Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Le jour d'avant les fêtes du Cazal

    Les Chalabrois ont été stupéfaits de voir débarquer une drôle d'unité perchée sur un half-track.

    fêtes du cazal 2014

    Elle paraît une fois par an, et c'était le mercredi 16 juillet dernier, la Gazette du Cazal Libre et sa Une, faisaient état d'une invasion imminente du hameau tapi au pied de la colline "d'As Tataoubas". Informations alarmistes ou alarmantes ? La question se posait bel et bien, puisque le mouvement de troupes annoncé à grands titres, coïncidait avec les célébrations des fêtes de Ste Marie-Madeleine.

    fêtes du cazal 2014Qu'importe, la surprise n'en fut pas moins grande pour les Chalabrois, stupéfaits de voir débarquer une drôle d'unité perchée sur un half-track, jusqu'alors en souffrance sur les rives de l'Hers. Un saut sur le balcon de l'hôtel de ville plus tard, le gros de cet étrange bataillon de conscrits se retrouvait très vite en bonne compagnie. Renforts qui feront d'une pierre deux coups, puisqu'après avoir rétabli le trafic sur le pont du Blau, ce sont les verrous permettant l'entrée vers les estaminets de la bastide, qui sauteront les uns après les autres.

    fêtes du cazal 2014Comme d'habitude, Tonton Kéké s'est retrouvé en première ligne. 

    Hélas pourtant, l'assaut que chacun croyait ultime, sur la poche de résistance remisée dans le camping municipal, remettra le feu aux poudres. Et quel feu ! Un retournement de situation qui contraindra les recrues d'une armée aux portes de la déroute, à se replier sur le Cazal. Pour endurer au final, un siège de trois jours, derrière les remparts de la commune libre. 

    Cazal Vendredi 18 juillet 2014.jpgLa compagnie parade sur le Blau, mais le piège sournois va bientôt se refermer.

    fêtes du cazal 2014Vigilante, mais pas assez. La sentinelle n'a rien vu arriver.

    Un album-photos Le Cazal 2014, le jour d'avant, a été mis en ligne.

  • C'était hier : Le nouvel hôpital devrait sortir de terre début 2006

    L'article mis en ligne aujourd'hui avait été publié dans l'Indépendant, édition du mardi 10 août 2004. Un grand chantier venait de s'ouvrir, qui prendra du retard, en raison d'un hiver et d'un printemps particulièrement neigeux et pluvieux. L'établissement sera finalement inauguré le vendredi 19 janvier 2007, avant que les pensionnaires ne soient invités à prendre leurs quartiers, le jeudi 22 mars suivant.

    hôpital local des hauts de bon-accueilLes travaux vont bon train sur la colline de Bon-Accueil (Photos archives, Juillet 2004).

    Voici bientôt deux mois que les abords du lotissement de Bon-Accueil hébergent le chantier du futur hôpital local, dont la mise en service est programmée pour fin 2005, début 2006. En mars dernier, l'entreprise Navarre et Sarrazy ouvrait la voie d'accès permettant de passer le relais à l'entreprise Dijol de Sallèles-d'Aude, chargée de finaliser le projet, qui à ce jour en est au stade du coulage des fondations.

    hôpital local des hauts de bon-accueil

    Afin de permettre cette réalisation, la municipalité aura cédé pour l'euro symbolique un terrain de 15 370 m² situé sur la route de Montbel-Léran. Les plans de cette nouvelle structure destinée à remplacer l'actuel hôpital hors normes, ont été conçus par le cabinet d'architecture Tognella de Narbonne, conformément au programme établi par SCIC développement, mandataire de l'hôpital. Les travaux seront également supervisés par le cabinet Icade, filiale de la caisse des dépôts et consignation, représenté par Jean-François Gliosca. Chaque semaine, une réunion de chantier permettra aux différents intervenants impliqués dans cette réalisation, de faire un point sur l'avancée des travaux, aux côtés de Jean-Jacques Aulombard, directeur de l'hôpital local, et Christian Guilhamat, maire de Chalabre, président du conseil d'administration.

