Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Football : Le FCC s’impose à Labastide-d’Anjou

    fc chalabre football,naurouze-labastideLes filets de l’ENL ont tremblé par deux fois (Photos Richard Conte).

    Invité dimanche 25 février à se présenter sur la pelouse du stade Loubatières à l’heure du déjeuner, le onze du FC Chalabre a enlevé la partie qui l’opposait à l’Entente Naurouze-Labastide II, sur la marque de 0 à 2 (score acquis à la pause). Sous la direction de l’arbitre Pascal Piquemal, les Bleu et blanc entreront parfaitement dans un match initialement prévu le 21 janvier dernier. Dès la 8e minute, Sylvain Dumons trouvera le chemin des filets, à la conclusion d’une action initiée depuis la touche (0-1). Après quelques bonnes occasions, la 39e minute verra Sylvain Dumons intenable, récupérer une passe de Gianni Gruchet, le break est fait juste avant le repos (0-2).

    fc chalabre football,naurouze-labastide

    Le deuxième temps donnera aux équipiers du capitaine Quentin Gérard la possibilité de gérer sereinement leur avance, aucun but ne sera plus inscrit jusqu’au trille final. Drivé pour l’occasion par Romain Peille, coach intérimaire, le FCC I réalise une nouvelle bonne opération et reste sur le podium du championnat de district D2 (1ère division), derrière Limoux et Montagne-Noire. Un succès que joueurs et dirigeants dédient à leur président Alexandre Pereira et à Cécile Grau sa compagne, heureux parents depuis vendredi, d’une jolie petite fille prénommée Margot.

  • C'était hier : Au pays de Don Antonio Gaudí

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 28 février 2003.

    Don Antonio Gaudi.jpgUne pause sur les hauteurs du site olympique de Montjuich (photo archives, février 2003).

    C’était l’heure de la récré pour les membres de l’Amicale des enseignants du Chalabrais, qui s’offraient tout dernièrement, une balade vers les beautés de la Catalogne. Juste le temps pour le « double decker bus » de couper les moteurs, et la joyeuse équipe se retrouvait immergée dans l’Espagne profonde, au cœur du « pueblo espagnol » niché sur la colline de Montjuich.

    1992 JO Barcelone 004.JPGDon Antonio Gaudí bis.jpgA l’heure où une lune bien pleine prenait son bain de minuit sous le regard indiscret de Cristobal Colòn, les visiteurs du Kercorb découvraient toutes les subtilités de l’art du flamenco. La balade guidée allait se poursuivre dès le lendemain, par une promenade sous les arbres pont du Parque Güell, les façades courbes de l’immeuble de la Pedrera et les balcons à dents de requin de la Casa Batllò. Cette incursion dans le monde du génial et inimitable Antonio Gaudí, se terminait au pied de la monumentale cathédrale inachevée de la Sagrada Familia.

    Mystiques mais néanmoins sportifs, nos amicalistes ont ensuite pris un peu de hauteur jusqu’au stade olympique, cadre grandiose des Jeux Olympiques de 1992. Un vrai pèlerinage pour certains, qui auront cru apercevoir en bout de ligne droite, Carl Lewis en terminer avec le relais 4 x 100 mètres. Au final, un très agréable week-end organisé de main de maître par Monsieur Jean, qui a déjà pris rendez-vous avec ses pairs pour partir vers de nouvelles découvertes.

    Sagrada Familia Août 1992.JPG

    1992 JO Barcelone 003.JPG

    1992 JO Barcelone 001.JPG

  • C’était hier : Les abeilles de Félicien ont eu chaud…

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 20 février 1998.

    Abeilles Félicien.jpgGrâce à la diligence des pompiers, les abeilles peuvent continuer à butiner (Photo archives, décembre 1997).

    Mercredi peu après 11 heures, le bip sonnait à la caserne Jean-Cabanier, signalant un incendie route de Limoux, à hauteur des courts de tennis. Immédiatement sur place, les hommes de l’adjudant-chef Alain Cayrol vont prendre la mesure du sinistre et rapidement le circonscrire, au grand soulagement des riverains directs.

    L’exceptionnelle sècheresse de ce mois de février aura un instant fait craindre une extension vers les hauteurs de la chapelle du Calvaire mais en définitive, les seules victimes du sinistre auront été les ruches installées à flanc de colline, au point de départ du feu. Visiblement habituées à la fumée, les pensionnaires du rucher sentant le coup arriver ont préféré aller butiner plus loin, laissant aux soldats du feu le soin de rétablir la situation. Il reste à souhaiter que la chaleur intense n’ait provoqué trop de dégâts à l’intérieur de ruches qui rappellent au bon souvenir du regretté Félicien Huillet.

