Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Football : le FCC marque, puis oublie de jouer

    fc chalabre football,fc limoux-pieusseLes Limouxins ont su préserver leur ligne, avant de porter l'estocade.

    Dimanche 27 avril, le FCC I engageait la dernière ligne droite du championnat de première division à Limoux. Face à la lanterne rouge rouge du groupe A, les Chalabrois n'auront joué qu'une seule mi-temps, s'inclinant au final sur la marque de 2 à 1 (mi-temps 0-1).

    fc chalabre football,fc limoux-pieusse

    Lorsque Karim Ait Ouaret libére les deux équipes à 12 h 30, les partenaires du capitaine Romain Cantos prennent la direction du jeu, face au fort vent du nord qui balaie le stade de l'Aiguille. Les "jaune et vert" du Limouxin sont mis sur le reculoir et dès la 8e minute, une lourde frappe d'Anthony Rosich fait mouche. Les Chalabrois ouvrent le score et vont garder la maîtrise du ballon, procédant par passes courtes et redoublées.

    fc chalabre football,fc limoux-pieusse

    A la demi-heure de jeu, les Blanquetiers bénéficient d'un pénalty, mais une parade d'Alexandre Cassagnaud préserve l'avantage du FCC (photo ci-dessus). Les ardeurs limouxines ne faiblissent pas et Zacharie Farissi, ex sociétaire du FCC (photo ci-dessous), met la défense chalabroise à contribution. Il faudra de nouveaux arrêts signés Alex Cassagnaud pour éviter une égalisation du LPFC (mi-temps 0-1).

    fc chalabre football,fc limoux-pieusse

    Le deuxième temps sera d'une toute autre tonalité, avec un FCC emprunté et privé de ballon. Malgré l'appui d'Eole, le onze du Kercorb peine à produire du jeu, et perd inexorablement le contrôle du milieu de terrain. Les Limouxins accentuent la pression, et vont finir par obtenir l'égalisation à la 77e minute, grâce à Lhassine leur numéro 9 (1-1). Quelques minutes plus tard, le buteur chalabrois écope d'un carton rouge, et le FCC va évoluer à dix, jusqu'aux arrêts de jeu qui lui seront fatals.

    fc chalabre football,fc limoux-pieusse

    A la 94e minute (photo ci-dessous), un coup-franc converti par Quentin Hernandez expédie le ballon au ras du montant gauche et trompe Alexandre Cassagnaud (2-1). Les Limouxins récompensés de leur persévérance enlèvent le match, et peut-être le billet du maintien. Et privent un pâle FCC, d'une désormais très hypothétique montée en Promotion Honneur. Nouvelle occasion gâchée, d'autant que dans le même temps, le match opposant Alzonne au leader Naurouze-Labastide, était arrêté avant son terme.

    fc chalabre football,fc limoux-pieusseUn ballon dans le petit filet à l'ultime seconde, et le FCC concède une défaite lourde de conséquences.

  • Badaluc Junior est resté cloué au sol

    Le carnaval à l'école Louis-Pergaud a tourné court : Badaluquet a été privé de croisière céleste par un tribunal fait de bric et de broc.   

    Carnaval Louis Pergaud 25 avril 2014 Journal.jpgJamais un tribunal n'était allé aussi loin.

    Le projet était ambitieux et les écoliers du groupe scolaire Louis-Pergaud croyaient bien réussir une première en Kercorb, à l'heure où ils accompagnaient Badaluc Junior, alias Badaluquet, alias Robert de la Mission 248, vers le pas de tir. Un héros taillé pour relever un défi inédit, celui de rallier la galaxie d'Andromède, juste en partant du boulodrome de la place Amouroux.

    carnaval école louis-pergaudAvec la complicité de Richard, Sophie, Francis et Patrick, solistes d'une fanfare macrocosmique, une myriade de princesses, chevaliers, clowns, chasseurs, sévillanes, pirates, super-bat-spider men, et spationautes bien sûr, ont accompagné leur idole avec le faste qui sied à l'événement. Confiée aux contrôleurs de l'équipe éducative emmenée par Isabelle Boulbet, responsable du vol, la cavalcade sur les boulevards de la cité obtiendra un beau succès. Auparavant et sous la halle, les enfants avaient enchaîné les danses dans une atmosphère festive, en l'honneur de leur illustre copain, unique passager du vol 248.

    carnaval école louis-pergaudMais au détour de la rue des Pénitents Blancs, tout va se compliquer pour le candidat à l'exploration sidérale. Lequel sera en effet accueilli sur le cosmodrome chalabrois, par un tribunal de bric et de broc, exclusivement féminin, excusez du peu. La sentence tombera sur la tête de petits carnavaliers ainsi privés d'une mise à feu toujours spectaculaire, tandis que Badaluquet faisait une croix sur sa croisière céleste. La déception lisible sur les visages était énorme, chacun se demandant si deux semaines de vacances allaient suffire à l'atténuer. 

