Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Gil'Aventure au musée du Quercorb

    gilles entajan

    C’est un rendez-vous avec l’aventure, proposé mardi 27 juillet à 17 heures au Musée du Quercorb à Puivert. Tous les voyageurs, les routards, les baroudeurs vous le diront, l’aventure, l’étrange, le bizarre, le pathétique, le cocasse, le surréaliste, le comique,… font partie de leurs quotidiens. Pas de voyage « sac à dos » qui ne soit émaillé d’anecdotes, de rencontres extraordinaires.

    Le nouveau seul en scène de Gil’Aventure propose cette fois une aventure au Congo : « Venez titiller votre imaginaire, venez partager l’aventure la plus folle, la plus hors piste de ma vie. Un voyage initiatique, un voyage en  immersion totale, ma traversée de la République Démocratique du Congo, de Kinshasa à Lubumbashi. Avec une once d'écologie, et un zeste d'indignation ».

    Pour plus d’information, Entajan Gilles dit « Gil’aventure », est joignable au 06 33 30 04 49.  

    apcommerceequitable@orange.fr                  gil’Aventure/facebook 

  • Les livres prennent congé

    bibliothèque chalabre

    La bibliothèque municipale fermera ses portes pour l'été, du vendredi 30 juillet au vendredi 27 août. Vacances bienvenues pour Noëlle Danjou, qui assure l'accueil en cette dernière semaine de juillet, et qui invite également à venir profiter des derniers jours de  l’exposition « Les Géants de la Route », proposée par l’artiste David Compston. Les toiles sont visibles au 4 rue des Boulangers, du lundi au vendredi de 9 h à 12 h, renseignements au 04 68 69 49 06.

    bibliothèque chalabre

  • C'était hier : Football : Les Moins de 13 ans clôturent la saison par un succès

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du mercredi 27 juillet 2011.

    Photo0116.jpgLes Moins de 13 du FCC sont montés sur le podium (Photos archives, Juillet 2011).

    Fidèles au rendez-vous depuis quatre ans, les Moins de 13 ans de l’école chalabroise de football ont mis un terme à leur saison à Lacroix-Falgarde (Haute-Garonne), où se disputait le tournoi Driss Majoub, réservé aux équipes de jeunes et organisé par le Football Club de Lacroix-Falgarde.

    DSCF3307.JPG

    Après avoir pris leurs marques sur les terrains du complexe sportif du Ramier, les protégés de Philippe Gérard ont rejoint les treize équipes engagées dans une compétition étalée sur deux journées. Avec le sérieux et l’envie qui les anime depuis qu’ils sont en mesure de taper dans un ballon, les partenaires de Oliver Brown, futur pensionnaire de l’école de football de Toulouse-Fontaines se sont hissés dans le dernier carré. Avant de remporter la finale face à leurs homologues de Lacroix-Falgarde I, tenants du titre, devant les clubs de Frouzins, Pins-Justaret  et Auterive. 

    Félicitations à l’équipe, à ses supporters et supportrices, et rendez-vous très bientôt pour une nouvelle saison sous les couleurs du FC Chalabre.

    Avant podium.jpg

    L'équipe est au calme, prête à aller chercher la Coupe

    CHALABRE -1.JPG

    Submergé par le stress, Claude Rosich est resté assis pour féliciter les joueurs

  • La vraie histoire du Lièvre et de la Tortue

    jielEn ce dernier lundi de juillet, JIEL propose la résolution d’une énigme qui longtemps a laissé croire aux potaches qu’une tortue pouvait être plus rapide à la course qu’un lièvre… Maître Jean de la Fontaine avait pourtant donné quelques pistes, que notre poète a pu exploiter pour faire la lumière sur ce mystère et révéler enfin, « La vraie histoire du Lièvre et de la Tortue ».

    Les Fables : Le Lièvre et la Tortue, La Tortue et les deux Canards.

    « Pardon Maître pour la suite ! »

    La vraie histoire du Lièvre et de la Tortue

    Depuis les bancs de l’école, nul n’ignore sans doute

    Cette rocambolesque histoire d’une tortue émérite

    Qui défiât, sans mesure, un lièvre dont elle croisa la route.

