Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Concours de nouvelles : Les collégiens prennent la plume

    collège antoine-pons,concours de nouvelles mairie chalabreLaurent Annaloro et Loïc Cazas ont été récompensés par Christian Guilhamat.

    Dans le cadre du concours de nouvelles proposé depuis 2006 par la mairie et la bibliothèque de Chalabre, les élèves de 4e du collège Antoine-Pons, étaient invités à laisser filer leur inspiration, sur le thème « Parties de chasse ». A l'initiative de Dhorine Vidé leur professeur de français et d’Elisa Castel, documentaliste de l’établissement, vingt-six élèves se sont livrés au délicat exercice d’écriture. Seize nouvelles sont ainsi parvenues jusqu’aux membres d’un jury appelé à évaluer chacun des ouvrages.

    collège antoine-pons,concours de nouvelles mairie chalabreAccueillis tout dernièrement dans la salle du conseil municipal par les élus, le jury au grand complet et Noëlle Danjou coordinatrice de l’événement depuis sa création, les nouvellistes en herbe et leurs professeurs ont pris connaissance des résultats. Laurent Annaloro et Loïc Cazas obtiennent le 1er prix pour leur nouvelle «Dernière chasse», le 2e prix revient à Vanessa Isach et Maëva Martinez pour la nouvelle intitulée «Vengeance » (photo ci-contre), enfin le 3e prix est décerné à Lucas Palacios pour « Paintball mortel » (photo ci-dessous). En présence de Marie-Thérèse Roque, principal du collège, Christian Guilhamat maire de Chalabre remettait des chèques cadeaux à chacun des lauréats. Jean-Marc Lofficier procédait ensuite à la remise de bandes dessinées, afin de récompenser les jeunes auteurs, au nom d’un jury mis en difficulté par la qualité des productions proposées. Et au final, une belle première pour laquelle les potaches ont reçu les chaleureuses félicitations de l’assemblée.collège antoine-pons,concours de nouvelles mairie chalabre

    La remise des prix du concours 2011 réservé aux « Seniors » et sur le même thème, aura lieu le samedi 30 juillet en fin de journée. Elle sera précédée du désormais traditionnel « Rendez-vous des auteurs », prévu sous la halle, avec séance de dédicaces et vente de livres.    

  • Confection d’un four de potier à la façon gauloise

    Des activités sont organisées tout l'été autour de ce four.

    Frédéric Paillard, animateur de l’association « Kercorb Patrimoine » proposait tout dernièrement un stage d’initiation à la poterie, dans le cadre de l’ancien oppidum de Terre-Blanche. Dès 10h et au départ de la Bâtisse, six stagiaires féminines équipées de leur sac à dos emboîtaient le pas à Frédéric Paillard, direction les hauteurs de Chalabre.

    Comme les Volques Tectosages. Une fois arrivées sur site, les candidates étaient mises en situation, selon une méthode certainement éprouvée vers 500 avant J.C par une tribu installée en Kercorb, les Volques Tectosages. Pour preuve les fragments de poteries et les tessons d’amphore retrouvés sur place, ainsi que l’emplacement d’un ancien four.

    Armature osier.jpgL’armature en osier est prête à recevoir l’argile.

    Tout ce petit monde se mettait en train très rapidement, confectionnant dans un premier temps la base du four, à l’aide de pierres plates jointes au moyen d’argile. La cloche était ensuite montée à l’aide de boudins eux aussi composés d’argile, mélangée à de la paille, avant que ne soit aménagée une entrée, ainsi qu’une petite cheminée. Le four une fois élaboré, il ne restait plus qu’à laisser sécher, un bon mois, avant d’envisager un premier allumage, à feu doux. Il faut souligner que cette réalisation s’effectue sur la base de matériaux se trouvant sur place, tels que pierres, argile, paille, bouse de vache pour le liant et eau de source de Terre-Blanche. Quant à la structure en forme de cloche, elle est obtenue à partir de brins d’osier qui disparaîtront lors de la première mise à feu.

    Claire.jpgPour la phase finale, la plus délicate, Claire sera d’un précieux soutien.

