Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Château Chalabre ouvre ses portes pour l’Ascension

    château chalabre,chevaliers du kercorbLes combattants à l’épée assurent le spectacle.

    L’Association «Château Chalabre », en charge d’un parc à thème médiéval unique en terre cathare, fait savoir que l’ancienne demeure des Mauléon sera ouverte au grand public durant les fêtes de l’Ascension, du jeudi 2 au dimanche 5 juin inclus, de 12 h à 18h 30, sans réservation.

    L’invitation est lancée, afin de venir découvrir le Moyen Age par le biais des multiples activités médiévales proposées : calligraphie, tir à l’arc, héraldique, maîtres bâtisseurs, danses médiévales, parcours nature…  Exceptionnellement, un tournoi de chevalerie sera présenté pendant tout le week-end, sans aucune majoration de prix.

    château chalabre,chevaliers du kercorb

    « Château Chalabre » compte sur la participation du plus grand nombre, puisque grâce à ses visiteurs, l’association est en mesure de restaurer ce site historique et grandiose, construit aux 13e, 15e et 18e  siècles, et situé sur un domaine de 25 hectares. «  A Château Chalabre, c’est vous qui faites l’Histoire ! » 

    Tarifs : Gratuit pour les moins de 4 ans, 9 € pour les enfants entre 4 et 11 ans, 13,50 € pour les  12 ans et plus. Ce tarif comprend tous les ateliers interactifs, les animations, et le tournoi de chevalerie lors du week-end de l’Ascension (du 2 au 5 juin 2011). Pour tout renseignement, contacter le 04 68 69 37 85, fax 04 68 69 16 27, adresse électronique : chateau.chalabre@wanadoo.fr

      

  • Le mardi 23 mai 1944, à la ferme du Roudié

    auguste cathala,montjardin,jacques laffontJacques Laffont a évoqué le souvenir d’Auguste Cathala.

    La mémoire d’Auguste Cathala, assassiné le 23 mai 1944 par l’occupant nazi, a été honorée dimanche au pied de la stèle érigée par les FTPF à l’entrée du village de Montjardin. Avaient répondu à l’invitation de Jacques Laffont, maire de la localité, les anciens combattants et leurs porte-drapeaux, Louis Arcizet (Prisonniers de guerre et déportés), Marcel Deshayes (Anacr), François Grauby (Rhin et Danube), Lazare Hernandez (Fnaca) et Casildo Sanchez (Aage-FFI). A leurs côtés, la famille d’Auguste Cathala, les élus, les représentants de la gendarmerie, MM. Charles Biart, Jean-Jacques Aulombard conseiller général, et l’ensemble vocal Eissalabra. René Chort président départemental de l’Anacr était excusé.

    auguste cathala,montjardin,jacques laffontAprès le dépôt des gerbes, Jacques Laffont évoquait la chronologie des événements qui allaient précipiter le destin du fils aîné de Marius et de Marie Cathala, âgé de 19 ans. Harcelé par ceux qui seront bientôt ses bourreaux et qui le poussent sur le chemin devant les conduire jusqu’aux résistants, Auguste Cathala sait qu’il faut gagner du temps. Il choisira d’abord d’ignorer le chemin le plus court, puis, arrivé dans une clairière, il signale sa présence. Ainsi alertés, les membres du maquis « Faïta », établis dans la ferme du Roudié, échapperont aux griffes d’une colonne allemande, appuyée par la milice de Chalabre. Auguste Cathala subira l’acharnement et la barbarie de la horde, supplicié et mutilé, il sera abandonné dans la ferme incendiée. La veille, dans la ferme des « Vinsous », Auguste Cathala avait partagé le repas familial avec Paul Alcantara, André Riffaut, Lolo Mazon, et l’imminence d’un débarquement avait été évoquée.

    Après une minute de silence et de recueillement, les choristes d’Eissalabra dirigés par Edouard Garcia ont offert une émouvante interprétation du Chant des Partisans. Jacques Laffont concluait la cérémonie en remerciant la nombreuse assemblée venue honorer la mémoire et le sacrifice d’un fils de Montjardin. Chacun était ensuite invité à redescendre vers la place du village, pour un vin d’honneur offert par la municipalité.

  • Rugby : L’Entente de la Vallée de l’Hers a raccroché les crampons

    AG XV 2011.jpgSerge Nègre, Christian Roig et Daniel Lopez ont dressé le bilan d’une première saison sous le signe de l’union.

    L’assemblée générale du club quinziste aux couleurs de la Vallée de l’Hers se tenait dernièrement à Labastide-sur-l’Hers, en présence d’une belle chambrée venue mettre un point final à la saison 2010-2011. Egalement présents aux côtés des joueurs et des dirigeants, Christian Guilhamat maire de Chalabre et Jean-Jacques Aulombard conseiller général. Les communes de Labastide- sur-l’Hers et Le Peyrat-sur-l’Hers étaient représentées par des conseillers municipaux délégués.

