Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • A la mémoire d'Auguste Cathala

    Auguste.jpgLe courage d'Auguste Cathala, avait permis au Maquis Faïta de décrocher et d'échapper aux nazis, guidés par les miliciens.

    Des roses fleuriront dimanche 1er juin, au pied de la stèle érigée à l’initiative des Anciens FTPF, à la mémoire d'Auguste Cathala, martyr et héros de la Résistance. Le destin tragique d’Auguste Cathala, assassiné à l'âge de 19 ans, le 23 mai 1944 par l’occupant nazi à la ferme du Roudié, sera évoqué lors de la cérémonie célébrée à partir de 11 h.

    En présence de la famille d'Auguste Cathala, de Francis Routelous, maire de Montjardin et son conseil municipal, des Montjardinois, des Chalabrois, des porte-drapeaux de la coordination des anciens combattants, et de l'ensemble vocal Eissalabra. Un court-métrage réalisé par José Bernabé et Serge Fournié sera projeté à la conclusion de la cérémonie.

  • Un livret du souvenir pour les collégiens

    Dernièrement, les élèves du collège Antoine-Pons ont reçu l'ouvrage édité par le conseil général : "Au nom de la mémoire". 

    Livret Mémoire Collège 26 mai 2014 Journal.jpgJean-Jacques Aulombard et Vincent Bousquet ont invité les élèves à rester vigilants.

    Lundi 26 mai, les élèves de 3e du collège Antoine-Pons recevaient des mains de Jean-Jacques Aulombard, conseiller général, et de Vincent Bousquet, principal, le livret "Au nom de la mémoire", publié par le conseil général.

    Chaque année, soixante collégiens et lycéens audois, lauréats du Concours national de la Résistance et de la Déportation, participent à un voyage et visitent des lieux de mémoire liés à la Seconde Guerre Mondiale. Ils sont accompagnés d'élus, d'enseignants, d'anciens combattants et de journalistes. Le collège chalabrois était cette fois représenté par le Villefortois Axel Moréno.

    collège antoine-pons,livret "au nom de la mémoire"

    L'ouvrage remis lundi dans la salle du centre de documentation et d'information de l'établissement, rend compte du voyage effectué par les jeunes Audois, du 19 au 23 octobre dernier. Une incursion dans le passé commencée en Belgique, avec les visites du Fort de Breendonk, de la Kazerne Dossin, et du Parlamentarium à Bruxelles. Les élèves ont ensuite fait une halte à Paris, pour visiter les Espaces de la Seconde Guerre Mondiale à l’Hôtel National des Invalides, et participer au ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe. Le séjour dans la capitale a également permis aux élèves de se rendre au Palais de l’Elysée, où ils ont pu rencontrer le président de la République.

    collège antoine-pons,livret "au nom de la mémoire"Livret en main, Jean-Jacques Aulombard et Vincent Bousquet ont rappelé aux élèves l'importance de cette action, qui permet de transmettre et de ne pas oublier ces moments de l'Histoire. Avant de les inviter à faire preuve de tolérance, et à résister à toute forme de totalitarisme.

       Un album-photos Au nom de la mémoire a été mis en ligne.

  • Un tour du monde des clichés, avec les collégiens

    Théâtre collège 23 mai 2014 Journal.jpgFantaisie et application, la recette d'une prestation réussie.

    A la veille de la consultation électorale européenne, le théâtre municipal converti en studio d'information, accueillait deux présentatrices aux accents castillan et anglo-saxon. C'est ainsi que Carla et Blanca, ont invité leurs camarades, pour une tournée des nations et de leurs lieux communs. Cet exercice, réussi avec beaucoup d'humour et autant d'imagination, s'inscrivait dans le cadre des activités culturelles de la section européenne anglais-espagnol du collège Antoine-Pons.

