Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • La nature dépasse parfois les bornes

    Nature 11-98.JPGSi la nature reprend toujours ses droits, les températures hivernales actuelles en témoignent, il lui arrive aussi en certaines circonstances, de dépasser un peu les bornes. Comme il était permis de le constater en novembre dernier, en bordure d'une route départementale du Chalabrais, où quelques repères réfléchissants de la DDE se sont retrouvés étêtés par la poussée de végétaux en quête d'air et de lumière. Une éclosion peu ordinaire qui laisse apprécier le louable effort consenti par Dame Nature, soucieuse d'apporter une note esthétique en marge d'un austère macadam.   

     Les catadioptres bourgeonnent.

    Lien permanent Catégories : Insolite
  • Les collégiens sur les pentes de Formiguères

    hpim1628.jpgLes skieurs ont déchaussé à regrets.

    Au départ du collège Antoine Pons, quarante élèves accompagnés de trois professeurs étaient tout dernièrement invités à profiter d'une belle journée ensoleillée en altitude. Prévue  dans le cadre de l'accompagnement éducatif financée par le CNDS, et avec le concours des moniteurs diplômés compétents et fort sympathiques de l'ASPTT Carcassonne, cette sortie a permis à certains élèves de s'adonner à la pratique du ski alpin.

    hpim1624.jpgLa technique du chasse-neige a été assimilée.

    En fin d'après midi, les dix-huit débutants du matin descendaient, sourire aux lèvres, les pistes fraîchement enneigées de la station de Formiguères. Tandis que les autres groupes, plus expérimentés, auraient bien continué à skier après l'heure de fermeture de la station. Dans le bus du retour, les réflexions fusaient : «  C'était super ! On s'est éclaté ! Génial ! Madame, on y retourne mercredi prochain ?  »

    De fait, le collège Antoine Pons espère vivement pouvoir renouveler cette expérience fort enrichissante, humainement et sportivement. 

  • « Brulou de vi», le métier qui ne dit pas son âge

    Cet article avait paru dans l'édition du mardi 20 décembre 1994 du journal L'Indépendant.

    Aristide Brulou de vi blog.JPGAristide Peyronnie surveille « la blanche » qui sort du serpentin (photo décembre 1994).

    D'abord il y a ce maudit thermomètre qui affiche invariablement des températures négatives depuis trop longtemps maintenant. Et là-bas, installé sur une des rives du Blau, Aristide qui scrute ce petit flotteur calibré, indispensable pour contrôler au degré près la qualité d'une fine qui fera à coup sûr le bonheur des amateurs. L'opération est délicate mais ne présente aucune difficulté pour Aristide Peyronnie, natif de Massat, ce petit village ariégeois blotti au pied du col de Port et du port de Lers, patrie certifiée « de les brulous de vi ». Avec plus d'un demi-siècle d'expérience, acquise goutte à goutte au service des bouilleurs de cru locaux, Aristide est l'un des derniers distillateurs ambulants répertoriés à la chambre des métiers de Foix. Malgré les hauts et les bas d'une activité plutôt rude, l'homme affiche une sérénité aussi limpide que son divin nectar, fruit d'une sagesse engrangée depuis ses débuts en 1950, sans interruption, exception faite de deux années de conscription sur les rivages tunisiens de Carthage, en qualité d'armurier.

    A l'abri de ce que les habitués appellent l'atelier public, lieu de rencontre d'autant plus apprécié quand le café du coin a définitivement tiré le rideau, les discussions vont bon train. Pomme, prune ou poire, Aristide est passé maître dans l'alchimie des parfums fruités qui transitent au coeur d'interminables méandres, tels de bienfaisantes perfusions.

    Dédou Aristide.JPGAristide et Dédou sont à l'écoute des pulsations du vieil alambic (photo janvier 2005).

    L'art de séparer les vapeurs d'eau et d'alcool, voilà bien un drôle de métier qui ne dit pas son âge. A l'écoute au pied de la cucurbite de son vieil alambic, Aristide a vécu la lente évolution des habitudes, depuis  le milieu du siècle dernier, lorsque la croûte de marc sec était distillée par ses soins près des vignes de Rouvenac. La nuit est à présent tombée sur les rives du Blau et Aristide évoque encore et encore les souvenirs que distillent les serpentins de sa formidable mémoire.

