Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Santé - Page 4

  • Dialogue de sourds autour de la Maison de santé du Kercorb

    Santé. Impossible accord entre élus du canton et communauté des communes.

    maison de santé pluridisciplinaire du kercorb,communauté de communes des pyrénées audoises

    Ci-dessous, les liens vers l'article du journaliste Antoine Carrié, publié dans les colonnes de l'Indépendant et de La Dépêche :

    https://www.lindependant.fr/2018/08/30/dialogue-de-sourds-autour-de-la-maison-de-sante-du-kercorb,4686009.php

    https://www.ladepeche.fr/article/2018/09/01/2860418-maison-de-sante-un-dialogue-de-sourds.html

    Colère et indignation des élus du Kercorb : La maison de santé toujours pas construite.

    Sous ce titre et ci-dessous, le texte intégral de la motion des élus de l’ancien canton de Chalabre, qui en appellent au préfet :

    « Voici quatre ans maintenant, que la Communauté des Pyrénées audoises chargée de la réalisation de la Maison de santé du Kercorb, montre au public son inefficacité et ses défaillances graves.

    Les élus du Kercorb, poussés par la population, qui ne comprend pas et n’accepte pas ce désengagement de cette communauté de communes, demandent à Monsieur Le Préfet, d’interférer au plus haut niveau afin que cesse l’abandon du projet de construction de la Maison de santé du Kercorb.

    Oui, abandon. Car depuis 2014, la Communauté de communes des Pyrénées audoises n’assure pas la mission prioritaire qui lui incombe : celle de prévenir la désertification médicale sur le Kercorb, en construisant cette structure qui, justement doit permettre à de jeunes médecins de s’implanter sur le territoire.

    Les élus et la population s’interrogent : Où sont les responsables ? Qui va assumer la responsabilité de cet abandon ? La question est posée. Ni la labellisation du dossier de santé du Kercorb due au travail remarquable des professionnels de santé, ni les multiples alertes des élus du Kercorb, ni le soutien actif de la population n’ont été à ce jour entendus par ceux-là mêmes qui s’insurgent de l’abandon du SMUR.

    Pour pallier la défaillance de cette collectivité, les élus du Kercorb vous sollicitent pour que :

    - Soit l’Etat se substitue à cette communauté de communes pour réaliser cette Maison de santé

    - Soit la compétence est transférée à la Commune de Chalabre pour réaliser cette maison de santé, en partenariat avec les autres communes du Kercorb.

    Monsieur Le Préfet, la Communauté de communes des Pyrénées audoises, ignore plus de 3000 citoyens audois. Aussi nous sollicitons votre soutien pour mettre un terme, au non-respect de la Loi par cette collectivité ».

  • Sur la maison de santé pluridisciplinaire du Kercorb

    Ci-dessous, les liens vers l'article du journaliste de l'Indépendant Antoine Carrié, publié hier jeudi 19 juillet dans les colonnes des journaux l'Indépendant et La Dépêche de l'Aude :

    https://www.lindependant.fr/2018/07/18/la-colere-des-professionnels-de-sante-du-kercorb,4658070.php

    https://www.ladepeche.fr/article/2018/07/19/2838282-la-colere-des-professionnels-de-sante-du-kercorb.html

  • Maison de santé pluridisciplinaire du Kercorb

    Demain mercredi 4 juillet à 18 h 30 place Charles-Amouroux à Chalabre, se tiendra une réunion d’information concernant le projet de maison de santé. Ce nouveau rendez-vous prévoit la participation des professionnels de santé, et des maires de l'ancien canton de Chalabre, qui ont rencontré dernièrement Myriel Porteous, sous-préfète nouvellement en poste à Limoux.

  • A propos de la Maison de santé

    Ci-dessous, le lien vers un article du journaliste Bruno Coince, publié hier jeudi 7 juin 2018 dans l'Indépendant et La Dépêche :

    https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/07/2812601-f-savy-projet-maison-sante-est-abandonne.html

    maison de santé pluridisciplinaire du kercorb

  • Maison de Santé : Réunion publique

    Après la création d’un comité de soutien en faveur du projet de Maison de santé pluridisciplinaire en Kercorb, les citoyens sont invités à participer à la rencontre programmée mercredi 23 mai à 18 h, salle de la place Charles Amouroux. Un rendez-vous auquel prendront part les maires des villages de l'ancien canton de Chalabre.

