Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Festival Chalabre en Sérénade : Une 3e édition du 5 au 9 août

    chalabre en sérénade 2020L’équipe autour de Raymond Crampagne, prête à relever nouveau challenge.

    L’assemblée générale de l’association Chalabre en Sérénade s’est tenue samedi 8 février place Charles-Amouroux, où le président Raymond Crampagne a salué la présence d’une assistance venue en nombre. Le bilan moral a permis de mettre en lumière le succès grandissant de cette animation phare de l’été en Chalabrais, qui voit amoureux et artistes du monde entier, effectuer un pèlerinage annuel au cœur du Kercorb.

    Sous l’égide de Vinx, artiste franco-américain, sérénades aux balcons, animation de rues, échanges professionnels, amicaux et internationaux, jazz-club, défilé de mode et gospel, auront contribué à faire grandir un rendez-vous qui fédère de nombreux bénévoles, autour de la décoration, et de l’accueil des artistes et des techniciens. Lesquels goûtent et plébiscitent la gastronomie locale, tout en assurant la réussite d’un événement qui aura régalé près de 500 personnes lors de l’ouverture du festival et les Sérénades aux balcons (contre 250 en 2018). Avec un concert de clôture sous la halle, offert à un public de 800 personnes (500 en 2018).

    Avant de conclure, le président Raymond Crampagne adressait ses remerciements aux nombreux artisans du festival : « Ces remerciements sont ceux d’un vieil Ariégeois élevé à l’école laïque de la IIIe république. Ils viennent du fond du cœur, ne sont pas langue de bois ».  

    Après l’énoncé du bilan financier par Jennifer Smith Parrette, quitus était donné avant l’élection d’un nouveau bureau qui se compose comme suit : président Raymond Crampagne, secrétaire Fabienne Canal, trésorier Jean-Jacques Desmet.

    En conclusion et à travers une vidéo proposée à l’assemblée (photo ci-dessous), Fred Bourdy a assuré la présentation du programme de l’édition 2020, qui se tiendra du mercredi 5 au dimanche 9 août.

    chalabre en sérénade 2020

    chalabre en sérénade 2020

  • Elections municipales : La liste « Chalabre au centre » s'adresse aux concitoyens

    A la faveur des prochaines élections municipales qui se tiendront les dimanches 15 et 22 mars prochains, la liste Chalabre au centre, emmenée par Jacques Mamet, souhaite s'investir au service de la capitale du Kercorb, des Chalabroises et des Chalabrois. A trois semaines du 1er tour, ces derniers sont invités à prendre connaissance de la profession de foi d'un collectif qui se présentera dans les jours à venir.

    municipales 2020 chalabre

    Une équipe motivée qui s'engage avec conviction pour les Chalabroises et les Chalabrois !

    Chalabroises, Chalabrois, chers concitoyens.

    Au lendemain des prochaines élections municipales du mois de mars, une nouvelle équipe sera chargée de la gestion de notre village pour les six prochaines années. Les femmes et les hommes qui constituent la liste de « Chalabre au centre » s'engagent afin de donner aux électeurs de la commune la possibilité d'exprimer un choix.

    Notre proposition, nous l'exprimons en répondant à trois questions, questions que vous êtes légitimement en droit de vous poser : Pourquoi ? Comment ? Quoi ?

    Pourquoi ?

    Nous souhaitons incarner un choix, un engagement responsable et la volonté d'agir pour l'intérêt général de la commune.

    D'abord, parce que Chalabre au Centre souhaite proposer une alternative démocratique aux Chalabroises et aux Chalabrois pour que ces derniers puissent exprimer leur choix lors des prochaines élections municipales. L'échéance électorale à venir va engager la destinée de notre village pour les six prochaines années. Il nous parait donc essentiel que le débat démocratique soit réel face aux enjeux déterminants pour l'avenir de la « prima kercorbis civitas ».

    Ensuite, parce que nous partageons avec beaucoup de nos concitoyens le sentiment que, peut-être, tout n'a pas été mis en oeuvre dans la conduite et la réalisation de dossiers pourtant jugés importants, voire vitaux pour Chalabre. Sans jeter une pierre dans le jardin de l'équipe sortante, nous pouvons légitimement penser que, par exemple, toutes les pistes pour maintenir une boulangerie dans le village n'ont pas été explorées. Dans un domaine plus sensible encore, l'échec, s'agissant de la construction d'une maison de santé, fait également débat. Ce dossier fait d'autant plus débat que l'on semble se démener par ailleurs pour la création d'un musée minéralogique. Nous n'avons rien contre ce projet, à la différence qu'il ne constitue pas pour nous une priorité de nature à maintenir l’attractivité de notre village.

