Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le bel été du centre accueil de loisirs

    Centre de loisirs.JPGLes enfants profitent pleinement des activités de plein air.

    Depuis le 5 juillet dernier, Laetitia Montaigne animatrice du centre accueil de loisirs et son équipe proposent de multiples animations aux enfants qui se retrouvent tous les matins sur le site de la plaine du Pont-Neuf. Comme chaque année, les activités s'articulent autour de thèmes aussi différents que ludiques et à un rythme hebdomadaire. Après une première semaine consacrée à la Gaule et aux Romains, avec immersion dans le village gaulois du Volvestre (Ariège), les enfants ont observé le milieu montagnard, avec balades en nature, puis une visite à la miellerie des Clauses à Montséret (Aude). La troisième semaine aura été consacrée au monde animal, avec de multiples animations conclues par une visite au parc animalier ariégeois de St Michel, aux portes de Pamiers.

    Les enfants boucleront le mois de juillet sur le thème du fantastique en pays d'Aude et d'Ariège. Ils essaieront de percer les mystères de La Dame Blanche du Puy Vert, de Rennes le Château ou encore de la fontaine intermittente de Fontestorbes. Une sortie au labyrinthe vert de Nébias viendra clôturer ce premier mois estival. Bonnes vacances à tous, pour tout renseignement, contacter Laetitia Montaigne au 04 68 69 34 66 ou foyereducation@orange.fr

    Centre loisirs bis.JPG

  • Concours de nouvelles : Robert Moschini décroche le premier prix

    DSC_1047.JPGRobert Moschini (à gauche) a gratifié l'assistance d'un poème de sa composition. Il a depuis écrit un poème dédié à Chalabre et aux Chalabrois, à découvrir très bientôt.

    La remise des prix du 5e concours de nouvelles de la mairie de Chalabre, organisé par la bibliothèque municipale se tenait dernièrement, à la conclusion du premier Rendez-vous des auteurs. Sur le thème de l'eau, les candidats avaient toute liberté de choisir le support de leurs écrits, il s'agissait au final d'évoquer des «Histoires d'eau». Le jury présidé par Philippe Ward, excusé, a attribué le 1e prix à Robert Moschini de St Martin de Crau (Bouches du Rhône) pour sa nouvelle «Le secret de l'homme oiseau». Avec la nouvelle «Mon père, la mer, la rivière et moi», Joëlle Brethes de l'Ile  de la Réunion obtient le deuxième prix. Le 3e prix  revient à Christophe Derouault  (Haute-Garonne) pour «L'or bleu».

    En présence de Jean-Marc Lofficier, scénariste, traducteur, auteur de bandes dessinées et membre du jury, Noëlle Danjou co-organisatrice, Claudie Alègre membre du jury et Françoise Delamare représentant la bibliothèque départementale de l'Aude, Christian Guilhamat remettait les prix aux lauréats. A leurs côtés, Arnauld Pontier, Hilda Dussoubz, Eliane Ventenat, Cindy Cornet, David Criscuolo, Florie Bonnel et Francine Gougeon, auteurs dont les écrits ont été publiés dans le recueil édité par la mairie de Chalabre. Les candidats félicités pour la qualité de leur production avaient procédé auparavant à une séance de dédicaces (photo ci-dessous), à laquelle participait également Patrick Hierard venu présenter son livre «Quand je serai grand, je ferai Berbère», Lise Guilhamat pour son livre « La chapelle du Calvaire », et l'association «Il était une fois Chalabre».

    A la conclusion de ce premier rendez-vous des auteurs, Jean-Marc Lofficier évoquait l'édition d'un recueil édité par Rivière Blanche, riche de dix-neuf nouvelles fantastiques et de science-fiction, également écrites sur le thème de l'eau. Une anthologie dont les ventes seront intégralement reversées à la National Wildlife Refuge Association qui s'efforce de sauver la faune menacée par la catastrophe écologique survenue dans le golfe du Mexique. 

