Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • Yvette Sanchez n’est plus

    YS Blog.jpgEnfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants, Mamie Yvette n'était jamais seule.

    Lundi 29 mars au matin, Yvette Sanchez est partie, au terme d'une existence toute entière dédiée aux siens, vaincue par un long et inégal combat face au mal. Native de Chalabre où elle avait vu le jour le 7 juin 1926, Yvette Sanchez née Carbonnel surmontait depuis de long mois et avec beaucoup de courage, de graves ennuis de santé. Une épreuve traversée avec le soutien indéfectible de ses enfants, famille unie auprès de laquelle les Chalabrois se sont retrouvés mercredi 31 mars sous la nef de St Pierre. La bénédiction célébrée dans une église comble par les Soeurs de la Présentation de Marie a permis de saluer sa mémoire, chacun s'associant à l'hommage rendu à travers le poignant message d'affection délivré par une petite-fille à sa grand-mère. Une forte pensée pour Anita et François a accompagné le difficile moment de la séparation, Yvette Sanchez repose désormais à quelques pas de la maison familiale où demeure le souvenir inaltérable des jours heureux.  

    En ces douloureuses circonstances, amitié et très sincères condoléances à Gilbert, Simone, Jean-Pierre, Jean-Claude, Francine, Guy, José, Patrick et Christian ses enfants, à ses petits enfants, à sa soeur Monique, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

  • Du Blau au Chalabreil

    Pétanque : Finales en vue.

    Alfred.jpgLa place Charles Amouroux accueillait dimanche 28 mars les pétanqueurs du secteur de la Haute-Vallée, invités à valider leur billet pour les finales départementales. Une journée non-stop qui a permis à trois triplettes chalabroises de prendre rendez-vous pour le samedi 24 avril à Trèbes, où se disputeront les titres de champions de l'Aude. Félicitations à Yves Mourareau, Roland Fourcassa et Angel Urdiales, Edouard Garcia, Jean-José Garcia et Jacques Cunillera, Emilien Carbonneau, Jean-Claude Castelnaud et Michel Pradel. En définitive, trois belles cartes à jouer pour le club cher au duo Michel Guirao-Alfred Hernandez. 

    Célébrations pascales.

    Le secteur interparoissial du Kercorb communique les horaires et les lieux des offices religieux célébrés à l'occasion de la Semaine sainte. Jeudi 1er avril à partir de 15h, adoration du St Sacrement à la chapelle du presbytère. A 17h, messe de la Cène à Ste Colombe sur l'Hers (co-voiturage, départ à 16h 30 place F. Mitterrand). Vendredi 2 avril, jour de jeûne et abstinence. A 14h, chemin de croix dans chaque village, à 18h, célébration de la Passion à Rivel. Samedi 3 avril, veillée pascale à 21h, église Notre-Dame, dimanche 4 à 10h 30, messe à Notre-Dame. Notre Dame.JPGJeudi 8 avril, messe de Pâques à l'hôpital local. Jeudi 15 avril, messe et bénédiction de la chapelle du Calvaire par Mgr Planet, évêque de Carcassonne. Un repas fraternel et tiré du sac sera partagé sur place. Des navettes seront disponibles au départ de la mairie à partir de 10h. 

    Animations sur le cours Colbert.

    Dimanche 4 avril de 10h à 12h 30, animations gratuites pour les enfants sur le Cours Colbert, à l'initiative de la boulangerie Denis et de la boucherie Antonio, avec la participation de Raymond Roget. Chasse à l'œuf dans les deux commerces, puis balade en poney sur le cours.

  • Officiel : Le relais TDF reste à sa place.

    Petites Pyrénes depuis Calvaire.JPG(Photo Maurice Mazon)

    « Errare humanum est, perseverare diabolicum ! » "Se tromper est humain, persévérer dans l'erreur est diabolique !" Ce que nous ne ferons pas.

    A l'heure où les internautes s'engouffrent gaiement et parfois sans visibilité sur ce qu'il est convenu d'appeler les autoroutes de l'information, un « clash » entre deux lignes de fax certainement mal connectées a embrouillé l'info pour faire naître un faux espoir dans le coeur de tous ceux que la chapelle du Calvaire inspire. Deux lignes emmêlées, juste ce qu'il faut pour perturber un poisson en mal d'hameçon.   

