Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ccpa

  • Permanence reportée

    jacques mamet,ccpaJacques Mamet vice-président de la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises, informe qu’il ne pourra assurer la permanence prévue ce jeudi 24 septembre à l'unité territoriale, 1 cours d’Aguesseau. Retenu à Carcassonne dans le cadre de l'inscription des sites cathares du département à l'UNESCO, il propose d'assurer cette permanence le mercredi 30 septembre de 9 heures à 12 heures.

  • Ouverture d’une micro crèche

    La Communauté de Communes des Pyrénées Audoises maintient son service d’accompagnement des familles pour tous les parents soignants d’enfants de moins de 3 ans.

    Dans le cadre de cette action, une micro crèche va ouvrir sur Chalabre, à partir d'aujourd'hui lundi 23 mars (lundi, mardi et jeudi).

    Les personnels soignants ayant un besoin de garde d’enfant de moins de 3 ans peuvent contacter Régine Dumas, chargée de mission coordination petite enfance (CCPA), au 06 84 01 68 59 ou regine.dumas@pyreneesaudoises.fr

    ccpa,micro crèche chalabrePour information, la liste des professionnels prioritaires dont l’activité est essentielle à la gestion de la crise sanitaire et pour lesquels des solutions d’accueil de leurs enfants de moins de 3 ans doivent être proposées :

    Personnels des agences régionales de santé (ARS) et des préfectures chargées de la gestion de l’épidémie. Agents du ministère des solidarités et de la santé chargés de la gestion de l’épidémie. Professionnels de santé libéraux (médecins, sages-femmes, infirmiers, ambulanciers, pharmaciens, biologistes). Tous les personnels des établissements de santé et des établissements sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées), établissements pour personnes handicapées, services d’aide à domicile, services infirmiers d’aide à domicile, lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé, nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus. Les personnels des établissements d’accueil du jeune enfant et maisons d’assistants maternels, maintenus ouverts.

  • Ordures ménagères : Grogne et précisions

    Après réception d’un courrier émanant de la Communauté des communes des Pyrénées Audoises, déposé dans la boîte aux lettres des administrés, Jean-Jacques Aulombard maire de Chalabre souhaite apporter des précisions.

    « Les Citoyens du Kercorb sont très mécontents, après réception d’une augmentation conséquente de la redevance d’ordures ménagères. Les maires de ce territoire rappellent que la compétence « ordures ménagères » relève de la responsabilité pleine et entière de la Communauté des Communes des Pyrénées Audoises. Cette collectivité a une dette importante vis-à-vis du Covaldem qui traite les ordures ménagères d’une grande partie du Département ».

    Jean-Jacques Aulombard précise ensuite que « les élus communautaires du Kercorb, du Quillanais, d’Espéraza et de Saint-Ferréol ont massivement voté contre le principe de la redevance des ordures ménagères, proposant de revenir à la taxe des ordures ménagères adossée à la taxe foncière. Ils n’ont pas été suivis par le conseil communautaire, qui a voté pour le principe de la redevance ».

    Le maire de Chalabre poursuit en ces termes : « Suite à de sérieuses difficultés financières de cette communauté de communes des Pyrénées Audoises, les maires de Quillan, Espéraza, Saint-Ferréol et Chalabre ont saisi la Cour des Comptes qui a confirmé leurs craintes. Un rapport de 29 pages énumère les multiples dysfonctionnements, et formule de nombreuses observations. Au mois d’avril 2019, les élus votant à bulletin secret, rejettent le budget des ordures ménagères.

    La Communauté des communes des Pyrénées Audoises est alors dessaisie de ses pouvoirs budgétaires au profit du Préfet de l’Aude, qui arrête le budget 2019 des ordures ménagères en veillant à son équilibre financier, et en augmentant les recettes par une hausse de la redevance ».

  • Ordures ménagères : ça déborde !

