Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • C'était hier : Chasse-neige d’antan

    L’article mis en ligne aujourd'hui, avait été publié dans l’édition de l’Indépendant du mercredi 28 février 1996. L’occasion de revenir sur un petit événement, qui venait de secouer au sens propre comme au sens figuré, le pays chalabrais. Il était 2h 46’ dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 février de cette année bissextile, quant un long bruit sourd avait parcouru la capitale du Kercorb. Enregistré sur les instruments de l'Institut de physique du globe de Strasbourg, un tremblement de terre d’une magnitude de 5,6 sur l’échelle de Richter, venait d’être ressenti sur une zone ayant pour épicentre le village d’Axat. Une dizaine de répliques seront encore enregistrées jusqu’à 3h 15, lesquelles ne feront que très peu de dégâts. Pour la petite histoire, il faut préciser que cette nuit-là, le pub « le Totem » ouvrait pour première fois ses portes du côté de Montjardin, à l’initiative d’Olivier Serrus.

    frédéric paillardManon et Frédéric ont sillonné sans relâche les rues de Chalabre (Photo archives Février 1996).

    A peine remis de leurs émotions dominicales provoquées par les sautes d’humeur d’une écorce terrestre en mal d’exercice, les Chalabrois voyaient fondre sur eux de lourds nuages gris qui allaient en en très peu de temps, blanchir le Kercorb. Au petit matin du mercredi 21 février, 10 à 15 cms de neige étouffaient le moindre son, mais un chuintement particulier parvenait tout de même aux oreilles des quelques téméraires qui se risquaient à pointer le nez entre leurs volets entr’ouverts.

    Paralysées par une neige tombée en abondance au cours de la nuit, une à une les artères du centre-ville redevenaient carrossables grâce notamment à la louable initiative d’un Chalabrois qui aime conjuguer le verbe rendre service, par tous les temps. Un drôle d’attelage aussi singulier que sympathique a ainsi permis de rendre les pavés aux piétons, depuis la rue des Cloutiers en passant par la rue des Pénitents blancs ou la rue des Boulangers. Guidée par Frédéric Paillard son maître, Manon, jument comtoise de 11 ans, a sillonné les petites rues, tractant derrière elle une étrave en bois dont l’efficacité a favorisé un rapide retour à la normale grandement apprécié par les Chalabrois qui adressent leurs vifs remerciements à Frédéric et à son fidèle compagnon.

  • Shootons sous la pluie

    Football : Le FCC retrouve l’AS Bram en quart de finale.

    Cet après-midi à 14 h 30, le stade Lolo Mazon servira de cadre à une affiche comptant pour les quarts de finale de la coupe Georges Favre. Le team fanion du Kercorb accueillera la formation de l’AS Bram, rencontre arbitrée par M. Nasser Khichane assisté de MM. Georges Lacote et Adam Tadlaoui. Après une première manche remportée par le FCC, dimanche dernier dans le cadre du championnat de première division (1-0), une nouvelle confrontation est proposée entre clubs du Kercorb et du Lauragais, pour l’obtention d’un ticket ouvrant la porte d’une demi-finale.

    fc chalabre football,as bram,uskbp xv

    FCC et ASB ne se quittent plus (Archives, 21 février 2016).

    Rugby : L’Entente au Mas d'Azil.

    Les quinzistes du président Jacques Cunillera feront une mise à jour dans leur calendrier, avec un déplacement déterminant pour la qualification, sur les terres de l'US Mas d'Azil. Coup d'envoi cet après-midi à 15 h, sur la pelouse du stade de Castagnes.

    fc chalabre football,as bram,uskbp xv

    USKBP- RC Mazères au Peyrat-sur-l'Hers (Archives, 21 février 2016).

  • Une pause en haut du col du Bac

    Pause en haut du col du Bac.jpg

    Un jour dans les années 1930. Après avoir garé sa 201, François Mèche sert une tasse de café à Maurice et Jeanne Mazon. A leurs côtés, Lolo Mazon semble impatient de reprendre la route (photo Collection Jean Plauzolles).  

  • Rugby : L’Entente a fait douter le leader

    Eliot.jpgBien que défaits, Eliot Floch et ses partenaires ont rendu une copie très encourageante.

    Dimanche 21 février, la cinquième journée retour du championnat de Midi-Pyrénées 4e série, mettait aux prises l’Entente de la Vallée de l'Hers au RC Mazères XV, premier de la classe. Une confrontation que les visiteurs auront donné la sensation de prendre à la légère, face à un adversaire qu’ils avaient dominé au match aller (57-5). Le score final de 17-34 (mi-temps 9-17) apparaît certes en leur faveur, mais l’opposition offerte par le club des « Trois clochers » aura pleinement satisfait les supporters présents au stade Jean Coste du Peyrat-sur-l’Hers.

    Uskbp-Mazères 21 février 2016 003.JPG

    Une pénalité d’Eliot Floch mettra l’USKBP sur les rails (11’), juste avant une petite bagarre générale qui ira à son terme sous les yeux d’Alexis Cassan arbitre du match. A un essai ariégeois répondront deux nouvelles pénalités du buteur Eliot Floch (23’ et 31’), avant une pénalité réussie par les Mazériens, auteurs d’un nouvel essai transformé pendant les arrêts de jeu (mi-temps 9-17).

