Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

caserne jean cabanier

  • Une Sainte-Barbe célébrée dans l’intimité et le souvenir

    caserne jean cabanier,centre du kercorb,caserne georges-gramontLe recrutement reste la priorité, pour le lieutenant Jean-Marie Lafitte.

    Les sapeurs-pompiers du centre du Kercorb étaient réunis dernièrement au foyer rural de Sainte-Colombe-sur-l’Hers, à l’occasion du traditionnel rendez-vous de fin d’année. Cette cérémonie placée sous le signe du souvenir, verra d’abord l’assemblée se rendre en cortège jusqu’au cimetière de la commune, où la mémoire du compagnon Olivier Aubert, décédé tragiquement le 14 décembre 2014, était honorée.

    caserne jean cabanier,centre du kercorb,caserne georges-gramont

    caserne jean cabanier,centre du kercorb,caserne georges-gramontEn présence des maires de Chalabre, Courtauly, Montjardin, Sainte-Colombe-sur-l’Hers, Tréziers, Val de Lambronne, du commandant Julien Saddier représentant le SDIS 09, de l’adjudant Ludovic Alex pour l’Union départementale des sapeurs-pompiers, et des chefs de centre du Pays-d’Olmes, les lieutenants Antoine Azzi (photo) et Jean-Marie Lafitte ont tour à tour remercié les élus, avant de dresser le bilan de l’exercice 2019. Un compte-rendu détaillé en l’absence de représentant du SDIS Aude et de la Communauté de communes des Pyrénées audoises.    

    caserne jean cabanier,centre du kercorb,caserne georges-gramontAvec un peu plus de deux interventions tous les trois jours, le centre du Kercorb peine à proposer un effectif disponible dans la tranche horaire de 8 heures à 18 heures, en semaine. Un problème chronique et difficile à améliorer, dont la conséquence aura été l’impossibilité de répondre à une vingtaine de demandes de secours en journée. Interventions réalisées par les centres d’Espéraza, Limoux et Quillan.

    L’adjudant Ludovic Alex, représentant de l’Union départementale des sapeurs-pompiers.

    L’effectif des deux centres regroupés compte 36 éléments (8 à Sainte-Colombe-sur-l’Hers et 28 à Chalabre), enregistrant une démission et deux départs à la retraite. Au chapitre des bonnes nouvelles, chaque unité a recruté trois sapeurs-pompiers volontaires, et une infirmière pour Chalabre. Deux autres candidats ont émis leur volonté d’intégrer le centre au printemps.

    Le lieutenant Lafitte regrettait le manque de féminisation du centre, renouvelant des remerciements aux maires du secteur pour leur écoute et leur soutien, au président du Sdis, Jacques Hortala, pour avoir accepté les nouveaux investissements sur le centre de Chalabre, notamment l’aménagement d’un espace nuit (travaux 25 000 €). La possibilité de nuitées devrait permettre le recrutement de personnel résidant sur des communes à plus de cinq minutes de Chalabre. Le recrutement et l’accompagnement des jeunes recrues restant les priorités, pour l’amélioration de la réponse opérationnelle.

    Pour conclure, le lieutenant Lafitte saluait la bienveillance des épouses, et l’accueil réservé par la population lors de la présentation du calendrier 2020.

  • Ste Barbe fêtée à la maison commune

    Les hommes du lieutenant Jean-Marie Lafitte fêteront leur sainte patronne le samedi 19 janvier à la mairie, cours Sully, à partir de 17 h 45. Une Ste Barbe célébrée en un lieu inhabituel, afin que les citoyens qui souhaitent apporter leur soutien aux corps de volontaires du Kercorb, puissent prendre part à la cérémonie.

    Le centre de secours du Kercorb rappelle qu’une session de recrutement est ouverte. Les volontaires peuvent retirer leur dossier au 06 76 45 16 18 ou envoyer leur candidature à Centre de secours, Gare de Chalabre, 11230 Chalabre. L’engagement est indemnisé, compatible avec une activité professionnelle ou associative, et les formations sont adaptées aux missions exercées dans le centre.