    De même, une partie non négligeable de la population exprime régulièrement son insatisfaction vis à vis de la communauté des communes des Pyrénées Audoises. L'augmentation sensible du coût du collectage des ordures ménagères, corollaire de la mise sous tutelle du budget, constitue probablement le pic du mécontentement. Depuis son rattachement à l'intercommunalité, beaucoup pensent que nous sommes devenus les parents pauvres de l'entité.

    D'aucuns évoquent un dénigrement inacceptable eu égard au passé de chef de lieu de canton de Chalabre.

    Enfin, ce constat établi, nous ne pouvions nous résigner à rester spectateurs d'un déclin que personne ne veut envisager.

    C'est un engagement courageux et je tiens à remercier très sincèrement celles et ceux qui nous font confiance en rejoignant la liste de Chalabre au Centre.

    Comment ?

    Nous baserons notre mode de fonctionnement sur la communication et l'écoute. Nous rechercherons systématiquement l'équilibre entre une gestion rigoureuse des fonds de la commune et les investissements raisonnés, mais néanmoins indispensables au développement de Chalabre. Nous serons attentifs au respect de l'environnement. Nous nous engageons à mettre toute notre volonté et toute notre détermination pour maintenir, à minima, et améliorer, dans toute la mesure du possible, les conditions de vie de nos concitoyens.

    Nous proposons un modèle différent, notamment en ce qui concerne le fonctionnement et la communication. L'expression démocratique ne doit pas se limiter aux résultats des prochaines élections municipales.

    D'une part, en s'engageant derrière la tête de liste, les colistiers ne donnent pas un blanc seing au futur maire et à une équipe restreinte qui ensuite décideraient seuls, mettant devant le fait accompli le conseil réuni uniquement pour valider ses décisions.

    D'autre part, en votant majoritairement pour une liste, les Chalabroises et les Chalabrois sont en droit d’attendre ensuite que l'édile et le conseil les associent aux décisions importantes qui engagent la vie de la cité. Il est du devoir des élus de rendre compte de leurs actions et de susciter la participation du citoyen à la prise de décision.

    Ainsi, nous entendons nous appuyer sur une communication développée, tant en interne que vers les habitants de la commune. Cela va se traduire par une implication au quotidien de tous les conseillers ; il n'est pas question de mettre en place un conseil municipal en partie « fantoche », réduit à l'état de faire valoir. La réflexion de tous les membres du conseil sera sollicitée et, au-delà de leur investissement personnel, chacun agira en véritable relais pour présenter et expliquer à la population les projets envisagés, mais également pour capter l'avis général. Nous partageons l'idée que plus le nombre de personnes associées à la réflexion est important, plus les chances de prendre les bonnes décisions augmentent. Nous serons pragmatiques et consensuels. La communication c'est également l'écoute, nous ferons tout

    pour accroître la participation de nos concitoyens au débat pour tous les projets structurants. Les Chalabrois issus des communautés étrangères, implantés dans notre village, ne seront pas oubliés. Un référent particulier sera nommé au sein du conseil pour favoriser les échanges dans ce domaine.

    S'agissant de la gestion des ressources financières de notre commune, nous nous engageons à toujours effectuer une analyse préalable entre le coût de l'investissement projeté et le bénéfice escompté au profit de nos concitoyens. Cette évaluation préliminaire de tous projets doit s’imposer comme une aide précieuse à la décision. Cette démarche répond également à l'absolue nécessité de prioriser les réalisations futures au regard, principalement, de l'impact généré sur la qualité de vie des Chalabroises et des Chalabrois.

    Enfin, toutes nos actions seront conduites avec le souci de préserver notre environnement en recherchant à réduire notre impact écologique. Être éco-responsable c'est être soucieux de l'héritage environnemental que nous transmettrons aux générations futures. Dans ce domaine nous nous inscrivons dans une démarche résolument pro-active et exemplaire.

    Quoi ?

    Conscients des contraintes qui pèsent sur les maires comme de la diminution des marges de manoeuvre dont ils disposent, nous ne formulerons aucune promesse, ce ne serait pas réaliste.

    Pour autant, après avoir effectué un état des lieux en profondeur de la situation financière de la commune et des engagements pris, nous proposerons des solutions dans la perspective de maintenir et, autant que faire ce peut, améliorer les conditions de vie de nos concitoyens.

