Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

robert roncalli

  • Le Cercle occitan présente l'almanach nouveau

    L'atelier de langue du Cercle occitan du Quercorb (COQ) a le plaisir d’annoncer la publication de l’almanach 2013, 12e d'une riche série.

    cercle occitan del quercorb,armanac 2013L’édition 2013 est dans les kiosques.

    Au premier jour de cette parution, que les amoureux de la « lenga mairalà » attendent avec une impatience renouvelée, les membres du COQ ont voulu se recueillir sur la tombe de leur président, disparu le 11 novembre dernier. Une interprétation du « Boièr » et du «  Se canto », a permis au collectif de rendre un bel hommage à leur ami Robert Roncalli, défenseur assidu, s'il en fut, de la langue occitane.

    Honorer la mémoire de Robert Roncalli     Année après année, son investissement quotidien dédié à la réalisation de l’« armanac del Quercorb », aura été sans faille, jusqu’à ce que la maladie ne lui arrache ses dernières forces. 

    cercle occitan del quercorb,armanac 2013,robert roncalli

    Photo archives, Avril 1997, Festa de la Prima : La Sofià, Peire Brun, Robert Roncalli et Laurent Cavalié.

    Un travail que l’équipe composée de Raimonda Chopineau, Avelana Cumming (Hazel en anglais), Maria Francesa Cuxac, Sofia Jacques de Dixmude, Magdalena Le Phat Vinh, Ugueta Plantié et Marianna Salon, a souhaité poursuivre, afin d’honorer la mémoire de son président.

    Cette nouvelle production fourmille d'une multitude de thèmes originaux. Histoire locale, conseils de jardinage, dessins humoristiques, recettes de cuisine et petits détails qui changent tout, "brave colhonadas", sont proposés en même temps qu'un calendrier très précis de l’année 2013, lui même agrémenté de dictons que l'on peut qualifier, soyez-en-sûr, de derrière les fagots. Au fil de la lecture, le lecteur apprendra comment un petit chien natif de Rivel et exilé à Mirepoix, avait pris l’habitude de revenir tout seul au pays, quand l’envie lui prenait, en montant tout simplement dans le train.

    Un ouvrage aussi riche que divertissant     Les membres de l'atelier du COQ vous invitent à effeuiller l'almanach nouveau, un ouvrage aussi riche que divertissant, à découvrir sans plus tarder. Cette douzième édition est en vente à la mairie, à la bibliothèque municipale, ainsi que chez les membres du cercle occitan, au prix de 10 €. Pour l'heure, l’équipe souhaite "Una bona annada a totes, plan granada e acompanhada d'un ramat d'autras" 

  • Robert Roncalli n’est plus

    Janvier 2010.jpgRobert Roncalli travaillait à l’élaboration de l’almanach du Cercle occitan du Quercorb.

    Dimanche 11 novembre en fin de matinée, Robert Roncalli était enlevé à l’affection des siens après avoir courageusement lutté, jusqu’à ce que les forces viennent à lui manquer. A la nouvelle de son décès, survenu à l’âge de 78 ans, la cité du Kercorb s’est retrouvée mardi, afin de lui adresser un dernier adieu.    

    Natif de Chalabre où il avait vu le jour le 2 juin 1934, Robert Roncalli n’avait rien oublié d’une enfance insouciante, racontée dans un ouvrage édité en 1997 et véritable trésor d’anecdotes. Il avait également vécu la transformation industrielle du pays chalabrais, symbolisée par l’essor de la manufacture Canat. Il avait ensuite mis son expérience et ses compétences au service de diverses unités de production de la Haute-Vallée de l’Aude, c’est là qu’il avait mis un terme à sa carrière professionnelle. Dans l’intervalle, Robert Roncalli avait traversé la Méditerranée, en tant qu’appelé du contingent, affecté au corps des troupes aéroportées en Kabylie.

    A l’heure de la retraite, il retrouvera un cadre on ne peut plus familier, et son implication dans la vie associative chalabroise lui permettra de conserver une activité pour le moins soutenue. Secrétaire de la section cantonale de la Fnaca, trésorier et auteur au sein de « Il était une fois Chalabre », président du Cercle occitan du Quercorb, soliste baryton et fantaisiste avec ses complices de la chorale Eissalabra, membre assidu d’un tribunal en charge de la défense de sa majesté carnaval (photo ci-dessous), il aura également veillé aux destinées de la capitale du Kercorb, en qualité de conseiller municipal, de 1989 à 2001. Diminué par de sérieux ennuis de santé, Robert Roncalli s’efforçait de rester actif, travaillant notamment à l’élaboration de l’almanach annuel du Cercle occitan.

    robert roncalliJugement de sa Majesté Badaluc XXVIII, Place Charles Amouroux, de gauche à droite, André Babou (†), Robert Roncalli, René Berland (†) (photo archives Mars 1996).

    Durant la bénédiction célébrée en l’église Saint-Pierre, Soeur Hélène invitera à saluer sa mémoire, évoquant par la même occasion, le souvenir de Jean XXIII, le cousin. Un hommage à la conclusion duquel les amis de l’ensemble vocal Eissalabra offriront une émouvante interprétation de la « Montanara ».

    Sous les drapeaux en berne, les Chalabrois ont adressé un dernier adieu à Robert Roncalli, inhumé dans le caveau familial où il repose aux côtés de son épouse Huguette, disparue en 1989. En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à Thierry et Rolande ses enfants, à ses petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige. 

  • Le COQ présente ses voeux et son almanach

    OC.JPGChristine, Sophie, Raymonde et Robert vous proposent l'almanach nouveau (photo archives janvier 2002).

    L’atelier de langue du Cercle Occitan du Quercorb et son président Robert Roncalli annoncent avec «força plaser»  que " l’Armanac occitan del Quèrcorb per 2011 ’’ est paru. Mise en oeuvre par un collectif composé de Raymonde Chopineau, Hazel Cumming, Marie-Françoise Cuxac, Sophie Jacques de Dixmude, Madeleine Le Phat Vinh, Huguette Plantié, Robert Roncalli et Christine Vanbatten, cette dixième publication fourmille de précieux conseils de jardinage, de recettes de cuisine, d’histoires drôles, de révélations sur ces grands mystères qui nous entourent, accompagnés «plan segur», d’un calendrier de l’année 2011. Avec un bel hommage «al Chiquet», signé de son ami Gérard Cézéra.

    L’almanach nouveau est arrivé, un ouvrage aussi riche que divertissant à découvrir sans plus tarder. Il est en vente, toujours à 7 €, à la mairie et à la bibliothèque municipale ainsi que chez Bernadette Boffy. On peut également se le procurer chez les membres du Cercle occitan, qui adressent à toutes et tous leurs meilleurs voeux pour la nouvelle année.

  • La « dictada occitana » a inspiré le Cercle occitan del Quercorb

    Occitanes.jpgSophie, Raymonde et Christine sont à bonne école.

    L'atelier de langue du « C.O.Q », animé par son président Robert Roncalli, accueille chaque mardi après-midi, un groupe d'élèves studieux et passionnés par l'étude de la « lenga mairala ». Ce rendez-vous hebdomadaire se déplaçait tout dernièrement à Pennautier, plus précisément dans la salle « Na Loba » où étaient accueillis les candidats à la dictée occitane proposée par l'I.E.O de l'Aude. Maître Robert présentait pour l'occasion trois de ses protégées, invitées à plancher sur un extrait de "Lo livre dels grands jorns" de Joan Bodon, grand auteur occitan. Les candidats devaient ensuite répondre à un questionnaire de culture générale, "Qui ba sap", afin de départager les éventuels ex aequo.

    Un exercice délicat mais particulièrement réussi pour Sophie Jacques de Dixmude qui se classe première de la classe, suivie de très près par Raymonde Chopineau, deuxième, et Christine Vanbatten qui décroche la cinquième place. Il va sans dire que ce résultat a pleinement satisfait celui que ses amis de la chorale Eissalabra appellent amicalement « Le cantaïre del pount del Blau ». Après l'annonce des résultats, les candidats étaient invités à visionner un document DVD conçu par Sophie Jacques et réalisé par Stéphane Valentin, intitulé « Bodega, Buf de vida » (Cornemuse, souffle de vie). Un travail de recherche consacré à la « boudègue », instrument emblématique de la Montagne Noire. De retour en Quercorb, les lauréates ont fêté l'événement comme il se doit, en compagnie de leurs camarades et d'un maître de classe comblé.  

    badaluc 2007.jpgUn Roncalli peut en cacher un autre (archives Carnaval 1997). Notre maître occitaniste a toujours eu plusieurs cordes à son arc.

  • L’almanach du Cercle occitan est dans les kiosques

    L'atelier de langue du « Cercle occitan del Quercorb » a le plaisir d'annoncer qu'il vient de mettre la touche finale à son almanach 2010, neuvième du nom. Mis en oeuvre par une équipe articulée autour du président Robert Roncalli, cette brochure est le fruit d'un travail original, soigneusement consigné au terme de séances hebdomadaires et rythmées par le débit du Blau.

    Robert Roncalli.jpgLe président Robert Roncalli accueille ses amis chez lui, chaque mardi.

    Raymonde Chopineau, Hazel Cumming, Marie-Françoise Cuxac, Sophie Jacques de Dixmude, Paul Lagarde, Madeleine Le Phat Vinh et Christine Vanbatten sont les co-auteurs de « l'Armanac 2010 » et invitent le plus grand nombre à effeuiller un document entièrement rédigé « plan segur », en langue occitane.

    L'almanach du Quercorb offre un calendrier de l'année 2010, des conseils pour le jardin, des jeux, des recettes de cuisine, des dictons, un retour sur quelques grandes affaires criminelles dans l'Aude, un feuilleton de la vie sauvage, des dessins humoristiques et des histoires drôles. Mais aussi, un hommage à Charles Mouly, créateur de Catinou et Jacouti, décédé en 2009, l'Histoire du Catharisme, plusieurs définitions du petit Larousse revues et corrigées, un historique des grandes inventions. Ce sommaire n'est pas exhaustif et il est recommandé de le déguster « al pè del foc ». L'ouvrage est disponible au prix de 7 € en mairie, bibliothèque municipale et débits de tabac.  Les « Occitans associés » ont le plaisir de présenter à tous et à chacun "una bona annada, plan granada e acompanhada d'un ramat d'autras".

    N.B : Deux nouveaux albums photos "Spécial Neige" ont été mis en ligne : "Le Kercorb s'est habillé de blanc" pour le samedi 9 janvier, "Paysages sous la neige" pour le dimanche 10 janvier.

  • C’était au temps des grands prix cyclistes

    Remise Prix Bâtisse Course.JPGDe gauche à droite : Lolo Mazon, Antoine Prior (coureur du Tour de France), Simone Bénet (épouse de Roger Raynaud), Fernand Prior (vainqueur du jour) et Juliette Bousquet (épouse Jacques Roques). 

    Il tenait une place privilégiée dans le programme des fêtes de l'Ascension et c'était un rendez-vous très prisé par les Chalabrois et leurs voisins, le grand critérium cycliste organisé par le Vélo-club-espérazanais drainait toujours les foules. C'était l'un des temps forts d'une fête locale autrefois prestigieuse et il se déroulait le samedi après-midi.

    Dans son riche et brillant recueil de souvenirs, l'ami Robert Roncalli raconte comment le départ avait lieu sur le Cours National, devant le café Tournois. Les coureurs descendaient le Cours Sully pour franchir le pont du Blau avant de prendre la direction de Rivel, au pied du col du Boyer. Ils se laissaient ensuite glisser jusqu'à Puivert puis Villefort, avant le retour à Chalabre par la métairie de la ville, un circuit à couvrir dix foix.

    « Il y a des vélos devant tous les cafés, les entraîneurs expliquent des tactiques à leurs poulains, des soigneurs font des massages, des connaisseurs examinent les mécaniques, soupèsent les bicyclettes, comparent le nombre de dents des pignons et des plateaux, s'émerveillent des progrès du matériel dans cette discipline sportive. Les haut-parleurs, devant le café de la Liberté appellent tous les engagés pour la remise des dossards ». Comme si vous y étiez, tant les souvenirs d'enfance de Robert sont intacts. Il se souvient aussi de José Martinez, ce coureur d'Espéraza redoutable spécialiste du sprint vainqueur à plusieurs reprises à Chalabre.

    Col du Boyer Course.JPGLes coureurs vont basculer au sommet du col du Boyer.

    Nous sommes au mois de mai 1943 et l'arrivée du critérium a été jugée sur la ligne droite de la Bâtisse, victoire en solitaire de Fernand Prior, brillant champion audois. Dans la foule qui ovationne les rois de la petite reine, le petit Robert Roncalli ne perd rien du spectacle.

    Robert Roncalli n'a rien oublié de son enfance en Kercorb, retrouvez ses souvenirs et le quotidien chalabrois d'après-guerre dans le Tome III de l'association « Il était une fois Chalabre », édité en novembre 1997 (disponible en mairie Cours Sully, chez Bernard Boffy Cours d'Aguesseau et José Sanchez Cours Docteur Joseph Raynaud).