Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • « Petites villes de demain » : Chalabre tient la corde

    Dans le cadre du programme « Petites villes de demain », initié par le ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, Chalabre s'inscrit parmi les sept communes de la 3e circonscription de l'Aude qui vont bénéficier d'un dispositif visant à la revitalisation des petites villes. Une candidature appuyée par Mireille Robert, députée de la circonscription. 

    Comme a pu le préciser Jacqueline Gourault, ministre  en charge : « Notre ambition, en lançant une initiative en faveur des petites villes, c’est de sécuriser, partout et pour tous les habitants, l’accès aux services essentiels dans nos campagnes. C’est aussi de révéler le potentiel de ces territoires, pour donner envie à de nouveaux habitants de venir s’installer et d’y créer de l’activité́. »

    Plus de détails avec l'article de la journaliste Françoise Peytavi, publié dans l'Indépendant et La Dépêche, samedi 19 décembre :

    https://www.ladepeche.fr/2020/12/19/petites-villes-de-demain-le-coup-de-pouce-de-la-deputee-9267264.php

    mairie de chalabre

    Mireille Robert et Jean-Jacques Aulombard devant la maison commune

    (photo Françoise Peytavi)

  • C’était hier : « Il était une fois Chalabre » cultive ses racines

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 20 décembre 2000.

    il était une fois chalabreRaymonde, Michel et Gilbert ont accompli le geste symbolique (Photo archives, décembre 2000).

    Une cérémonie symbolique initiée par « Il était une fois Chalabre » se déroulait samedi aux abords du lac en présence d’une nombreuse assistance invitée à célébrer le passage vers le IIIe millénaire. A l’heure où le soleil s’effaçait discrètement derrière les créneaux du donjon des Mauléon, les amis du président Michel Brembilla ont planté un tout petit olivier, près de la stèle érigée à la mémoire de Fluris. Par ce geste purement symbolique accompli en présence de MM. Hubert Carcy et Roger Rosich, adjoints au maire, les cinq cent membres de « Il était une fois Chalabre » ont voulu signer un modeste trait d’union entre ce siècle finissant et un XXIe siècle annoncé. L’ensemble vocal Eissalabra dirigé par Sophie Jacques a permis à chacun d’apprécier les talents de poète de Edouard Garcia, paroles inédites chantées sur l’air de la ballade nord irlandaise. Doyens de l’assemblée, Raymonde Castres et François Lopez ont alors été invités à jeter les premières poignées de terre vers ce symbole de paix, pour lequel chacun a souhaité longue vie.

    il était une fois chalabre

    Avec le crépuscule naissant et dans une atmosphère digne d’une nouvelle de Thomas Hardy, le joyeux cortège s’est ensuite dirigé vers le lit du Chalabreil, où un chêne est à son tour venu prendre racine aux côtés de l’Arbre de la Liberté planté le 14 juillet 1989. Avant que chacun ne retourne vers le cœur de la cité, Michel Brembilla et Gilbert Huillet au nom de « Il était une fois Chalabre » ont chaleureusement remercié l’ensemble des participants unis par cette sympathique petite fête. L’association qui prépare activement la parution du Tome VI tiendra son assemblée générale le samedi 13 janvier 2001. Pour l’heure, elle présente aux Chalabroises et aux Chalabrois ses vœux les plus sincères pour l’année nouvelle.

    il était une fois chalabre

    il était une fois chalabre

    il était une fois chalabre

  • C’était hier : Convalescence terminée pour « Grison »

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 20 décembre 1995.

    grison

    Photo archives, décembre 1995

    En septembre dernier, les Chalabrois s’étaient émus de la mésaventure survenue à un petit âne gris à Croix de Saint-André, égaré aux abords du pavillon du château. Accidentellement percuté par une voiture alors qu’il errait en pleine nuit sur la voie publique, « Grison » a depuis pansé ses blessures et retrouvé son enclos non loin de la source de « Picharotte », où nous l’avons rencontré.

    Certains prétendent qu’un âne connaît l’heure de sa mort et qu’il va se cacher pour mourir le moment venu. Ce qui est loin d’être le cas pour « Grison », dont l’excellente forme a pleinement rassuré les membres du comité paroissial du Quercorb, venus solliciter sa participation pour la célébration de la nuit de Noël. Après Chalabre en 1993 et Puivert en 1994, le mystère de la Nativité aura ainsi cette année pour cadre l’église Sainte-Cécile de Rivel.