                     Un album-photos Carnaval des enfants 2014 a été mis en ligne.

  • Les vacances au centre de loisirs

    Avec les vacances de Pâques, et sur le thème « Rencontres en Haute-Vallée », le centre de loisirs sans hébergement dirigé par Nathalie Toral, a mis en place un programme d’animations pour le mois de mai. Ce nouveau rendez-vous à l’attention des Moins de 6 ans et des Plus de 6 ans, permettra un échange avec leurs amis du Pays-de-Sault, dans le cadre des journées « Découverte nature ». Jeux et activités manuelles, activités cuisine (pâtisserie) avec un repas au centre, peinture libre, atelier argile, visite à la bibliothèque, jardinage, seront au menu. Le déplacement à Espezel est prévu le mardi 6 mai (9 h30), avec chasse aux trésors, jeux et pique-nique (retour à 17h30).

    Les inscriptions se font à la permanence (lundi et mardi après-midi de 14 h à 16 h) ou à l'accueil téléphonique, tous les jours, sur le 04 68 69 34 66 ou le 06 33 56 24 53 (inscrire l'enfant deux jours avant, pensez à fournir les documents nécessaires).

  • Les collégiens font la connaissance d'Héloïse et d'Aliette

    Rencontre Brigitte Coppin.jpgBrigitte Coppin et ses héroïnes ont captivé les jeunes lecteurs.

    Cela se passait aux Bains-douches, les élèves de 6e du collège Antoine-Pons, participant au prix littéraire des Incorruptibles, ont rencontré Brigitte Coppin, l'auteur d'un des livres en compétition. Les potaches ont tenté d'élucider le mystère de « La Demoiselle sans visage », titre d'un livre contant les mésaventures d'Héloïse et d'Aliette, dans un pays ravagé par la lèpre, au Moyen-Âge.

    84489718_p.jpgLa rencontre a été rendue possible grâce au concours de la bibliothèque départementale de l'Aude, qui avait invité l'auteur à venir au-devant de ses lecteurs, et à la bibliothèque municipale, qui avait coordonné l'entrevue. Par ailleurs, les élèves avaient préparé ce rendez-vous avec Olivia Fourment, leur documentaliste.

    Une matinée très enrichissante, car de plus, grâce aux précieux conseils de Jean-Marc Lofficier, auteur de bandes dessinées, les élèves ont pu réaliser une planche de « bd », basée sur l'un des chapitres du livre. Une planche offerte au final à Brigitte Coppin, création originale, accompagnée d'une petite corbeille de "tougnols", cette spécialité chalabroise curieusement introuvable en Normandie.

  • C'était hier : Le onze du FCC épingle Pezens

    L'article mis en ligne aujourd'hui avait été publié le mardi 27 avril 2004, dans l'Indépendant. Plus près de nous, aujourd'hui précisément, le FCC I sera à Limoux (coup d'envoi 12 h 30, arbitre Karim Ait Ouaret). Dans le même temps, le FCC II se rendra dans la Montagne Noire où il sera opposé aux Martys (15 h). 

    fc chalabre football,us pezensChez les poussins, Mehdi Bottoto opère au poste de stoppeur, ou de gardien (Photos archives Avril 2004).

    La rencontre au sommet qui opposait ce dimanche le team fanion du Kercorb au leader Pezens, a tenu toutes ses promesses, avec un duel remporté par le FCC, et couronné par un hat-trick de Fabien Cunillera, score final 3 à 0. Ce succès permet aux joueurs de Stéphane Morin de grignoter leur retard sur des Pezénois venus en Kercorb afin de consolider leur statut de leader. Les deux formations ont offert un excellent football, dépourvu de temps mort et joué dans un esprit très loyal. Les débats arbitrés par M. Cals auront vu deux défenses prendre le pas sur de multiples attaques menées de part et d'autre sans que les gardiens n'aient à s'employer vraiment. Après la pause intervenue sur un score vierge, les partenaires du capitaine Antoine Salas vont élever le rythme de jeu et peser davantage sur les défenseurs de Pezens. Les protégés de Patrick Janot et Serge Gallardo contraints de réfréner le pressing imposé par Fabrice Canal et ses équipiers, vont être pénalisés sur une faute de main dans la surface. Fabien Cunillera transforme le pénalty et offre l'avantage au FCC (72'). Six minutes plus tard, le même Fabien Cunillera replacé en attaque, efface deux adversaires sur l'aile gauche et croise dans le petit filet pézenois, 2 à 0 pour le onze chalabrois. A trois minutes du trille final, Fabien Cunillera encore, signe un superbe numéro à l'entrée de la surface, ponctué par un dribble sur le gardien, et conclu par un troisième et dernier but. Place à présent à la coupe Favre, et à un quart de finale que le FCC disputera le dimanche 2 mai à Saissac.