    collège antoine-pons,section européenne anglais-espagnol

    Sous l'autorité du professeur "Sebastian" Molécule, et malgré l'arrivée sur les planches d'un agent du KGB, un parterre de potaches tour-à-tour spectateurs et acteurs, va surfer d'une frontière vers une autre, grâce à des saynètes jouées en direct ou pré-enregistrées. Artistes aux talents insoupçonnés mais incontestables, les élèves dirigés par Mmes Pascale Sicard (professeur de musique), Isabelle Geneste (professeur d'espagnol) et Virginie Lefebvre (professeur d'anglais), auront en un peu moins de deux heures, bouclé et réussi un voyage empreint de fantaisie et de créativité. Sans ce soucier ou presque, de ce maudit trac qui noue la gorge et coupe les jambes.

    collège antoine-pons,section européenne anglais-espagnol

    Le passage obligé aux frontières, offrira plusieurs intermèdes musicaux, avec la chorale des collégiens et l'accompagnement de Léo à la guitare, sous la direction de Pascale Sicard. Au terme du voyage, Vincent Bousquet principal du collège, adressait de vives félicitations aux élèves et à leurs enseignants, pour une performance d'autant plus réussie qu'ils l'ont accomplie dans la langue de Cervantès, et de Shakespeare.

                    Un album-photo Tour du monde des clichés a été mis en ligne.

  • Un autre regard s'est posé dans la galerie de la rue Saint-Antoine

    Fleissig Expo 24 mai 2014 Journal.jpgYvan Fleissig propose le cercle, comme élément de décoration.

    Voilà deux décennies, Yvan Fleissig posait son sac au pied de la vallée du Plantaurel, au terme d’un périple initié au départ de sa Roumanie natale. D’abord installé au centre culturel de La Forge (Ste Colombe-sur-l’Hers), son statut d'artiste l’amènera à repartir à nouveau, au hasard d’expositions présentées en de multiples espaces européens. A présent locataire d’une aile de la ferme de Saint-Antoine, ce créateur continue à travailler le bois, le granit, le marbre, ou les minéraux. Il en extrait animaux, danseuses, météorites, et contorsions harmonieuses, dans lesquelles la matière semble se fondre. Certaines de ses peintures sur cire, s’éclairent d’un jeu de couleurs aux aspects originaux.

    yvan fleissig,l'oeil du kercorb

    Depuis quelques jours, « L'oeil du Kercorb», du nom de la galerie qu'il a ouverte au n° 10 de la rue Saint-Antoine, accueille de nouvelles œuvres, créées autour d'un thème central, « Le cercle ». Le vernissage aura lieu le vendredi 6 juin à partir de 17 h. L’exposition permanente de ces nouvelles créations permettra au visiteur de parcourir l’itinéraire artistique d’un ancien rugbyman au talent innovateur. La galerie sera ensuite ouverte le samedi de 9 h à 13 h, le dimanche de 10 h à 13 h, et sur rendez-vous (06 80 51 63 70).

  • C'est l'Ascension, c'est la fête !

    Ascension 2014 Programme.jpgLes enfants et le sport seront à la fête, samedi sur le stade Roger Raynaud (Photo archives Mai 2011).

    Les membres du comité des fêtes en charge des festivités chalabroises ont tout mis en oeuvre afin de boucler dans les temps, un programme pour les fêtes de l'Ascension, qui se dérouleront des 29 mai au 1er juin prochain, avec attractions foraines.

    Jeudi 29 mai à 10 h, pèlerinage dans la bastide avec la troupe " l'Escola de Bodega ", 15 h 30 pèlerinage et visite du château de Mauléon, intronisations avec la confrérie des Chevaliers du Tougnol. De 22 h à 2 h, animation aved DJ Euphoria. Vendredi 30 mai, concours officiel de pétanque organisé par l'Union bouliste du Kercorb, place Charles Amouroux. Jet au but à 15 h, prix mis en jeu 300 €, 20 h grillade pour tous (12 €), réservation au 06 43 81 38 09. Soirée avec l'orchestre Abyss, de 22 h à 3 h. Samedi 31 mai à 15 h, rugby au flag organisé par les Badalucs sur le complexe sportif Roger Raynaud. Soirée avec DJ Starlight de 21 h 30 à 2 h. Dimanche 1er juin, manèges demi-tarif pour tous. Le comité des fêtes et Annie Gazza sa présidente, souhaitent aux Chalabrois et à leurs invités, d'excellentes fêtes de l'Ascension 2014.