    Dores et déjà, des priorités s'imposent.

    Dans le domaine de la santé, à l'heure où plus d'une commune sur trois est touchée par la désertification médicale, il est urgent et vital pour Chalabre de trouver une solution. La maison de santé tant attendue (projet labellisé par l'agence régionale de santé en 2012 !) n'est peut-être pas la solution idoine en l'état actuel des choses. La création d'un cabinet médical par la commune puis sa mise à disposition, clefs en main, à un médecin généraliste salarié, présente à nos yeux une alternative de nature à favoriser l'installation d'un nouveau praticien. En tout état de cause, tout sera mis en œuvre dans ce domaine, avec l'appui des professionnels de santé et le concours des municipalités de l'ancien canton, pour trouver la structure appropriée.

    S'agissant des commerces, une majorité de Chalabroises et de Chalabrois déplorent la fermeture définitive de la boulangerie, considérant qu'un village de notre importance ne peut se concevoir sans ce type de commerce. Nous proposons de créer une structure commerciale sur le concept des ateliers relais, reposant sur le principe de la location vente.

    La commune financerait (fonds propres et subventions) la réalisation d'une boulangerie (locaux et matériel nécessaires) pour la proposer ensuite à la location. Ce concept favorise la création et l'implantation de commerces dans les territoires ruraux parce qu’il offre une perspective rassurante pour l'artisan dont l'investissement est de fait reporté dans le temps. Bien évidemment, ce dispositif doit être parfaitement encadré.

    Ces deux projets sont majeurs pour l'avenir de notre village, mais d'autres sujets de préoccupation seront à étudier avec beaucoup d'attention. Par exemple : le maintien du collège, le devenir du lac, la présence d'un espace dédié aux informations touristiques sur la commune, la fibre optique indispensable au développement du territoire, etc. De même,

    pour réduire notre impact écologique, des économies substantielles seront réalisées par une gestion plus rigoureuse des éclairages publics ou du chauffage dans les salles comme l'espace Georges Méliès (ancien cinéma) ou la salle de l'abattoir.

    Par ailleurs, nous accompagnerons, bien évidemment, toutes les initiatives de nature à accroître l'attractivité de Chalabre dans le domaine des commerces comme des entreprises, qu'il s'agisse de créer ou pérenniser l'existant. Nous soutiendrons activement l'ensemble du tissu associatif qui contribue pleinement à cette attractivité. Nous proposerons également, la création d'un lieux d'hébergement adapté qui permette de capter les usagers de la voie verte dont le projet final, en reliant le canal du Midi à Montségur, constitue un axe structurant dans le domaine du tourisme.

    La volonté de remettre Chalabre au centre, de défendre et valoriser notre territoire, de redonner à notre cité la place qu'elle mérite en préservant le minimum vital (santé, commerces, services, activités culturelles et sportives …) et en améliorant tout ce qui peut encore l'être ; cette volonté nous animera au quotidien parce qu’elle est indispensable pour

    réussir le projet que l'on propose aujourd'hui aux Chalabroises et aux Chalabrois. Cette volonté, elle trouve son essence dans ce sentiment d'appartenance à une référence identitaire forte, à l'attachement marqué que nous partageons pour notre village, pour ce qui l'a construit, pour ses spécificités, pour son avenir.

    « L'obstination est le chemin de la réussite » (Charlie Chaplin).

  • C’était hier : Les petits footballeurs n’ont pas tiré le bon numéro

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 21 février 2000.

    fc chalabre footballLe District de l’Aude de football a décidé de ne pas autoriser l’utilisation de maillots portant des numéros supérieurs au chiffre 14 (photo archives, Février 2000).

    Le plaisir est toujours intact pour les pensionnaires de l’école de foot du FCC qui continuent à frapper dans le ballon et arborent même les jours de championnat, des maillots à leur nom, comme de petits pros. Equipements complets et du plus bel effet qui leur appartiennent puisque financés avec leurs propres deniers. Cet investissement de qualité, fait pour durer, imposait une condition, à savoir l’affectation d’un numéro propre dans la mesure où le passage d’une catégorie à l’autre, modifie la composition d’une équipe, d’une saison sur l’autre.