  • Maison de santé du Kercorb : La nouvelle Arlésienne

    Jean-Jacques Aulombard, maire de Chalabre et vice-président de la CCPA, communique :

    « Le 15 Mai 2018, les élus du Limouxin et de la Haute-Vallée de l’Aude ont défendu leur bilan en matière d’accès aux soins (voir Indépendant mardi 15 mai), et les citoyens du Kercorb peuvent désormais dormir sur leurs deux oreilles.

    Francis Savy, Président de la Communauté de communes des Pyrénées Audoises, met l’accent sur les projets professionnels dans lesquels les gens ont su se fédérer. Mais Monsieur Savy, comment pouvez-vous être satisfait de votre bilan, alors même que le projet de la Maison de santé du Kercorb, labellisé depuis 2012, grâce notamment à la forte mobilisation des professionnels de santé, est toujours au point mort.

    Ce projet était un des premiers dossiers de l’Aude : vous portez la responsabilité de son blocage depuis 2014, et il me semble que le Président d’une communauté de communes doit être le Président de tout le territoire. Depuis quatre ans, vous avez tout simplement ignoré la problématique de l’accès aux soins sur notre territoire du Kercorb.

    De grâce, Monsieur Le Président, réfrénez donc votre enthousiasme quelque peu déplacé, et un minimum de décence vis-à-vis des citoyens qui ne sont pas dupes de la gestion calamiteuse du dossier de la Maison de santé du Kercorb ».

  • La santé pour tous… sauf pour les citoyens du Kercorb

    Sous ce titre, le Comité de soutien pour la maison de santé du Kercorb communique :

    « Un comité de soutien se constitue aujourd’hui sur le Kercorb, pour la défense de la Maison de santé sur ce territoire. Pour lutter contre la désertification médicale et inciter l’installation de médecins, le gouvernement a fait de la construction de ces maisons de santé une priorité, et les communautés de communes ont désormais la compétence en ce domaine.

    La maison de santé a été labellisée en 2012, sur la commune de Chalabre et la Communauté de communes des Pyrénées audoises (CCPA) a repris ce dossier en 2014, lors de son installation. Depuis cette date, le dossier n’a pas avancé d’un pouce. Des excuses diverses et sans fondements sont mises sans cesse en avant pour retarder indéfiniment cette réalisation. Pourtant la municipalité de Chalabre a cédé pour l’euro symbolique, le terrain choisi par les professionnels de santé… elle a pris à son compte les travaux de consolidation sur la maison attenante... bref… toujours rien.

    Les professionnels de santé très motivés ont déjà participé à une réunion avec cette collectivité… et toujours rien. En fait on se moque des habitants du Kercorb : La responsabilité de cette collectivité est grande.

    On aurait pu penser que la fusion des quatre anciennes communautés de communes allait dégager une économie de gestion aboutissant à une augmentation du budget d’investissement. On s’aperçoit en fait que cette collectivité est endettée, et incapable de répondre à l’attente des citoyens, sauf au passage à augmenter de 34% en quatre ans, les impôts des Pyrénées audoises dans les taxes foncières, d’habitation et d’enlèvement des ordures ménagères.

    La construction de la maison de santé d’Espéraza a été pratiquement le seul investissement conséquent depuis quatre ans, et il faut rappeler qu’elle a été financée à hauteur de 70-80% par des subventions de l’Etat-Région-Département, le reste étant financé par les loyers des professionnels de santé… En fait, c’est un investissement qui ne coûte pratiquement rien à la CCPA.

    Monsieur Le président, les citoyens du Kercorb, ne sont pas une population de seconde zone, et votre attitude ressemble à du mépris. Les habitants de ce territoire veulent être soignés dignement : la Maison de santé est indispensable pour accueillir de nouveaux professionnels de santé, et vous savez fort bien que les futurs médecins ne s’installeront que dans ces structures : il convient donc de construire en urgence cette maison de santé à Chalabre, actée depuis six ans.

    La CCPA commet une faute lourde en laissant pourrir ce dossier depuis 2014. Les citoyens du Kercorb sont aujourd’hui très en colère : Il est de votre devoir de construire cette maison de santé, et c’est un droit pour les citoyens de ce territoire ».