Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

maquis de picaussel

  • Les collégiens de Bram au coeur du Maquis de Picaussel

    lescale,maquis de picaussel,collège saint-exupéry bramUne partie des élèves venus du Lauragais, devant la cabane du PC des Maquisards.

    A l’initiative du Souvenir Français de Castelnaudary (SFC depuis 2010), les élèves du collège Saint-Exupéry de Bram étaient jeudi 2 juin au hameau de Lescale, pour une journée découverte sur le site du maquis de Picaussel, un des deux hauts lieux audois de la Résistance, avec Trassanel (Montagne Noire).  Accompagnées par Mmes Moro, Bosansky, et M. Duval leurs enseignants, trois classes de 3e ont été accueillies à l’ancienne école de Lescale par Eliane Argelès présidente de l’association Les Amis de Lescale, Gérard Collin délégué général honoraire SF de l’Aude, Robert Mondange président du comité SF de Gueytes-et-Labastide, Laurentino de Jesus Salgueiro président du comité du (SFC), Michel Bruketa Vice président (SFC) et Michel Delpiano porte-drapeau (SFC)..

    lescale,maquis de picaussel,collège saint-exupéry bram

    A la faveur de trois ateliers (ancienne école de Lescale, Baraque du Souvenir et PC du Maquis), chacune des classes tour à tour, a pris connaissance de l’histoire locale, des combats et du sacrifice des Maquisards de Picaussel, mais également de la solidarité, la fidélité et l’honneur des habitants de Lescale qui les ont soutenus, au prix de lourdes représailles infligées par l’occupant.

    En retrouvant sa vocation initiale, l’école de Lescale a permis aux élèves de faire une incursion dans le passé, quand le hameau de Lescale fut entièrement détruit par le feu le 9 août 1944, vengeance perpétrée par l’occupant nazi, mis en échec par les soldats de l’ombre engagés dans les bois de la forêt de Picaussel.

    Après avoir visité la Baraque du Souvenir, reconstruite à l’identique des habitations proposées aux habitants de Lescale après l’incendie, chacun a pu fouler les sentiers menant vers la cabane du maquis, dans laquelle était établi le PC de la Résistance de 1943 à 1944. Une cérémonie à la mémoire des Maquisards est venue conclure cette journée, destinée à transmettre vers les jeunes générations, « L’héritage que nous ont légué tous ceux qui ont sacrifié leur jeunesse et fait don de leur vie, pour notre liberté, ne les oublions pas ».

    Les élèves et les représentants du Souvenir français se sont retrouvés le vendredi 3 juin au collège Saint-Exupéry, où s’est tenue une remise de diplômes (photo ci-dessous).

    lescale,maquis de picaussel,collège saint-exupéry bram

    lescale,maquis de picaussel,collège saint-exupéry bram

    Michel Bruketa et son groupe, en approche du PC des maquisards

    lescale,maquis de picaussel,collège saint-exupéry bram

    Au bout du chemin, la clairière où s'effectuaient les parachutages de 1943 à 1944

  • De Picaussel aux berges du Rhin

    Après une incursion sur les traces et le souvenir des partisans, retour en images vers des visages qui ont donné vie au Maquis de Picaussel. Grâce aux archives personnelles de Cine, que nous remercions vivement pour ces trésors partagés.

    maquis de picaussel

    maquis de picaussel

    maquis de picaussel

    1943, Mobilisation de la classe à Rivesaltes

    Jean Boussioux, Justin Pont, François Calvet, François Sanchez, André Conte et leurs camarades, dans les rues de Perpignan

    maquis de picaussel

    Chantier de jeunesse à Marchastel (Lozère)

    Julien Marcou, Sylvain Saurel, François Calvet, François Sanchez

    maquis de picaussel

    31 août 1944 dans Carcassonne libérée

    Les maquisards Daniel Marty, Robert Loze, François Sanchez sont descendus du Maquis

    maquis de picaussel

     Carcassonne décembre 1944

    Robert Loze, Daniel Marty, François Sanchez

    maquis de picaussel

    1945

    Daniel Marty, François Sanchez , Jean Joseph Roméro, Robert Loze, Yves Marty

    maquis de picaussel

    Maquis de Picaussel

    François Sanchez arbore la casquette de la section des aviateurs

    maquis de picaussel

    Repas chez Lolo Mazon pendant la guerre

    Debout : Lolo Mazon (2e), Jean-Joseph Romero (3e), Georges Gérard (6e)

    Assis : François Sanchez (3e), François Lopez  (4e), Tanette (?) Hernandez (5e)

    Il est permis d'imaginer que la photo a été prise par Maurice Mazon

  • Dans le silence des sous-bois de Picaussel

    Le Blau naissant est franchi par le biais d’une petite passerelle qui emmène vers un sentier s’élevant au-dessus du hameau de Lescale. Porté sur un tapis de feuilles mortes, le randonneur engage la marche « petit pas petit pied », pour se retrouver plus ou moins rapidement à 680 m, en vue d’une cavité dans la roche.