    DSC_1036.JPG

  • Souvenirs : Quand le GOD prenait ses quartiers d’été

    C'était quelques mois avant que le Quartier Latin ne fasse la une de l'actualité, les élèves du GOD de Chalabre (Groupe d'observation dispersé qui deviendra collège en 1978) s'apprêtaient à fêter le traditionnel départ en vacances d'été. Brillants lauréats du certificat d'études primaires, nos studieux potaches prenaient enfin un peu de recul avec les cours d'algèbre, d'histoire ou d'instruction civique. Encadrés à gauche sur la photo par Marc Jean-Pierre directeur, et Maryse Leroy, jeune enseignante, à droite par Hubert Carcy et Jacques Adrados professeurs, les jeunes Chalabrois et leurs camarades du canton étaient prêts à faire une petite entorse à l'emploi du temps, par le biais d'un concours de pétanque à la mêlée. Ainsi réunies, le temps d'un après-midi, les classes de CM2, 6e et 5e du GOD (la 4e et la 3e n'existaient pas encore) avaient dégusté sous un vrai soleil de juillet, cette véritable tranche de bonheur et d'insouciance qui précède l'heure des grandes vacances. C'était il y a 43 ans à peine et les potaches qui posaient alors devant le porche du futur collège Antoine Pons, sont aujourd'hui d'alertes quinquagénaires qui se reconnaîtront.

    Le 5 juillet 1967, les collégiens avaient déjà la tête en vacances (photo G. Jammet-Escaf)    

    GOD 1967 blog.JPG

    De gauche à droite :

    1e rang : Thierry Abat, Christian Boyer, Pierre Llopis, Robert Voltes, Philippe Danjou, (?), Raymond Dumay, Jean-Luc Mot, Serge Dalème, François Lorca, Daniel Tournois, Roland Combes, Jean Melliès.

    2e rang : Francis Rivals (†), Gérard Mazon, Guy Rolland, Bernard Marty, Gérard Calbo, Alain Courrent, Serge Rey, Michel Tomasella, Guy Sylvestre, Alain Crovetti, Yves Gaubert, Raymond Fournès, Gérard Boyer, Christian Poncet, (?), Mathias Mellado, Jean-Luc Mestre, Jean-Claude Granger, Hubert Carcy, Jacques Adrados, Francis Garcia.

    Dernier rang : Marc Jean-Pierre, Georges Marjanski-Zieba, Henri Combes, Maryse Leroy, Jean-Pierre Brzesc, Daniel Lopez, Denis Rives, Alain Dalème.

    L'album-photo "Un Bouclier pour un Jubilé" a été mis en ligne

  • La restauration du bassin du cours d’Aguesseau se poursuit

    Vaches M. Théron 1953.JPGEn 1953, les vaches de M. Théron remontent le quai du Chalabreil.

    C'était au temps où les vaches d'Irène et Aurélie descendaient des verts pâturages de la Terre Blanche pour venir se désaltérer dans les eaux claires du bassin du Cours d'Aguesseau. Une scène de la vie quotidienne que les Chalabrois gardent bien au chaud dans leur mémoire, depuis qu'Irène et Aurélie sont parties, depuis que leurs protégées ont déserté leurs quartiers de la rue du Presbytère. Certaines fois même, les reflets du vieux bassin renvoient les images de ce passé, à travers une eau que filtre depuis l'automne 2004, une sculpture réalisée par Ariel Moscovici.

    Mais à l'image de la célèbre fontaine de la Treille, le bassin du cours d'Aguesseau reste depuis bien longtemps maintenant, désespérément sec. Et pour cause, la vieille pierre est devenue au fil des ans, aussi poreuse que le panier en osier de Manon. Après une remise en valeur intervenue au printemps 2005, et ce dans un souci de préservation de ses structures d'origine, l'ouvrage bénéficie actuellement de nouveaux travaux permettant de prévenir ces fuites d'eau récurrentes. Une nouvelle intervention qui devrait permettre une rapide remise en eau, et assurer la préservation de ce superbe vestige, témoin d'une activité pastorale aujourd'hui révolue.  

    Bassin résine.JPGLes services municipaux procèdent à la mise en étanchéité du bassin.

  • Pétanque en doublette au Cazal

    L'article ci-dessous avait paru dans l'édition de l'Indépendant du samedi 30 juillet 1994, au lendemain des fêtes célébrées en l'honneur de Ste Marie-Madeleine du Cazal. Un compte-rendu complet des Fêtes 2010 paraîtra prochainement. Pour l'heure, un album-photo "Course à la brouette 2010" a été mis en ligne et l'album "Box-office des Brouettes du Cazal" a été réactualisé.

    Pétanque Cazal 94.jpgEdmond Arnou, Patrice Rodriguez, Alfred Hernandez, Yves et Damien Rigoni (photo archive juillet 1994).

    Dimanche 24 juillet se déroulait un concours de pétanque ouvert aux doublettes et doté de nombreux et superbes lots. Au terme d'un après-midi particulièrement torride, 24 équipes avaient disputé des parties acharnées, certains joueurs évitant la déshydratation de justesse.