    Et voilà nos élégants manchots dribblant et shootant le plus naturellement du monde, du n° 1 au n° 23. Hélas pour eux, le District de l’Aude de football a décidé de ne pas autoriser l’utilisation de maillots portant des numéros supérieurs au chiffre 14, consigne a été donnée aux arbitres de signaler sur la feuille de match tout manquement au règlement. Cette entorse ne compromettra pas la tenue de la rencontre (où est alors le problème ?), mais le club se verra automatiquement infliger une amende.

    Loin de vouloir contourner le dit règlement, l’encadrement du FCC s’incline, demande aux joueurs de remiser leurs superbes maillots flambant neufs, place aux paletots usés mais bien réglementaires. Et la boucle est ainsi bouclée. S’il est prouvé que la gestion bénévole d’un club n’est pas une sinécure, il va sans dire que de telles sanctions pour minimes qu’elles soient, sont mal vécues. Et dans le même temps, les instances du foot français soulignent « le besoin impératif qu’il y a d’aider les petits clubs, pépinières de futurs joueurs et de futurs champions ». Soit.

    A ce propos, le bénéfice généré par la Coupe du Monde 1998 est estimé à 6 millions de francs. Un million et demi de francs seront reversés aux clubs, 25.000 clubs sont concernés. A moins qu’une erreur ne se soit glissée dans nos chiffres, une petite division s’impose.         

  • Rugby : L’USCKBP double la mise à Trèbes

    usckbp xv,us trèbes xvEnzo Molini file vers la ligne pour le premier essai de l’Entente (Photos Patrick Pierron, compte-rendu Sébastien Danjou).

    Dimanche 16 février, l’USCKBP se déplaçait chez ses voisins Trébéens, pour le compte de la quinzième journée du championnat de 2e série de Ligue Occitanie (Poule 2). Face à l’US Trèbes XV (4e), le club du Kercorb et du Plantaurel (7e) a signé une précieuse victoire sur la marque de 15 à 26 (mi-temps 0-20). En présence de nombreux supporters venus entretenir l’espoir de voir leur équipe fanion renouer avec le succès.

    usckbp xv,us trèbes xv

    La partie engagée en compagnie d’un vent marin flanqué d’entrées maritimes, verra le quinze de la vallée de l’Hers prendre la possession du ballon. Occupation du terrain, touches, mêlées, dynamique de jeu, mettent l’USCKBP en avant, et poussent les Trébéens à la faute. Eliot Floch inscrit deux pénalités (0-6), et alors que le jeu s’équilibre, Mickaël Murcia offre une pépite main-main à Enzo Molini qui, rapide comme l’éclair, aplatit entre les pagelles (0-13). Il apparaît que le match ne peut pas échapper aux hommes de Petcho Ruffat et Jérôme Maugard. A la demi-heure de jeu, Anthony Rodrigues (photo ci-dessous), parachève le travail de sape des gros de l’Entente et marque un essai qu’Eliot Floch transforme, 0 à 20 à la pause.

    usckbp xv,us trèbes xv

    Le premier quart d’heure du deuxième temps voit le doute s’installer et l’US Trèbes profite des fautes répétitives pour marquer une pénalité et un essai (8-20). Les Bleus se requinquent et reprennent le contrôle des opérations, avec une défense agressive mais loyale. Les Rouges de l’UST se cassent les dents sur le mur bleu, tandis qu’Eliot Floch engrange les points avec deux pénalités de plus à son actif  (8-26). Les Trébéens profitent du relâchement des visiteurs, en toute fin de match, pour marquer un essai de raccroc, 15 à 26 au terme de la rencontre.

    Loin d’être une surprise, ce succès donne du baume au cœur à tout un club et entretient l’espoir pour l’USCKBP, qui se rapproche d’une place de barragiste pour les phases finales. Cinq petits points la séparent du dernier qualifié, écart minime qui laisse espérer une possible « remontada ». Dimanche 23 février, l’Entente recevra Hers-Lauragais au stade Lolo-Mazon.

    usckbp xv,us trèbes xv

    usckbp xv,us trèbes xv

    usckbp xv,us trèbes xv

    usckbp xv,us trèbes xv

    usckbp xv,us trèbes xv

    usckbp xv,us trèbes xv

    usckbp xv,us trèbes xv

    usckbp xv,us trèbes xv

  • Villelongue-d’Aude : Olivier de Robert conte et raconte

    Comité de lecture et de loisirs de Villelongue-d’Aude

    A l’initiative du Comité de lecture et de loisirs de Villelongue-d’Aude, une soirée en compagnie du conteur Olivier de Robert est programmée samedi 29 février à 21 heures, à la salle des fêtes.

