Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

badaluc - Page 4

  • Carnaval : Badalux XLV en tournée les 20 et 21 avril

    Les enfants de l'école Louis-Pergaud auront l'honneur de lancer les festivités, dès le vendredi 19 avril. L'imagination sera au pouvoir ! 

    carnaval chalabre,badalucLe comité d'accueil va s'attacher à réviser le protocole dans le moindre détail.

    La date du samedi 20 avril prochain marquera la fin d'une longue période d'incertitude, pour peu que l'on accorde un certain crédit à une information fraîchement tombée d'un télex du centre de contrôle des "Tataoubas". Selon toute vraisemblance, sa majesté Badaluc XLV et sa cohorte de courtisans seront en Kercorb pour une visite réglée au cordeau. Le chef du protocole muselé par le secret professionnel, a consenti à garantir la bonne nouvelle, l'heureux événement aura lieu à une date coïncidant par ailleurs, avec le jour férié des fumeurs.

    44 ans de fidélité     De par sa présence, le prince de l'éphémère fera honneur à ses illustres et regrettés ancêtres, issus d'une lignée quasiment royale. Et au risque de perturber la douillette quiétude de notre cité, sa majesté Badaluc le 45e sera accueillie avec les fastes que quarante-quatre années de fidélité au Kercorb imposent. Une seule incertitude, l'ami Jojo (photo ci-dessous), chauffeur officiel et inamovible de la dynastie des Badaluc sera-t-il de la fête ? Les fuites glanées du côté du cours Colbert laissent entendre que oui.

    Chalabroises, Chalabrois, "Festejaïres" de tous les quartiers, l'imagination devra prendre le pouvoir en ce troisième week-end d'avril. Il reviendra aux enfants de l'école Louis-Pergaud l'honneur de lancer les festivités, dès le vendredi 19 avril. Afin d'éviter les désagréments que pourraient engendrer d'éventuels rectificatifs, le programme détaillé ne sera communiqué que plus tard. 

    carnaval chalabre,badaluc

                      Crise oblige, le cachet de l'ami Jojo a été revu à la baisse.

  • Carnaval : Il faut imaginer Badaluc heureux

    Réunion Carnaval 2013 2e.jpgUne équipe est née, au service des animations carnavalesques.

    Vendredi 25 janvier se tenait en mairie une réunion dont le propos majeur était l'accueil de sa Majesté Carnaval, cérémonie qu'un protocole bien huilé prévoit en général au sortir du printemps. Répondant au signal de détresse lancé la semaine dernière depuis la chaloupe de l'OPVC, près de trente personnes étaient cette fois bien présentes. Et fermement disposées à accorder un peu de leur temps au Sieur Badaluc, prince de l'éphémère, mais aussi et surtout, archétype d'une vertu nommée constance.

    Présidents de séance, les semi-vétérans Jérémy Roncalli et Romain Sicre ont souhaité la bienvenue à toutes et à tous, avant de faire un bref résumé de la réunion organisée le 12 janvier, purement et simplement qualifiée de "flop". Face à un auditoire particulièrement réceptif, le duo a poursuivi en détaillant les tenants et les aboutissants inhérents au déroulement de carnaval. Une somme de menues actions, que les jeunes bonnes volontés vont s'appliquer à matérialiser dans les jours à venir.

    Comme annoncé et promis, les solistes de l'OPVC seront à leurs côtés pour assurer la partie musicale, prévue lors de la venue de sa Majesté Badaluc XLV. Une seule question sera restée sans réponse, concernant le lieu dans lequel la nouvelle équipe pourra élaborer le Badaluc nouveau. En effet, le local habituel de la Place Charles Amouroux entrant en travaux dans deux semaines, une solution devra rapidement être trouvée, auprès des élus. Une autre rencontre est prévue le samedi 16 février, afin de définir la date des festivités, et d'établir la carte d'identité de Badaluc.

  • C'était hier : Sa Majesté Badaluc descendue en flammes

    2013-01-12_22.JPG

    De gauche à droite, Badaluc le 28e, Thierry Roncalli, Jean Quério, Bernard Boulbès, Jean-José Garcia.

    En 1996, la visite de sa Majesté Badaluc avait laissé espérer un florilège d'arabesques et de figures à couper le souffle. Arrivé sur le tarmac du Cours Henri d'Aguesseau dans son superbe aéroplane, le fringant pilote était prêt à supplanter dans la mémoire des Chalabrois, les prouesses de Brindejonc des Moulinais et autres Védrines. Mais le meeting aérien annoncé tournera court, le prince des airs, le roi de la samba aérienne, piquera lamentablement du nez à la verticale de la Place Charles Amouroux, au terme d'une folle nuit, et au grand dam des carnavaliers, au premier rang desquels un quatuor posant fièrement, légitimement et la veille, à ses côtés (photo ci-dessus)

  • La tradition du carnaval va-t-elle piquer du nez ?

    Faute de relève, les bénévoles chargés du carnaval sont inquiets pour l'avenir de cette tradition. les jeunes sont appelés au secours.

    badaluc,carnaval chalabre

    Faut-il d'ores et déjà imaginer un printemps sans sa Majesté Carnaval ?

    C'est la question qu'il faut se poser après la réunion organisée tout dernièrement en mairie, à la demande des sociétaires de l'O.P.V.C. A l'ordre du jour, la mise en place du protocole permettant de pourvoir à la réception de sa Majesté Badaluc, héritier d’une flamboyante lignée. Une responsabilité qui pourrait paraître simple routine, à ceci près que l'équipe en place, aujourd'hui diminuée par le "poids des ans", souhaite (depuis au moins un petit lustre), passer le témoin à ses cadets.

