

    Un temps libre dont elle va profiter dans le cadre du village natal qu’elle retrouve, et où elle s’investit dans des groupes et associations, comme les Restos du Cœur, le comité des fêtes, la restauration de la Chapelle du Calvaire, et bien autres activités et contacts, membre du jury du concours de tougnol, animatrice des ateliers tricot. Suzon Poincheval avait souhaité faire un don d’organe, « ses yeux vont continuer à regarder le monde».

    En ce premier vendredi de juin, de très touchants témoignages de sympathie ont accompagné Suzon pour un dernier voyage. En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à Alain, son mari, à Guillaume et Annabel ses enfants, à ses petits-enfants, à ses frères et soeurs, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

    Ode à Suzon

    suzon poinchevalHier soir quand le soleil se couchait et que la lune s'éveillait derrière les larmes des nuages,

    Suzon m'a dit :

    « Alain, fais moi un papier »,

    Comme le petit prince a dit :

    « Monsieur, dessine moi un Mouton »

    Alors j'ai dessiné, dessiné,

    Et mon Petit prince s'est mis à danser sur le papier,

    Il sautait de planète en planète et c'est lui qui dessinait dans ma tête.

    C'était comme un feu d'artifice, il n’y avait ni printemps, ni été, ni automne, ni hiver,

    Le ciel était si pur, le temps était absent,

    Ses yeux étaient si clairs,

    Il y avait la vie.

    La lumière, la couleur et le vent les avaient et les ont clairsemés dans l’antre de l’en dedans.

    Les planètes étaient des espaces de bonheur,

    Des vibrations d'amour,

    Des rêves éveillés, des matins de rosées, des perles de gouttes d’eau,

    Des amours enlacés.

    Ce fut un grand voyage spiralique où l’univers flottait.

    Mon Petit Prince me tenait la main pour que je lui dessine encore et encore les rives du décor. Sa douce voix me chantait viens, viens,

    « Là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté ».

    Et puis il s'est assis pour regarder l'azur et son soleil couchant loin des fracas du monde

    et des déchirures du temps.

    La vie rien que la vie d'un Petit Prince devenu si grand,

    C'était Suzon

    Bergère des moutons,

    Gardienne du rire des Enfants.

    Ton Alain 

  • Les Foulées du Kercorb sont de retour

    foulées du kercorbLa perception de shorts et débardeurs est imminente (Photos Marc Cros).

    Le vendredi 10 octobre 1997, les coureurs de fond locaux, ardents défenseurs du « tougnol » et fervents adeptes de l’effort solitaire, annonçaient la naissance du club des « Foulées du Kercorb ». Autour de Thomas Cuaresma (trésorier), Jean Plauzolles, Patrice Rodriguez, Christian Moralès (président), Patrick et Monique Rault, José Navarro (secrétaire), l’association créée avec le soutien des Pacoulix, représentés par Jean-Pierre Panont et Michel Rouch, enchaînera les entraînements et les compétitions, jusqu’en septembre 2008, date de sa mise en sommeil.

    foulées du kercorbMarie-Françoise Discala, Malaury Cros, Jean-Pierre Silvestre, un nouveau trio pour les Foulées.

    Une bonne nouvelle est arrivée le samedi 11 juin dernier, lorsque qu’une réunion en mairie, a permis au club de sortir enfin de sa léthargie. En présence de Bruno Carbonnel et de Gérard Canal, adjoints au maire, une assemblée de marcheurs et de fondeurs s’est dotée d’un nouveau bureau composé comme suit : président Jean-Pierre Silvestre, secrétaire Marie-Françoise Discala, trésorière Malaury Cros. L’objectif que se fixe la nouvelle équipe est de réunir les amateurs de course à pied mais aussi les marcheurs, afin de pratiquer en groupe, un sport de détente. L’organisation d’une manifestation sportive a également été envisagée.

    Félicitations et bon vent à la nouvelle équipe !

  • Fête de la Saint-Jean à Roubichoux

    roubichoux,christophe roncalliLe hameau de Roubichoux sera en fête samedi 25 juin, à l’occasion d’une soirée musicale qui aura pour cadre le théâtre de verdure. Le 1er acte de ce rendez-vous est programmé à 18 h, avec la prestation de Louis Delort, finaliste de « The voice », and the Sheperds. Une pause repas interviendra de 20 h à 21 h 30, avant le concert-spectacle de Christophe Roncalli, « Jean le Lent ». De 23 h à minuit, grand feu de la Saint-Jean au pied du clocher de l’église Saint-André, face au bûcher de Montségur. De minuit à 2 h, « Danse music », pour tous ceux qui le souhaitent.

    Dans le prolongement de la fête de la musique, voici le programme des concerts donnés tout au long de l’été par Christophe Roncalli : 8 juillet à Alaigne (cour d'honneur de la mairie, 20 h 30), 25 juillet à Pradelles-Cabardès (21 h), 30 Juillet à Saint-Hilaire (cloître de l’abbaye, 21 h). Le 6 août à Baraigne (21 h), le 21 août à Mézerville (cour du château, 18 h), le 3 septembre à Rennes-les-Bains (21 h), le 15 octobre à Alairac (21 h).

    Pour tout enseignement complémentaire contacter Elisabeth Ferrier, au 06 14 72 60 60 ou, elisabeth.ferrier15@orange.fr

  • Carnet noir

    La cérémonie des obsèques religieuses de Monsieur Pierre Calvet, dit « Pierrot », décédé à l'âge de 79 ans, sera célébrée jeudi 23 juin à 11 h, en l’église saint-Pierre de Chalabre, suivie de l’inhumation au cimetière du village.

    pierre calvet