    hôpital local des hauts de bon-accueil

    En novembre 1994, la maison de retraite et la maison de cure médicale laissaient la place à une nouvelle structure juridique qui officialisait la naissance de l'hôpital local de Chalabre. Dix ans après la fusion des deux établissements et l'adoption d'une stratégie commune visant à créer un pôle de gérontologie entre Chalabre et la Haute-Vallée, le vieil établissement s'apprête à tourner une nouvelle page.

    hôpital local des hauts de bon-accueil

  • Puivert : Musique médiévale au musée

    musée du quercorb,nicolas desvenainDans le cadre des animations proposées par le musée du Quercorb, les chants de troubadours seront mis à l’honneur avec un deuxième concert estival donné au musée dimanche 17 août à 17 h. Nicolas Desvenain, musicien et chanteur, spécialisé en musique médiévale et ses deux musiciens, vont interpréter des chants en occitan médiéval et des musiques des XIIe et XIIIe siècles.

    Le terme troubadour vient de l’ancien provençal trobador, le trouveur, celui qui trouve, qui invente, qui compose des œuvres lyriques destinées à être chantées. Ces poètes ont été les artisans d’un mouvement d’idées qui donnera à l’occident et plus tard à l’Europe, un véritable élan littéraire et artistique. Aujourd’hui, Nicolas Desvenain propose de vous faire revivre cet art en chantant l’amour courtois, la fin’amor dont la mélodie arrive à un niveau d’élaboration, de complexité et de richesse inégalé.

    Tarif : 4 € - gratuit pour les Moins de 12 ans. Renseignements : Musée du Quercorb 16, rue Barry du lion 11 230 Puivert, 04.68.20.80.98, museeduquercorb@orange.fr

  • Sainte-Colombe aime le bel canto

    musique en kercorbRiccardo Pivetta et Mark Lockett ont ravi leur auditoire (Photo Sandra Wagstaff).

    Immense foule dans l'église de Sainte Colombe-sur-l'Hers en ce premier dimanche d'août, pour le concert de bel canto donné par le ténor lyrique Riccardo Pivetta, accompagné de Mark Lockett au piano. Le concert était le premier, présenté par l'Association Sainte Colombe d'hier et d'aujourd'hui, dans le cadre de « Musique en Kercorb ».

    Riccardo Pivetta est un enfant du village, et fut baptisé dans cette église. Après des études et un perfectionnement en France et à l'étranger, notamment en Italie, il se produit dans de nombreux théâtres, et est primé dans plusieurs concours. Dorénavant haut-perché sur le plateau de Sault, il se consacre à ses pommes de terre, et au développement du chant lyrique.

    Mark Lockett, compositeur, pianiste et ethno-musicologue, est originaire de Liverpool et a fait ses études universitaires à Londres et aux Etats-Unis. Installé depuis sept ans à Limoux, il travaille actuellement en tant qu'enseignant artistique, à la Fabrique des Arts de Carcassonne.

    Le ténor a révélé sa voix riche et puissante dans des airs d'opéra de Puccini, Donizetti, Massenet et Bizet, avec un accompagnement au piano d'une grande sensibilité. Lockett a joué deux morceaux en solo, de Debussy et Eric Satie. Pivetta a ensuite chanté des compositions de Tosti et des chansons classiques italiennes, napolitaines et mexicano-hispaniques.

    Comme complément à ce beau programme il a entraîné les auditeurs dans une irruption spontanée de chants traditionnels pyrénéens, et comme d'habitude tout le monde était invité à l'apéritif d'après-concert.

  • La crèche " Vanille et Chocolat " retrouve confiance en l'avenir

    vanille et chocolat,crèche halte-garderie vanille et chocolatC'était la dernière "récré ", ... avant les vacances !