    Successeurs espérés, mais qui pointent hélas aux abonnés absents, pour preuve la maigre participation à la rencontre programmée en ce samedi 12 janvier. Hormis la présence saluée de deux représentants du comité des fêtes, les ambassadeurs de sa sérénissime excellence Badaluc, auront attendu encore et en vain, l'arrivée d'une relève qui ne vient pas.

    badaluc,carnaval chalabre

    Des animations à sauver     Qui pourrait ignorer que l'accueil de ce prince de l’éphémère, entraîne une succession d'initiatives, allant de son assemblage jusqu'aux pots de vin alloués aux magistrats, en passant par sa réception, son escorte en musique, la restauration de ses courtisans, la petite sauterie à l'attention des carnavaliers, ou encore les compromis avec les notables pensionnaires de l'hôtel de ville.

    badaluc,carnaval chalabre

    En ce deuxième samedi de l'année 2013, et face à un inquiétant constat d'échec, le coeur était loin d'être à la fête. Badaluc le 45e visitera-t-il cette année encore notre riante cité chalabroise ? Il est fort probable que la réponse soit bel et bien négative. Une mince lueur d'espoir demeure, puisque sous leur casquette de musiciens, les solistes de l'OPVC tiennent à préciser qu'ils se feront un plaisir de ressortir leurs partitions, au cas où un sursaut viendrait agiter la capitale du Kercorb. A l'image des colons filant vers l'ouest, il apparaît que les légataires de René, Gérard et Robert, ne tiendront plus très longtemps. A moins que la cavalerie ...

    badaluc,carnaval chalabre

  • En attendant Carnaval

    Carnaval .JPG

                                 Les enfants de Badaluc ont l’année 2013 dans le viseur.

    Dans la perspective du rendez-vous annuel consacré à la magie de carnaval, les membres de l'OPVC lancent un appel en direction de tous ceux et celles qui s'intéressent à la santé et la pérennité de sa Majesté Badaluc. Une réunion se tiendra à la mairie de Chalabre le samedi 12 janvier à 18h, afin de préparer la venue du prince de carnaval, 45e dans l’ordre d’une prestigieuse lignée.

    Lien permanent Catégories : Animations
  • Les enfants de Badaluc invités au café de la Paix

    Paella La Paix Juillet 2012.jpgNul ne sait si les fins gourmets ont gardé une part pour Badaluc.

    Le dernier acte des festivités carnavalesques est certes bien loin, mais les deux jours de liesse vécus alors par le pays chalabrais, viennent de connaître de sympathiques prolongations. C’est ainsi que les enfants de Badaluc, se sont retrouvés tout dernièrement devant une bonne table, à la terrasse du café de la Paix.

    A l’initiative de Anne et Antoine, tous ces gais lurons, qui ont grandi dans le mystère des exploits de Badaluc, et qui ont la particularité d’être à la fois ses enfants et ses créateurs, ont partagé une excellente spécialité valencienne. Une belle initiative, appréciée par l’ensemble des convives, qui ont salué le tour de main réalisé comme chaque mercredi de l’été, dans la cuisine du Cours Colbert.

  • Les solistes de l’OPVC font exploser les sondages

    carnaval chalabre,opvc,badaluc(Photo archives, Avril 1997).

    A quelques heures de la venue en Kercorb de sa Majesté Carnaval, de la lignée le XLIVe (44e en français), les musiciens de l’OPVC font la une de la presse spécialisée, à travers les conclusions d’un sondage entièrement acquis ou presque, à leur faveur. Voici en exclusivité, et en avant-première nationale, les résultats d’une enquête qui ne laissera personne indifférent. Si 52% des Chalabrois avouent aimer le carnaval, 35% préfèrent Fluris tandis que 13% se contentent de faire des tours de ville sous la pluie.

    Les dates des 14 et 15 avril conviennent à 43% de nos concitoyens, contre 31% qui auraient préféré le week-end de l’Ascension, 18% le 14 juillet, 0,1% réservent leur avis. Si 68% des Chalabrois trouvent que les musiciens restent trop longtemps dans les cafés, 75% avouent en profiter pour aller boire un coup. 38% des sondés reconnaissent qu’il faut brûler Badaluc, mais 24,5% souhaiteraient le voir noyé, 7% étouffé par des confettis, et 3% seraient d’accord pour le punir en le nommant président du comité des fêtes.

    carnaval chalabre,opvc,badaluc(Photo archives, Mars 1996).

    La cote de popularité de l’OPVC pique parfois du nez, puisque seulement 20% du milieu mélomane se déclare satisfait par les prestations fournies. Il faut ici marquer un bémol, car à l’annonce du montant du cachet perçu par les musiciens, 99% des sondés confessent qu’ils les trouvent très bons.

    carnaval chalabre,opvc,badaluc(Photo archives, Avril 2002).

    Enfin, à la question : « Dans quel sens faut-il faire le tour de fécos ? », 100% des personnes interrogées ont coché la case : « Dans le bon sens ! ». En marge de ce sondage, tout à l’honneur des filles et fils spirituels des virtuoses de l’harmonie-fanfare de l’Avenir du Kercorb, ces derniers nous demandent de préciser que les personnes désirant postuler à la fonction de grosse-caissiste, sont invitées à ne plus téléphoner. Crise oblige, le poste vient d’être supprimé, purement, et simplement.

    carnaval chalabre,opvc,badalucUn sondage que nos petits écoliers de la maternelle n'auraient pas contesté. De gauche à droite, Aurélien Moralès, Laura Tisseire, Samuel Tur y Tur, Alicia Garros  (Photos Archives, Mai 1992).