Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

badalucs - Page 2

  • Levée de boucliers pour les fêtes du Cazal

    Cette fête annuelle du ballon ovale a été célébrée avec émotion en présence de "pointures" quinzistes venues du Grand Sud.

    bouclier raymond-fort,badalucs,cissous boysAlice Fort, entourée de Benjamin Vila, Olivier Carbonneau et Julien Vila.

    Après les cours de la bastide, et avant la place du Cazal, le stade Lolo Mazon accueillait la chambrée des grands jours, à la faveur d'un rendez-vous unissant sport, fête et nostalgie. La X° édition du Bouclier Raymond-Fort, aura ainsi permis à de vénérables rugbymen, de s'adonner à une passion qu'ils cultivent au nez et à la barbe de leur arthrose.

    bouclier raymond-fort,badalucs,cissous boys

    Cette fête annuelle du ballon ovale, a été célébrée en présence de Julien et Benjamin Vila, doubles champions de France et du Roussillon de 3e série avec l'Entente Vallespir. A leurs côtés, Olivier Carbonneau, qui voilà juste vingt ans soulevait le Bouclier de Brennus avec son frère Philippe et le Stade Toulousain, et Benoît Baby, international venu se ressourcer sur la pelouse de ses débuts.

    bouclier raymond-fort,badalucs,cissous boys

    L'affiche du jour offrant un duel opposant les " Cissou Boys " de Montpellier aux " Badalucs " du Kercorb, les supporters avisés notaient la présence dans les rangs héraultais, de Bernard Gallay, ancien joueur du Racing Club de France. Mais aussi international junior, 3e ligne dans le XV du Bataillon de Joinville et navigateur solitaire comptant deux Vendée Globe à son actif.

    bouclier raymond-fort,badalucs,cissous boys

    Avant le coup d'envoi donné par Jean-Jacques Aulombard, maire et Montpelliérain à ses heures, Titou Cnocquart, président délégué des Badalucs, rendait hommage aux amis disparus. Un superbe bouquet de fleurs était ensuite remis à Alice Fort, fidèle marraine de l'événement, entourée par sa famille. Le coup d'envoi sifflé par Christian Laffont servira de prélude à un bel après-midi de rugby, durant lequel chacun des acteurs va régaler le public. Et au final mais sur le fil, les " Badalucs " ravissent le " Bouclier Raymond-Fort " au quinze du président Pierre Caussil.

    bouclier raymond-fort,badalucs,cissous boys

    Invités à remettre les récompenses, les membres du " Club de la Ressègue " attribueront le très convoité trophée de la " Passe de maçon " à Benjamin Vila, tandis que Bernard Gallay, alias Vasco de Gama, alias le Poulpe, recevait le trophée du " Crochet dévastateur ". Il était l'heure de rejoindre les "Festejaïres del Cazal", sur la grand-place où allaient présider au grand festin, un chapelet de trophées.

    bouclier raymond-fort,badalucs,cissous boys

    Un résumé complet de ce match est en ligne sur le site de la Fête au Cazal, via le lien suivant : http://feteaucazal.over-blog.com/

                    Un album-photos "Bouclier Raymond-Fort 2014 " a été mis en ligne.

  • Le Bouclier Raymond-Fort revient en Kercorb

    Trophée R.Fort Juillet 2012 030.jpgLe «Badaluc» Sven Watmore n’échappera pas au «Cissou Boy» Stéphane Dumon.

    Le ballon ovale a renoué avec ses meilleurs rebonds, samedi au stade Lolo Mazon, à l’occasion de la VIIIe édition du Bouclier Raymond-Fort, dédiée à la mémoire du président de l’USC XV, décennie 1970. Un rendez-vous que les anciens du club, unis derrière leur président José Sanchez et le fanion des «Badalucs», honorent en retrouvant la pelouse de leurs vingt ans. Après avoir appelé à ses côtés Alice Fort, marraine de l’événement accompagnée de sa grande famille, Thierry Cnocquart co-président de ce comité de patriarches évoquait le souvenir de Raymond, en y associant une pensée très forte pour André Cabrera, Daniel Delpech et Raymond Dumay, amis récemment disparus.

    bouclier raymond fort,badalucs,cissou boys montpellier,fêtes du cazal 2012Un bouquet de fleurs pour Alice.