    Uskbp-Mazères 21 février 2016 005.JPG

    Après le repos, le pack visiteur inscrira un essai en force (9-22), avant une nouvelle échauffourée et un carton rouge contre le RC Mazères (55’), suivi d’une pénalité réussie par Cyril Servant (12 à 24). Le RCM XV inscrira deux nouveaux essais (65' et 70’, 12-34), mais l’Entente n’abdiquera pas. A la 80e minute, Elie Franot signe un essai consécutif à un très bel enchaînement de passes entre 3/4 et avants, au milieu de la défense visiteuse. Au final, un très agréable dimanche rugbystique, avec des essais, des rebondissements, et un collectif qui continue à se construire et qui laisse entrevoir de meilleurs résultats pour les matches à venir. Au prix de très nombreuses blessures, qu’il faudra avoir pansé dans la perspective du match en retard de la 11e journée face au Mas d’Azil, qui sera disputé le 28 février prochain.

    Uskbp-Mazères 21 février 2016 008.JPG

    Uskbp-Mazères 21 février 2016 007.JPG

    Uskbp-Mazères 21 février 2016 011.JPG

    Uskbp-Mazères 21 février 2016 009.JPG

    Uskbp-Mazères 21 février 2016 004.JPG

    Uskbp-Mazères 21 février 2016 012.JPG

    Lien permanent Catégories : Sport
  • Football : Le FCC épingle le leader

    fc chalabre football,as bramA l’image de Guillaume Smagghe, la défense du FCC n’a rien cédé.

    Dimanche 21 février, le FCC I accueillait son homologue de l’AS Bram, leader du championnat de première division. Au terme d’un match équilibré, le onze drivé par Stéphane Morin l’emporte 1 à 0, score acquis à la pause. Face à des Bramais qui la saison passée évoluaient à l’étage supérieur, les partenaires du capitaine Fabien Conte ont parfaitement géré la rencontre, pour un résultat qui permet au FCC de s’installer dans le quatuor de tête.

    fc chalabre football,as bram

    Une passe de Kévin Leboeuf (photo ci-dessus) autour de la 20e minute, permettra à Fabien Conte d’inscrire l’unique but du match. Une belle accélération pour prendre la défense de vitesse, et le gardien de l’ASB ne pourra que s’incliner (1-0). Le deuxième temps verra des Bramais essayer de revenir, mais une parade déterminante d’Alexandre Cassagnaud signée à la 74e minute, mettra un coup d’arrêt aux velléités de l’ASB. Les « bleu » conserveront leur avantage, manquant de très peu et à plusieurs reprises d’aggraver la marque.

    fc chalabre football,as bram

    Gaël Planas à la manoeuvre.

    Prochain rendez-vous dimanche 28 février, avec un air de revanche, puisque l’AS Bram sera à nouveau à Chalabre, pour le compte cette fois des quarts de finale de la coupe Georges Favre. Un match pour lequel le team fanion du Kercorb espère compter Coco Pereira dans ses rangs, après un k.o nécessitant une prise en charge par l’équipe de garde du centre de secours Jean Cabanier.          

    En match d’ouverture, les réservistes du FCC II se sont inclinés face aux visiteurs de Villepinte (1-2). Le but de Christopher Gomez inscrit sur penalty n’aura pas suffi.

    fc chalabre football,as bram

    Un ballon de contre pour Kévin Leboeuf.

    fc chalabre football,as bram

    Un départ sur l'aile amorcé par Hugues Ferrié.

    fc chalabre football,as bram

    La défense bramaise bénéficie de l'indulgence de M. Salim Ahcini.

    fc chalabre football,as bram

    Alex Cassagnaud s'apprête à priver l'AS Bram de l'égalisation. 

    fc chalabre football,as bram

    Fabien Conte, capitaine et buteur du jour.

  • Le temps d'avant les paraboles

    Calvaire.jpg

    Depuis le 25 juillet 1958, date à laquelle la municipalité décrétait l’érection d’un relais de télévision sur les hauts du Mont Calvaire, la petite lucarne éclaire notre quotidien. Une décision d’intérêt public certes, mais qui a modifié l’environnement de la chapelle et de son ermitage.

  • André Cathala n’est plus

    andré cathalaJeudi 11 février, un dernier hommage était rendu à André Cathala, décédé à l’hôpital des Hauts de Bon-Accueil, à l’âge de 80 ans. Natif de Montjardin, cadet de six garçons dans une fratrie de dix enfants, André Cathala avait grandi aux Vinsous où Marius et Marie, ses parents, étaient agriculteurs. Il résidera ensuite à la ferme de Segovent, sur les hauteurs de Chalabre, où il fera la connaissance de Denise Farré qu’il demande en mariage en 1961. Deux enfants naîtront de leur union, et la petite famille ira s’installer à la ferme des Paillous, sur la commune de Villefort.

    Ses activités auront été multiples, il est d’abord ouvrier en maçonnerie dans l’entreprise René Horte, puis il intègre la manufacture de chaussures Canat. Il s’installera au final comme agriculteur sur l’exploitation familiale, où il coule des jours heureux, entre le travail et ses passions, la chasse et la pêche. En 2000, une grave maladie le frappe, puis il a la douleur de perdre son épouse en 2005. En 2006 il entre à l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques, avant de rejoindre l’Ehpad des Hauts de Bon-accueil, où il s’est éteint le mardi 9 février.  

    En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Nicole et Jean-Luc ses enfants, à ses petits-enfants et arrière petits-enfants, à ses frères et soeurs, à toutes les personnes frappées par ce deuil.