  • C'était hier : Les avatars d’une chaussure de vair

    L'article mis en ligne rend compte d'une représentation théâtrale proposée le samedi 19 décembre 2015 à Chalabre. Le Kercorb avait hébergé Cendrillon jusqu'à minuit, le temps d'une soirée au cours de laquelle jeux de rôle avaient alterné avec cabaret  (Photos archives, Décembre 2015).

    kaptain newbury,bespoked

    Il était une fois,… sous les combles de la bâtisse qui vit naître une activité prospère en pays chalabrais, une héroïne de conte populaire, dansant vers sa destinée. En vérité, c’était il y a quelques jours seulement, Cendrillon allait sans seulement oser l’espérer, au devant de son prince charmant.

    kaptain newbury,bespoked

    Après la version de Charles Perrault, écrite à Paris l’année même où Fluris, à Chalabre, recevait un mauvais coup (1697), après la version des Frères Grimm (1812), il revenait à Kaptain Newbury, de revisiter les angoisses et les espoirs que forment la rivalité fraternelle (2015). Ainsi se sont succédés sur scène, Buttons, Cinderella, Prince Charmant, la Fée marraine, Engelbert, Géraud le héraut, Anika, Django, Lyudmila, Prescilla, Yasmine, John et Dave, sans oublier Mark, au piano.

    D’effets spéciaux en coups de théâtre, Cinderella finira par perdre sa chaussure de vair, abandonnée sur les marches d’un escalier où quelques formes de bois, continuent à renvoyer vers une époque que nos acteurs d’un soir ne soupçonnent pas. Le tableau serait incomplet si l’on oubliait de citer l’ami « Cyril the Squirrel », héros malheureux d’une histoire qui finit bien. Et au final une belle soirée, en forme de clin d'oeil et d'hommage à Charles Perrault, lequel aurait eu 393 ans le 12 janvier prochain.

    kaptain newbury,bespoked

    kaptain newbury,bespoked

    kaptain newbury,bespoked

    kaptain newbury,bespoked

    kaptain newbury,bespoked

    kaptain newbury,bespoked

    kaptain newbury,bespoked

    Kevin Penny († Juin 2020)

    kaptain newbury,bespoked

  • C’était hier : Les filles offrent un titre en cross-country au collège Antoine-Pons

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 19 décembre 2000.

    collège antoine-ponsLinda, Johanna, Sophie, Delphine, Christine, Olivia et Vanessa ont été sacrées Championnes de l'Aude de cross-country (photo archives, Décembre 2000).

    Après leurs très encourageantes prestations signées lors des épreuves courues dans la cité des Trois Quilles, les équipes de cross-country du collège Antoine-Pons se retrouvaient une nouvelle fois sous les ordres du starter. C’était sur le superbe site de la plaine de jeu de Montplaisir à Narbonne, à l’occasion de l’édition 2000 du cross départemental UNSS.

    Minimes filles   Honneur aux championnes, les minimes filles alignées sur 3 200 m signent une course d’équipe impériale qui leur vaut de décrocher le titre de championnes de l’Aude, devant leurs homologues du collège Emile-Alain de Carcassonne. Vanessa Garcia signe la meilleure performance en terminant à la seconde place derrière l’intouchable championne de l’ASC Athlétisme, Noémie Guillerme. A quelques secondes d’intervalle, arriveront dans l’ordre Johanna Cherrifi (5e), Olivia Campbell (10e), Linda Seyve (13e), Delphine Guirao (14e), Sophie Franot (15e) et Christine Plantié (16e). Bravo les filles !

    Benjamines filles     Engagée sur 2 400 m, l’équipe des benjamines filles prend la cinquième place au général, et c’est Leslie Sauvage qui signe le meilleur temps des Chalabroises, pour terminer en 10e place. Leïla Doublet, Céline François, Marine Azam et Julie Carbou complètent cette belle équipe. Chez les garçons et au terme de 3 200 m, les benjamins décrochent la deuxième place au général, avec une équipe composée de Michel Dufour (8e), Quentin Seyve (23e), Xavier Fraisse (31e), Frédéric Le Foll (49e), Romain Cantos (50e) et Jean-François Silva (51e).

    Cadets     Dans la catégorie cadets, Johann Rivals unique représentant chalabrois signe une belle 21e place après 5 200 m de course. Dernière équipe engagée, les Minimes garçons décrochent un podium en s’adjugeant la troisième place derrière les Carcassonnais de Jeanne-d’Arc et de Emile-Alain. Au terme d’une course de 4 000 m disputée par 52 concurrents, Aurélien Moralès prend la 4e place, suivi de Aloïs Croison (20e), Nicolas De Cat (29e), Nicolas Not (29e) et Alexandre Granger (38e).