    Il souhaitait ensuite la bienvenue aux «Cissou Boys», alter ego des Badalucs, venus de Montpellier afin de remettre en jeu un trophée conquis en juillet 2011. La rencontre suivie par une belle chambrée de supporters, au sein de laquelle filtraient des notes aurillacoises et normandes, verra une fière équipe héraultaise défendre son titre. Sous l’autorité impartiale du duo arbitral composé de Romain Sicre et Sébastien Not, assistés à la touche par Alan Baby et Pierre Rossi, le Bouclier reviendra finalement au team des «bleu et blanc». Et donc une revanche, construite dans le premier quart temps, face à un quinze à la moyenne d’âge très respectable, combatif mais surpris par l’entrée en matière de Badalucs qui ouvriront le score avec un essai de Benjamin Jammet. Les partenaires de Bernard Coste se remettront très vite dans le sens de la marche, mais les «Cissou Boys» partis de trop loin, viendront échouer à une encablure d’un match nul mérité.

    bouclier raymond fort,badalucs,cissou boys montpellier,fêtes du cazal 2012Philippe Saboye, président des "Cissou Boys", remet un ballon dédicacé à Francis Amouroux et aux Badalucs.

    Il revenait à Yves Bérenguer doyen des vainqueurs, de brandir le «Bouclier Raymond-Fort», tandis que Francis Amouroux vétéran parmi les vétérans, recevait un superbe ballon dédicacé, de la part de Philippe Saboy, président des «Cissou Boys» et riche de lointaines origines cazaliennes. A ce palmarès 2012 venaient s’ajouter les accessits décernés par le «Club de la Ressègue», superviseurs discrets, corrosifs, mais clairvoyants. Et au terme d’une sobre analyse du match, rendue par le technicien Bernard Cnocquart, les trophées annexes revenaient à Christophe Bach, Gérald Mourareau et Francis Gracia. Egalement remerciées, avec mention, Christine, Maïté, Martine et Muriel, un pool féminin garant de la bonne marche de la buvette. Mais déjà, les premières notes de la fête en l’honneur de Sainte Marie-Madeleine, descendaient les pentes des «Tataoubas». Les festivités allaient pouvoir continuer, dans un déploiement d’accords offerts par l’OPVC, la fanfare pérignanaise des Tarabrass et les percussions de Tonton Kéké.

    Cazal 2012 R. Fort 156.jpgLes sociétaires du «Club de la Ressègue» n’ont rien perdu de leur vitalité.

    Un album Bouclier Raymond Fort 2012 a été mis en ligne.

  • « Manchots » et « Badalucs » se testent sur le stade Roger-Raynaud

    Roger Raynaud Ascension 2012.jpg

    Simone Raynaud et Thomas Rossi, un échange inter générationnel, entre émotion et respect.

    Une bougie d’anniversaire était soufflée en ce samedi des fêtes de l’Ascension, un an après l’inauguration officielle du complexe sportif Roger-Raynaud. L’occasion pour rugbymen et footballeurs, de se retrouver sous la bannière commune des vétérans, sur ce périmètre autrefois nommé « Champ Legrand ». Qu’il soit parti à la conquête d’un ballon ovale, ou d’un ballon rond, chacun aura tenu en cette journée festive, à rendre hommage au regretté Roger Raynaud, disparu le 16 septembre 2010.

    stade roger-raynaud,badalucs,av kercorb

    Hommage au "Ravageur"     Après les mots de bienvenue, Thierry Cnocquart président de la confrérie des « Badalucs », évoquait la mémoire du « Ravageur », et soulignait le rôle qui fut le sien auprès de la jeunesse sportive chalabroise (photo ci-dessus). Présente au pied du mémorial élevé en bord de piste, Simone Raynaud son épouse, recevait un beau bouquet de fleurs, remis par les jeunes pousses du Kercorb en la personne de Thomas Rossi, leur capitaine.

    stade roger-raynaud,badalucs,av kercorb      stade roger-raynaud,badalucs,av kercorb

    Sous la direction alternée de Christian et Olivier, arbitres non officiels mais compétents, plusieurs rencontres vont ensuite s’enchaîner, selon la formule d’un mini tournoi qui verra ballon rond et ovale rouler de concert. Une belle façon pour les « Badalucs » rugbymen, de lancer leur saison, et pour les « Manchots » footballeurs, de clôturer la leur. Dans des conditions idéales, plusieurs éléments auront su démontrer leur polyvalence, tel un Gérald d’ordinaire buteur, et intraitable sur sa ligne de but, ou encore Yves, ailier de poche doublé d’un plaqueur acharné (photos ci-dessus).

    Dans la bonne humeur et sans trop de bobos pour des organismes somme toute usés, cette belle journée s’est poursuivie place Charles Amouroux, où un nouveau tiers-temps a prolongé le rendez-vous du souvenir.

    stade roger-raynaud,badalucs,av kercorb

  • Du Blau au Chalabreil

    Assemblées Générales.

    association rénovation calvaire,il était une fois chalabre,badalucs,école louis pergaud chalabre,café philo de la terre privilégiée

    Le président Yves Saddier informe que "l'Association pour la Rénovation de la Chapelle du Calvaire" tiendra son assemblée générale annuelle le lundi 16 janvier à 14h 30, salle du rez-de-chaussée de la mairie. A l'ordre du jour, bilan moral et financier, perspectives pour 2012, élection du bureau.

    association rénovation calvaire,il était une fois chalabre,badalucs,école louis pergaud chalabre,café philo de la terre privilégiée

    Les membres de l'association « Il était une fois Chalabre » et leur président Michel Brembilla tiendront leur assemblée générale annuelle le samedi 21 janvier à 17h à la mairie, Cours Sully. A l’ordre du jour, présentation du bilan moral et financier, renouvellement du bureau, projets 2012.