    Nos soldats du feu présentent leurs meilleurs voeux aux habitants du Chalabrais, et les invitent à réserver le samedi 9 mars, date du loto annuel organisé au théâtre Georges Méliès et au foyer rural de Ste Colombe-sur-l’Hers.

    caserne jean cabanier Une longue et belle histoire entre Chalabre et les soldats du feu. 1er rang : Jean Cabanier, Alban Fauré, Mario Roncalli, René Vernet, Albert Durand, Antoine Escande, Aimé Catrier, Roger Laffont, Lucien Dumons, Eloi Alabert. 2e rang : Georges Pendariès, Marcel Triat, André Conte, Joseph Biard, Léo Abat, Georges Subreville.

    caserne jean cabanier

    De gauche à droite. 1er rang : Mario Roncalli, Jean Cabanier, Pierre Sancho, Antoine Escande, Henri Ferrier, Antonin Saurel, Georges Subreville, Eloi Alabert, André Sicre, Marcel Ancin, Gérard Roncalli, André Conte, Roger Laffont. Au volant, Eugène Marre. 2e rang : Joseph Biard, Urbain Ilhat, Alban Fauré, Pepe Villena, Léo Abat, Raymond Colonges.  

  • C'était hier : Juin 1997

    Les trois articles mis en ligne avaient été publiés dans l’Indépendant, édition du dimanche 15 juin 2017.

    C’était hier : Intervention du SAMU.

    samu,caserne jean cabanier,coopérative agricoleLes pompiers chalabrois et l’hélicoptère du SAMU ont été alertés (photos archives juin 1997).

    Alertés lundi en fin d’après-midi, les sapeurs-pompiers chalabrois sont intervenus sur la zone industrielle du Calvaire (anciens Ets Canat-Hutchinson), où un accident du travail venait de se produire. Après avoir administré les premiers secours et devant la gravité de la blessure provoquée par l’écrasement du membre supérieur gauche de la victime, l’adjudant-chef Alain Cayrol et ses hommes ont demandé l’intervention de l’équipe du SAMU de Carcassonne. Placée sous perfusion, la jeune victime est restée consciente durant toute l’opération, réconfortée et tranquillisée par les pensionnaires du centre de secours Jean-Cabanier.

    samu,caserne jean cabanier,coopérative agricole

    samu,caserne jean cabanier,coopérative agricole

    C’était hier : La coopérative change de look.

    samu,caserne jean cabanier,coopérative agricoleC’est la menace d’effondrement qui a accéléré la mise en œuvre des travaux (photos archives juin 1997).

    Programmés depuis plusieurs mois, les travaux permettant le désenclavement de la coopérative de stockage de blé du Chalabrais ont débuté cette semaine sous la conduite de l‘entreprise Rescanières basée à Moulin-Neuf. Un chantier que la municipalité chalabroise avait souhaité mettre en œuvre en accord avec les Greniers du Razès, afin de résoudre le problème des nuisances engendrées par les fréquents passages des camions dans le quartier Salinas.

    samu,caserne jean cabanier,coopérative agricole

    La première tranche des travaux a permis de raser une aile vétuste de la coopérative, usée par le temps et fissurée de toutes parts. C’est la menace d’effondrement de cette bâtisse qui a incité les responsables à engager au plus vite le processus de transformation. Avec le début imminent de la deuxième tranche de travaux, le carrefour de la Croix des Missions apparaîtra bientôt aux Chalabrois sous un aspect nouveau.

    C’était hier : Communions dans la ferveur.

    samu,caserne jean cabanier,coopérative agricoleUn grand jour pour ces quatre enfants (photo archives juin 1997).

