Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Les cyclotouristes placés sous contrôle médical

    L'article ci-dessous avait paru dans l'édition de L'Indépendant du lundi 2 octobre 2000. C'était il y a presque dix ans, l'Hôtel de France venait de rallumer ses fourneaux, Claude et Raymonde Fernandez avaient laissé les clefs du magasin le Progrès à Jean et Mylène. José Sanchez ouvrait les portes de « La Boutique », Chalabre accueillait un nouveau plombier en la personne de Christian Drouin et la statue de Marie-Madeleine retrouvait ses paroissiens dans la petite chapelle du Cazal. L'association « Il était une fois Chalabre » présentait le Tome V de sa collection et de nouveaux horizons s'ouvraient aux vététistes, avec la signature à Quillan d'une convention destinée à étendre les « frontières » du réseau VTT au coeur des Pyrénées Audoises. Initiative à laquelle était associés le Club Cyclo du Kercorb et ses capitaines de pistes, Patrick Rault, Jean Quério et Francis Amouroux.  Depuis, nos cyclotouristes nourrissent toujours la même passion pour une petite reine qu'ils ont emmené tout dernièrement promener du côté du lac d'Annecy. Un compte-rendu de cette nouvelle escapade amicale devrait paraître prochainement.    

    Cyclos Médical blog.JPGPrêts à reconduire l'expérience, à l'unanimité (photo archives Septembre 2000)   

    N'allez surtout pas croire que les cyclos du Kercorb se soient laissés aller jusqu'à commettre l'irréparable, en deux mots, que les troupes du président Francis Amouroux aient croqué d'illicites substances. En réalité, nos fondus du pédalier étaient associés en ce samedi 23 septembre à une journée organisée par l'association de formation médicale continue de la Haute-Vallée de l'Aude. Une expérience qui leur a permis de rouler de concert avec des cyclos tout aussi passionnés, issus du monde médical et invités à sillonner les belles routes du Kercorb et de la voisine Ariège. Rassemblés devant l'hôtel de France et après un rapide briefing, nos cyclistes se sont scindés en quatre groupes de niveaux pour une balade sous le soleil qui devait pleinement satisfaire les différents pelotons. De retour dans la cité chalabroise, l'heure était venue de remiser bicyclettes et VTT, l'heure également de suivre l'intervention du docteur Hubert Beaubois, médecin de la fédération française de cyclisme. Un riche exposé axé sur la préparation diététique du sportif que les membres du CCC n'ont pas été les derniers à apprécier.

    Ainsi se terminait une journée placée sous le signe du sport, de la santé, mais aussi et surtout de la convivialité. En effet, le peloton toujours aussi groupé prenait ensuite place autour d'une bonne table sous la cheminée du France, pour s'en remettre aux talents de Marielle et Didier, nouveaux maîtres des lieux.

  • Blog en vacances

    S P.JPGAprès une période d'activité sensiblement au ralenti et une info distillée en pointillé, le blog retrouvera son rythme de croisière dès le mardi 17 août prochain. Au programme, un compte-rendu de la fête du lac, des nouvelles de nos rugbymen, ainsi que des cyclos, partis en voyage dans des décors alpestres. Mais pour quelques heures encore, l'humeur est au farniente, à l'image de ces gallinacées en villégiature au bord de leur "swimming pool", ou de ce matou qui semble satisfait à l'idée d'attaquer une nouvelle sieste. Rendez-vous mardi.Cat.JPG

    Lien permanent Catégories : Echos
  • Football : Excellent bilan pour les vétérans du Kercorb

    AVK Ag.JPGLes footballeurs de l'AVK lors de leur séjour en Espagne.

    L'assemblée générale de l'AVK s'est tenue le samedi 24 juillet au club house route de Lavelanet en présence des footballeurs vétérans du Chalabrais, invités à faire le bilan de la saison écoulée. Franck Sauvage président et Jean-Philippe Discala vice-président en exercice souhaitaient la bienvenue à tous avant que Michel Pradel et Thierry Waterblez, secrétaires, ne détaillent le rapport d'activités. Lequel laisse apparaître la parfaite santé  d'une association dynamique et parfaitement gérée, au vu du bilan financier énoncé par le trésorier Alain Guilhemat. Les vétérans de l'AVK auront disputé une vingtaine de matches, joués malgré un temps exceptionnellement hivernal et persistant.

