Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Le 22 février 2000, IDF obtenait le label Iso 9001

    Cet article a été publié dans l'Indépendant, édition du lundi 17 avril 2000.

    IDF Iso 9001.JPGPour l'entreprise IDF, ce label est une reconnaissance de la qualité de son savoir faire.      

    Inutile de chercher son nom au top 1000 des grandes entreprises françaises, IDF relèverait plutôt de la catégorie poids plumes. Cette PME de 35 salariés installée en Kercorb est pourtant référencée par les grands noms de l'automobile. Sa spécialité, la production de tissus flockés destinés dans un premier temps aux équipements automobiles, avec une volonté de diversification en direction de l'ameublement et de l'habillage.

    Sur ce créneau minuscule, la petite société créée en 1991 par Laurent Thierry tient tête à deux géants mondiaux, deux grandes sociétés basées en Espagne et aux USA. Ses atouts majeurs sont la capacité d'adaptation à la demande, la vitesse d'exécution et la maîtrise dans son intégralité de la chaîne de flocage installée dans les anciens locaux des Ets Canat et T2L Chimie. Grâce à sa politique de croissance et au prix d'un effort soutenu en recherche-développement (procédé CAO), la société s'est développée à grandes enjambées, son prochain objectif affiché visant à atteindre les 100 millions de chiffre d'affaire.

    L'année 2000 ne pouvait mieux débuter pour l'entreprise de Laurent Thierry qui vient de voir ses efforts de qualité couronnés par l'obtention de la certification Iso 9001. Ce label très prisé et reconnu à l'échelle internationale a été obtenu au terme de deux années de mise en conformité conduite par Mlle Céline Morata, responsable assurance qualité de la firme depuis 1997. Autant dire que cette certification officialisée le 22 février dernier est un gage certain de confiance pour les clients, assurés du suivi et du respect des procédures de qualité de la technologie IDF. Comme le souligne Céline Morata : « Ce succès ne peut être une fin en soi et la tenue d'audits interne est là pour garantir une remise en question permanente ».        

    Lorsqu'il retrace le chemin parcouru, Laurent Thierry PDG de IDF rappelle combien l'accueil de départ fut timide sur les places de l'hexagone. Aujourd'hui, l'avenir de IDF se dessine en Europe et sa première participation au salon Décosit de Bruxelles les 10 et 11 septembre prochains laisse raisonnablement espérer une progression sur le marché international.

    IDF s'apprête à fêter son 10e anniversaire et cette belle promotion laisse entrevoir pour la jeune firme chalabroise une reconnaissance internationale et par là même, la perspective de créations d'emploi en pays chalabrais.

     

     

  • Du Blau au Chalabreil

    Football : Le FCC à Castelnaudary

    L'équipe première du FC Chalabre se rendra aujourd'hui dimanche 21 février à Castelnaudary où elle sera opposée au COC II dans le cadre du championnat de l'Aude de première division. Le onze du président Raymond Dumay qui occupe le fauteuil de leader se présentera au stade Henri Milhau (ex Giraille) à 15h, le coup d'envoi sera sifflé par Bruno Olivera. 

    Dans le même temps les réservistes seront au stade municipal de Lavalette où ils disputeront une rencontre face aux représentants du Malepère FC II. Cette rencontre de championnat de troisième division sera arbitrée par Benoît Caux, coup d'envoi à 13h.

    Dimanche matin, les Moins de 15 ans seront opposés à leurs homologues de l'E.S Fresquel II sur la pelouse du stade municipal de Pezens. Mohamed Sidi Rabi dirigera la rencontre à partir de 9h. L'occasion pour les poulains d'Olivier Cazas de poursuivre le duel à distance engagé pour la première place avec l'Entente Naurouze-Souilhe, qui sera opposée sur son herbe à la Vallée du Cougaing. Vacances d'hiver oblige, Philippe Gérard et les Moins de 13 ans ne reprendront la compétition que le samedi 6 mars, à Caux et Sauzens.

    Davy.jpgDavy Dumay emmènera l'attaque chalabroise du FCC II.

    Rugby : L'USCK au repos

    Les rugbymen de l'USCK observeront une nouvelle journée de repos. La rencontre en retard face au RC Mirepoix ayant été fixée au dimanche 21 mars, c'est donc une mini trêve pour le quinze de Xavier Pinho-Teixeira qui renouera avec le championnat de promotion honneur le samedi 27 février face à Castillon en Couserans, au stade Lolo Mazon. Pour l'occasion, les anciens de l'Amicale des Badalucs assureront un lever de rideau face aux vétérans du St Gironnais.

    Puce.JPGComme à l'habitude, le vétéran Serge Murillo devrait assurer le spectacle.

    Caissettes jaunes

    La Communauté de communes du Chalabrais informe les habitants du canton qu'il n'y aura pas de collecte des caissettes jaunes du lundi 22 au vendredi 26 février. Le service sera régulier à compter du lundi 1er mars.  

       

  • Tennis : Excellent début d’année pour le TCC

    TCC.jpgL'équipe de Sophie Pianzola (à droite), aux côtés du président Bruno Carbonnel.