    L’abbé Raymond Cazaban accueillait dimanche sur le parvis de l’église Saint-Pierre de Chalabre, quatre enfants qui avaient souhaité renouveler les promesses de leur baptême. Un grand jour pour lequel Anthony Rosich, Sylvain Routelous, Fanny Sariège et Jérôme Fransioli s’étaient longuement préparés avec leurs catéchistes et les Sœurs de la Présentation de Marie. Cette cérémonie qui a également permis à trois jeunes de recevoir le baptême, restera dans la mémoire.      

  • C'était hier : Les sapeurs-pompiers solidaires des ostréiculteurs

    Sous ce titre, l'article qui suit avait été publié dans l'Indépendant, édition du mercredi 19 février 2003.

    Pompiers huîtres Fév. 2003.jpgLes caisses d'huîtres ont été enlevées en un temps record. De gauche à droite: Thierry Cnocquart, Bernard Marcos (Centre d'Espéraza), André Mamet, Arnaud Molini, Benjamin Defernez, accroupi, "Bamba" Rouzaud (photo archives, février 2003).

    L'appel à la solidarité lancé tout dernièrement par l'Amicale des sapeurs-pompiers de Chalabre a obtenu un bel écho auprès de nos concitoyens. Chacun se souvient en effet, comment les ostréiculteurs de Leucate avaient été frappés entre le 20 décembre et le 2 janvier dernier, par la mesure préventive d'interdiction de vente de coquillages. Une décision qui a notamment affecté trois sapeurs-pompiers volontaires leucatois, dans une période déterminante pour leur métier. A l'initiative de l'union départementale des sapeurs-pompiers relayée par l'Amicale du centre de secours Jean Cabanier, le Kercorb n'a pas laissé passer l'occasion de manifester son soutien. Samedi, en début d'après-midi, la caserne chalabroise avait des allures de criée de bord de mer, à l'heure où Thierry Cnocquart et Arnaud Molini distribuaient les 189 kg d'huîtres acheminées en direct le matin même depuis Leucate. Au nom de leurs collègues leucatois, les membres de l'amicale chalabroise des sapeurs-pompiers adressent de vifs remerciements à tous ceux qui ont spontanément répondu à l'appel.

  • C'était hier

    Les deux articles partiellement mis en ligne ci-dessous, avaient été publiés en avril 2002 dans les pages locales du journal L'Indépendant. Voilà dix ans, la caserne Jean Cabanier enregistrait l'arrivée de nouveaux volontaires, tandis que ballon rond et ballon ovale continuaient à pratiquer l'entente cordiale.  

    Grandes manœuvres au centre de secours.

    Après le départ en décembre dernier d’une partie de son effectif (mutations et retraites), le corps des sapeurs-pompiers de Chalabre vient d’enregistrer en ce début d’année, l’arrivée de cinq jeunes recrues. Très vite, Benjamin Defernez, Sébastien Duporge, Laurent Garcia, Laurent Mamet et Aurélien Pierron ont enfilé la tenue maison, afin de participer à leurs premières manœuvres, il est encore trop tôt pour parler de baptême du feu. Sous les conseils éclairés de Lionel Calbo, Thierry Cnocquart et Jean-Jacques Pianetti, nos nouveaux sapeurs ont pris la mesure de leurs nouvelles responsabilités par le biais d’exercices réalisés en étroite coopération avec le centre de secours de Sainte Colombe-sur-l’Hers. Des exercices grandeur nature auxquels il convient d’ajouter quelques interventions sur le terrain. Comme tout dernièrement lors d’un accident survenu aux environs du Moulin de l’Evêque, où ils ont porté secours à un membre du Cyclo Club du Chalabrais, sérieusement blessé après une lourde chute sur la chaussée.   

    caserne jean cabanier,fc chalabre footballFin d’exercice pour les sapeurs du centre Jean Cabanier. De gauche à droite, Sébastien Duporge, Laurent Mamet, Lionel Calbo, Jean-Jacques Pianetti, Laurent Garcia, Cyril Sariège, Thierry Cnocquart (photo archives, avril 2002).      