    Lotos.

    L'école primaire Louis Pergaud organise son loto annuel le vendredi 13 janvier à 20 h 30, au théâtre municipal. 10€ les 3 cartons, possibilité de jouer via l'ordinateur. Inscription à l'école maternelle ou au 04 68 69 24 33 avant 12h. Crêpes, pâtisseries, buvette, venez nombreux.

    Samedi 14 janvier à 21h au théâtre municipal, les « Badalucs », amicale des rugbymen vétérans, invitent les amateurs de quines à leur loto annuel. 10€ les 4 cartons ordinateur, 04 68 69 24 16 (14 parties à quines, 4 cartons pleins).

    Le coin des philosophes.

    Le café philo de la « Terre privilégiée » fera sa rentrée le vendredi 13 janvier sur le thème « Informatique et liberté ». Les personnes souhaitant participer au débat ont rendez-vous à 17h 30 au bar de l'hôtel de France.

    Lien permanent Catégories : Echos
  • Le « Bouclier Raymond-Fort » est parti à Montpellier

    Bouclier RF 2011.jpgVIIe édition réussie pour José, Titou, Serge et Alice, fidèles au rendez-vous du souvenir.

    En présence d’un beau soleil revenu, émotion et beau jeu étaient réunis tout dernièrement entre les pagelles du stade Lolo Mazon, à l’occasion du traditionnel match de rugby organisé pour l’attribution du « Bouclier Raymond Fort ». De l’émotion, quand les Badalucs et leurs invités se sont inclinés à la mémoire du défunt président, en présence d’Alice et de ses filles. De l’émotion encore, lorsque le souvenir des anciens récemment décédés, Maurice Hygounet et Roger Raynaud a été évoqué. De l’émotion toujours, durant la minute de recueillement observée par les joueurs et les nombreux spectateurs, à la mémoire de Jean-Claude Sicre, disparu le 4 juillet dernier.

    JCS.jpg

    Le beau jeu était aussi au rendez-vous lorsque les deux sélections se sont affrontées sur une pelouse parfaite, avec un résultat final mettant dos-à-dos ou presque, les Badalucs et l’équipe du Président. En l’absence cumulée d’Arnaud Molini et de Joël Laffite, réquisitionnés par l’ami Richard pour la « mounjetado » du soir, les Badalucs ont joué cartes sur table en envoyant les gros devant. Composée d’un éventail des « Cissous Boys» de Montpellier, des campeurs de St Jory et de Chalabrois sélectionnés entre le guichet et la buvette, l’équipe du Président a rapidement pris ses marques en privilégiant les longues chevauchées de trois-quarts. Pour le plus grand plaisir des aficionados rassemblés à distance raisonnable de la guinguette tenue par Christine et Sophie.

    Jury de la Ressègue.jpg

    Plusieurs essais de belle facture seront proposés aux officiels du club de la « Ressègue » (photo ci-dessus), hélas autant donner de la confiture à des cochons, trop occupés à pointer ballons tombés ou passes dans les chaussettes. Côté Badalucs, Olivier Carbonneau mettra ses adversaires dans les fraises et ira aplatir un essai, au terme d’une double accélération et d’un pas de l’oie. Souvent sollicité, Jeff Toustou remontera lui aussi de précieux ballons. En face, les postures chaloupées de « Tchicho » Canal perturberont souvent la défense inversée du duo Babou-Sanchez. De même que le jeu développé par les « Cissous » (photo ci-dessous), aura rappelé les meilleures années en bleu et blanc de José Sanchez, président des Badalucs. Le tout arbitré par Christian Laffont et Romain Sicre, préposés au sifflet et à la hauteur.

    Cissous.jpg

    La remise des récompenses permettra à Serge Murillo, ambassadeur des années 1970, de remettre un bouquet de fleurs à Alice, et le Bouclier Raymond Fort aux visiteurs héraultais (photo ci-dessous). Prélude à une soirée festive et gastronomique qui commencera avec un apéritif offert par l’ami Francis. Le tout dans un déploiement de partitions fournies par l’OPVC, la fanfare Tarabrass et les percussions de Tonton Kéké.

    Bouclier RF bis.jpg

    Cet article s'inspire d'un texte écrit par Philippe Cnocquart.

    Un album-photos Bouclier Raymond-Fort 2011 a été mis en ligne.