    « Il y a dans la besace d'Olivier de Robert les échos de son enfance. Du temps où Marcelie, Albert, Augustine et quelques autres lui disaient des histoires au coin du feu, et l'air de rien, lui transmettaient la mémoire des montagnes d'ici. Certains sont partis, d'autres sont encore à la veillée, et lui, il balade leurs contes d'une oreille à l'autre.

    On y trouve d'étranges personnages, tant bons que méchants, toujours surprenants, bardés des vérités et de la sagesse des générations de terriens qui les ont fait naître...

    En continuant à fouiller dans cette besace à mémoire, on trouve aussi des bouts de traditions orales qu'Olivier de Robert a glanées dans le monde entier, au hasard de ses pérégrinations.

    Le conte se fait alors prétexte au voyage et porte ouverte sur les autres cultures.

    Olivier de Robert conte et raconte... Histoires d'en rire et histoires à faire frémir... A mettre entre toutes les oreilles ».

  • Football : Déplacement gagnant pour le FCC

    Dimanche 16 février, le FC Chalabre se déplaçait à Saint-Papoul pour le compte du championnat de D2 (1ère division). L’équipe fanion qui se rendait en Lauragais afin de préserver son invincibilité a décroché une nouvelle victoire sur la marque de 1 à 4 (mi-temps 1-1). Rapidement en place sur le périmètre des « rouge et blanc », les protégés de Cyril Léris vont céder sur un coup-franc concédé à la 15e minute (1-0). Le premier temps verra des Chalabrois courir après le score, avant que Sylvain Dumons ne remette les deux équipes à égalité à une petite minute de la pause (1-1).

    La deuxième mi-temps sera entièrement à l’avantage du FCC, qui va prendre les devants à la 65e minute, sur une tête de Sylvain Dumons (1-2). Alban Borie signera le break à la 70e (1-3), avant que Sylvain Dumons ne se prive du coup du chapeau, avec un penalty manqué à la 75e. A trois minutes du terme, Christopher Gomez signera le dernier but d’un match arbitré par Khalid el Ghourraf, 1 à 4 score final. Leader invaincu après onze journées, le FCC poursuit son duel à distance avec le FC Alzonne, auteur d’un carton à Fanjeaux (2-7). Les réservistes du FCC II étaient au repos. 

  • Musique en Kercorb prépare l’été

    musique en kercorbLa programmation 2020 sera belle et éclectique.

    L’assemblée générale de Musique en Kercorb, s’est tenue le vendredi 31 janvier en son siège social de la mairie. Catherine Turke, présidente, a présenté le bilan d’activités d’une association organisatrice de concerts de musique classique, en partenariat avec les associations patrimoniales de plusieurs villages du Kercorb.

    Ainsi, huit concerts de très bonne qualité ont été organisés en juillet et août sur Chalabre, Montbel, Rivel, Ste-Colombe et Villefort, avec une affluence en hausse constante depuis les origines, et de près de 9 % par rapport à la saison précédente.

    Dans le même temps, autour de chaque concert, une exposition de tableaux de peintres locaux, sur le thème de la musique, a été organisée par Mirela Vasile, artiste peintre de Rivel. La totalité des oeuvres a été exposée lors du concert de clôture, mais si l’idée était originale, l’organisatrice ne souhaite pas renouveler l’expérience en 2020. Par ailleurs, la commune de Villefort a décidé de ne pas renouveler sa participation à Musique en Kercorb.

    Le site internet et la page facebook de Musique en Kercorb (www.musique-en-kercorb.fr) a été mis en place par Gareth et Alison Jones, tandis qu’une licence d’entrepreneur du spectacle vivant a été demandée et accordée par la direction des affaires culturelles. Elle permettra à l’association d’être reconnue par le Département et autres instances officielles.

    A l’heure du bilan financier, Mike Wagstaff soulignait la nette augmentation des charges (qualité de la programmation), compensées par la hausse des recettes (entrées + 19 %), et l’augmentation de près de 50 % du nombre d’adhésions. Ainsi que par les aides à la diffusion de proximité, octroyées sous conditions, par la région Occitanie. Au final, « la saison 2020 est envisagée avec sérénité mais la vigilance reste de mise ».

    Quitus était donné et les titulaires démissionnaires étaient reconduits à l’unanimité, Catherine Turke à la présidente, Mike Wagstaff à la trésorerie, Claudie Alegre au secrétariat. La programmation de la saison 2020 est lancée, et promet d’être belle et éclectique.