    Et les sapeurs venaient à peine de remiser leurs deux CCF que le VSAB était demandé sur le hameau puivertain de Campsaure, où l’on signalait un accident survenu à un forestier victime d’une mauvaise fracture. Une preuve s’il en fallait une que le centre de secours Jean Cabanier animé par de très jeunes volontaires est souvent sur la brèche, et l’occasion pour nous d’adresser des félicitations amplement méritées à MM. Christian Clarac, Alain Cayrol et Patrice Rodriguez (photo ci-dessus), qui viennent de se voir décerner tout récemment la médaille du Mérite Départemental.

    caserne jean-cabanier

    Le 5 février 2012, les ruches de Félicien sont en place, laissant passer l'hiver.

  • Bienvenue au gendarme N. Bouyelli

    Arrivée mi-décembre à la brigade territoriale autonome de Chalabre, le gendarme N. Bouyelli a pris ses quartiers en Kercorb, en remplacement du gendarme Nicolas Clercy, affecté à Moorea (Polynésie française). Accueillie par l'adjudant Franck Dessimoulie, commandant de brigade, la nouvelle gendarme a pris ses fonctions dans le prolongement d’un parcours professionnel déjà riche, commencé au groupement de Montauban (Tarn-et-Garonne) où elle a occupé le poste de gendarme auxiliaire volontaire durant cinq ans. Après onze mois effectués à l’école de Montluçon, elle s’était dirigée vers le département de l’Isère pour une période de six ans. Prochaine étape pour la néo Chalabroise, la présentation de l’examen d’officier de police judiciaire, N. Bouyelli est inscrite à la formation OPJ 2017-2018. Nos meilleurs voeux de bienvenue et de réussite l’accompagnent.

  • C’était hier : Les 25 ans de l’APP du Quercorb

    « L’APP du Quercorb est née ! » Avec ce titre, l’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 26 février 1993.

    A l’assemblée générale du 15 février, les pêcheurs du canton de Chalabre ont vu se réaliser un vieux rêve : les sociétés de Puivert et de Ste-Colombe-sur-l’Hers, et l’APP de Chalabre, se sont réunies pour fonder l’association de pêche et de protection du milieu aquatique du Quercorb (APP), qui regroupe tous les pêcheurs du canton pour une meilleure gestion de nos rivières, dans le respect des particularités propres à chaque association. Un nouveau bureau élargi a ainsi été élu à l’unanimité : président : Pierre Fonta (Rivel), vice-présidents : Eugène Ramon (Ste-Colombe-sur-l’Hers) et Richard Verganzonès (Puivert), secrétaire : Roger Rosich (Chalabre), trésorier : Roland Fourcassa (Sonnac-sur-l’Hers).

    C’est dans une parfaite entente que la répartition des réserves et des alevinages a été réglée. Ces derniers ont été réalisés dans de bonnes conditions avec les apports de la Fédération et des Sociétes : boîtes Vuibert, truitelles, truites de souche (pêche électrique) ou truites adultes déversées en quantité, laissent augurer d’une bonne saison de pêche, pour peu que tous les pêcheurs soient respectueux du règlement qui est remis à l’achat de la carte. Il faut rappeler que cette année, la taille est portée à 20 cm dans notre département. Il est également demandé aux pêcheurs qui prendraient une truite baguée, de le signaler auprès des responsables de l’APP. L’assemblée s’est prononcée pour un gardiennage courtois mais très sévère à l’encontre des fraudeurs. Les concours sur le lac de Chalabre seront organisés comme l’an dernier, leur succès n’est plus à démontrer. Au final, beaucoup de monde à cette assemblée constitutive, avec une bonne ambiance porteuse d’avenir pour l’APP de tous les pêcheurs du Quercorb.

  • Sur l’agenda des sportifs

    Rugby : L’Usckbp se rend chez son dauphin.

    Usckbp vs Tac nov 2017.jpgFrédéric Noy et les rouge et bleu retrouvent le quinze du TAC (Photo Patrick Pierron, match aller 20 novembre 2017).

    Dimanche 25 février et pour le compte de la 13e journée, les rugbymen de l’Entente des Trois Clochers effectueront le dernier déplacement des phases qualificatives du championnat 4e série Midi-Pyrénées. Ils seront en Haute-Garonne où ils seront opposés à leurs homologues du TAC-La Fourguette, sur la pelouse du stade des Gironis. En cas de victoire face aux Toulousains, deuxièmes avec un match de retard, les « rouge et bleu » leaders de la poule B assureraient leur première place et leur qualification. Christophe Noye sifflera le coup d’envoi à 15 h.