    Christian Roig, Serge Nègre et Daniel Sarda, coprésidents du club, souhaitaient la bienvenue à l’assemblée, puis exprimaient leur satisfaction, au terme d’une campagne conclue certes au stade des barrages, mais qui aura surtout attesté de la parfaite cohésion entre deux entités dont l’union intervenait il y a dix mois seulement.

    usckbp rugby,labastide,le peyrat,chalabre

    Les deux clubs implantés aux confins de l’Ariège et de l’Aude auront ainsi réussi la fusion, pour terminer en quatrième place du championnat de 2e série de Midi-Pyrénées, avec un bilan sportif de neuf victoires pour sept défaites. Christian Roig saluait également l’investissement sans faille d’un noyau de joueurs, véritable moteur d’un groupe sérieux et constant, emmené par Xavier Pinho-Teixeira et Jean-François Laffont. Un duo d’entraîneurs expérimentés, qui devrait remettre le bleu de chauffe dès le mois d’août prochain.

    A l’heure du bilan financier, le trésorier Daniel Lopez se montrait raisonnablement optimiste, les chiffres laissant apparaître un solde positif à la dernière ligne d'un budget légèrement supérieur à 52.000 €. Le bureau dirigeant évoquait ensuite quelques pistes pour la saison prochaine, et envisageait une nouvelle réunion afin de faire un point précis concernant l’effectif et les membres dirigeants disposés à signer un nouveau bail pour 2011-2012. L’occasion pour Christian Roig d’annoncer sa non-candidature au poste de président du club, en raison d’un emploi du temps par ailleurs chargé.

    A l’issue de l’assemblée, l’ensemble des participants a pris la direction de Campredon où les discussions ont pu se poursuivre autour d’un apéritif et d’un repas offert par l’USC Kercorb-Bastide-Peyrat. 

  • Football : Le FCC à l’heure du bilan

    Au terme d’une saison bien remplie, les footballeurs du Kercorb se retrouveront samedi 28 mai à 18h 30 pour l’assemblée générale du club. Ce rendez-vous annuel aura pour cadre le club-house de la route de Lavelanet, où le président Raymond Dumay souhaite retrouver l’ensemble des joueurs et dirigeants. A l’ordre du jour, bilans moral et financier, renouvellement du bureau, préparation de la saison 2011-2012, questions diverses.

    B. Estrabaud.JPGBenjamin Estrabaud a été retenu pour le  pré-concours d’entrée au pôle espoir de Castelmaurou.

    Seule équipe encore en lice, les Moins de 13 ans qui devaient conclure à domicile face à Port-la-Nouvelle (21 mai) ont provisoirement remisé les crampons, après avoir enregistré l’absence des Maritimes. Les joueurs emmenés par Philippe Gérard restent toutefois mobilisés dans la perspective du tournoi de Toulouse, programmé en juin. Ils suivront aussi et surtout le comportement de leur partenaire et gardien de but Benjamin Estrabaud, sélectionné en compagnie de sept autres Audois afin de participer au pré-concours d’entrée au pôle espoir de Castelmaurou. Ce centre sportif de la banlieue toulousaine, dirigé par Yannick Stopyra et d’où sont issus de nombreux joueurs du Toulouse FC, peut être considéré comme le tremplin vers la pratique du football de haut niveau. Egalement retenu aux côtés de Benjamin, Oliver Brown avait satisfait aux attentes de l’encadrement audois et de son responsable, Charly Montespan. Mais le petit stratège issu de l’école londonienne des Tottenham Hotspurs ne pourra défendre ses chances, du fait de sa nationalité anglaise.

    Oliver.JPGOliver Brown reste le premier supporter de son "team mate" Benjamin.

    Le FCC n’en aura pas pour autant terminé avec la saison 2010-2011 puisqu’une grande fête est prévue le samedi 9 juillet prochain, qui permettra de fêter les 30 ans d’un titre de champion de promotion honneur, acquis le 10 mai 1981 par les « p’tits gars » de Roger Dumay.

  • Comme un trait d’union invisible avec Camerone

    camerone,aaleLe piquet d’honneur du 4e Régiment Etranger était associé à l’hommage rendu par les anciens de la Légion étrangère.

