Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean-pierre silvestre - Page 2

  • Ils ont couru le Raid salé

    Adeline raid salé.jpgAdeline Cros sans pression sur la ligne de départ (Photos Malaury Cros).

    Après la Ronde des Sapins, courue dans les bois profonds du Pays-de-Sault, un trio de coureurs rechaussait tout dernièrement les baskets, en direction de la vallée de la Salz. Le point de chute précis était la place de Rennes-Les-Bains, où la commune et l'association Salicorne, proposaient une course nature dans les environs de la station-thermale.

    Sur un parcours très technique portant la marque de fabrique « Ray Hulse », 102 candidats à l'effort entreprendront un « Raid salé », périple de 13, 470 km de long, accusant 480 m de dénivelé positif.

    raid salé,adeline cros,jean-pierre silvestre,antoine biardUn nouveau podium pour Antoine Biard.

    Partis sur les traces des contrebandiers, ils arriveront sur les hauteurs de Sougraigne avant de franchir par deux fois la rivière Salz. Au final, le chrono sur la place des Deux-Rennes enregistrera une nouvelle victoire pour le Limouxin de l'ACL, Marcellin Giro (1 h 02'). Pas très loin derrière, Antoine Biard prendra la 14° place au scratch (1e espoir) en 1 h 14', suivi de Adeline Cros (64° et 2e féminine en 1 h 32'), tandis que le vétéran Jean-Pierre Silvestre se classe 68° en 1 h 35'. Forts de deux podiums, les fondeurs du pays chalabrais vont préparer le prochain rendez-vous, le samedi 21 septembre à Limoux (17 h), où sera courue la XIXe édition du Challenge PaCouLix.

    Adeline arrivée.jpgA l'heure du sprint final.

    Lien permanent Catégories : Sport
  • Les Foulées du Kercorb se réveillent à Moussan

    Trio.jpgTitou Cnocquart, Jean-Pierre Silvestre et Thierry Noy ont pris plaisir à souffrir dans la garrigue moussanaise.

    Après une expérience concluante tentée en octobre dernier sur les berges du lac de Montbel, un trio de coureurs à pied reprenait la route dimanche 9 décembre, en direction de Moussan. L’arrière-pays narbonnais servait ce jour-là de cadre à la 5e édition du Trail du Boër, une course nature de 23 km à travers les vignes et la garrigue moussanaises. Calés sous la banderole de départ en compagnie de 222 concurrents, Thierry Cnocquart, Thierry Noy et Jean-Pierre Silvestre ont confirmé l’intérêt grandissant qu’ils portent à ce genre d’effort.

    foulées du kercorb,titou cnocquart,jean-pierre silvestre,thierry noyTitou Cnocquart est dans l'allure et passe sans encombre les éboulis de Taillevant, l'ancienne demeure du Boër.

     Libérés par le starter à 9h précises, les représentants du Kercorb s’accommoderont d’un froid vif avant d’adopter une allure à même de les ramener dans les meilleures conditions, jusqu’à la ligne d’arrivée. Après avoir doublé la chapelle préromane de Saint Laurent, et traversé les éboulis de Taillevant, ancien ermitage d’un personnage mythique ayant donné son nom à l’épreuve (1859-1935), le trio de fondeurs apercevra enfin le clocher de Notre-Dame dressé non loin de l’arrivée.

    foulées du kercorb,titou cnocquart,jean-pierre silvestre,thierry noyJean-Pierre Silvestre, Vétéran 3 (plus de 60 ans), a fait parler son expérience de coureur au long cours.

     Au final, les représentants des Foulées du Kercorb (club toujours en sommeil à ce jour), se sont parfaitement comportés, sur des pentes certes courtes, mais particulièrement raides. Ainsi Thierry Cnocquart se classe 93e en 2h 22’ 32’’, suivi de Jean-Pierre Silvestre 155e en 2h 35’ 26’’, et de Thierry Noy 164e en 2h 39’ 15’’.

    foulées du kercorb,titou cnocquart,jean-pierre silvestre,thierry noyThierry Noy revient en forme, après une série de blessures l'ayant longtemps privé de compétition.

     Après la trêve du Nouvel An, et une séance de remise en forme avec les Badalucs, nos trailers ont rendez-vous les 16 et 17 février à Gruissan, pour la 9e édition du Gruissan Phoëbus Trail (25 km).

    Lien permanent Catégories : Sport