    Sport et détente ont cohabité lors des nombreuses manifestations organisées par l'AVK, comme le réveillon de fin d'année,  l'omelette pascale, le week-end en Espagne ou encore la fête des rues en juillet. Le bureau démissionnaire était aussitôt reconduit à l'unanimité et établissait le programme 2010-2011. Vingt  matches sont ainsi prévus,  avec une trêve observée durant les mois de janvier et février, qui sera mise à profit pour des entraînements. La reprise est prévue le jeudi 2 septembre et les diverses manifestations seront reconduites, à l'exception de la fête des rues. En ce qui concerne l'effectif, cinq à six nouvelles recrues sont annoncées, l'AVK devrait donc tourner avec trente joueurs. Le montant de la cotisation reste fixé à 20€, de même que rencontres et entraînements gardent la date du jeudi soir.

    Avant de conclure, le bureau revenait sur la réussite du séjour espagnol à Salou, avec  la participation de plus de vingt membres du club, et un séjour en camping et visite au parc Port Aventura qui aura marqué les esprits. C'est sur un bilan très positif que chacun se retrouvait autour du pot de l'amitié, avant le repas à la Cazalette. Auparavant, le président Franck Sauvage avait lancé une invitation chaleureuse à l'adresse de tous ceux qui souhaiteraient rejoindre l'AVK.  

  • Au cinéma en compagnie de Georges Méliès

    Soirée Méliès .jpgL'Association pour la sauvegarde du patrimoine artistique en Kercorb proposait dernièrement une très belle affiche à l'attention des passionnés du 7e art. Cette soirée animée sous la halle par Serge Fournié offrait l'opportunité de découvrir ou redécouvrir l'univers de Georges Méliès, grâce à la projection de plusieurs courts-métrages réalisés entre 1898 et 1909 par le père des trucages cinématographiques (Le monstre, l'homme-orchestre, un homme de têtes, mobilier fidèle, le voyage dans la lune,...). Après la projection, un échange aura permis de mieux cerner l'univers de l'un des premiers artisans du cinéma, « roi des trucs, prince de la féerie et des transformations ».   

    Un nouveau rendez-vous est prévu sous la halle le jeudi 12 août à 20h 30, l'Aspaak vous attend encore nombreux pour une séance en plein air et en toute complicité avec Georges Méliès, dont les racines familiales plongent en profondeur en terre chalabroise. Mais ceci est encore une autre histoire.  

  • Papilles en fête sur les hauteurs du Cazal

    Cazal CR.jpgLe cirque Cazalis avait lancé les festivités sur les boulevards.

    Une fois encore, la commune libre du Cazal a ouvert en grand ses portes à la faveur des traditionnelles fêtes célébrées en l'honneur de Ste Marie-Madeleine, patronne des Cazaliens. Véritable oasis de paix toute l'année durant, le Cazal devient le mois de juillet venu, le symbole fort de la fête, et qui plus est, le « must » des fins palais. C'est ainsi qu'à la nuit tombée, 449 convives ont joyeusement investi la place centrale, invités à faire honneur à la cuisine de l'ami Richard, épaulé pour l'occasion par Arnaud. Un véritable festival pour les papilles, dans le cadre d'une fête ponctuée par de nombreux et mémorables temps forts. Ainsi dès vendredi soir, les cours chalabrois avaient reçu la visite du cirque Cazalis, ménagerie comprise. Samedi le stade intercommunal avait vibré à l'hommage rendu au rugbyman Francis Amouroux, sous la forme d'un jubilé surprise associé à la VIe édition du Bouclier Raymond Fort. Dans la matinée, un peloton de cyclistes plutôt fantasques avait assuré l'animation sur les cours de la bastide, puis, autour de minuit, une procession de nonnes avait remplacé au pied levé un show de majorettes décommandé.