    Samedi 14 mai était honorée la mémoire des combattants tombés le 30 avril 1863 lors de la bataille de Camerone. La cérémonie mise en place par l’AALE (Amicale des anciens de la Légion étrangère) a d’abord eu pour cadre l’église St Pierre où une messe a été célébrée par les Soeurs de la Présentation de Marie. Légionnaires vétérans et Chalabrois ont ensuite rejoint le monument aux Morts aux côtés du piquet d’honneur du 4e Régiment Etranger basé à Castelnaudary. Après le salut aux drapeaux et les sonneries parfaitement assurées par le clairon du détachement, Christian Guilhamat maire de Chalabre et Jean-Jacques Aulombard conseiller général procédaient au traditionnel dépôt de gerbe.

    camerone,aaleLa nombreuse assistance ralliait ensuite le coeur du village et la maison natale du Capitaine Jean Danjou où était lu le récit du combat de Camerone. Formés en carré dans l’hacienda mexicaine de « Camaròn de Tejeda », les soixante-trois hommes du Capitaine Jean Danjou tiendront pendant dix heures face aux partisans des colonels Milàn et Gambas. A la tombée du jour, seuls trois légionnaires sont encore debout et seront épargnés, le caporal Louis Maine originaire de Mussidan en Dordogne, les légionnaires Geoffroy Wensel (Nettrich-Prusse) et Laurent Constantin (Bruxelles-Belgique).camerone,aale

    Comme le déclarerait plus tard Marco Antonio Menes Couttolenc, ancien maire de Camaròn et artisan du jumelage avec Chalabre, « Ce qui s’est passé ce jour-là a dépassé le temps et s’est transformé en légende. Le respect mutuel que se sont témoigné les adversaires lors de cette bataille, s’est paradoxalement transformé en un symbole de l’amitié franco-mexicaine ».  

     camerone,aaleLe caporal Louis Maine

    La cérémonie s’est poursuivie dans la maison commune, autour d’un vin d’honneur offert par la municipalité. Auparavant, l'AALE avait remercié les élus et la ville de Chalabre, pour l'accueil réservé.

    Un album-photo Camerone 2011 a été mis en ligne.

  • Un anniversaire en diamant pour Andréa et Paul Olive

    Paul Olive.jpgEnfants et petits-enfants étaient réunis autour de Paul et Andréa, pour fêter ce bel événement.

    C’était une surprise qu’ils avaient voulu leur réserver en ce beau dimanche du mois de mai, Danielle, Christian, Michel, Anne-Marie et leurs petites familles, se sont retrouvés aux côtés de Paul et Andréa Olive, leurs parents, afin de fêter ensemble un bel anniversaire de diamant.

    L’occasion de faire un petit retour dans le passé, jusqu’à cette journée particulière au cours de laquelle l’abbé Raymond Fourtanier avait recueilli le consentement mutuel de deux jeunes gens, dans la petite chapelle de l’Hôtel-Dieu St-Jacques. Originaires de Carcassonne et de Tourreilles, Paul et Andréa avaient choisi le Kercorb pour faire ensemble un bout de chemin, durant lequel ils auront le bonheur de voir grandir auprès d’eux, cinq enfants. 

    Soixante années de vie commune auront ainsi été célébrées, avec une pensée pour Marie-Thérèse, enlevée à l’affection des siens en 2005. La petite maison du très accueillant quartier des Genêts aura une fois encore réuni une grande famille, comme au bon vieux temps d’une jeunesse inscrite dans les coeurs de Paul et Andréa Olive. Sincères félicitations à tous les deux.   

    Lien permanent Catégories : Echos
  • La métamorphose selon Deev Vanorbeek

    deev vanorbeekElles étaient parties, elles sont revenues, les oeuvres de Deev Vanorbeek en imposent à nouveau au pied de la Borde Blanque. Belge flamant vivant dans l’Aude depuis plusieurs années, artiste indépendant depuis 1999, Deev Vanorbeek est sculpteur sur fer, ses créations ornaient il y a peu de temps encore la vallée du Blau, du côté de la ferme de la Mouillère (où il est encore possible d’admirer une réalisation tenant compagnie à âne et moutons, baptisée « Le cercle carré»). Installé à présent à Ste Colombe-sur-l’Hers, il défend dur comme fer sa devise, « Back to nature », un retour vers la nature, qui sert de support fondamental à la réalisation de ses créatures. Mouches, guêpes, chauves-souris, sauterelles, grenouilles, rats, évoluent dans un environnement qu’ils ont conquis, un moyen pour l’artiste d’affirmer son respect pour l’insecte et la nature.

    De ses mains habiles travaillant le simple fil d’acier réutilisé, naissent des torsions tortillées de fil de fer et de bronze. Assemblages compacts qui permettent à Deev Vanorbeek d’arrêter le cours du temps. Pour un instant seulement, car ses créatures vieillissent elles aussi, par leur exposition à l’air et à la lumière. Elles se transforment graduellement, une métamorphose faite de changements de couleurs et qui engage vers une nouvelle vie. Deev Vanorbeek invite à la confrontation avec une réalité disproportionnée, une réalité qui impose le respect. Juste pour une fois, on ne pourra écraser une fourmi ou une araignée sous ses pieds. « Back to nature », ou le symbole du respect de la vie à tout prix.

    D'autres réalisations de Deev Vanorbeek sur son site personnel : http://www.vanorbeek.com

    deev vanorbeekLes insectes de Deev Vanorbeek inspirent le respect.