Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

upek - Page 2

  • Les sous-marins au rendez-vous de l’Upek

    upek,claude besnehard

    L’Université Populaire en Kercorb propose une nouvelle conférence le samedi 24 juillet, salle des fêtes à Villefort (17 h), sur le thème des sous-marins (Problématique de la plongée, technologies et fonctionnement, doctrines d'emploi). Ce rendez-vous sera animé par Claude Besnehard, capitaine de vaisseau à la retraite.

    Dès la première guerre mondiale, les sous-marins se sont révélés comme un instrument de suprématie navale. Lors de la deuxième guerre mondiale, les sous-marins allemands ont fait peser sur les ravitaillements alliés une menace constante. Souvent représentés au cinéma, ils ont toujours suscité la fascination du public qui est aussi très attiré par les quelques exemplaires ouverts à la visite un peu partout dans le monde. Aujourd’hui, ils ont encore gagné en performance et constituent les productions industrielles les plus complexes jamais réalisées par l’homme. Alors que la guerre froide est officiellement terminée depuis 1991, ils sont devenus des acteurs incontournables des nouveaux théâtres d’opérations et des éléments d’appuis vitaux pour tout pays ayant des prétentions géostratégiques et géopolitiques.

    Claude Besnehard a effectué une carrière de trente années en qualité d'officier de marine, dont quinze années à bord de sous-marins et quinze années d'affectation à l’École Nationale Supérieure Maritime (depuis Colbert, une partie des enseignants des écoles d'officiers de la Marine Marchande sont des officiers de la Marine Nationale).

    Dans ce cadre, il a occupé les principales fonctions suivantes : cinq années de face à face avec les étudiants, cinq années en qualité de formateur pédagogique au profit des jeunes professeurs, cinq années comme chef de projet de coopération au profit de l'enseignement maritime des pays du Maghreb (Tunisie, Algérie, Maroc, Mauritanie).

    Il est aujourd'hui retraité avec le grade de capitaine de vaisseau et s’adonne à ses loisirs favoris, l’astronomie, la photographie argentique, l’ornithologie et la voile. Entrée gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents.

    Courriel : upek11@laposte.net Blog : http://upek.over-blog.com.

    upek,claude besnehard

  • Une conférence-concert avec l’UPEK

    L’équipe animatrice de l’Université populaire en Kercorb (Upek) propose un nouveau rendez-vous le dimanche 20 juin à 17 heures, à la Maison du Lac de Montbel. Pour venir à la rencontre d’un invité musicien, Maxence des Oiseaux (photo), animateur pour l’occasion d’une « conférence-concert » sur l'histoire de la musique depuis la préhistoire, intitulée « Et la mélodie fût... ».

    upek,maxence des oiseaux

    (photo archives, Conférence Jean Clottes, Place Charles-Amouroux, 18 février 2018)

    Accompagné d'instruments rares et méconnus, Maxence des Oiseaux présentera un tour d'horizon de ce que pourrait être la naissance de la musique chez l'humain intégré dans son environnement naturel, puis le voyage temporel suivra le cours du temps, pour découvrir des sonorités rares issues de différentes époques de notre civilisation.

    L’occasion de découvrir ses instruments tout en voyageant dans des forêts et des grottes primaires imaginaires, aux sons de musiques naturalistes, ethniques. Après une incursion dans les jardins de l'Olympe, l’auditoire croisera un peu de jazz ou de blues en route, joués sur un instrument aux origines antiques, osant un thème de Henry Purcell interprété sur un instrument datant de 1920 et figurant « la préhistoire de la musique contemporaine ».

    Jouant depuis plus de 20 ans sur des flûtes rares en os (reproductions de flûtes préhistoriques), en cornes, en céramique et en bois, Maxence des oiseaux s'est intéressé à la musique médiévale, celtique, ainsi qu'à des formes plus contemporaines de musique (jazz, blues).

    Maxence des Oiseaux n'est pas historien, mais un artiste passionné, mêlant aspect historique avec un amour pour l'imaginaire et la mythologie.

  • Les femmes artistes au programme de l’UPEK

    upek,evelyne morin-rotureauL’Université Populaire en Kercorb invite le dimanche 13 juin à 17 h au restaurant Le Moulin de l’Évêque à Rivel, à une conférence animée par Evelyne Morin-Rotureau sur le thème « Les femmes artistes en France depuis le XVe siècle ».