    Non seulement ces belles performances méritent de vives félicitations, mais elles assurent à nos collégiens coureurs de fond, la qualification pour le cross académique qui se disputera le mercredi 20 décembre à Béziers. Parfaitement préparés comme à l’habitude par Monique Rault, leur professeur d’EPS, les représentants du collège Antoine-Pons auront encore le podium en ligne de mire, tous nos voeux de réussite les accompagnent.

  • La CCPA intervient en profondeur au stade Lolo-Mazon

    ccpa,stade lolo-mazonLa pause sanitaire a été mise à profit pour régénérer le pré des sportifs.

    Après un vote à l'unanimité du bureau de la communauté de communes des Pyrénées Audoises (CCPA), la décision d'effectuer les travaux d'entretien concernant le stade Lolo-Mazon était actée le 8 octobre dernier. Dans le cadre de cette action, la CCPA communique :

    « Profitant de la trêve imposée à nos clubs sportifs par la situation sanitaire, la communauté de communes des Pyrénées Audoises a mis à profit cette parenthèse pour effectuer un entretien en profondeur sur le terrain d'honneur du stade Lolo-Mazon. Ainsi, courant novembre, l'entreprise Fairways, spécialisée dans l'entretien des espaces verts, et plus particulièrement ceux dédiés aux pratiques sportives, a procédé à un « décompactage avec vertidrain puit drainan » suivi d'un apport d'engrais. Cette intervention permettra à la pelouse qui a vu tant de gloires locales défendre avec ardeur les couleurs chalabroises, de passer l'hiver dans de bonnes conditions. Au printemps, un traitement sélectif et un regarnissage viendront compléter cette première intervention ».

    ccpa,stade lolo-mazon

  • C’était hier : Ils sont collégiens, détectives et écrivains

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 18 décembre 2000.

    collège antoine-pons,il était une fois chalabreUne belle réception dans la salle du conseil municipal (Photos archives, Décembre 2000).

    On l’imagine flottant dans les brumes écossaises, l’âme de Sir Arthur Conan Doyle sera venue planer sur la classe patrimoine du collège Antoine-Pons, invitée à écrire une nouvelle policière ayant pour cadre la ville de Chalabre, au XIVe siècle. Ce projet pédagogique initié l’année dernière par l’équipe éducative de Claude Ruiz, principal du collège, connaissait samedi son ultime épisode dans les salons de la mairie, cours Sully.

    Aux côtés de leurs professeurs, Mmes Hélène Cortès, Véronique Gardaire, Laurence Toustou et M. Jean-Pierre Aguilar, nos potaches partis à la découverte du patrimoine local et de ses particularités auront franchi les couloirs du temps pour signer au final des nouvelles d’une captivante originalité : Le cochon du Blau (Sophie Franot, Elvis Guerri), Un mystérieux vol au moulin (Nadège Colomer, Jérôme Fransioli), Le voleur de la borde (Benoît Bonnafous, Olivier Martin), Mystérieuse disparition au château (Aurore Cot, Catherine Gramont, Sandrine Rolland), Châtiment d’un innocent (Martial Fourcassa, Yannick Sola), Abandon sous la halle (Anne-Laure Subreville, Jenny Tyrode), Meurtres en terres saintes (Gaël Planas, Aurélien Moralès). Tels étaient les titres des sept nouvelles que les amis de Il était une fois Chalabre se sont évertués à « classer », mission délicate au vu de la qualité des textes rendus.

    Accueillis par Marie-Louise Saddier, Jacques Montagné, Hubert Carcy, Roger Rosich, Michel Brembilla, Gilbert Huillet et Robert Roncalli, nos jeunes auteurs ont obtenu les félicitations du jury qui récompense en premier lieu les écrits d’un talentueux trio féminin, Mlles Aurore Cot, Catherine Gramont et Sandrine Rolland. Tour à tour complimentés pour la qualité de leur brillant travail, nos écrivains en herbe invités à poursuivre sur la voie de l’écriture, auront certainement apprécié la justesse des analyses de Malou Saddier à l’annonce d’un palmarès extrêmement serré. Fort heureusement, ces passionnantes énigmes policières n’en sont pas encore à leur dernier chapitre, en effet, les membres de Il était une fois Chalabre ont décidé d’éditer les textes primés dans leur prochain ouvrage à paraître (Tome VI).

    Pour l’heure, nous sommes heureux d’adresser de sincères félicitations à l’ensemble des lauréats, à leurs professeurs du collège Antoine-Pons, et à leurs camarades collégiens. Ils sont actuellement à l’ouvrage sur un nouveau projet.

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

    Les lauréats ont tous été primés

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre