Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil - Page 3

  • Cousettes inspirées sur les Hauts-de-Bon-Accueil

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,dominique billetLe plaisir de renouer avec des gestes qui ne s’oublient pas.

    Grâce aux échantillons de tissus d’ameublement dont une famille de résidente a fait don à l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, plusieurs projets naissent dans la tête des créatrices en atelier d’expression : trente-huit coussins, entièrement confectionnés à partir de matériaux de récupération, voient le jour et sont actuellement, en cours de customisation.

    Après un temps d’exposition au sein de l’établissement, valorisant le travail de nos aînées, ceux-ci seront installés çà et là, dans les petits salons, à la disposition de l’ensemble des personnes souhaitant profiter, d’un petit brin de confort supplémentaire, tandis qu’une vingtaine de coussinets, rembourrés aux grains de blé, seront également mis à disposition des nuques les plus raides. Enfin, quatre-vingt-dix petits sachets de lavande fraîche du pays, ont été produits à destination du linge des armoires, comme autrefois, et voyageront jusque dans les chaumières des personnes âgées sollicitant les services du SSIAD.

    Cette expérience créatrice de liens, d’idées et de rencontres avec les familles, le personnel soignant et l’environnement proche de la maison de retraite, a permis cette fois, à deux résidentes, de remettre le pied sur la pédale d’une machine à coudre. Ce qu’elles n’avaient plus fait depuis trente ans. «  C’est comme le vélo… » disent-elles en riant, « ça ne s’oublie pas ! ».    

    L’atelier, animé par Dominique Billet, remercie tout particulièrement les personnes qui par leurs dons, tant en matières premières qu’en petits outillages, permettent aux ateliers d’expression de nouvelles expériences créatrices. Cet atelier cherche à se doter de deux à trois machines à coudre supplémentaires, afin d’élargir le cercle des couturières invétérées.

  • Du street art sur les murs de l’Ehpad

    Société. L'inauguration aura lieu en juin prochain. Explications.

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,Flavien Seng et Pheno,collège antoine-pons,L’expérience s’est terminée avec la réalisation d’une création éphémère.

    Dans le cadre d’un projet collaboratif entre l’Ehpad et le collège Antoine-Pons d’une part, de Flavien Seng et Pheno, deux artistes du pays toulousain d’autre part, l’hôpital local des Hauts-de-Bon-Accueil accueillait en ce mois d’avril, une palette d’artistes. Artistes confirmés ou artistes en devenir, se sont retrouvés aux côtés des résidents, afin de prendre part à une rencontre intergénérationnelle sur le thème du street art (art urbain), mouvement artistique contemporain.

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,flavien seng et pheno,collège antoine-pons

    Encadrés par Flavien Seng et Pheno, vingt-quatre collégiens répartis en deux groupes ont créé une véritable fresque en moins de vingt-quatre heures, sous le regard de résidents invités à suivre le projet au plus près. Lesquels ont observé le travail avec émerveillement, assez intéressés pour donner leur point de vue. Et une belle occasion pour les élèves de porter un regard différent sur leurs aïeux, certains évoquant le souhait de venir pratiquer d’autres activités, de manière ponctuelle.

    Un vernissage est prévu au début du mois de juin avec les élèves et les résidents, en compagnie des élus (mairie, conseil départemental) et de l’inspection académique.

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,flavien seng et pheno,collège antoine-pons

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,flavien seng et pheno,collège antoine-pons

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,flavien seng et pheno,collège antoine-pons

  • Quand l’Ehpad redécouvre les vertus du chocolat

    Un ancien de N.jpgLa transformation des fèves de cacao a fait l’objet d’un exposé très suivi.

    Invités jeudi 5 avril à prolonger les célébrations pascales, les pensionnaires des Hauts-de-Bon-Accueil ont effectué un retour dans le temps, grâce à l’évocation des cérémonies de Pâques, dans divers pays du monde. Après un agréable échange d’expériences vécues, une projection était proposée, sur le thème du chocolat, son origine et sa confection, en partenariat avec l’entreprise Nougalet de Luc-sur-Aude.