    Déléguée aux droits des femmes et à l’égalité, Evelyne Morin-Rotureau multiplie les événements pour vulgariser l’histoire des femmes auprès d’un large public (colloques, conférences, émissions de radio, interventions en milieu scolaire, expositions, rencontres littéraires, cinéma, concerts). Elle a dirigé au sein des éditions Autrement, la collection Combats de femmes : 1789-1799, les révolutionnaires excluent les citoyennes. 1914-1918, les femmes pilier de l’effort de guerre. 1939- 1945, Françaises et Allemandes les oubliées de la guerre. Toujours chez Autrement, elle a dirigé pour le Centenaire de la Grande Guerre et les 70 ans de la Seconde Guerre Mondiale, deux beaux livres illustrés : « 1914-1918, Françaises en Guerre » et « 1939-1945, les Françaises au coeur de la guerre ». Evelyne Morin-Rotureau a créé la collection Histoire d’Elles pour la jeunesse aux éditions PEMF : Camille Claudel, Louise Michel, Olympe de Gouges, Christine de Pizan, Flora Tristan, Hélène Boucher, Jeanne d’Arc, Marguerite de Valois, George Sand, Geneviève Anthonioz de Gaulle, Alexandra David Néel. Pour la jeunesse toujours est paru en 2020 « Sarah Bernhardt, l’indomptable » aux éditions Oskar.

    upek,evelyne morin-rotureau« La place des femmes dans l’histoire de l’art est toujours à découvrir au vue des recherches récentes. Pendant longtemps, on n’attribuait aux femmes que la création de leur progéniture. Virginia Woolf dans son livre « une chambre à soi » dénonce les empêchements de la société et de la morale qui brident la création des femmes. En brossant une histoire forcément parcellaire des femmes artistes, nous nous arrêterons sur quelques périodes : l’oeuvre de l’écrivaine Christine de Pizan au tout début du XVème siècle va ouvrir « la querelle des femmes ». Au XVIIIème, les années d’effervescence précédant la Révolution voient l’éclosion de nombre de femmes peintres et autrices. Au XIXème, la sculptrice Camille

    Claudel, isolée, se heurtera à une société bourgeoise corsetée qui l’amènera aux portes de la folie. Au fil des siècles, nous évoquerons d’autres femmes de lettres, plasticiennes, comédiennes qui ont préparé l’indépendance des artistes d’aujourd’hui ».

    L’entrée est gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents. Pour plus d’informations, upek11@laposte.net ou http://upek.over-blog.com

  • Upek : Conférence annulée

    La reprise du cycle de conférences proposée par l’Université Populaire en Kercorb qui devait avoir lieu dimanche 30 mai  à 17 h à la Maison du Lac de Montbel, est différée à une date ultérieure. Le conférencier Stéphane Bourdoncle, devait intervenir sur le thème « Un patrimoine immatériel occitan, les noms de lieux en Kercorb ».

    Quercorb ou Kercorb ? Y aurait-il un rapport avec Querigut, Queribus voire Carcassonne, ou Carol ? Le point commun ? Quercòrb désigne la roche, le rocher, kar-, mais aussi còrb, désignant l’adjectif « courbe ». Autant de questions qui vont encore un peu rester en suspens.

  • L'économie sociale et solidaire au rendez-vous de l’UPEK

    upek,roland da costa,nicolas danigoSamedi 22 mai (17 h sous la halle de Chalabre), une conférence est proposée par l’Université Populaire en Kercorb, sur le thème de l'économie sociale et solidaire, en Ariège et en Occitanie. Ce rendez-vous sera assuré dans un premier temps par Nicolas Danigo, animateur d'une coopérative d'activité et d'emploi, membre fondateur du réseau des États Généreux de l’Économie Sociale et Solidaire.

    upek,roland da costa,nicolas danigoLe deuxième intervenant, Roland Da Costa, membre de l'ALIC (Association Liens et Initiatives Citoyennes en Terre Privilégiée) développera un sujet axé sur l’IES, « initiative pour une économie solidaire » (circuit court du financement solidaire en Occitanie).