Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bespoked

  • C'était hier : Les avatars d’une chaussure de vair

    L'article mis en ligne rend compte d'une représentation théâtrale proposée le samedi 19 décembre 2015 à Chalabre. Le Kercorb avait hébergé Cendrillon jusqu'à minuit, le temps d'une soirée au cours de laquelle jeux de rôle avaient alterné avec cabaret  (Photos archives, Décembre 2015).

    kaptain newbury,bespoked

    Il était une fois,… sous les combles de la bâtisse qui vit naître une activité prospère en pays chalabrais, une héroïne de conte populaire, dansant vers sa destinée. En vérité, c’était il y a quelques jours seulement, Cendrillon allait sans seulement oser l’espérer, au devant de son prince charmant.

    kaptain newbury,bespoked

    Après la version de Charles Perrault, écrite à Paris l’année même où Fluris, à Chalabre, recevait un mauvais coup (1697), après la version des Frères Grimm (1812), il revenait à Kaptain Newbury, de revisiter les angoisses et les espoirs que forment la rivalité fraternelle (2015). Ainsi se sont succédés sur scène, Buttons, Cinderella, Prince Charmant, la Fée marraine, Engelbert, Géraud le héraut, Anika, Django, Lyudmila, Prescilla, Yasmine, John et Dave, sans oublier Mark, au piano.

    D’effets spéciaux en coups de théâtre, Cinderella finira par perdre sa chaussure de vair, abandonnée sur les marches d’un escalier où quelques formes de bois, continuent à renvoyer vers une époque que nos acteurs d’un soir ne soupçonnent pas. Le tableau serait incomplet si l’on oubliait de citer l’ami « Cyril the Squirrel », héros malheureux d’une histoire qui finit bien. Et au final une belle soirée, en forme de clin d'oeil et d'hommage à Charles Perrault, lequel aurait eu 393 ans le 12 janvier prochain.

    kaptain newbury,bespoked

    kaptain newbury,bespoked

    kaptain newbury,bespoked

    kaptain newbury,bespoked

    kaptain newbury,bespoked

    kaptain newbury,bespoked

    kaptain newbury,bespoked

    Kevin Penny († Juin 2020)

    kaptain newbury,bespoked

  • Prélude à la magie du Tour, avec les Artistes de la Route

    Exposition. Jusqu'au 2 août, venez découvrir les toiles de David Compston.

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre
    David Compston, aussi talentueux sur un vélo que face à son chevalet
    (photos Jacques Blum).

    La bibliothèque municipale accueille jusqu’au vendredi 2 août, « Une célébration en acryliques et procédés mixtes, de sportifs et sportives qui choisissent de relever les plus grands challenges cyclistes ». A travers les créations de David Compston, l’exposition propose au visiteur d’être le témoin de la douleur, de la gloire et de l'héroïsme absolu, des Artistes de la Route, révélés par un self-made-man originaire du comté du Yorkshire (Royaume-Uni).

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    Coach en cyclisme, David Compston dirige avec son épouse Toni, le camp d’entraînement cycliste Bespoked, désormais bien connu en Chalabrais. S’il a jusqu’alors exposé ses toiles chez lui et pour le plus grand plaisir de ses hôtes, venus des quatre coins du monde, il s’agit là de la première exposition publique de ses créations. En présence d’une assemblée nombreuse et bilingue, accueillie par Noëlle Danjou lors du vernissage, l’artiste a remercié chacune et chacun, avant d’exprimer sa passion « for the bicycle ».  

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    « Qu’il soit engagé dans une course de vérité, mettant en lice l’athlète, la mécanique, la route et le temps, ou qu’il soit un grimpeur à la plastique d’oiseau, le cycliste est une sculpture vivante, déchirée, façonnée et ciselée par des milliers d’heures d’union avec sa machine, il est une œuvre d’art ». Ainsi s’exprime David Compston, dont les toiles révèlent l’artiste dans le cycliste, et pour qui cycliste et bicyclette sont de la poésie en mouvement. Poésie mais aussi musique, lorsque le peloton fonce vers la ligne d’arrivée, tel un orchestre en répétition générale, presto, allegro, vivace, dans la perspective du crescendo final. Puis, dans une cacophonie de sons, les fans martèlent les barrières et hurlent, tandis que les sprinters font fi de leurs cocottes de frein, et se ruent vers l’emballage final, exécutants d’une partition pour artiste solo.

    Les créations de David Compston sont exposées jusqu’au 2 août à la bibliothèque municipale, visibles lundi, jeudi et vendredi (9 h-12 h et 14 h-16 h), mardi (9 h-12 h et 16 h 30-18 h 30).

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabre

    bespoked,david compston,bibliothèque chalabrebespoked,david compston,bibliothèque chalabre

  • « Bespoked », une nouvelle enseigne pour les cyclistes

    Saddle Skedaddle Juillet 2012 002.jpgLes amoureux de la petite reine peuvent se retrouver au n° 8 de la rue du Pont-de-l'Hers.

    Elle orne la façade d’une des vieilles maisons de la rue du Pont-de-l’Hers, « Bespoked » est l’enseigne qui a offert un nouveau souffle à l’édifice qui hébergeait il y a plus d’un demi-siècle, la toute première fabrique de chaussures du Kercorb. Et depuis 1946, date du transfert des activités au pied de la colline du Calvaire, la bâtisse recroquevillée sur elle-même, finissait par donner du grain à moudre aux esprits démolisseurs. Mais en juin 2010, David Compston et son épouse Toni, citoyens du comté anglais du Yorkshire, posaient leurs malles à Chalabre, et ouvraient un à un des volets que l’on pensait définitivement clos.

    Après plusieurs mois d’un chantier titanesque, la maison « Bespoked » héberge à présent des touristes cyclistes, en provenance des quatre coins de la planète. C’est ainsi que l’Australien Alexis, les Britanniques Damon, John, Pete, Steve, et David le néo-Chalabrois, enfourchaient tout dernièrement leur bicyclette, au départ de l’avenue limouxine du Tivoli.

    Skedaddle Juillet 2012.jpg

    Le peloton britannique au sommet de l’ultime ascension de la journée.

    Avec un objectif on ne peut plus précis, rallier la cité comtale de Foix, via le parcours retenu  pour les « pros » du Tour de France. Nullement dépaysé par un ciel d’un gris uniforme, le groupe disputera deux sprints intermédiaires, au Peyrat-sur-l’Hers puis à Nalzen. Il avait auparavant basculé au sommet du col du Portel, premier coup de nez avant les rendez-vous ariégeois fixés au Port de Lers, au col de Port et au mur de Péguère. Ce jeu grisant de saute-vallée à travers brume et crachin, prendra fin au pied du château de Gaston Phoebus à Foix. Le retour en bus vers la rue du Pont-de-l’Hers permettra d’établir un premier classement, avant un nouveau départ prévu le lendemain, en direction des Hautes-Pyrénées. Nouvelle occasion de pédaler quatre jours encore, sur la piste des animateurs d’un Tour 2012 aux couleurs de l’Union Jack.

    Saddle Skedaddle Juillet 2012 010.jpgLe Port de Lers attend le peloton, emmené par David, dans la traversée de Vicdessos.