Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

upek - Page 3

  • Une conférence sur l’eau réussie

    upek,patrice gastineauPatrice Gastineau a détaillé les particularités du bassin versant de l’Hers.

    L’Université populaire en Kercorb (UPEK) avait choisi de boucler son cycle annuel de conférences en proposant d’aborder le thème de la ressource en eau du bassin de l’Hers dans le Kercorb. Un public venu nombreux au théâtre Georges-Méliès a bénéficié des informations apportées par Patrice Gastineau, hydrologue ingénieur consultant, installé à Ste-Colombe-sur-l'Hers.

    Après avoir donné une information générale sur cet élément indispensable à la vie sur terre, Patrice Gastineau est revenu sur la particularité du Bassin de l'Hers, véritable réservoir qui a notamment permis la réalisation du lac de Montbel (550 ha). L’occasion d’effectuer un retour vers le passé, lorsque cette force hydraulique gratuite et maîtrisée, avait favorisé l’essor d’une chaîne artisanale importante autour des petits métiers. Activités disparues avec l'apparition et le développement des énergies fossiles, au détriment d'une énergie naturelle et gratuite.

    upek,patrice gastineau

    Au premier rang des questions posées par l’assistance au terme de l’exposé, l'arrosage à des fins agricoles, le devenir du lac de Montbel, et des choix d'avenir, de plantes moins gourmandes, par rapport aux déficits hydriques répétés depuis une quinzaine d'années. Egalement évoqué, le projet d'adduction d'eau complémentaire pour le lac de Montbel et le débat public en cours, relatif à une éventuelle déviation du Touyre. Une éventualité qui a semblé générer beaucoup de scepticisme dans la salle. Avant une dernière question, liée à la centrale nucléaire de Golfech et un possible renfort en eau pour la Garonne, depuis le lac de Montbel. Une hypothèse non fondée pour Patrice Gastineau, a qui revenait le privilège de conclure la première année d’existence de l’UPEK.

    La saison 2019 débutera le dimanche 17 février à Chalabre, avec un premier thème choisi par le public adhérent et non adhérent : Les abeilles, hier, aujourd'hui et demain ?

  • Patrice Gastineau, invité de l’UPEK sur la ressource en eau

    Le onzième et dernier rendez-vous de l’année 2018, proposé par l’université populaire en Kercorb (Upek), aura lieu aujourd'hui vendredi 7 décembre à 20 h 30, au théâtre Georges-Méliès et non place Charles-Amouroux comme annoncé par erreur. Patrice Gastineau animera une conférence sur le thème de la ressource eau du bassin de l’Hers dans le Kercorb.

  • Patrice Gastineau, invité de l’UPEK

    upek,patrice gastineauPhoto archives, Chaussée de Ste Colombe-sur-l'Hers, mars 2011

    Le onzième et dernier rendez-vous de l’année 2018, proposé par l’université populaire en Kercorb (Upek), aura lieu vendredi 7 décembre à 20 h 30, place Charles-Amouroux à Chalabre. Patrice Gastineau animera une conférence sur le thème de la ressource eau du bassin de l’Hers dans le Kercorb.

    Pour le Kercorb et le bassin associé de l’Hers, cette rencontre propose une approche globale sur le thème de la ressource naturelle eau. Il sera question du contexte naturel, du cadre légal et administratif, de sa gestion, des acteurs impliqués (administrations, collectivité, utilisateurs, consommateurs), des aménagements associés et de ses usages. Il s’agira de donner quelques clefs de compréhension dans un domaine où il n’est pas toujours simple de s’y retrouver.

    upek,patrice gastineauPatrice Gastineau, de formation universitaire en géologie (hydrogéologie, géotechnique et géophysique de subsurface) appliquée à la réalisation des travaux d’infrastructure et grands ouvrages (centres de stockage, barrages, ponts, routes), a depuis trente ans acquis une double culture professionnelle de gestion-pilotage de projets et d’expertise dans les aménagements liés à la géologie de leurs sites d’implantation. Il est consultant indépendant en aménagement du territoire et gestion-pilotage de projet, installé à Sainte-Colombe-sur-l’Hers.

    Le programme 2019 sera à disposition des participants et un moment de convivialité clôturera la manifestation avec des boissons offertes. Plus de renseignements upek11@laposte.net ou http://upek.over-blog.com Entrée gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents. 