    « Le brulou de vi » et son étrange machine à remonter le temps repartiront bientôt vers leur cher Couserans, laissant aux connaisseurs, le privilège de découvrir des arômes aussi riches que variés, et que d'aucuns appellent «riquiqui ». Aristide reviendra, l'hiver prochain, chargé d'une nouvelle et délectable mission.

  • Rugby : L’USCK se perd entre Gaillac et Rabastens

    USCK Bureau .jpgLe bureau dirigeant de l'USCK espère un rapide retour à la normale.

    Un déplacement à Rabastens était programmé dimanche 7 février, dans le cadre de la onzième journée de championnat de promotion honneur Midi-Pyrénées. Mais vendredi à l'heure de l'entraînement, le registre de l'infirmerie affichait quasi complet et la possibilité de composer une équipe susceptible d'honorer son contrat face au Stade Athlétique Rabastens-Couffouleux, co-leader de la poule, était plutôt compromise. Samedi et sans surprise, l'USC Kercorb n'avait d'autre alternative que de déclarer forfait, le quinze du président Christian Roig perdant le match sur tapis vert, avec zéro point.

     Ce nouveau revers est inquiétant pour des « bleus et blancs » toujours en quête de victoire en 2010, et qui ne parviennent pas à retrouver la dynamique de la phase aller au terme de laquelle ils pointaient en cinquième position. Avec une nouvelle journée prévue à Mirepoix dès dimanche prochain, l'entraîneur Xavier Pinho-Teixeira mise sur un prompt rétablissement de ses troupes, afin d'honorer le contrat face aux voisins du RCM, lanterne rouge de la poule. Pour l'heure, l'USCK s'enfonce dans le dernier carré du classement général, en compagnie de Lézat sur Lèze, Castillon en Couserans et Mirepoix.

  • Football : Le FCC nouveau leader de première division

    FCC I.jpgLe onze du président Raymond Dumay a pris les commandes du championnat.

    Les seniors du FCC disputaient dimanche 7 février à Limoux un match en retard du championnat de 1ère division face aux Blanquetiers du Limoux-Pieusse FC II. Une mise à jour du calendrier conclue par une victoire chalabroise, décrochée au stade du CES sur le score de 2 à 0. Le premier temps de la rencontre dirigée par Jean-Paul Albouy sera très équilibré, les partenaires du capitaine et gardien Alexandre Cassagnaud ne se procurant que très peu d'occasions de but, face au dispositif dressé par le onze du coach limouxin Denis Linarès. Après le repos et les nouvelles consignes du duo Brown-Canal, le FCC se fera plus incisif et parviendra à débloquer le compteur sur une belle reprise de volée à l'entrée de la surface, signée Gaël Planas (50e). Un avantage au score que les Chalabrois vont doubler à la 65e minute, avec un but signé de la tête par Philippe Lara, sur une balle piquée servie par Gaël Planas. Le break est fait mais le LPFC ne rend pas les armes et obtient un pénalty, non converti grâce à une nouvelle parade du gardien Alexandre Cassagnaud. Le score n'évoluera plus et le FCC signe une nouvelle victoire, la neuvième en douze rencontres. Un succès qui lui permet de s'asseoir dans le fauteuil de leader de la poule A, juste devant Saissac et Bram.

    Samedi les moins de 15 ans emmenés par Olivier Cazas se déplaçaient à Axat pour y disputer un match face aux Quillanais du Fahva. Enjeu de la rencontre disputée sous la pluie et le vent, la première place en cas de victoire pour des Chalabrois qui s'inclinent au final sur le score de 4 à 2, malgré un doublé d'Eliot Floch.  

    Dans le même temps, Philippe Gérard et les Moins de 13 ans accueillaient les Coursanais du CEC. Engagement et volonté n'auront pas fait défaut aux partenaires d'Oliver Brown qui s'inclinent toutefois sur la marque de 0 à 5 (mi-temps 0-2). 

  • Une Ronde givrée pour huit fondus

    Les coureurs ont participé avec brio à la 28e Ronde givrée organisée par le club des coureurs de fond de Castres. 

    Ronde Givrée 2010 001.jpgLes deux équipes aux couleurs du Kercorb ont rivalisé dans les chaos du Sidobre.

    Les fondeurs du pays chalabrais avaient rendez-vous tout dernièrement au parc des expositions de Castres afin de participer à la 28e Ronde givrée, course en équipe organisée par le club des Coureurs de fond de Castres et son président Michel Moiroud.