    Insensibles aux frimas, les raquettes du Tennis Club du Chalabrais n'ont rien changé à la feuille de route 2010 délivrée par le président Bruno Carbonnel. C'est ainsi que les deux équipes engagées en championnat de l'Aude réalisent pour l'heure un parcours des plus encourageants.
    L'équipe Dames alignée en 2e division et emmenée par Sophie Pianzola reste invaincue à ce jour. Après une première victoire sur les courts de l'ASPTT Carcassonne (0-6), elle a enchaîné avec un succès à domicile face à St Papoul (6-0),  le point de la victoire étant assuré par Sandrine Denjean, au terme d'un match encore une fois très accroché (4-6, 6-3, 6-1). Le troisième succès a été signé à Couiza, à l'occasion d'un derby qui a tenu toutes ses promesses.

    Avec la belle surprise du jour à mettre à l'actif de Marie Orélie Bosse, dont c'était la première cape en équipe I, un premier match qui aura apporté le point de la victoire (6-4, 1-6, 6-3 ). Ces Dames tenteront la passe de quatre lors de la prochaine réception de leurs homologues de Quillan. Un nouveau derby dont l'enjeu sera une première place au classement, synonyme de quart de finale disputé sur les courts du bord du lac. Félicitations à  Sophie Pianzola et à ses partenaires, Laurence Bérenguer, Marie-Orélie Bosse, Sandrine Denjean, Hélène Manenq, Gaëlle Rosich et Marjorie Verganzones.

    Les Messieurs ne sont pas en reste puisque l'équipe III drivée par Stéphane Alcoser est à créditer de trois victoires, pour quatre rencontres disputées. Le dernier match de poule dans la perspective d'une qualification se jouera le dimanche 21 février à Luc sur Orbieu. L'équipe sera composée de Stéphane Alcoser (cap.), Jérôme Escande, Jean-François Avargues et David Moreau. 

  • Du Blau au Chalabreil

    Accéder à l'emploi par la formation

    La Communauté de communes du Chalabrais accueille dans ses locaux 12 cours Sully, une permanence de la Mission Locale d'Insertion (MLI),  chaque troisième mercredi du mois. Ce service  de proximité animé par Martine Denat, conseillère à la MLI de Limoux, permet aux jeunes de 16 à 25 ans en priorité, de disposer d'un accueil, d'une information et d'une orientation. La MLI guide dans leurs démarches, les 16-25 ans non scolarisés qui souhaitent accéder à une formation, bénéficier de dispositifs d'Etat en faveur du logement, de la santé, de l'emploi. Un accompagnement qui peut également permettre de nouer un Contrat d'insertion vie sociale (Civis), visant à emmener les jeunes en difficulté vers des emplois pérennes (Cdi ou Cdd).

    Renseignements complémentaires auprès de la MLI de Limoux au 04 68 74 70 90 ou CCC au 04 68 69 21 94.

    Activités de Kercorb Patrimoine

    Fête Champ Legrand.JPGDans le cadre de leurs activités mensuelles, l'association Kercorb Patrimoine et son animateur Frédéric Paillard (cf. photo) proposent une journée consacrée à l'élagage et au nettoyage de l'oseraie de Mme Cot à Lagarde (Ariège). Le rendez-vous est fixé au dimanche 21 février devant l'église du village à 10h. Cette activité est gratuite, un pique-nique réunira l'ensemble des participants le midi et chacun pourra emporter gratuitement une botte d'osier. Renseignements au 04 68 69 33 16 ou 06 33 55 14 80.

    (photo : Frédéric Paillard au micro, le 27 mai 1994, anime la remise des prix lors d'une fête organisée par l'ADCA et son président Julien Bonnéry, de dos, sur le Champ Legrand

  • «Il était une fois Chalabre» veut faire rimer 2010 avec Tome X

    AG Il était 1 Fois 2010 2.jpgLa période des cadeaux devrait favoriser l'arrivée d'un nouveau recueil.

    Samedi 6 février, les adhérents de « Il était une fois Chalabre » répondaient à l'invitation de leur président Michel Brembilla, à l'occasion de l'assemblée générale annuelle de l'association. Une seizième rencontre officielle qui a permis de dresser un bilan 2009 marqué par une nette temporisation des activités. Panne d'inspiration ou nécessité de prendre du recul, l'association qui avait décidé de ralentir l'allure en 2009 aura participé au premier Salon littéraire régional en juillet, et à la 3e Fête de la Voie verte en Pyrénées Cathares en octobre.   

     Le président Brembilla souhaitait que l'association puisse très vite retrouver le rythme qui a toujours été le sien depuis 1995, avant de passer le relais au trésorier Yves Ettori, pour un bilan financier tout aussi détaillé que positif.