    Bonus : Ni dix ni vingt ans, la rétrospective du jour ne nous ramène pas aussi loin en arrière. Juste au dimanche 4 février dernier, lorsque l'USCKBP rendait visite au RC Castelginest. Ci-dessous, le lien vers une vidéo qui devrait se passer de commentaires. Devrait, car il apparaît que le Comité de Midi-Pyrénées n'ait pas jugé utile au final, de sanctionner les agressions perpétrées sur un périmètre normalement dévolu à la pratique sportive (Etaient présents trois arbitres officiels et un délégué). Pour être complet, il est bon de préciser que la commission de discipline a infligé une amende de 200 € à l'USCKBP :

    https://drive.google.com/…/1j1jhACJTMBMRq0jV1YnGIGSDd…/view…

    Football : Le FCC se déplace jusqu'au Seuil de Naurouze.

    FCC-Naurouze 27 Oct. 2013 Journal.jpgHuques Ferrié,  capitaine du FCC (photo archives 27 Octobre 2013, FCC-Naurouze-Labastide d'Anjou). 

    Dimanche 25 février, les footballeurs du président Alexandre Pereira évolueront également à l’extérieur, dans le cadre d’un match en retard de championnat de district D2 (1ère division), initialement prévu le 21 janvier dernier. Le FCC I (3e avec 7 victoires, 2 nuls, 3 défaites) se rendra à Labastide-d'Anjou pour une confrontation avec le onze de l'Entente Naurouze-Labastide II (6e avec 5 victoires, 1 nul, 7 défaites).

    Lors de la 1ère journée disputée au stade Lolo Mazon le dimanche 3 septembre dernier, le team fanion du Kercorb l’avait emporté sur le score de 3 à 1, face aux réservistes de l’ENL. La rencontre sera disputée au stade Loubatières où Pascal Piquemal sifflera le coup d’envoi à 12 h 30. Les réservistes du FCC II effectueront leur retour à la compétition le dimanche 4 mars prochain, en se rendant à leur tour à Labastide-d'Anjou.

  • Caudeval : La rivière Ambronne a refait son lit

    L'Ambronne aval février 2018.JPGResponsables et élus sur un passage à gué entre Caudeval et Moulin-Neuf.

    Elle prend sa source entre le Pech de Gendarme et le col del Tuquet (Saint-Benoît), la rivière qui a donné son nom au val de l’Ambronne, vient de faire l’objet de travaux initiés par le SBGH (Syndicat du bassin du Grand Hers). Réalisés dans le cadre du plan de gestion des cours d’eau 2016-2020, ces travaux, déclarés d’intérêt général, ont permis le désencombrement du lit (retrait des chablis et des encombres), un abattage préventif et des coupes de la végétation poussant dans le lit mineur de son cours. Par l’intermédiaire de la société SATF (Pamiers), la végétation poussant dans les courbes internes des méandres a été coupée, afin notamment de limiter l’érosion des berges opposées.

    La réception des travaux s’est tenue jeudi 15 février, en présence de Jean Cazanave, président du SBGH, Christophe Drelon technicien rivière, Evelyne Garros présidente de la commission Hers-Ambronne, Michel Boudlet pour la mairie de Caudeval et Bernard Carbonneau pour la mairie de Moulin-Neuf. Comme le précisait Christophe Drelon, « L’Ambronne a un fonctionnement de type méditerranéen, il connaît un assec important une grande partie de l’année. De ce fait, la végétation se développe dans le chenal d’écoulement. Les travaux ont été réalisés sur 9 km de l’Ambronne en son aval (rivière qui en compte 18 au total), depuis le pont de Peyrefitte-sur-l’Hers jusqu’à sa confluence avec l’Hers, à Moulin-Neuf ».

    L’opération (22.300 € HT) a été financée par l’Agence de l’eau Adour Garonne (60 %), le conseil départemental de l’Aude (18 %), le conseil départemental de l’Ariège (1,5 %, les travaux se situant principalement dans l’Aude) et le SBGH (20,5 %).

    Au final, un nouveau chantier mené à terme par le Syndicat du bassin du Grand Hers, en charge de l’entretien de 900 kilomètres de ruisseaux et rivières, répartis sur une superficie de 1 380 km² (de Cintegabelle à Comus et de Dun à Fanjeaux).