Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Rugby : L'USCKBP s'incline en Haute-Garonne

    Lav IV.jpgLes joueurs de la nouvelle entente Kercorb-Bastide-Peyrat se rendaient dimanche 26 septembre à Lavernose-Lacasse où était programmée l'ouverture du championnat de 2e série Midi-Pyrénées. La rencontre disputée sur les terres de Jean-Baptiste Doumeng, « le milliardaire rouge », s'est soldée par une défaite des représentants de la vallée de l'Hers, sur le score de 8 à 35. Lav I.jpgFace à des locaux nouveaux promus, l'USCKBP alignait une équipe recomposée à l'intersaison, à la faveur de la fusion entre trois clochers riverains de la rivière Hers. Avec un huit de devant incomplet et une structuration des lignes en cours, les « bleu et blanc » auront eu fort à faire face au quinze lavernosien, à créditer d'une entame idéale. Lav III.jpgLe RCLL réalisera rapidement le break mais l'USCKBP aura l'occasion à plusieurs reprises de revenir dans la course. Hélas pour elle, une succession de cartons blanc et jaunes annuleront toute possibilité de réduire le score, d'autant que les locaux vont exploiter les contres à la perfection. Malgré ce revers, l'Entente de la Vallée de l'Hers n'a pas démérité et aura l'occasion de se refaire le dimanche 3 octobre prochain, avec la réception au stade Lolo Mazon du Sporting Club de Montastruc-la-Conseillère (photos RC Lavernose-Lacasse)

    Lav II.jpg

     

     

     

     

     

     

    Christophe Servant et les Bleus ont été très sollicités en défense.

    Lien permanent Catégories : Sport
  • Football : Large succès du FCC à Fanjeaux

    F.Canal Fanjeaux.JPGFabrice Canal a clôturé la marque sur coup-franc (photos Richard Conte).

    La deuxième journée de championnat de 1ère division emmenait le FCC I à Fanjeaux où les partenaires du capitaine Alexandre Cassagnaud ont signé une nouvelle victoire sur le score de 7 à 0 (mi-temps 0-1). Sur une pelouse balayée par le vent, les « bleu et blanc » vont prendre la mesure des « rose et noir », sans pouvoir concrétiser au tableau d'affichage. L'ouverture du score interviendra à la 20e minute après une faute de la défense fanjuvéenne sur Fabien Conte. Christophe Vanicatte arbitre de la rencontre désigne le point de pénalty, sanction transformée par Aurélien Moralès qui prend le gardien à contre-pied (0-1). Les Chalabrois retrouveront le chemin des filets après le repos, par l'intermédiaire de Fabien Conte, Sylvain Dumons, Fabrice Canal et Gerry Smith, entré en cours de deuxième période et auteur du coup du chapeau. Avec ce large succès, le FCC I prend la tête au classement général et observera une journée de repos dimanche prochain, avant un nouveau déplacement dans la vallée du Cougaing  le 10 octobre.

    1509021121.jpgFabien Conte aura encore été très présent en attaque.

    En déplacement à Belpech, les réservistes du FCC II se sont lourdement inclinés sur la marque de 5 à 0. Même sanction pour les Moins de 17 ans qui ont cédé dimanche matin face aux Quillanais du FAHVA, score final 4 à 1. Samedi à Bram, les Moins de 13 ans engagés en coupe de l'Aude ont décroché leur billet pour le prochain tour. Les joueurs de Philippe Gérard ont disposé de leurs homologues bramais sur le score de 6 à 0, avec des buts de Redouane Van de Kerkhove, Oliver Brown (2), Julien Ferrier (2) et Loïc Rosich. L'ouverture du championnat est prévue samedi 2 octobre prochain, à Labastide d'Anjou, face à l'Entente Naurouze-Labastide.  

    Lien permanent Catégories : Sport
  • Du nouveau dans le commerce de proximité

    479155304.jpgLes habitués de la Boutique du cours Docteur Joseph Raynaud ou de la boulangerie de la rue du Capitaine Danjou auront déjà constaté quelques menues transformations dans le quotidien de José Sanchez et Frédéric Benoist, commerçants que seuls deux passages piétons séparent. Dans un futur très proche en effet, les deux magasins ne feront plus qu'un, à la faveur d'un transfert du débit de tabacs et journaux, en direction des fourneaux sur lesquels plane le souvenir de Joseph et Jeanne. L'imminence du mois d'octobre devrait permettre de finaliser un projet sur lequel il sera alors l'heure de revenir.    