    Après l'approbation des bilans et la démission du bureau, une nouvelle équipe se mettait en place : Présidente d'honneur la ville de Chalabre, président Michel Brembilla, vice-présidents Gilbert Huillet et Christian Moralès (responsable fichier adhérents), secrétaire Marie-Annick Saddier, adjointe Viviane Papaïs, trésorier Yves Ettori, adjoint Yves Bachère. Relations publiques Josette Brzesc-Taffet, responsables des recherches historiques Yves Ettori et Francis Garcia. Membres actifs, Camille Amat, Odile Bachère, Josette Garcia, Francine Salinas, Marie-Claude Saurel Fortier, Maryvonne Siméon, Guido Calvène, Jean-Claude Fortier, Robert Garcia, Jean Lorca, René Salinas.

    L'heure était venue d'évoquer les projets pour les mois à venir, au premier rang desquels l'élaboration d'un nouveau recueil de souvenirs, un Tome X dont le sommaire a été ébauché dans la perspective d'une publication avant la fin de l'année. Autre initiative, la confection d'une croix occitane appelée à orner un lieu public à déterminer, projet confié à un ferronnier d'art bien connu de la place du Pont-rouge. Le rapprochement envisagé avec la ville mexicaine de Camaròn de Tejeda (Camerone) a amené l'assemblée à s'interroger quant à l'absence de panneaux à l'entrée du village, mentionnant le jumelage effectué en septembre 2004, entre la ville où repose le Capitaine Jean Danjou et Chalabre, sa ville natale.

     Michel Brembilla et ses partenaires ont remis une bûche dans la cheminée, afin qu'un rendez-vous avec l'imprimerie du Noisetier et les adhérents soit assuré dans un futur proche.

    expo camerone 013.JPGUne expo sur le village et la bataille de Camerone avait été présentée en avril 2008, en présence de Marco Antonio Menes Couttolenc, attaché auprès du gouverneur de l'état de Veracruz.

  • L’ami Denis à l’épreuve des éléments

    Denis.JPGDenis Mamet est le messager du petit matin, par tous les temps.

    A l'heure où les cours et les rues dorment encore dans la douce lumière des réverbères, Denis Mamet arpente méthodiquement les trottoirs chalabrois, avec en bandoulière, une énorme sacoche chargée d'informations. Voilà comment, aux alentours de 6h 30 chaque matin, Denis fait sa tournée avec la régularité d'un métronome, à ce point ponctuel que les fidèles lecteurs sont devenus dépendants de ce messager noctambule.

    Les hasards du calendrier ne perturbent en rien les bonnes habitudes de l'ami Denis, les matins de Noël ou du jour de l'An sont pour lui des matins comme les autres. Tout au plus s'accorde-t-il une belle grasse matinée, chaque année au 1er mai. Et quand il s'agit de braver les intempéries, Denis reste serein, il peut pleuvoir sur les trottoirs, Denis s'en fiche.

    Confidence pour confidence, Denis commence tout de même à trouver ce début d'année 2010, un peu trop blanc à son goût. Mis à pied une première fois les 9 et 10 janvier dernier, il vient de reprendre son bâton de pèlerin afin d'affronter petit pas petit pied, un nouvel épisode neigeux, agrémenté cette fois d'un peu de blizzard. Depuis St Antoine en passant par le Cazal et jusqu'à la Cigalière, l'information une fois encore est arrivée dans les boîtes aux lettres, un privilège apprécié à sa juste valeur par les fidèles lecteurs qui adressent un grand merci à Denis. 

  • Sous la neige et au ralenti

    DSCF2111.jpgAvec deux belles chutes de neige intervenues à un petit mois d'intervalle, la capitale du Kercorb s'est à nouveau repliée sur elle-même, à l'évidence, l'année 2010 commence sur un faux rythme. Pour preuve l'annulation des rencontres sportives (FCC XI-Arzens et Mirepoix-USCK XV). Bien sûr l'hiver est là, mais il y a fort à parier que les toutes dernières veillées au coin du feu auront permis de battre en brèche le dicton selon lequel « neige de février tient comme de l'eau dans un panier ». Si la couche tombée les 9 et 10 janvier semblait plus épaisse en effet, elle n'avait que très brièvement perturbé les habitudes de nos concitoyens. Cette fois, les quelques flocons tombés ayant reçu le rapide renfort d'une bise polaire, chacun est vivement prié d'anticiper le moindre de ses mouvements s'il veut éviter la glissade.Ancienne voie ferrée.jpg

    L'essentiel des axes de circulation aura tout de même été dégagé par l'équipe des employés municipaux, à pied d'œuvre dès vendredi à 5h 30. Egalement sur le pont, les éléments du centre Jean Cabanier étaient prêts à parer au plus pressé comme à leur habitude. Ainsi l'adjudant-chef Stéphane Ferrier et son équipe étaient en garde postée depuis le jeudi 12h. Les accès vers l'extérieur auront été assurés par les personnels de l'Equipement, bien épaulés dans leurs rotations par Christian Rivals et le tracteur à étrave de la Cuma.

    Pétanqueurs.jpgAutres perdants du week-end, les pétanqueurs eux aussi auront eu à souffrir de ce nouvel épisode neigeux, leur périmètre de prédilection étant submergé par une poudreuse interdisant tout jeu de boules. Tandis que dans les potagers des bords de l'Hers, quelques gallinacés privés de battue au lombric, ne se privaient pas de manifester leur désarroi.Poulailler sous la neige.jpg