  • Résultats des élections européennes

    élections européennes

    Dimanche 25 mai, au terme de l'unique tour de scrutin mis en place afin de renouveler l'assemblée des députés européens, Jean-Jacques Aulombard annonçait les résultats suivants : 

    Population de Chalabre : 1 123

    Inscrits

    807

      

    Votants

    362

    Exprimés

    347

      

    Abstentions

    55,14 %

    Blancs

    11

      

    Nuls

    4

    L. Aliot

    (FN)

    105

    30,26 %

    V. Rozière

    (CNE)

    63

    18,16 %

    J.-L. Mélenchon

    (FDG)

    52

    14,99 %

    M. Alliot-Marie

    (UMP)

    49

    14,12 %

    J. Bové

    (EELV)

    34

    9,80 %

    R. Rochefort

    (UC)

    10

    2,88 %

    P. Lesellier

    (DLF)

    8

    2,31 %

    J. Boussion

    (ND)

    7

    2,02 %

    J.-C. Martinez

    (FV)

    4

    1,15 %

    S. Torremocha

    (LO)

    3

    0,86 %

    P. Marty

    (NC)

    3

    0,86 %

    M.-J. Husset

    (EC)

    3

    0,86 %

    E. Mahuet

    (SOP)

    3

    0,86 %

    P. Poutou

    (NPA)

    1

    0,29 %

    A. Nègre

    (FPES)

    1

    0,29 %

    R. Camus

    (AR)

    1

    0,29 %

    F. Hondema-M.

    (PFE)

    0

    0,00 %

    J. Tellechea

    (EE)

    0

    0,00 %

    G. Courossé

    (AR)

    0

    0,00 %

    N. Pradalier

    (EXG)

    0

    0,00 %

    F. Lenne

    (CVB)

    0

    0,00 %

    R. Chamagne

    (UPR)

    0

    0,00 %

    S. Ghazouane

    (DR)

    0

    0,00 %

    M. Juy

    (EDE)

    0

    0,00 %

    M. Gros

    (OPEP)

    0

    0,00 %

    élections européennes

  • Tribune libre

    Louis Calvet a souhaité communiquer une réflexion, relative à deux thèmes qu'il évoque ci-dessous. 

    Journée du Souvenir et devoir de Mémoire.

    louis calvet,journée du souvenir,conseil communautaire" Le dimanche 27 avril, nous nous sommes retrouvés au pied du monument aux Morts édifié à la mémoire des enfants de Chalabre, victimes de la guerre. Pour un dépôt de gerbe, en cette journée du Souvenir, et de recueillement, à la mémoire de toutes celles et de tous ceux morts en déportation, dans les camps des barbares nazis. Il y eut une allocution du maire-adjoint, et du président de la Fnaca, également représentée la gendarmerie nationale en la personne du chef de brigade.

    Ce que nous pouvons déplorer hélas, c'est l'absence de l'éducation nationale et donc des enfants des écoles, auxquels il faut bien rappeler que si nous sommes libres aujourd'hui, nous le devons en grande partie à ceux qui ont sacrifié leur vie. Ce n'est que par l'instruction objective, que les peuples pourront, peut-être un jour, triompher de l'ignorance, voire de la guerre. Il faut souhaiter qu'à l'avenir, nos remarques soient enfin prises en considération".

    Conseil communautaire.

    " En cette période restrictive dans laquelle nous sommes entrés, les vieux travailleurs et bâtisseurs d'hier, voient leur pension retraite, pour laquelle ils ont tant oeuvré, être outrageusement diminuée. Est-il possible (comme l'indique un article de La Dépêche du 2 mai dernier), que les conseillers communautaires prévoient de s'allouer 845.000 € d'indemnités, soit 27.000 € de plus qu'en 2013, soit plus de 3,20 % sur un an ? "