  • Démocratie et individualisme au programme de l’Upek

    Le prochain rendez-vous proposé par l’Upek (Université populaire en Kercorb), aura lieu le vendredi 19 octobre à 20 h 30 à la Maison du Lac à Montbel (Ariège). Cette neuvième conférence, animée par le professeur de philosophie Emmanuel Jardin, aura pour thème, « Alexis de Tocqueville et le problème démocratique ».

    upek,emmanuel jardinAnalyste rigoureux et clairvoyant de la démocratie, qu'il partit découvrir en Amérique, Alexis de Tocqueville (1805-1859) fut le premier à comprendre quelle était la nature des sociétés démocratiques. Il ne la considérait pas comme une forme de société dont il aurait fallu être l'ami ou l'ennemi, mais comme un fait social total. Parmi de multiples citations, celle-ci résonne encore avec une singulière actualité : «Les nations de nos jours ne sauraient faire que dans leur sein les conditions ne soient pas égales ; mais il dépend d'elles que l'égalité les conduise à la servitude ou à la liberté, aux lumières ou à la barbarie, à la prospérité ou aux misères».

    upek,emmanuel jardinEmmanuel Jardin, professeur de philosophie (photo), exerce au lycée Pyrène de Pamiers et est enseignant-formateur à l'ESPE de Toulouse Midi- Pyrénées. Lors de sa conférence, il se propose de présenter l'originalité de l'approche « tocquevilienne » de la démocratie, pour mettre en évidence à quel point elle demeure d'une grande actualité. À l’issue de la conférence un moment de convivialité sera proposé (entrée gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents).

  • Quand la Dame Blanche se mirait dans le lac

    upek,antoine bezombesLe 16 juin 1279, la Dame Blanche, princesse aragonaise, l'élue de Jean de Bruyères, disparaissait dans les eaux en furie d'un lac ayant rompu ses digues. La vague s’engouffrant dans la vallée du Blau, détruira sur son passage la cité de Calabriga (Chalabre) et la ville de Mirepoix. Vendredi 10 août, l’Université Populaire en Kercorb propose une conférence du Puivertain Antoine Bezombes, qui évoquera l’histoire de l’ancien lac du Puy Vert, au théâtre Georges-Méliès (20 h 30).

    Enseignant de formation, Antoine Bezombes a orienté ses recherches vers l’histoire méconnue de son pays natal, et plus particulièrement sur les périodes antérieures à la Croisade. Au Moyen Âge, près de Puivert, un lac rompit ses digues. Inscrit dans le marbre de l’Histoire mais également dans le flou de la légende et de la tradition orale, ce tragique événement fut parfois commenté de manière surprenante à travers le prisme de l’imagination.

    Des sources historiques inédites confrontées à des données topographiques, toponymiques et géologiques, permettent aujourd’hui de jeter un regard nouveau sur ce qui fut une catastrophe majeure au XIIIe siècle  (entrée gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents)

  • Villefort : A la découverte de la faune du Piémont pyrénéen

    Le cinquième rendez-vous proposé par l’Université populaire en Kercorb (Upek), aura lieu le samedi 9 juin à 16 h, à la salle des fêtes de Villefort. Gérard Cézera animera une conférence sur le thème de la faune emblématique du Piémont pyrénéen.

    Rivélois d’adoption, photographe de la nature et animalier autodidacte, Gérard Cézera expose depuis 2013 avec la galerie d’art animalier Empreinte, partout en France et principalement dans le grand sud. Il est aujourd’hui associé à la récente création de la galerie d’art Empreinte bis, à Mirepoix. Il a participé à l’iconographie du livre de Patrick Zabé, livre de référence sur le grand tétras.

    Les Pyrénées sont un fabuleux réservoir d’espèces animalières. Du Piémont à la haute chaîne, le parcours naturaliste est riche de rencontres : ongulés de montagne, tétraonidés, rapaces,… « La photographie demeure un formidable moyen d’approche et de partage de nos observations. Les longues nuits et journées d’affûts inconfortables, la lourdeur du sac à dos et les jours sans, sont la face cachée des images colorées et attractives que nous découvrirons durant le diaporama ». Après la présentation photographique, un état des lieux et le devenir de cette faune seront abordés.

    L’entrée est gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents. A l’issue de la conférence un moment de convivialité sera proposé avec boissons offertes et petites choses à grignoter.

  • Les déchets au menu de l’Université populaire du Kercorb

    Le prochain rendez-vous proposé par l’UPEK, vendredi 25 mai à 20 h 30 à la Maison du Lac de Montbel (Ariège), permettra d’évoquer le thème de « Nos chères (très chères) poubelles ». La conférence sera animée par Simone Verdier, maire de Manses, commune qui reçoit l’ensemble des ordures ménagères de toute l’Ariège (sauf le Couserans), depuis vingt ans. Exposé et réflexion sur le contenu de notre poubelle, ce qui ne devrait pas y être, où vont nos poubelles ? Pourquoi est-ce toujours l’usager et les collectivités qui doivent payer les conséquences de notre société de consommation ? Entrée gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents.