Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

terre-blanche

  • Fête des voisins : une première, et une réussite

    DSCF2430 bis.jpgL'ambiance était bien présente, aux abords du vieux moulin.

    Samedi 22 juin, le quartier du Moulin est devenu le lieu de rencontre pour une "Fête des voisins", qui a réuni les résidents du quartier de la Mécanique et de la rue Terre-blanche. Cette initiative à mettre à l'actif de René et Hélène, a connu un indéniable succès, aux parfums de renaissance. Non loin de la roue à aube d'un vieux moulin habité par le souvenir de Augustin Maugard et Jean Caseneuve, meuniers d'un temps passé, ou bien encore de Simon et Gabrielle, l'ambiance familiale faisait plaisir à voir.

    Pour la première année, les habitants de tous âges se sont retrouvés autour d'un repas partagé en toute convivialité. Les délicieux petits plats préparés par chacun, salades variées, charcuteries maison, saucisse grillée, pâtisseries savoureuses, l'ensemble arrosé de vins de pays, ont ravi les palais. Gastronomie et danse ont plutôt fait bon ménage, d'autant que le soleil et la bonne humeur étaient au rendez-vous. Les participants unanimes ont pris rendez-vous pour l'année prochaine.

    DSCF2459 bis.jpg

  • Confection d’un four de potier à la façon gauloise

    Des activités sont organisées tout l'été autour de ce four.

    Frédéric Paillard, animateur de l’association « Kercorb Patrimoine » proposait tout dernièrement un stage d’initiation à la poterie, dans le cadre de l’ancien oppidum de Terre-Blanche. Dès 10h et au départ de la Bâtisse, six stagiaires féminines équipées de leur sac à dos emboîtaient le pas à Frédéric Paillard, direction les hauteurs de Chalabre.

    Comme les Volques Tectosages. Une fois arrivées sur site, les candidates étaient mises en situation, selon une méthode certainement éprouvée vers 500 avant J.C par une tribu installée en Kercorb, les Volques Tectosages. Pour preuve les fragments de poteries et les tessons d’amphore retrouvés sur place, ainsi que l’emplacement d’un ancien four.

    Armature osier.jpgL’armature en osier est prête à recevoir l’argile.

    Tout ce petit monde se mettait en train très rapidement, confectionnant dans un premier temps la base du four, à l’aide de pierres plates jointes au moyen d’argile. La cloche était ensuite montée à l’aide de boudins eux aussi composés d’argile, mélangée à de la paille, avant que ne soit aménagée une entrée, ainsi qu’une petite cheminée. Le four une fois élaboré, il ne restait plus qu’à laisser sécher, un bon mois, avant d’envisager un premier allumage, à feu doux. Il faut souligner que cette réalisation s’effectue sur la base de matériaux se trouvant sur place, tels que pierres, argile, paille, bouse de vache pour le liant et eau de source de Terre-Blanche. Quant à la structure en forme de cloche, elle est obtenue à partir de brins d’osier qui disparaîtront lors de la première mise à feu.

    Claire.jpgPour la phase finale, la plus délicate, Claire sera d’un précieux soutien.

    En attendant que ces créations sèchent, Frédéric Paillard propose durant les vacances d’été, des journées consacrées à la fabrication de poteries montées en « colombin », comme le four, mais sans paille. L’argile de la colline Terre-Blanche, d’excellente qualité, servira de matière première pour la fabrication de pièces qui devront sécher elles aussi durant quatre bonnes semaines, avant d’être passées au four. Un four qui n’aura pas la faculté d’être éternel, mais dans lequel plusieurs cuissons pourront être réalisées.

    Pour tout renseignement, il est possible de rendre visite à Frédéric Paillard dans son atelier de la Bâtisse, ou de le contacter au 06 33 55 14 80.    

  • Terre-Blanche d'hier et d'aujourd'hui

    Cité Canat blog.JPG

    Le photographe Maurice Mazon avait pris ce cliché en noir et blanc depuis la colline du Calvaire, voilà environ un demi-siècle. Quant à la photo ci-dessous, elle a été prise le lundi 13 juin dernier.

    Cité Canat.JPG