    Au programme, 62,2 km à parcourir en quatre étapes, chaque équipe disposant de quatre relayeurs pour relever le challenge. A pied d'oeuvre sur les rives de l'Agout ornées d'une belle gelée blanche, deux équipes aux couleurs du pays chalabrais percevaient leurs dossards avant un départ prévu à 9h et réunissant 238 équipes. Premières à s'élancer sur l'avenue du Sidobre, Adeline Cros pour les «Amazones du Kercorb » et Christine Newbury pour les «Coursiers du Kercorb » couvriront 14,2 km en 1h 12' et 1h 15'. Une course dans la course était lancée, prologue d'un sympathique chassé-croisé qui sera animé de bout en bout par deux quatuors parfaitement mixtes et au mieux de leur forme.

    Un passage de témoin plus tard, Ann Pickering et David Compston partaient pour 14,4 km, réglés en 1h 12' et 1h 03'. Le troisième relais était assuré par Jules Caroumbaye et Christian Moralès, invités à parcourir 17,4 km. Après 1h 15' et 1h 21' d'efforts, le témoin était passé à Joëlle Conan et Patrick Rault, pour une ultime portion de 16,2 km. Cette étape nature très technique permettra aux deux derniers relayeurs de boucler l'épreuve en 1h 24' 28'' et 1h 24' 10''. Avec en prime, une entrée main dans la main dans l'entonnoir d'arrivée du parc des expositions où les attendaient leurs partenaires pour un parcours commun de 700 mètres, point final d'une belle course poursuite avec le chrono.

    Ronde Givrée 2010 011.jpgLe quatuor des Amazones (Joëlle, Ann, Adeline et Jules)  sur le podium de la 28e Ronde givrée.

     Créditées d'un temps de 5h 04' 39'', les « Amazones du Kercorb » prennent la 103e place au général et décrochent une deuxième place sur le podium dans la catégorie MX3, à deux petites minutes des vainqueurs. Quelques secondes derrière Adeline, Ann, Joëlle et Jules, les « Coursiers du Kercorb » s'adjugent la 104e place avec un temps de 5h 05' 04''. L'heure était venue de remiser épingles et dossards, et de s'en remettre aux préparateurs, pleinement satisfaits de la prestation de leurs protégés.    

  • Affiches sportives

    Rugby : L'USCK se déplaçait à Rabastens.

    La onzième journée de championnat de promotion honneur Midi-Pyrénées a vu le quinze du président Christian Roig effectuer un déplacement à Rabastens, cité natale de Daniel Revallier. Les adversaires désignés de ce dimanche 7 février étaient les Tarnais du Stade Athlétique Rabastens-Couffouleux, deuxièmes avec les Tarn-et-Garonnais de Bressols.

    Mathieu.jpgMathieu Canal blessé ne figurait pas sur la feuille de match.

    Face au SARC XV, crédité de 8 victoires pour trois défaites (36 points), les joueurs emmenés par Xavier Pinho-Teixeira n'auront eu d'autre alternative que de prendre leur revanche du match aller. Après avoir fait jeu égal sur sa pelouse du stade Lolo Mazon, l'USCK à ce jour classée 7e avec 5 victoires contre 6 défaites (22 points), avait encaissé un essai transformé en toute fin de partie, pour s'incliner sur le score de 9 à 16. Les supporters avaient rendez-vous à 15h au stade du Moulin à Vent, Tristan Moureau du comité Midi-Pyrénées arbitrait  la rencontre. (compte-rendu à suivre)

    Football : Le FCC s'est rendu à Limoux.

    La rencontre en retard de championnat de première division opposant le Limoux-Pieusse FC au FC Chalabre se disputait hier dimanche 7 février au stade du CES. Cette affiche initialement programmée au stade de l'Aiguille le 31 janvier, avait été annulée par décision arbitrale, pour cause de pelouse impraticable. Face aux Blanquetiers, les joueurs du tandem Brown-Canal classés en troisième position derrière Saissac et Bram ont essayé de décrocher une victoire synonyme de première place au général de la poule A de 1ère division. Jean-Paul Albouy dirigeait la rencontre. Samedi 6 février, les Moins de 15 ans se déplaçaient à Axat pour y affronter leurs homologues quillanais. A l'instar des seniors, les protégés de l'entraîneur Olivier Cazas avaient besoin d'un succès pour prendre la tête de leur poule. Dans le même temps, les Moins de 13 ans de Philippe Gérard accueillaient le Coursan EC en championnat de District N1. (comptes-rendus suivent)

    Loïc.JPGLes Moins de 13 ans en quête de victoire.