    Quand les quinzistes prêtaient main forte aux manchots.

    En ce dimanche d'avril 2002, le FCC I en course pour l’accession en première division, devait accueillir sur la pelouse du stade Lolo Mazon, la formation de Belpech. A l’aller, les Chalabrois s’étaient inclinés sur la marque de 0 à 2, au terme d’une rencontre marquée par la grave blessure du gardien Bernard Boulbès. Dans le même temps, le FCC II qui devait recevoir Carcassonne-Domairon, avait bénéficié du renfort des jeunes rugbymen de l’US Kercorb. Ces derniers ayant mis un terme à leur championnat, avaient souhaité épauler leurs amis footballeurs. 

    caserne jean cabanier,fc chalabre footballDe gauche à droite. Debout : Benjamin Defernez, Jérémy Roncalli, Benjamin Jammet. Accroupis : Romain Sicre, Michaël Guirao, Aymeric Lanes (photo archives, avril 2002).       

  • Urbain Ilhat n’est plus

    urbain ilhat,caserne jean cabanierLe regretté Urbain Ilhat (en haut à gauche), avec ses coéquipiers du centre de secours.

    Mardi 31 mai étaient célébrées les obsèques religieuses d’Urbain Ilhat, décédé à l’âge de 82 ans. Natif du Cazals de Bayle (Ariège) où il avait vu le jour le 25 mai 1929, Urbain Ilhat grandira dans les plaines du Razès, avant de rejoindre Chalabre où il fait la connaissance de Marcelle Manens, qu’il épouse au cours de l’année 1951. Ils fondent un foyer en Kercorb, et élèvent leurs deux filles, Aline et Mathilde, dans le même temps, Urbain travaille à la manufacture de chaussures Antoine Canat. Son investissement régulier au service des autres l’amène à intégrer le corps des sapeurs-pompiers de Chalabre, il deviendra très vite un élément déterminant et apprécié au sein du centre de secours Jean Cabanier.

    Le cortège précédé des porte-drapeaux de l’Amicale des anciens sapeurs-pompiers de l’Aude et du centre Jean Cabanier, s’est recueilli sous la nef de l’église St Pierre, où un hommage lui a été adressé lors de la bénédiction assurée par Soeur Hélène et Soeur Odette. Au terme de la cérémonie et après le traditionnel salut à l’un des leurs au son émouvant de la sirène, Urbain Ilhat a repris le chemin du Cazals de Bayle où il repose.      

     En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Marcelle son épouse, à Aline et Mathilde ses filles, à ses petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige. 

  • Apprendre le geste qui sauve

    Avez-vous déjà été témoin d’un accident, comment alerter les secours de façon efficace, quelle est la conduite à tenir en attendant les secours ? Le centre de secours du Kercorb et l’Union départementale des sapeurs-pompiers de l’Aude proposent une formation  (PSC1) à l’attention des personnes désireuses d’apprendre les gestes qui sauvent. 

    Au terme des dix à douze heures de formation au programme, vous serez en mesure de protéger et d’alerter, d’agir auprès d’une victime qui saigne abondamment ou qui ne respire plus, ou bien encore de réaliser en toute sécurité une défibrillation automatisée externe.

    Ces journées de formation se dérouleront à la fin du mois d’avril, à des dates restant à déterminer. Pour plus d’informations et inscriptions, contacter Stéphane Ferrier au 06 76 45 16 18, Jean-Marie Lafitte au 06 81 36 11 69 ou un sapeur-pompier du centre Jean Cabanier.

    caserne jean cabanier,formation 1er secoursFabien Conte président de l'Amicale, et l'adjudant-chef Stéphane Ferrier, chef du centre de secours Jean Cabanier (photo archives, Ste Barbe Décembre 2010).