    Les citoyens mécontents de la hausse vertigineuse de la redevance ordures ménagères, se réuniront mardi 17 décembre à 11 heures en mairie. Ils souhaitent demander à monsieur le maire, des informations pour envisager une démarche de protestation auprès de la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises.

  • Lettre ouverte de Jean-Jacques Aulombard

    Mis en cause lors du dernier conseil communautaire (cf. compte-rendu publié dans l’Indépendant en date du 2 mai 2019, voir le lien vers l'article en bas de page), Jean-Jacques Aulombard maire de Chalabre, souhaite apporter des précisions, à des fins de meilleure compréhension.

    « Lors du dernier conseil communautaire de la Communauté de communes des Pyrénées audoises, le maire de Nébias, a tenu des propos pour le moins contestables, allant jusqu’à demander la démission des maires de Quillan, Espéraza et Chalabre, sous prétexte qu’ils critiquent les autres !! Curieuse conception de la Démocratie, que de contester le débat contradictoire. Position extrémiste que de demander la démission des élus qui osent dire ce que beaucoup pensent tout bas.

    Non, monsieur le maire, vous vous méprenez totalement. Nous ne critiquons pas systématiquement, mais par contre nous intervenons pour exposer nos idées, pour être force de proposition, dans le but justement que cette collectivité puisse jouer son rôle et que le territoire se développe pour le bien de nos habitants, nos agriculteurs, nos vignerons, nos entreprises.

    Vous parlez de coups bas : que devrions nous dire dans le Kercorb, alors que l’on nous avait promis de construire une maison de santé, et… rien. Et puis, que penser de votre manque de soutien pour la construction de la Maison de la minéralogie ? Autant de dossiers pourtant porteurs pour le territoire, qui n’ont recueilli que votre silence.

    Alors, monsieur le maire, je ne veux pas polémiquer davantage, et nous souhaiterions au contraire, vous avoir à nos côtés pour construire un avenir à ce territoire qui le mérite bien ».

    Lien vers l'article de l'Indépendant :

    https://www.lindependant.fr/2019/05/01/pyrenees-audoises-le-conseil-communautaire-se-termine-en-eau-de-boudin,8175488.php

  • Appel à manifester

    ccpa

    Le comité « Trop c'est trop » invite les personnes qui le souhaitent, à manifester leur inquiétude et leur mécontentement, quant à la perspective d’une augmentation de la taxe des ordures ménagères, envisagée par la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises (cf. article publié dans l'Indépendant du mercredi 24 avril dernier).

    Les élus seront réunis en conseil communautaire le mardi 30 avril à 17 h. Un rendez-vous est proposé ce même jour à 16 h, place François Mitterrand de Chalabre, pour du covoiturage en direction de la CCPA à Quillan.

  • Tri sélectif : des colonnes aériennes pour remplacer les caisses jaunes

    Elles étaient inscrites dans le paysage de l’ancien canton de Chalabre depuis le printemps de l’année 2000, les caisses jaunes symboles du tri sélectif vont peu à peu quitter la scène. En fonction d’un calendrier établi par la communauté de communes des Pyrénées audoises, en concertation avec les mairies, concordant avec la mise en place dans chaque commune de colonnes aériennes, l’abandon de la caisse jaune s’effectuera en plusieurs étapes.

    A compter de demain lundi 1er octobre, les communes : Val de Lambronne, Courtauly, Saint-Benoît, Tréziers et Peyrefitte-du-Razès seront les premières. Cette nouvelle mise en place en apport volontaire des recyclables donnent la possibilité de ne plus réfléchir au jour de passage et d’aller vider soi-même plusieurs fois par semaine. Une information commune par commune sera donnée ultérieurement, afin que chaque administré soit informé de la mise en place de cette nouvelle méthode de tri, sur le lieu de vie qui le concerne. Un ambassadeur de tri assurera des permanences dans les mairies. Plus d’informations sur le site http://www.pyreneesaudoises.fr/tri/ ou au 04 68 20 00 10.