    En attendant que ces créations sèchent, Frédéric Paillard propose durant les vacances d’été, des journées consacrées à la fabrication de poteries montées en « colombin », comme le four, mais sans paille. L’argile de la colline Terre-Blanche, d’excellente qualité, servira de matière première pour la fabrication de pièces qui devront sécher elles aussi durant quatre bonnes semaines, avant d’être passées au four. Un four qui n’aura pas la faculté d’être éternel, mais dans lequel plusieurs cuissons pourront être réalisées.

    Pour tout renseignement, il est possible de rendre visite à Frédéric Paillard dans son atelier de la Bâtisse, ou de le contacter au 06 33 55 14 80.    

  • Tennis : Un tournoi contrarié par la pluie

    Le tournoi a pu aller à son terme grâce aux clubs de Limoux et Laroque-d'Olmes qui ont mis à disposition leurs installations couvertes.

    tc du chalabraisGauthier Hernandez, Jérôme Marty, Quentin Hernandez et José Hernandez sont passés entre les gouttes.

    La version 2011 de la quinzaine organisée par le Tennis Club du Chalabrais et son président Bruno Carbonnel aura été dominée par les sautes d’humeur d’une météo très humide, venue perturber le bon déroulement des rencontres, à l’heure du sprint final. Comme à l’habitude, l’équipe du TCC avait tout mis en œuvre, afin d’accueillir dans les meilleures conditions les adeptes de la petite balle jaune. Si les échanges de la première semaine s’étaient prolongés aux abords du club-house par le biais de soirées très conviviales, les six jours de pluie qui suivront auront sérieusement perturbé les préposés aux grillades.

    Le tournoi aura tout de même pu aller jusqu’à son terme, grâce notamment aux clubs de Limoux et Laroques d'Olmes, qui ont mis à disposition leurs installations couvertes. Le président Bruno Carbonnel tient à remercier chaleureusement ces deux clubs, ainsi que les membres de son équipe, et tout particulièrement Marie-France, Nathalie, Hélène et Santi, pour leur engagement et leur dévouement. "Un tournoi très laborieux", pour reprendre les termes du président, a donc pris fin, pour donner le palmarès suivant.  

    Simple dames : Seniors : vainqueur  Laurence Bérenguer  (Chalabre 15/5), finaliste Stéphanie Cassan (St Papoul 15/4), 6/1 6/7 6/2.
    13/14 ans : vainqueur  Sirima Martinez (Chalabre 15/4), finaliste Chloé Riviére (Pamiers 30/3), 6/0 6/0.

    Simple Messieurs: Seniors : Vainqueur Jérôme Marty (Saint Brice 15/2), finaliste Quentin Hernandez (Quillan 15/5), 6/0 7/6.

    Plus de 35 ans : vainqueur Gérald Mourareau (Chalabre 15/5), finaliste Denis Bidault (Mirepoix 30/1),  6/2 6/0.
    Plus de 45 ans : vainqueur Jean-Pierre Tournier (Limoux 15/5), finaliste Santiago Martinez (Chalabre 15/5), 6/4 4/6 6/4.
    15/16 ans : Robin Gimenez (Quillan 30/3), finaliste Alan Bourrel  (Quillan 30/5).
    13/14 ans : vainqueur Pierre Labure (Limoux 30/1), finaliste Loïc Grillères  (Castelnaudary 30).
    11/12 ans : Pierre Labrue (Limoux 30/1), finaliste Hugo Carbonnel (Chalabre 30/3).
    9/10 ans : Gauthier Hernandez (Quillan 30/5), finaliste Théo Rivals (Chalabre non classé).
    Consolante : vainqueur Fabien Conte (Chalabre 30/5), finaliste Janique Aicart (Quillan 30/5), 3/6 6/4 6/3. 

  • Maé Mourareau avait le plus beau vélo fleuri

    A bicyclette, garçons et filles ont prolongé le printemps en camouflant leurs deux-roues sous de superbes gerbes fleuries.

    Maé.JPGMaé (au premier plan) et ses petits camarades n’ont pas boudé leur  plaisir.