    La finale opposait Chalabrois et Axatois dans un match croisé qui voyait la victoire de Patrice Rodriguez (Chalabre) associé à Damien Rigoni (Axat), vainqueurs de MM. Alfred Hernandez (Chalabre) et Yves Rigoni (Axat).

    A l'issue de la confrontation, Edmond Arnou représentant la municipalité et membre à part entière du comité des Fêtes, remettait aux fervents adeptes du cochonnet, coupes et fanions, et adressait des félicitations à l'ensemble des concurrents.

  • Les Hauts de Segovent accueillent les Scouts de France

    Scouts 2010 blog I.jpgL'équipe au grand complet autour de son étendard.

    Comme chaque été depuis cinq ans, le domaine de Ségovent juché sur les hauteurs du pays chalabrais, accueille un camp de base des Scouts et Guides de France. Huit encadrants bénévoles et trente-cinq enfants (11 à 14 ans), venus de Chatou dans l'ouest parisien et de Marseille, cohabitent en parfaite harmonie depuis le 11 juillet dernier, date de leur installation. Accueillis par Julien Bonnery maître des lieux, accompagné de Aron son fidèle dogue allemand, les disciples de Robert Baden Powell ont eu l'agréable impression de débarquer au paradis du scoutisme. C'est ainsi qu'Emeric Bourgues, directeur du camp, résume le sentiment de ses jeunes protégés. Autour des neuf tentes dressées sur une superficie proche de l'hectare, le groupe a entrepris la création d'un camp aussi proche que possible de la nature. Avec un projet pédagogique visant à développer l'esprit de vie en communauté et en autonomie, à appréhender et à limiter l'impact humain sur l'environnement.

    Mercredi à la tombée du jour, par petits groupes reconnaissables au loin à leurs chemises et foulards bleus, les équipes étaient de retour au camp de base, après deux journées en autonomie, mises à profit pour parfaire la notion d'orientation. Une à une les tentes retrouvaient leurs jeunes pensionnaires, tandis que Flavia et Manon, préposées à l'intendance s'affairaient sur la table à feu (photo ci-dessous). La grande salle à manger, construite elle aussi à l'aide de perches de bois selon une technique dite de brêlage, n'allait pas tarder à accueillir une nuée de scouts en appétit, certes fourbus mais toujours animés par les valeurs de solidarité et de partage. « Chatou 1e et Marseille 37e » mettront un terme à leur séjour, dimanche 25 juillet, il sera l'heure de prendre congé de Danielle et Julien, et du cadre idyllique des Hauts de Ségovent. 

    Scouts 2010 Blog II.jpg

  • Course à la brouette : Il va falloir encore cravacher

    DSCF1178.JPGBattu en 2009, le Cercle des Nageurs rumine sa revanche.

    La XIV° édition de la course internationale à la brouette du Cazal constituera l'événement de ce dernier dimanche de juillet. Les vainqueurs des précédentes éditions seront là sans exception, prêts à relever un nouveau défi au départ de la stèle de la Grand Place et sous le haut patronage de Ste Marie-Madeleine. La crème des pilotes sera donc bien présente, mais au terme des essais réalisés sur le circuit, débarrassé de toute imperfection après correction au laser, aucun équipage n'a réussi à prendre l'ascendant.

    Afin d'éliminer tout litige, les commissaires officiels du « Wheelbarrow Team del Kercorb » ont établi le règlement suivant : Les équipages seront formés par deux personnes de sexe identique ou opposé. Chaque équipe engagée aura l'obligation d'amener, de préparer et d'assurer son prototype. Le départ sera donné à 17h 30 sur la Grand Place de la Commune Libre du Cazal. Deux départs (juniors et féminines) seront donnés en avant-première de la course des As. Ne seront homologuées que les brouettes à une roue, aucune dérogation ne sera acceptée. Les changements entre pilote et co-pilote pourront intervenir à n'importe quel moment de la course. En cas d'ennui mécanique, l'équipage sera ipso-facto éliminé. La course se déroulera sur un itinéraire urbain via la Descente de Rose, la Porte de la Chapelle, la Ruela dels Amoroses et le Col de Jo. Prière de tenir Laïka et Edno en laisse. L'arrivée sera jugée au terme de trois tours de circuit. Les concurrents autorisent le public à effectuer une visite des stands avant le départ de la course. Le montant de l'inscription sera fixé à la tête du client, il sera gratuit pour les autres.