    Ce pari extravagant et son issue pour le moins insolite,

    Laisse planer le doute sur l’enchainement de l’intrigue.

    Comment une tortue, aussi maligne fut-elle, put vaincre,

    Même au pas de course avec de si petites gigues ?

    Cette gageure eut été impossible, il faut s’en convaincre.

    Même si dans la course, «... partir à point » est un bon début,

    Il paraît peu probable que tout miser sur le départ suffise !

    Voilà donc ici narrée, la vraie histoire de l’intrépide Tortue,

    Qui arriva la première, avec l’aide des Canards ses complices.

    Si vous ignorez tout de l’intervention de ces palmipèdes volants,

    C’est qu’à l’école, les professeurs à leur sujet furent moins prolixes.

    Le Grand Maître écrivit sur la Tortue un autre conte plus décoiffant ;

    Cette histoire, moins connue, est peut-être la clef de notre énigme !

    ... Ce jour là, sitôt le départ donné, le Lièvre pris de l’avance ;

    Puis comme vous le savez : « il broute, se distrait et par fin s’endort… ».

    Tandis que depuis le ciel, deux canards observent de dame tortue la vaillance.

    Telle volonté dans cette hâte de lenteur, à leurs yeux mérite meilleur sort !

    Les oiseaux piquent, se posent à ses cotés et dans un élan de solidarité

    Forgent en un éclair une machine pour le moins innovante.

    Dans la gueule, en travers, ils lui passent un bâton d’une grande solidité ;

    Puis chaque canard prend la branche par un bout, idée savante !

    Quelques battements d’ailes plus tard, voilà la tortue enlevée !

    Le lièvre dans son sommeil voyant l’aéroplane, croit rêver.

    La voltigeuse, près de l’arrivée, avec précaution est parachutée,

    Et par miracle céleste, la course s’en trouve gagnée.

    La suite vous la connaissez, quand ce fada de lièvre

    Vit sa concurrente si près du but, il était bien tard ;

    Ses efforts ne renversèrent point l’issue de l’épreuve.

    Toute la faune alentour en liesse vint applaudir tortue... et canards !

    Après tel épilogue, la morale de cette fable pourrait être :

    « L’union fait la force..! ». Maître, l’auriez-vous choisie peut-être ?

    C’est tout du moins ce dont rêve le modeste élève par trop envieux.

    JIEL

  • C'était hier : Les enfants de la crèche ont rendu visite à leurs aînés

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 26 juillet 2006.

    hôtel-dieu saint-jacques chalabrePetits et grands ont partagé leur expérience dans le parc de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques  (Photos archives, juillet 2006).

    Les enfants de la crèche halte-garderie « Vanille et Chocolat », soucieux d’entretenir des rapports de bon voisinage, rendaient dernièrement une visite aux pensionnaires de l’hôpital local. Il suffisait de traverser la rue Saint-Pierre pour que les enfants et leur encadrement se retrouvent dans le parc ombragé de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques, aux côtés des résidants de la maison de retraite et long séjour, avec lesquels ils ont partagé un après-midi de jeu conclu avec un goûter maison. Accueillis par le personnel soignant, les enfants ont très vite trouvé leurs marques dans un cadre centenaire où plane toujours le souvenir des Sœurs de Saint-Joseph-de-Cluny, fondatrices de l’établissement.

    Echange inter générations     Au gré des affinités, de petits groupes se sont constitués ça et là, tout au long d’une visite qui aura permis un fructueux échange inter générations. L’expérience des aînés venant répondre aux interrogations des plus jeunes, chacun a promis de renouveler l’expérience, peut-être sur les hauteurs de Bon-Accueil où le futur établissement ouvrira bientôt ses portes. A moins que règles de l’hospitalité oblige, les petits princes de « Vanille et Chocolat » n’envoient un carton d’invitation à leurs aînés, conviés à leur tour à traverser la rue.