     

    Lien permanent Catégories : Echos
  • Le village, vu par des yeux d'enfants

    152739688.jpgUne vue de l'hôtel de ville au printemps dernier.

    Les nombreuses animations proposées par l'ALSH (accueil de loisirs sans hébergement) et l'ALAE (accueil de loisirs associé à l'école), ont permis aux enfants régulièrement accueillis sur le site de la plaine du Pont-Neuf, de redécouvrir les rues de la bastide chalabroise et de mettre en lumière leurs talents de photographes.

    Garrouste.jpgC'était en mai et juin dernier, Laetitia Montaigne directrice des deux structures gérées par le foyer d'éducation populaire, et son équipe d'animation, invitaient les enfants à se replonger dans les neuf tomes édités par l'association  "Il était une fois Chalabre". Il s'agissait dans un premier temps de s'inspirer de photos anciennes, avant d'aller recadrer certaines vues à l'identique, telles qu'elles se présentent aujourd'hui. Garroust e.jpgCe projet original est arrivé à terme et servira de support à une exposition ouverte à tous à compter du lundi 4 octobre, et qui se prolongera jusqu'au vendredi 15. L'objectif recherché par les photographes en herbe étant de mettre en valeur la cité chalabroise, avec un résultat qui devrait à n'en pas douter, attester de l'excellent travail effectué par les enfants (photos noir et blanc, usine Garrouste en construction, années 1950).

    Lien permanent Catégories : Loisirs
  • Souvenirs d’une époque où les trains traversaient la ville

    Train blog.jpg

    Les quelques vestiges du passé tels que le pont métallique sur l'Hers, l'ancienne gare ou le tunnel du Falgas laissent imaginer quelle fut l'activité ferroviaire dans la vallée pendant la première moitié du XXe siècle. Cette voie qui traversait le canton de Chalabre reliait les villes de Lavelanet à Bram où s'effectuait la jonction avec l'axe Toulouse-Carcassonne. Les machines à vapeur pouvaient stopper à hauteur de la gare de Moulin-Neuf (Ariège), c'est là qu'un embranchement permettait de rejoindre Mirepoix. Initiée en toute fin du XIXe siècle, la construction de la voie ferrée amena un changement radical dans la vie des Chalabrois à partir de 1902, année d'ouverture de la ligne. Le premier train entra en gare de Chalabre le 15 mai de cette année-là, les voyageurs ayant ensuite à leur disposition, six trains par jour, trois dans chaque sens, auxquels s'ajoutait un train de marchandises. Pour aller de Chalabre à Bram (46 km), par le premier train du matin, le plus rapide, il fallait compter une heure et douze minutes, soit une moyenne commerciale de 38 km à l'heure. Il en coûtait 2,20 F en 3e classe, 3,70 F en 2e classe, 5,05 F en 1ère classe. Il est ainsi permis d'imaginer l'équipe de football des Moins de 13 ans, ramenant samedi un succès depuis le stade des Pyrénées à Bram (0-6), en chantant leur bonheur à tue-tête, penchés aux fenêtres d'un wagon enveloppé dans de vaporeuses volutes. Philippe Gérard entraîneur du groupe, veillant pour sa part à ce qu'aucune escarbille de charbon ne vienne blesser par mégarde un de ses protégés.  

    Horloge.JPGSept fois par jour, la cité chalabroise résonnait du sourd grondement d'un long convoi franchissant l'Hers au pied de la colline de Bon Accueil. Là-même où la « ruscade » des lavandières n'avait pas encore cédé la place aux habitations qui font face aujourd'hui au château de la famille des Mauléon-Narbonne. Mais les temps changent bien sûr et depuis bien longtemps maintenant, le vieux pont métallique ne bénéficie plus des soins d'entretien qui lui étaient autrefois prodigués par des équipes se relayant sur un jeu de « Meccano » grandeur nature. A l'image de notre concitoyen et ancien adjoint au maire décédé le 17 août dernier, José Trujillo, venu prêter main forte aux employés d'une entreprise chargée de repeindre cette structure témoin d'une lointaine richesse industrielle (photo ci-dessous). Le 16 décembre 1973, le petit train sifflait une dernière fois sur la ligne, puis la SNCF vendit les gares. (merci à Francis Garcia, Viviane Papaïs et Maurice Rouzaud, dont les travaux de recherche publiés en juillet 2000 dans le Tome V édité par l'association  "Il était une fois Chalabre", nous ont permis cette brève incursion dans le passé)

    José Trujillo.jpg

              José Trujillo (à gauche) aux côtés de ses camarades de travail