    L’établissement et plus précisément l’association des résidents « les Cheveux d’argent », se sont vus offrir des chocolats, afin que chacun puisse déguster une gourmandise étroitement associée aux fêtes de Pâques. Un pensionnaire ayant travaillé dans l’entreprise a pu partager son expérience et commenter les diverses étapes de la fabrication. Egalement expliquée par une personne ayant travaillé dans une plantation de cacao sur une île, la composition du fruit, et toutes les étapes que les fèves de cacao traversent, avant d’arriver entre les mains des chocolatiers. Au final, un voyage dans le temps et une dégustation très appréciés par tous les pensionnaires, qui ont chaleureusement remercié les créateurs gourmands oeuvrant en Haute-Vallée. Un intermède qu’ils sont prêts à renouveler, « A Noël peut-être ? ».

  • Expo à l’Ehpad : Avancer sur le chemin, et s’adapter à l’inattendu

    Cheminement Expo Ehpad Mars 2018.JPGConstance et à-propos ont aiguillé nos modistes.

    L’atelier d’expression créatrice des Hauts-de-Bon-Accueil, vient de signer une nouvelle réalisation, exposée à l’attention des résidents et du public. Dominique Billet, animatrice du pôle animation de l’Ehpad, a accompagné « les créatrices expérimentées que sont nos aînées, douées d’idées, de talents et de savoir-faire, sans oublier les capacités de chacune à s’adapter face à de nombreuses situations et imprévus ». Car ce projet aura démarré par un raté, à cause d’une fausse manœuvre. De belles figurines aux corps et costumes façonnés avec de la pâte à sel, enrichie d’acide citrique, une cuisson mal surveillée, et voilà comment des heures de travail seront réduites à néant, seule une figurine échappera à l’épreuve du four.

    Après avoir exprimé déception et regrets, Mireille Domingo, Augusta Fournier, Jeanne Fraisse, Claudine Jouvenelle, Jeannette Laffont, Andrée Pont, Louise Pujol et Adrienne Stoliès vont accepter de se relever, de poursuivre le projet, à l’aide de matériaux différents. Pour créer de nouvelles figurines, avec bois de mûrier, fil électrique dénudé, et robes cousues main, à partir de patrons dessinés de toutes pièces par nos modistes. Dont les mains et les yeux vont trouver ou retrouver le sens du fil à enfiler, à bâtir, à faufiler, à coudre, ainsi que le sens du fil à orner, à décorer et à parer au final, les tenues de vingt et une poupées. Bel et bien oubliée, la cuisante mésaventure du four aura été le point de départ de tout un cheminement, parsemé d’imprévus, mais abouti.

    Entourée de ses petites mains, Dominique Billet suggère comment « à l’image de points de couture ressemblant à un codage, à une écriture, à des hiéroglyphes, c’est jour après jour, point après point, que nous cousons et recousons des situations de la vie quotidienne… ». Une expérience qui a donné son nom à l’exposition, « Cheminement », visible encore quelques semaines dans les salons des Hauts-de-Bon-Accueil. 

  • Animations à l’Ehpad

    L’article mis en ligne, archive datant du mois de mai 2012, avait été publié en son temps, dans les colonnes de l’Indépendant.

    L’hôpital a réceptionné une oeuvre réalisée par ses pensionnaires

    Fresque Ehpad Mai 2012.jpgAux côtés de Michèle Janisset et Magali Richou, les artistes et leur création (photos archives Mai 2012).

    Le projet « Atelier terre », mené conjointement par les pensionnaires des Hauts de Bon-Accueil et Michèle Janisset céramiste d’art à Limoux, vient de franchir une nouvelle étape décisive. A la faveur d’un mini chantier dressé dans le grand salon de l’hôpital local, une superbe fresque murale, entièrement réalisée par de jeunes artistes octogénaires, a été mise en place. Sous le regard ravi des membres de l’atelier céramique ayant œuvré à cette création, Michèle Janisset leur mentor, Magali Richou chargée de l’animation à l’Ehpad, et Patrice Azam responsable des services techniques, ont mis en place un tableau allégorique, porteur de symboles, et intitulé « Lumière matinale ».

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,michèle janisset,magali richou

    La concrétisation de ce projet pédagogique et artistique, est l’aboutissement d’une belle expérience partagée durant plusieurs semaines par six apprentis céramistes et leur « maître ». Au rythme de deux après-midi par mois, ces temps de rencontre très appréciés auront permis à chacun des créateurs, de jouer un rôle actif dans des relations d’échanges et de partage. Chaudement félicités par leurs amis résidents, François, Georges et leurs consœurs préparent à présent une matinée inaugurale, à laquelle seront invités l’ensemble des pensionnaires et l’équipe directrice et soignante de l’établissement.