    L’invitation ne manquait pas d’intérêt, et représentait une première dans le programme des fêtes annuelles chalabroises. Après le chemin de couleurs institué dans les années 1995 par l’équipe du regretté président Henri Cazas, le comité des fêtes présidé par Jean-Jacques Berteloot proposait cette fois un concours de vélos fleuris.

    DSC_3070.JPGFace à des enfants rivalisant d’imagination afin de camoufler leurs deux-roues sous un ajustement de fleurs multicolores, le ciel obscur et menaçant sera vite relégué au second plan. Allait suivre un défilé dans les rues chalabroises très apprécié, sous l’oeil attentif d’un jury prié de rendre son verdict aux abords du Champ Legrand, terme de la balade cycliste. 

    Quelques tours de pistes plus tard, et sous les applaudissements nourris d’un public venu participer à l’inauguration du stade Roger-Raynaud, les jeunes concurrents se voyaient rejoints par Reine et Cyril, un tandem de seniors fripons, heureux de pouvoir se joindre à la fête. Il était l’heure de retenir son souffle, avant le résultat final, obtenu après plusieurs tours de table. A l’abri des averses sous le préau de la crèche, Maé Mourareau était déclarée vainqueur, devançant d’un court pétale, Angela et Erwan de la Place, Tony et Jason Bousquet, Aristide et Aëlle Beauvois, Océane Doff, concurrents classés ex aequo. Une remise de prix et un goûter clôturaient cette sympathique manifestation, félicitations à toutes et tous. 

    Un album Vélos fleuris a été mis en ligne.

    DSC_3069.JPGArrivée au finish pour Maé.

  • Juin 2004, clap de fin à l'usine de la Plaine

    En cette année 2004 et en ces derniers jours du mois de juin, les grands bâtiments de l'usine de la Plaine à Quillan, commençaient à résonner plutôt creux. C'est que la société T2L Chimie, rachetée un an auparavant par la multinationale Huntsman, était en train de vivre ses toutes dernières heures. Cela, au terme de 27 années d'activité intense, à peine ralentie par un incendie survenu le vendredi 13 novembre 1987 au pied de la colline du Calvaire à Chalabre, berceau de naissance de la société. Il avait alors suffi de trois petits mois pour que T2L puisse renaître de ses cendres à Quillan, où elle n'allait cesser de prospérer. Il faudrait attendre une belle quinzaine d'années avant que la congrégation Huntsman ne fonde sur la Haute-Vallée de l'Aude et sa petite unité productrice de résines synthétiques. "Huntsman Advanced Material" s'offrait l'entité T2L en juillet 2003, avant d'annoncer la fermeture pure et simple du site en novembre de la même année. Dans l'intervalle (décembre 1998), le personnel avait été invité à accompagner son emblématique PDG Paul Diatchenko (fondateur de l'entreprise avec Didier Arnou et Patrick Privat), jusqu'à la porte d'une retraite réellement méritée (photo ci-dessous, archives Décembre 1998).   t2l chimie,huntsman 

    Mais en 2003, ce qui devait advenir allait donc arriver, les atomes débarqués depuis la capitale des Mormons et les molécules élaborées en Haute-Vallée de l’Aude, allaient très vite souffrir d'une flagrante incompatibilité. Cette discutable fusion contre-nature entraînait une inévitable déflagration, laquelle emportait une nuée de particules vers Pampelune l’espagnole, Bad Säckingen l’allemande et Shanghai la chinoise.

    t2l chimie,huntsman

    Démantelée machine après machine (photo ci-dessus), pièce après pièce, variable d’ajustement après variable d’ajustement, l’unité qu’il faudra toujours appeler T2L Chimie, voyait partir le dernier camion (photo ci-dessous).

    t2l chimie,huntsman

    Chacun avait alors tout le temps de se pencher à nouveau sur la touchante carte de voeux, envoyée individuellement quelques mois auparavant par Jon Huntsman, futur ex PDG de feu T2L, entouré de toute sa famille, venu souhaiter bonheur et prospérité pour l'année 2004 à chacun de ses collaborateurs (avant-dernier rang, septième en partant de la gauche).t2l chimie,huntsman 

