Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Social - Page 3

  • La Maison de Santé du Kercorb enlisée !

    Les professionnels de santé, entre colère et lassitude !

    Les professionnels de santé du pays chalabrais nous prient d’insérer : 

    « En 2012, le comité régional de sélection et l’Agence Régionale de Santé labellisent leur projet professionnel, conforme au cahier des charges des maisons de santé.

    La même année la municipalité délibère favorablement pour la cession du site retenu, rue du Pont Vieux, à la CC du Chalabrais et depuis fait tout le nécessaire pour lever tous les obstacles mis en avant.

    Dès 2013, le Département, la Région et l’Etat sont engagés dans le financement.

    En 2014, la CC des Pyrénées Audoises reprend le dossier. Plus de trois ans plus tard, en octobre 2017, elle rencontre pour la première fois l’ensemble des professionnels de santé qui valident avec l’architecte le projet immobilier et depuis c’est le silence…

    Alors que les maisons de santé sont une priorité nationale, la Communauté de Communes n’assure pas sa compétence sur ce dossier et de fait prend les habitants du Kercorb en otage, qui s’interrogent sur les raisons d’un tel délai ».

    maison de santé chalabre

    La rue du Pont-Vieux reste désespérément en friche (photo archives, 12 mai 2015).

  • Journée de mobilisation à l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil

    L’établissement a initié une action commune avec tous les Ehpad de l’arc méditerranéen.

    ehpad hauts-de-bon-accueilLe personnel a manifesté son inquiétude devant les portes de l’établissement.

    Jeudi 9 novembre, les membres du personnel de l’hôpital chalabrois ont participé à une journée de grève, également suivie en région, pour exiger plus de moralisation des Ehpad. Ils souhaitent l’ouverture d’un débat national sur la dépendance, sur le financement insuffisant des Ehpad, sur la prise en charge de plus en plus difficile des aînés, et sur les conditions de travail catastrophiques.

    Comme le souligne Aurore Mignard, secrétaire du syndicat Force Ouvrière de l’établissement, associé au mouvement qui réunit l’ensemble des Ehpad des régions Occitanie et PACA, « L’objectif est de tirer un premier coup de semonce à l’adresse du gouvernement, et de dénoncer la dégradation des conditions de travail et la maltraitance institutionnelle qui en découle. A défaut de création de poste de personnel qualifié, l’Ehpad de Chalabre s’appuyait jusqu’à présent, sur les contrats aidés, contrats dont il est amputé depuis le 4 août dernier ». Tout en dénonçant un contexte qui rend la situation encore plus tendue, le syndicat FO exige une moralisation des Ehpad, et se bat contre une asphyxie financière.

  • Projet de création d'une université populaire

    Sur proposition de l’association LICTP (Liens et initiatives citoyennes en Terre Privilégiée), la création d’une université populaire en Kercorb, à laquelle tout le monde peut adhérer, a été envisagée. Cet organisme est destiné à favoriser l’échange cordial des savoirs (conférences, ateliers, etc…). La présentation du projet fera l’objet d’une réunion publique aujourd’hui mardi 29 août de 18 h à 19 h, salle Charles Amouroux.

    « Un projet pour le Kercorb, venez vous informer et débattre, toutes les idées, toutes les suggestions sont les bienvenues ». Pour plus d’informations, contacter Gérard Brunelet à Chalabre (06 06 69 26 22), ou pupenkercorb@free.fr

    université populaire en kercorb

  • Restos du Coeur : Opération Matelas

    L’antenne chalabroise des Restos du coeur communique : « A l’occasion du renouvellement d’une partie de sa literie, l’Ehpad des Hauts de Bon-Accueil a eu la bonne idée d’en informer le centre des Restos du cœur de Chalabre. Les responsables du centre ont recensé les besoins auprès des bénéficiaires, et une douzaine de personnes ont pu ainsi profiter de matelas en très bon état. Un grand merci à l’Ehpad pour cette heureuse initiative ».

    Livraison matelas 001.JPG

  • Cérémonie des vœux sur les Hauts de Bon-Accueil

    ehpad hauts-de-bon-accueilSylvie Soinnard a complimenté l'ensemble du personnel de l'Ehpad.

