Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le Fournil de Chalabre sera rallumé mercredi

    Le Fournil 001.JPGBienvenue à Caroline Serrano et à sa brigade.

    Depuis le dimanche 15 septembre 2019, le rideau de la boulangerie pâtisserie du Cours Colbert était abaissé, les néo retraités Gérard et Catherine Denis n’ayant pas trouvé leurs successeurs. Une première note d’espérance était arrivée au printemps, mais le climat sanitaire très incertain qui s’installait, avait mis l’information sous l’éteignoir. Cette fois, la bonne nouvelle est confirmée, avec la réouverture au lendemain de la Fête nationale, du four à pain de l’ancien Cours des Treilles.

    Mercredi 15 juillet, une page va se tourner aux abords de la Fontaine Royale, où Caroline Serrano, nouvelle maîtresse des lieux, accueillera une clientèle enfin libérée d’une frustration certaine. En effet, avec l’extinction de la lignée des Mèche, Sandral, Paquier, Calbo ou Huillet, la cité chalabroise se retrouvait pour première fois sans boulangerie. Une alarmante exception, levée après dix mois et jour pour jour, grâce à la reprise assurée par des maîtres boulangers qui oeuvrent déjà et depuis deux décennies, dans la cité chapelière.

    Le Fournil 002.jpg

    Grâce à un savoir-faire et un désir de préserver la qualité du pain artisanal, le four du Cours Colbert va conserver sa vocation et s’enrichir à n’en pas douter de quelques spécialités. Et comme le précise Caroline Serrano, « Avec le concours de produits locaux, issus de nos voisins et fournisseurs, L’entrecôte, A la bonne saucisse, et Subreville Primeurs ».

    L’inauguration officielle du Fournil de Chalabre aura lieu le samedi 18 juillet, avec une dégustation offerte de 10 heures à 12 heures. Par la suite, Caroline Serrano assurera l’accueil du mardi au samedi de 6 h 30 à 13 h et de 16 h à 19 h 30, le dimanche de 6 h 30 à 13 h. L’établissement sera fermé le lundi. Tous nos souhaits de bienvenue et de parfaite intégration en Kercorb accompagnent Caroline Serrano et son équipe.

  • L’Ehpad a célébré le Printemps des poètes

    ehpad hauts-de-bon-accueil,mélanie prochassonLes résidents sont prêts à goûter à la lecture à voix haute (photos Clément Pradel).

    « Il n’y a plus de saisons ! ». Voilà comment les pensionnaires de l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, auraient pu accueillir Jean-Jacques Aulombard maire et Noëlle Danjou, responsable de la bibliothèque municipale, venus à leur rencontre. C’était le vendredi 3 juillet, et cette visite facilitée par Sylvie Soinnard, directrice de l’hôpital, s’inscrivait dans le cadre du Printemps des poètes, initialement programmé en mars dernier.

    Après le rendez-vous manqué du 17 mars, pour des raisons qui n’échappent à personne, les lectures impromptues qui devaient être assurées par Mélanie Prochasson, lectrice professionnelle, ont fait l’objet d’enregistrements. Lesquels ont été gracieusement offerts par la municipalité, et remis aux lectrices assidues de l’établissement, invitées à découvrir ou redécouvrir les Contes des Pyrénées. Comme le précise Noëlle Danjou, « La vague contagieuse a contrarié l’événement, mais ce procédé nous permet d’offrir aux résidents un petit moment d’évasion littéraire ».

    ehpad hauts-de-bon-accueil,mélanie prochasson

    Elle indique également que ces lectures sont tirées des Contes de la montagne (contes, légendes, mythes et récit des Pyrénées par Louis Espinassous), Contes populaires et légendes du Languedoc et du Roussillon, et Contes traditionnels des Pyrénées (Michel Cosem). Avec un final en beauté, procuré par « les Quillanades ». Pour la petite histoire, ces Quillanades avaient cours dans le canton de Quillan et une partie du canton de Couiza. Ce sont de toutes petites histoires qui mettent en lumière la supposée « bêtise des habitants de Quillan, moqués par ceux d'Espéraza ».

  • Micro trottoir

    Trottoirs en 2020.JPG

    Depuis le 26 mai dernier et la réouverture à la circulation du Cours Docteur Joseph-Raynaud, chaque usager de la voie publique a retrouvé son espace de prédilection. La route pour les uns, le trottoir pour les autres.

    A titre gracieux, le parapluie déposé sur les containers reste à disposition des piétons, soucieux de conserver un peu de tenue dans leur exercice d'équilibriste.

  • Le camion magasin d'Aurélien a repris la route

    2020 Camion magasin juillet.JPGAurélien prépare sa tournée vers les villages d’un secteur incluant le Pays-de-Sault.

    Avec un changement dans les habitudes, entraîné par l’instauration de 55 jours de confinement, un camion était resté sur son point d’attache, au grand dam des fidèles habitués. Une première depuis 2005, année de mise en place de ce service à l’initiative de Jean et Mylène Tur y Tur.

    Privé de volant, Aurélien Moralès aura toutefois préservé le contact, au long de cette période particulière, en assurant des livraisons individuelles effectuées au départ de la supérette qui l’emploie. Et depuis le jeudi 2 juillet, le retour à la quasi normale est effectif, avec le redémarrage du service d’épicerie ambulante, sur un parcours desservant une bonne douzaine de villages. Engagé sur la route à raison de deux jours par semaine, notre marchand itinérant roule sur les traces de Pierrot Baby, qui assura dans les années 1970 un même service, au volant de son tube Citroën.

    Depuis Chalabre vers l’Ariège voisine ou vers le Pays-de-Sault, deux tournées permettent à Aurélien d’aller à la rencontre d’une clientèle qui scrute son arrivée, en fonction d’horaires que seules les conditions météo, peuvent faire varier. Une large gamme d’articles frais, issus d’une production locale, mais aussi des fournitures de première nécessité, sont agencés au mieux dans un véhicule qui voit le moindre de ses espaces optimisé.

    Avant de remettre le moteur en marche, Aurélien s’assure de n’avoir rien oublié, puis il engage une nouvelle journée sur ces petites routes qu’il connaît bien. Au bord desquelles il va retrouver des clients, mais aussi des amis (es), des anciens souvent, qui profitent du « passage du camion », pour retenir un peu de ce temps qui file.

    Pour tout renseignement, contacter le 04 68 69 35 15.  

  • Célébration du 14 juillet 1789

    14 juillet chalabre

    A l'occasion de la célébration de la fête nationale, Jean-Jacques Aulombard, maire, et son conseil municipal, invitent les Chalabroises, les Chalabrois et leurs invités, à se retrouver devant la mairie, le mardi 14 juillet à 11 h. Le cortège constitué cours Sully, se rendra au monument aux Morts pour un dépôt de gerbe, avec un accompagnement musical assuré par la formation Batucada.

  • Derrière les volets clos

    maurice mazon,mazon,chalabre,photo,quercorb,kercorb,chercorb,patrimoine,aude,languedoc

    Photo Christine Allix

    La galerie de portraits réalisés par Maurice Mazon dans son labo du pont du Blau, revient avec d'autres visages, qui renvoient comme les précédents, vers des souvenirs plutôt anciens. Peu à peu, ces clichés trouvent légende, grâce à vos premiers retours, pour lesquels nous vous remercions.


    TROMBINOSCOPE Portraits MAZON.pdf