    Les autres matches      En ouverture, les doublures du FCC ont subi la loi du leader Malves, score final 0-1. Samedi, l'école de football était en lice, les poussins s'inclinent à Quillan (8-2), les benjamins échouent à Saissac malgré un but de Andy Mamet (2-1). Les Moins de 13 ans  (photo ci-dessous), emmenés par Philippe Gérard et Tony Colomer, l'emportent à Belvèze grâce à un doublé de Gerry Smith (0-2), les Moins de 18 ans s'inclinent à Castelnaudary (6-2), buts de Guillaume Font et Aurélien Séguy. Enfin les Moins de 15 ans ont gagné sans jouer, face à des Montredonais forfaits.

    fc chalabre football,us pezens

  • Famille en fête au château du Falgas

    familles labarre,marcerou,renaud,sicreChacun a pleinement profité de ces instants privilégiés.

    La demeure ancestrale qui se dresse depuis le XVIIIe siècle sur la rive gauche de l'Hers, accueillait tout récemment une assemblée unie par une même filiation, dont les origines apparaissent au début du siècle dernier, dans la vallée du Plantaurel. En ce dimanche pascal, plusieurs générations appartenant aux familles Labarre, Marcerou, Renaud et Sicre, ont honoré avec un réel bonheur, le souvenir de Jules et Marguerite Labarre, grands-parents ariégeois, natifs du Peyrat-sur-l'Hers. Au hasard des contraintes professionnelles, le couple et ses quatre enfants avait évolué dans un triangle incluant Le Peyrat, Sainte-Colombe-sur-l'Hers, et Campredon, autre petite localité ariégeoise, rendue célèbre grâce à l'industrie de transformation de la corne.

    familles labarre,marcerou,renaud,sicreDans la confidence depuis de long mois, Marie-Claude et Cécile auront pleinement réussi à coordonner ces joyeuses retrouvailles à la faveur d’un conseil de famille réunissant en Kercorb, quarante-six membres venus d'Isère, Haute-Garonne, Gard, Ariège et Drôme. L'occasion pour Andrée Marcerou (photo ci-contre), Lucien Labarre et Annie Renaud, doyens de l'assemblée, de câliner une petite Eléana et un petit Maël, les benjamins de la famille, âgés de deux et trois ans.

    Le plaisir d’échanger actualités et souvenirs montera crescendo dans le hall d'entrée du manoir, avant un bref mais nécessaire intermède qui permettra de poser sur les marches du grand escalier du château, pour la traditionnelle photo de famille.

    L'heure était venue de prendre place autour des grandes tables dressées par Yolande et Raymond Roget, maîtres des lieux, pour un banquet parfait. Au final, une journée unique et idéale pour consolider les liens intergénérationnels, laquelle s'est prolongée en musique jusqu'à très tard dans la nuit chalabroise. Rendez-vous en 2019, avec cette fois les cousins Bernard et Juliette à la manoeuvre, futurs artisans d'une nouvelle cousinade.

  • "Pâques charnels" au hameau de Roubichoux

    compagnons saint andré de roubichouxLes notes d'un harmonium s'élevaient jusqu'aux vieilles pierres du château de Kercorb, quand la procession emmenée par le grand argentier Patrick Hoff, bannière au vent, ralliait le théâtre de verdure. En ce lundi 21 avril, les Compagnons de Roubichoux et leurs amis, réunis à la faveur de l'office pascal célébré en l'église Saint-André, pouvaient lancer le XXVe Chapitre de leur Confrérie.

    compagnons saint andré de roubichouxJean-Louis Goepfert, grand-maître, ouvrait la cérémonie en rappelant les origines du « Dilhus de Pascas », avant de se risquer à l'évocation du concept de pénitence, devant les tables garnies à profusion, de la dernière vendange du Clos Roubichoux. Instant choisi par Pierre Bénet, grand chancelier, pour faire diversion, car il était l’heure d’armer les futurs confrères, et d'évoquer le souvenir des amis disparus.

    compagnons saint andré de roubichouxAvant que la Cuvée 2013 ne livre ses arômes, Patrick Hoff, juché sur une estrade improvisée sur fond de Petites Pyrénées, régalait l’auditoire avec « Ultime bataille », imaginée par le duo Ribes-Topor. Dans le même temps, la Grande Brigade des Compagnons et Michel Boussioux, son grand intendant, sur le pont depuis le lever du jour, veillaient à ce que soit dressée la table d'abondance, signe avant-coureur de la fin du carême, et début des « Pâques charnels ».

    compagnons saint andré de roubichouxPatrick Hoff, grand argentier et grand comédien.

    Cinq-cent-quatre œufs plus tard, l’ambiance festive était toujours de mise, témoin d'un art du bien vivre que les Compagnons de Roubichoux cultivent. Entre autre occasion, en se retrouvant chaque jeudi, pour animer des ateliers autour des jardins truffiers, des ruches, et de la vigne paysagère.

    compagnons saint andré de roubichoux