    Mercredi 20 janvier, galettes, santons, blanquettes et frangipanes ont éclairé un bel après-midi d’hiver, dans le grand salon de l’hôpital local des Hauts de Bon-Accueil. C’était à l’occasion d’un rendez-vous certes conventionnel et rituel, mais empreint d’une chaleur et d’une sérénité cordiales. Au terme de la prestation de l'ensemble vocal Eissalabra au grand complet (photo ci-dessous), qui venait de régaler l'assistance d’un beau florilège de chansons d’hier, et de toujours, les pensionnaires ont reçu des paroles chaleureuses formulées par Sylvie Soinnard, directrice de l’établissement, et Jean-Jacques Aulombard, maire de Chalabre.

    ehpad hauts-de-bon-accueil

    Tous deux ont adressé leurs meilleurs vœux à chacun, Sylvie Soinnard profitant de ce moment de partage pour remercier l’ensemble des personnels, les familles, les institutions extérieures intervenant au sein de l’hôpital, les résidents pour leur participation aux diverses animations proposées, et le chœur dirigé par Edouard Garcia. Avant de détailler le bilan de l’année 2015, et de conclure en précisant le fil conducteur pour 2016, la bientraitance, et la formation Montessori qui sera poursuivie par le personnel soignant.    

    Reines et rois ont poursuivi la fête, avec le concours du dynamique et toujours aussi dévoué personnel de l’établissement. L’année 2016 démarre dans une excellente ambiance pour nos aïeux, auxquels nous présentons nos meilleurs voeux de santé et bonheur.

  • Les Restos du cœur ouvrent leurs portes

    restos du coeur chalabreLes bénévoles et leur mascotte, prêts pour une nouvelle campagne.

    A l’occasion des 30 ans de l’appel de Coluche, les Restos du cœur du centre chalabrois organisent une après-midi portes ouvertes. L’occasion d’apprendre au contact des bénévoles, que la distribution alimentaire n’est pas la seule activité du centre. Et ainsi découvrir l’éventail d’actions telles que l’aide au devoir, l’atelier tricot, l’aide administrative, l’espace culture… Toute l’équipe vous donne rendez-vous le 30 septembre de 14 h à 17 h, au centre de Chalabre, Local Nys, avenue Rhin et Danube, route de Limoux. « On compte sur vous ! ».

  • Honneur postume pour une belle Gasconne

    La cantine du collège s'efforce de favoriser le circuit court. C'est ainsi qu'une vache élevée dans le département était au menu récemment.

    Collège Vache 25 Nov. 2014.jpgA l'heure de passer à table, l'impatience était manifeste, tout autant pour les adultes invités que pour les élèves.

    Alors que  les appels à la création de circuits dits courts se multiplient, dont le but premier est de rendre au citoyen-consommateur les moyens de contrôler la chaîne de son alimentation, l'initiative du conseil général devrait en réjouir plus d'un. Ce dernier a pris en effet le parti de conforter la filière de la vache grasse, une initiative concrétisée à Espezel le 26 octobre dernier, avec l'achat au terme d'une vente aux enchères, d'une vache gasconne élevée dans l'Aude par Jacques Scaboro, éleveur à Roquefeuil. L'objectif étant de réserver cette viande de qualité aux cantines scolaires, pour être accommodée par les cuisiniers des collèges de la Haute-Vallée.

    collège antoine-pons,espezel,jacques scaboroC'est ainsi que mardi 25 novembre, les demi-pensionnaires du collège chalabrois retrouvaient dans leur assiette, un produit du terroir, mitonné par le duo Philippe Gérard-Richard Grassaud (photo ci-contre), et dégusté en compagnie de MM Francis Savy président de la Communauté des communes des Pyrénées Audoises et conseiller général du canton de Belcaire, Olivier Moreno, représentant de la Chambre d'Agriculture de l'Aude, éleveur sur la zone Nébias-Puivert, Vincent Bousquet, principal du collège, Hubert Carcy principal honoraire, Jean-Jacques Aulombard, maire et conseiller général du canton de Chalabre, Gwenaelle Bayon gestionnaire du collège, Reine Beauvois, élue municipale et représentante des parents d'élèves.

    Priorité à la viande de pays     Au final, une vraie campagne de promotion, en faveur de la viande de pays, et des nombreux acteurs qui oeuvrent à valoriser le pays montagnard. Par l'entretien des pacages et des estives, mais aussi par le respect du cahier des charges, favorisant la traçabilité et l'origine de la viande. Un facteur non négligeable, face à la répétition des crises sanitaires qui secouent le globe, et qui, sur le plan local, doit contribuer à pérenniser la structure d'abattage de Quillan, pour laquelle un atelier de surgélation et de découpe sont à l'étude.

    Manger local dans la restauration collective, c'est possible, en mettant la filière bovine à l'honneur, et en créant de l'économie, puisque le tourisme ne suffit pas.

    collège antoine-pons,espezel,jacques scaboro