Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mp charpentes

  • Le chantier de la maison médiévale

    Il a souffert de la concurrence loyale faite par les chantiers de la rue du Barry-Saint, du Cours Docteur Joseph-Raynaud et du nouveau centre commercial, le chantier de la rue des Boulangers revient à la lumière. Ce vestige du patrimoine classé comme maison caractéristique des maisons médiévales construites dans les faubourgs, est en passe de recouvrer son lustre d’antan.

    Grâce au concours de l’entreprise MP Charpente, les travaux de rénovation engagés en novembre portent sur la réfection complète de la charpente et sa couverture, la confortation des pans de bois existants, et la reconstruction du mur arrière. Après une nécessaire suspension de l’activité, la vieille maison semble à présent se dresser avec plus d’assurance, dans un quartier du Pont-Vieux secoué par les pertes successives de l’usine de cartonnage Franzone, de l’ex future maison médicale et de l’ancienne boulangerie Calbo.  

    Maison rue des Boulangers  12 novembre.JPG

    12 novembre 2019

    2020 Maison rue des Boulangers 8 juin 004.jpg

    8 juin 2020

    2020 Maison rue des Boulangers 8 juin 002.jpg

    8 juin 2020

  • Séance de remise en forme pour le gymnase municipal

    Gymnase.jpgLes travaux ont commencé avec la réfection de la toiture.

    Le chantier de la rue Saint-Pierre a commencé en même temps que la nouvelle année, et les travaux de restauration du gymnase municipal vont bon train, à peine perturbés par les fortes gelées qui s’abattent sur le Kercorb depuis plusieurs jours. De fait, l’équipe de la société MP Charpentes emmenée par Mickaël Padet, s’affaire sur une surface hors-norme nécessitant un réel besoin de rénovation. Après la toiture, ce sont les sols et les peintures qui feront à leur tour l’objet de réparations, afin que les nombreux utilisateurs de ce vieux complexe sportif puissent pratiquer leur sport en toute sécurité.

    Au final, une enveloppe d’environ 100.000 € sera nécessaire, afin d’assurer une réalisation financée à 40% par le conseil général, le reste revenant à la charge des administrés chalabrois. Depuis sa construction en 1966, après acceptation d’un devis de 289.700 francs, votée lors de la séance du 8 décembre 1965 (archives Serge Fournié), la municipalité met le gymnase à disposition de l’école primaire, des associations sportives locales, et du collège.

    Après le chantier de la cantine scolaire, le quartier de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques renoue avec une trépidante activité, pour le plus grand bonheur des nombreux sportifs du canton, impatients de fouler une surface qui devrait être bientôt entièrement rénovée.