    En réalité, la chapelle de Réparation et les paraboles ses voisines, ont encore quelques beaux jours à partager ensemble. Un nouveau dossier avait bien été présenté il y a quelque temps au CSA, alors présidé par Dominique Baudis. Mais le Conseil supérieur de l'audiovisuel  avait rendu un avis une fois encore défavorable, dans la mesure où le déplacement de l'antenne à Roquefère entraînerait des interférences d'ondes avec Lavelanet, et la nécessité de tourner toutes les antennes chalabroises. En désespoir de cause et à 606 jours de la fin de la télévision terrestre analogique, d'aucuns préconisent de peindre le relais en marron afin de le rendre plus discret. Une solution déjà adoptée pour l'antenne SFR, installée à.... Roquefère.

     

  • Football et rugby associés dans la défaite

    Football : Le FCC s'incline au Cougaing. 

    La seizième journée de championnat de première division disputée le dimanche 28 mars à La Digne d'Aval a vu le FCC I perdre sa deuxième place au général, face aux représentants de la vallée du Cougaing, vainqueurs sur le score sans appel de 4 à 1. Malgré une bonne première mi-temps et une égalisation signée Sylvain Dumons, le FCC I est ensuite passé à travers, en raison notamment d'une défense moins hermétique qu'à l'habitude. Rien n'est encore perdu pour la montée mais cette lourde défaite réduit sérieusement les perspectives, avant deux déplacements à Bram et Saissac, co-leader et leader de la poule A. En championnat de 3e division, les réservistes du FCC II en déplacement à St Hilaire se sont inclinés face aux leaders de la Vallée du Lauquet (5/2), tandis que les Moins de 15 ans l'ont emporté sans jouer, après le forfait de Bram. Samedi les Moins de 13 ans ont fait jeu égal avec Narbonne-Septimanie, 1 à 1. Oliver Brown avait donné l'avantage aux Chalabrois avant la pause, les visiteurs revenant au score en fin de partie.

    Hugues Ferrié.jpgHugues Ferrié et ses partenaires décrochent au général de première division.

    Rugby : L'USCK défaite à Daumazan. 

    Dimanche 28 mars le quinze chalabrois se rendait à Daumazan sur Arize, pour le compte du championnat de promotion honneur Midi-Pyrénées. Ce dernier déplacement de la saison s'est soldé par un échec, face à l'US l'Arize, vainqueur sur le score de 33 à 3 (pénalité de Paul Franzone). Battus in extremis à Lolo Mazon (13/8), les locaux en course pour une qualification en phases finales ont rapidement concrétisé au tableau d'affichage, face à des Chalabrois en perte de vitesse. Le groupe bleu et blanc devra se mobiliser une dernière fois le 11 avril prochain, lors de la journée de clôture du championnat 2009-2010. L'invité du jour sera le club tarnais de Bressols, qui viendra chercher en Kercorb la première place.     

  • Le relais-émetteur TDF transféré sur la colline de Roquefère

    Relais TDF.jpgLa chapelle du Calvaire s'apprête à renouer avec sa vocation originelle.

    Souvent évoqué mais toujours remisé au fond des cartons, le projet de transfert du relais de télévision depuis la colline du Calvaire vers la colline de Roquefère va enfin voir le jour. Cette décision prise à l'unanimité va permettre aux fervents défenseurs du patrimoine chalabrois d'obtenir enfin gain de cause. En effet, ces derniers qui avaient toujours dénoncé la présence à proximité de la chapelle du Calvaire d'un pylône métallique certes très utile mais à l'esthétique douteux, n'avaient jamais pu faire entendre leur voix. Même la RTF (Radio télévision française) avait en son temps suggéré à nos élus l'installation d'un nouvel émetteur sur la colline de Roquefère, c'était le 12 octobre 1962. En vain !

     Et depuis le 25 juillet 1958, date à laquelle la municipalité chalabroise décrétait l'érection d'un relais de télévision en ce lieu de prière, la petite lucarne éclaire le quotidien de nos concitoyens. Avec un brin de discorde latent, car cette énorme antenne porteuse de paraboles dénature bel et bien le site. Quoi qu'il en soit, la décision à présent officielle de ce transfert devrait mettre un terme définitif à la polémique, à moins que les défenseurs de Roquefère ne prennent à leur tour le relais. En privilégiant l'hypothèse selon laquelle les vestiges de la « Prima Kercorbis Civitas » seraient enfouis dans le sous-sol de la colline de ...Roquefère.