    maquis de picaussel

    La grotte du Saut de la Bourrique

    « C’est là que tout va commencer pour Picaussel. Ce sera l’embryon de notre maquis. Nous nous installons le plus confortablement possible sur la paille et les parachutes du dernier largage » (Lucien Maury, mars 1944, après le premier parachutage). A partir d’avril 1944, Marius Olive (alias Simon), Emile Peyre (Milou), Lucien Maury (Franck) et Joseph Arnaud, recherchés par la Gestapo pour « activités subversives », bientôt rejoints par le radio François le Berre (Stephan), parachuté le 10 avril avec la mission « Amédée », établissent leurs quartiers dans cette cavité naturelle. Elle constituera le tout premier poste de commandement du Maquis de Picaussel (photos, 5 décembre 2020).

    maquis de picaussel

    L'éperon rocheux du « Saut de la Bourrique »

    Un groupe de mitrailleuses Hotchkiss y avait été installé, lors des attaques des 6 et 7 août 1944

    maquis de picaussel

    Depuis le belvédère du « Saut de la Bourrique », le poste d’observation surplombe le hameau de Lescale, la plaine de Puivert et la route en provenance de Quillan. Il permettait de surveiller les mouvements de l’adversaire, et en particulier les colonnes allemandes mécanisées.

    maquis de picaussel

    Le donjon du château de Puivert servait de repère aux avions Halifax lors des parachutages sur Picaussel et ses environs.

    maquis de picaussel

    Sur le chemin qui mène au poste de commandement du Maquis

    maquis de picaussel

    maquis de picaussel

    La métairie utilisée comme PC, réhabilitée en 1993-1994, à l'initiative des anciens du Maquis

    maquis de picaussel

    maquis de picaussel

    Au-dessous du pic du Minier, le tunnel de Lescale

    maquis de picaussel

    Sur les sentiers du Maquis de Picaussel

    (Photos Maurice Mazon)

    maquis de picaussel

    La section des aviateurs

    A gauche et à droite de la photo, portant casquettes, l’adjudant-chef François Malayrach et le sergent Justin Baudry, qui seront tués le 27 juillet 1944. On reconnaît également Jacques Roques (3e debout en partant de la gauche), Justin Navarro (8e debout en partant de la gauche), ? Hernandez (9e debout en partant de la gauche). Accroupi, René Maugard, (1er en partant de la droite).  

  • La mémoire de « Ceux de Picaussel » a été honorée

    maquis de picaussel,lescaleOlivier Ferrier (au centre), avec les élus à la cabane PC du Maquis.

    Dimanche 2 août, un hommage a été rendu aux combattants du Maquis de Picaussel, haut lieu de la Résistance audoise, et aux habitants du hameau martyr de Lescale, à la faveur d’une cérémonie célébrée en plusieurs temps, par les élus puivertains, aux côtés d’Olivier Ferrier, nouveau maire de la commune.

    Enveloppée dans la brume, la cabane du maquis, dans laquelle était établi le PC de la Résistance de 1943 à 1944, a ouvert ses portes à une délégation venue saluer « les valeurs d’un héritage légué par des hommes ayant sacrifié leur jeunesse et fait don de leur vie, pour défendre une liberté en danger ».

    maquis de picaussel,lescale

    Les élus se sont ensuite rendus au sommet du col de Babourade (photo ci-dessus), devant la stèle érigée en souvenir d’Auguste Escriva, mort à 17 ans, puis dans les lacets qui s’élèvent au-dessus du hameau de Lescale, au pied du monument à la mémoire de Jean Carbou et Joseph Lebret. Ainsi était honorée la mémoire de trois jeunes maquisards tombés le 6 août 1944, lors d’accrochages intervenus avec les hommes de la 11e panzer division. Lesquels incendieront le hameau de Lescale, le 9 août suivant, exaction menée en représailles après l’échec enregistré face à « Ceux de Picaussel », organisés aux côtés de Lucien Maury et Marius Olive. La cérémonie s’est prolongée devant la Baraque du Souvenir, bâtie en 2011, à l’identique des habitations proposées aux habitants de Lescale après l’incendie.

    maquis de picaussel,lescale

    Olivier Ferrier maire, Michel Sales, président des anciens combattants et sympathisants de Puivert, Madeleine Pujol et Roger Allemand, élus, Eliane Argelès et Marie-Christine Deloustal pour l’association Les Amis de Lescale, ont fleuri chacun de ces lieux, témoins des combats et du sacrifice des Maquisards de Picaussel, mais également de la solidarité, la fidélité et l’honneur des habitants de Lescale qui les ont soutenus, au prix de lourdes représailles infligées par l’occupant.

    maquis de picaussel,lescale

    Michel Sales, Olivier Ferrier et Roger Allemand, au PC du Maquis

    maquis de picaussel,lescale

    maquis de picaussel,lescale

    Roger Allemand et Madeleine Pujol, à la mémoire de Jean Carbou et Joseph Lebret

    maquis de picaussel,lescale

    maquis de picaussel,lescale

    maquis de picaussel,lescale

    La traction avant Citroën du Maquis, réquisitionnée pour servir aux missions diverses...

    maquis de picaussel,lescale

    ... et ce qu'il en reste aujourd'hui