Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kercorb patrimoine

  • C'était hier : Une nouvelle équipe pour Kercorb Patrimoine

    L'article mis en ligne avait paru dans l'Indépendant, édition du lundi 17 octobre 2011

    kercorb patrimoineL’initiation au dépiquage par piétinement humain fait partie des animations proposées (Photos archives, septembre 2011).

    L’assemblée générale annuelle de l’association Kercorb Patrimoine se tenait dernièrement dans les locaux du siège social de la Bâtisse. Le bilan d’activités permettait de revenir sur le réel succès obtenus par les nombreux stages et randonnées régulièrement effectués. Poterie, vannerie, fenaison, ateliers participatifs, promenades à la découverte de l’oppidum de la Terre-Blanche, battage de céréales, autant d’activités qui auront été animées par Frédéric Paillard, chaleureusement remercié par l’assemblée. Après l’annonce d’un bilan financier positif, le bureau démissionnaire confirmait son retrait définitif, à l’exception de Christine Fédérico et Frédéric Paillard, reconduits respectivement aux postes de secrétaire et d’animateur. Mireille Lorrain devient la nouvelle présidente de Kercorb Patrimoine, Eva Kasper se voit confier le poste de trésorière.

    Si le programme 2012 est en cours d’élaboration, une nouvelle activité est d’ores et déjà en place. Chaque jeudi après-midi de 14h à 18h, un atelier de vannerie paysanne est proposé au tarif de 10 € la séance. Les stagiaires qui n’auront pu terminer leur ouvrage durant les habituelles sessions de fin de semaine, pourront le faire gratuitement lors de ces séances hebdomadaires. Par ailleurs, il est rappelé qu’un DVD intitulé « Mystérieux Kercorb », regroupant photos aériennes et photos insolites de lieux méconnus du pays chalabrais, est en vente au prix de 10 €. Un nouveau stage est prévu le dimanche 22 octobre, consacré à la confection d’un petit panier rond en osier. Pour tout renseignement concernant les prochaines activités, les nouveaux tarifs et les conditions d’adhésion, contacter Frédéric Paillard au 06 33 55 14 80 ou à la Bâtisse, 15 avenue de Lavelanet.

    kercorb patrimoine

  • C'était hier : Montage d’un four de potier à la façon gauloise

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 28 juin 2011.

    Des activités sont organisées tout l’été autour de ce four.

    kercorb patrimoine,frédéric paillardL’armature en osier est prête à recevoir l’argile (Photos archives, Juin 2011).

    Frédéric Paillard, animateur de l’association « Kercorb Patrimoine » proposait tout dernièrement un stage d’initiation à la poterie, dans le cadre de l’ancien oppidum de Terre-Blanche. Dès 10 h et au départ de la Bâtisse, six stagiaires féminines équipées de leur sac à dos emboîtaient le pas à Frédéric Paillard, direction les hauteurs de Chalabre.

    Comme les Volques Tectosages      Une fois arrivées sur site, les candidates étaient mises en situation, selon une méthode certainement éprouvée vers 500 avant J.C par une tribu installée en Kercorb, les Volques Tectosages. Pour preuve les fragments de poteries et les tessons d’amphore retrouvés sur place, ainsi que l’emplacement d’un ancien four.

    Tout ce petit monde se mettait en train très rapidement, confectionnant dans un premier temps la base du four, à l’aide de pierres plates jointes au moyen d’argile. La cloche était ensuite montée à l’aide de boudins eux aussi composés d’argile, mélangée à de la paille, avant que ne soit aménagée une entrée, ainsi qu’une petite cheminée. Le four une fois élaboré, il ne restait plus qu’à laisser sécher, un bon mois, avant d’envisager un premier allumage, à feu doux. Il faut souligner que cette réalisation s’effectue sur la base de matériaux se trouvant sur place, tels que pierres, argile, paille, bouse de vache pour le liant et eau de source de Terre-Blanche. Quant à la structure en forme de cloche, elle est obtenue à partir de brins d’osier qui disparaîtront lors de la première mise à feu.

    En attendant que ces créations sèchent, Frédéric Paillard propose durant les vacances d’été, des journées consacrées à la fabrication de poteries montée en « colombin », comme le four, mais sans paille. L’argile de la colline Terre-Blanche, d’excellente qualité, servira de matière première pour la fabrication de pièces qui devront sécher elles aussi durant quatre bonnes semaines, avant d’être passées au four. Un four qui n’aura pas la faculté d’être éternel, mais dans lequel plusieurs cuissons pourront être réalisées. Pour tout renseignement, il est possible de rendre visite à Frédéric Paillard dans son atelier de la Bâtisse, ou de le contacter au 06 33 55 14 80.

    kercorb patrimoine,frédéric paillard

    Pour la phase finale, la plus délicate, Claire sera d’un précieux soutien

    kercorb patrimoine,frédéric paillard

    Une pause-déjeuner au pied de Terre-Blanche

    kercorb patrimoine,frédéric paillard

    Toutes les aides étaient les bienvenues

  • C'était hier : Kercorb Patrimoine prépare une nouvelle saison

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du dimanche 23 janvier 2011. Avec le départ à la retraite officieuse mais néanmoins méritée de son animateur, l’association Kercorb Patrimoine dont l’objectif premier était la promotion et la transmission de l’artisanat paysan, a cessé son activité en décembre 2018.

    kercorb patrimoine,frédéric paillardFrédéric Paillard perpétue les pratiques d’une époque révolue (Photos Frédéric Paillard, archives, Juin 2009).

    L’assemblée générale de l’association Kercorb Patrimoine s’est tenue dernièrement dans les locaux de la Bâtisse, sous la présidence de Gilbert Chaumont. Il revenait à Frédéric Paillard, animateur, de faire un bilan des nombreuses animations proposées en 2010. Les stages d’initiation à la vannerie et à la poterie ont connu une bonne fréquentation, seule ombre au tableau, le retour de quelques chèques impayés et des désistements de dernière minute. Malgré ce manque à gagner, la trésorerie présente un solde positif. Le bureau démissionnaire a été reconduit, ainsi Gilbert Chaumont est réélu à la présidence, Christine Fédérico au secrétariat et Michèle Grosse à la trésorerie.

    De nouveaux projets de stages et randonnées ont été exposés et les tarifs de ces animations ont été modifiés. Après avoir constaté qu’elle appliquait des prix largement en dessous des tarifs nationaux, l’association a décidé de procéder à un réajustement. La participation aux stages est fixée à 25 € la journée pour les adhérents, à 38 € pour les non adhérents, ces prix pouvant varier en fonction du thème. Pour exemple, il ne sera demandé que 10 € afin de participer à la chasse au « dahut », programmée le samedi 2 avril prochain.

    Le nouveau DVD en cours de préparation, intitulé « Mystérieux Kercorb », propose des photos aériennes du site ainsi que des photos insolites de lieux méconnus du pays de Kercorb. Il sera mis à la vente à partir du mois de mai au prix de 15 €. L’adhésion annuelle est maintenue à 15 €. Frédéric Paillard concluait « en souhaitant pour tous que l’année 2011 commence en douceur avec entrain et joie ». Le prochain stage est prévu dimanche 23 janvier, au programme confection d’un panier à bois, fond bois rectangulaire. Siège de l’association au n° 15 de la Route de Lavelanet, renseignements au 06 33 55 14 80.

    kercorb patrimoine,frédéric paillardElève en classe de CE2 à Louis-Pergaud, Claire avait glissé des travaux pratiques au programme de ses vacances scolaires.

  • C'était hier : Comment fabriquer un four à pain en argile ?

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du dimanche 21 novembre 2010.

    kercorb patrimoine,frédéric paillard

    Le four terminé sera bientôt soumis à l’épreuve du feu.

    Comment fabriquer un four à pain en argile ? Telle était la question posée tout dernièrement à Frédéric Paillard, lequel a comme à son habitude, pris grand plaisir à répondre. Et ce à la faveur d’un stage proposé sur les hauteurs de la colline Terre-Blanche, par l’association Kercorb Patrimoine, dont il est un animateur compétent et assidu. Arrivés aux abords des ruines de l’ancien oppidum érigé 500 ans av. J.-C, cinq élèves étaient aussitôt invités à exploiter un ensemble de matériaux se trouvant à même la place : osier, argile, bouse de vache (pour le liant), eau de source, et paille. Avant toute chose, notre spécialiste suggérait la confection d’une cloche en osier, en guise d’armature. Il suffisait ensuite d’habiller le tout à l’aide de boudins d’argile, mélangée à de la paille et à de la bouse. Il ne fallait surtout pas oublier de ménager une porte, ainsi qu’une cheminée, afin de copier au mieux, un procédé très courant chez nos ancêtres les Gaulois.

    Après avoir apporté la touche finale à cette petite œuvre d’art, nos stagiaires n’avaient plus qu’à s’armer de patience et attendre une bonne trentaine de jours. Laps de temps nécessaire avant de pouvoir soumettre le four à l’épreuve du feu. Ce qui aura pour effet de brûler l’osier et de cuire une argile alors insensible aux intempéries. A l’heure qu’il est, un four à pain sèche sur les pentes des « Tataoubas », impatient de remplir les fonctions d’un outil à l’efficacité garantie pour plusieurs années. Frédéric Paillard fixe à présent un nouveau rendez-vous à ses élèves, les samedi 27 et dimanche 28 novembre prochains. Il s’agira de confectionner une corbeille à linge en osier. Renseignements au 06 33 55 14 80 ou à la Bâtisse, 15 avenue de Lavelanet.

    kercorb patrimoine,frédéric paillard

    kercorb patrimoine,frédéric paillard

    kercorb patrimoine,frédéric paillard

    Sous son béret, Frédéric Paillard a guidé les stagiaires dans chaque étape de la confection

  • Kercorb Patrimoine a baissé le rideau

    frédéric paillard,kercorb patrimoineDurant six années, Frédéric Paillard aura assuré l’accueil dans son atelier public du cours Colbert.

    A l’été 2012, l’association Kercorb Patrimoine dont l’objectif premier est la promotion et la transmission de l’artisanat paysan, s’était offert une vitrine sur le cours Colbert, en l’occurrence, l’ancien local de feu le syndicat d’initiative du Chalabrais. Depuis lors, Frédéric Paillard animateur assidu de l’association, accueillait le chaland dans un univers faisant également la part belle à la découverte du patrimoine naturel du Kercorb.

    Initialement installé à la Bâtisse, au n° 15 de l’avenue de Lavelanet, notre maître vannier exposait là, toute une gamme de réalisations créées à partir de nouvelles techniques de vannerie. Vannerie, fenaison, Frédéric Paillard prenait plaisir à perpétuer les savoir-faire d’une époque révolue, remettant au goût du jour, certaines pratiques oubliées. Le tout enveloppé dans un tempo festif, puisque la musique est encore une autre de ses passions.

    frédéric paillard,kercorb patrimoine

     Août 2013 sous la halle de Chalabre

    Avec la vente intervenue récemment de la maison qui hébergeait ce lieu de rencontres, Frédéric Paillard a choisi de cesser son activité, postulant ainsi à une retraite officieuse mais néanmoins méritée. Ce qui ne l’empêchera pas de continuer à pratiquer ses passions, au cœur de la Bâtisse, où les personnes qui le souhaitent, pourront continuer à aller à sa rencontre.

    La porte de ce lieu d’accueil prédestiné s’est refermée en ce 31 décembre 2018, l’occasion de remercier Frédéric Paillard pour son sens du partage et sa constance au service du patrimoine.

    frédéric paillard,kercorb patrimoine

    Novembre 2010, confection d'un panier en osier