    Dimanche après la messe, l'Avenir du Kercorb aura animé les artères de la cité cazalienne, exécutant impeccablement les Allobroges, les Apprentis marins, Auprès de ma blonde ou encore le Tram (photo ci-dessous, Henriette Brembilla). L'heure était venue de prendre un verre d'apéritif, le temps de souffler un peu avant la XIVe édition de la course à la brouette et la prestation de la banda des Hauts de l'Aude. La pluie allait s'inviter aux réjouissances mais le rideau ne tomberait que bien plus tard sur la place du Cazal. Félicitations à l'ensemble des « Festejaïres », certainement heureux d'avoir pu associer à la fête, le Kercorb et ses nombreux invités. Succès complet pour l'édition 2010, vivement 2011, le Cazal devrait être encore à la fête.   

    AK.jpg

  • Du Blau au Chalabreil

    Pierre Silvestre n'est plus

    Vendredi 30 juillet ont eu lieu les obsèques religieuses de Pierre Silvestre, décédé mercredi 28 juillet à l'âge de 94 ans, à son domicile avenue Rhin et Danube. Né à Puivert au hameau de Campbonnaure le 16 août 1915, Baptiste dit Pierre Silvestre avait employé sa vie active dans les milieux agricoles et industriels. Cantonnier à Puivert, fermier à Campsilvestre près de Nébias, puis employé dans le négoce du fourrage, il avait ensuite rejoint la manufacture de chaussures Canat, travaillant dans des ateliers aussi différents que la vulcanisation, la coupe ou la finition. C'est là qu'il accèdera à la retraite, peu avant la fermeture définitive de l'entreprise. La cérémonie célébrée en l'église St Pierre a réuni une assistance recueillie venue lui adresser un dernier hommage et saluer ses proches. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à son épouse Rose, à Jean-Pierre son fils, à ses petits-enfants et arrière petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.  

    Bernard Carbonnel expose à l'Office de tourisme

    Bernard Carbonnel.jpgPeintre normand et adepte de la gouache et de l'huile, Bernard Carbonnel (photo) exposera ses œuvres du 3 au 17 août, à l'Office de tourisme, cours d'Aguesseau. Après avoir posé son  premier chevalet dans le quartier de Montparnasse, auprès des maîtres comme Yves Brayer, il a complété sa formation en suivant les cours de l'école des Beaux-Arts. Bernard Carbonnel peint ce qui l'entoure, murs, maisons des quartiers populaires ou paysages du Cotentin, son lieu habituel de résidence. Dans la lignée des impressionnistes et des naturalistes du XIXe siècle, le nouveau pensionnaire de l'OTI du Quercorb prône le travail sur le motif et non dans l'atelier. Pour plus de renseignements, contacter l'OTI au 04 68 69 65 96.

    Communiqué du conseil général de l'Aude

    Le conseil général de l'Aude et Roger Rosich, conseiller général du canton de Chalabre communiquent : « Le conseil général, chargé de mettre en oeuvre l'action sociale et de protéger les plus démunis, les personnes âgées en particulier, souhaite améliorer leur prise en charge, tant à domicile qu'en établissement. C'est dans ce cadre qu'une nouvelle convention va être signée entre le président du conseil général, l'Assurance Maladie et l'hôpital local de Chalabre. Le contenu de cette convention a été approuvé par les conseillers généraux lors de la dernière Commission permanente. Son but est de garantir aux personnes âgées de notre canton dépendantes les meilleures conditions de vie au sein de l'établissement, d'arrêter les objectifs et les moyens pour y parvenir, en veillant à l'efficacité des actions mises en œuvre en ce sens ».

  • Le temps a poussé les pierres

    L'article qui suit avait été publié dans l'édition de l'Indépendant du mercredi 15 juin 1994.

    Pavillon.jpgLe pavillon du château se refait une santé.

    C'en était trop pour ce mur plus que centenaire, fatigué de veiller sans relâche sous l'imposante bâtisse du château de Mauléon. Le temps  a eu raison de lui et il a bien fallu mettre ses pierres à bas, avant qu'un éboulement aux conséquences plus ou moins graves ne survienne. L'entreprise Pierre Sune de Labastide-sur-l'Hers dresse à présent un nouveau mur qui devrait à son tour connaître plusieurs autres générations de Chalabrois. Ces derniers auront peut-être l'occasion de voir un jour le pavillon du château retrouver de nouveaux locataires et si le coeur du quartier se remet à battre certains jours dans la forge voisine, ce nouveau mur pourrait donner un autre écho au son de l'enclume de Maître Louis.