    Document d'une qualité remarquable, et qui pourrait devenir un véritable collector, puisque Jon Huntsman a décidé de se lancer dans la campagne des primaires, objectif annoncé, l'élection à la présidence des Etats-Unis d'Amérique en novembre 2012. Un candidat républicain qui a toutes ses chances puisque d'après la presse spécialisée, "l'atout majeur de Jon Huntsman est son passé d'industriel créateur d'emplois".

    t2l chimie,huntsman

    Au printemps 2004, les "T2L" s'étaient réunis à leur tour, pour une dernière photo de famille, dédicacée et envoyée à Jon Huntsman, PDG philanthrope domicilié au 500 Huntsman Way, à Salt Lake City (Utah).

  • L’équilibre nutritionnel était au menu des collégiens

     

    Nutrition Collège.JPGLe volet « activité physique » s’est traduit par un tournoi de hand-ball très disputé.

    Le collège Antoine-Pons accueillait tout dernièrement la première journée de la « Nutrition ». Les 36 élèves de 5e ayant reçu pendant toute l’année scolaire une formation sur l’équilibre nutritionnel, avaient convié l’ensemble de la communauté éducative à partager leur connaissance, lors d’une après-midi à la fois éducative et conviviale.

    Auparavant, le matin, les 120 élèves du collège et une équipe de professeurs se rencontraient lors d’un tournoi de handball, illustrant ainsi le volet « activité physique » du thème de la nutrition. Ambiance garantie et au final l’équipe des professeurs, plus rigoureuse (!), remportait ce tournoi devant l’équipe de 3e A et de 5e A.

    DSCN2907.JPG

     L’après midi, plusieurs ateliers animés par différents intervenants extérieurs (photo ci-dessus), étaient proposés : jeu de l’oie géant, béret alimentaire, atelier sensoriel… Les élèves de 5e assuraient en même temps des informations nutritionnelles leur permettant de partager avec leurs camarades les connaissances engrangées pendant toute l’année. Les parents, également invités, assistaient pendant ce temps à une conférence animée par Agnès Chicoulaa, diététicienne au CNIEL (photo ci-dessous).

    DSCN2901.JPG

    La journée qui s’est déroulée dans une ambiance conviviale, et pour laquelle tous les participants ont montré un réel intérêt, s’est finalement soldée par un goûter équilibré composé de produits locaux.

    Cette manifestation n’aurait pas pu se dérouler sans l’aide des animatrices Elisa Duarte de la CPAM, Elodie Lagneaux et Sophie Conejero du CODES de l’Aude, Agnès Chicoulaa du CNIEL et Stéphanie Castan, infirmière scolaire. Mais aussi des producteurs Bernard Roussel de la ferme Campserdou à Puivert (lait cru de vache), Katia Charpentier de Galinagues (petits pains au lait et au chocolat), l’EARL la Galante de Sonnac/l’Hers (pommes bio).  

     L’ensemble des élèves et Fabien Mano, professeur de S.V.T responsable de la formation, remercient Marie-Thérèse Roque, principale du collège, et tous les intervenants, grâce auxquels cette journée « Nutrition » fut une grande réussite.

  • Dominique Molini n’est plus

    dominique moliniMercredi 8 juin se déroulaient les obsèques religieuses de Dominique Molini, décédé à l’âge de 69 ans, des suites d’une longue maladie. Natif de la région Manche, il n’en cultivait pas moins les racines familiales, établies sur l’île de Beauté. Technicien dans le génie civil, ses obligations professionnelles l’avaient d’abord conduit vers Paris, puis Toulouse, c’est là qu’il résidait actuellement. Dominique Molini effectuait des séjours réguliers en pays chalabrais, d’où son épouse Colette est originaire, et affectionnait particulièrement les randonnées en montagne.

    Au cours de la bénédiction célébrée par les Soeurs de la Présentation de Marie, une nombreuse assistance réunie en l’église St Pierre lui a rendu un dernier hommage, tandis que montaient sous la nef, les chants d’une Corse qu’il portait au coeur.  

     En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Colette son épouse, à ses enfants Arnaud et Emmanuelle, à Enzo, Thom, Lisa et Thomas ses petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.