    Songeurs devant leur goûter, les pensionnaires de la crèche halte-garderie avaient le coeur un peu lourd en ce vendredi 8 août. Il était en effet l'heure de partir en vacances, au terme d'une année riche en activités et en rencontres. Avec une prolongation exceptionnelle durant la première semaine d'août, "Vanille et Chocolat" a signé une première, révélatrice de la très bonne santé de cette structure associative (fréquentation en hausse, notamment de mai à juillet, 82 %). Grâce à l'implication permanente d'un bureau soudé aux côtés de Myriam Torres, présidente, et de Martine Raynaud directrice de l'établissement, le spectre d'une menace de cessation de paiement, évoquée lors de l'assemblée générale du printemps 2013, semble désormais écarté.

    Il aura fallu le soutien de l'équipe éducative, "qui a su réagir aux changements imposés", et la multiplication des contacts auprès des collectivités, pour que soit maintenu un service d'accueil qui donne entière satisfaction depuis 1995, année de sa création.

    Comme le souligne Myriam Torres, "La réactivité et l'accompagnement constant de chacun, dans le cadre du partenariat avec Communauté des communes des Pyrénées Audoises, conseil général, mairie de Chalabre et diverses communes du canton, et la convention signée avec la CAF, permettent à la crèche d'assurer efficacement sa mission de service public".

    Membre de la CCAPE 11 (collectif des crèches associatives de la petite enfance de l'Aude), Vanille et Chocolat peut mutualiser ses actions, ses achats, et bénéficier des services d'un cabinet comptable commun, qu'elle partage avec sept autres crèches.

    Des parents très investis     Autres motifs de satisfaction, l'investissement des parents lors des animations proposées (Noël, Carnaval, Fête de la musique, fêtes des familles), les interventions de personnes extérieures ayant l'envie de partager leur passion avec les enfants, et les rencontres intergénérationnelles (Ehpad, bibliothèque, école primaire).

    Avec la rentrée de septembre, les travaux de construction d'une cuisine vont commencer. La confection des repas ainsi assurée, les parents n'auront plus à les amener. Egalement prévue, la fourniture à très court terme, de couches et de produits d'hygiène.

    Vanille et Chocolat souhaite de bonnes vacances aux enfants, aux parents, aux nombreux partenaires, et notamment aux commerçants du pays chalabrais. La crèche ouvrira ses portes le 1er septembre à 7 h 30, mais les parents peuvent appeler à compter du 29 août (9 h), au 04 68 69 28 74 ou ma.vanillechocolat@wanadoo.fr

    vanille et chocolat,crèche halte-garderie vanille et chocolatLe bureau de Vanille et Chocolat : autour de Myriam Torres (au centre), Alexandra Delpech (secrétaire-adjointe), Jean-François Toustou (trésorier-adjoint), Serge Gazza (trésorier) et Pedro Minella (secrétaire).

  • C'était hier : Le hobby de Morgan

    L'article mis en ligne aujourd'hui, avait été publié à la fin de l'été 1994, dans les colonnes de l'Indépendant.

    Morgan bis.jpgMorgan et une partie de sa belle collection (Photos archives 1994).

    Chez certains, cela commence à l'âge de 18 mois, mais il en est qui passé la trentaine, nourrissent toujours un petit faible pour les petites voitures. Chalabrois d'adoption arrivé en Kercorb un soir de 1989, Claude Pavageau cultive une passion en solitaire, dans un appartement sous les toits du quartier du "Barry-Neuf ", où il nous a invités à venir découvrir son univers miniature. Dans lequel évoluent Aston Martin, Bentley, Ferrari, Rolls-Royce, Talbot, Delahaye, ...

    S'il n'est pas interdit de toucher, Morgan (l'autre nom de notre fervent du modèle réduit), préfère tout de même que l'on se contente de caresser du regard ses stars d'un autre âge. Impassible dans un coin du salon, Tao le compagnon à quatre pattes de Morgan, partage tout avec son maître. Et il est permis d'imaginer que cette nostalgie pour les petits bolides d'antan, procure à nos deux compères, une espèce de bonheur furtif. Juste pour rouler quelques secondes sur un gros nuage, au volant d'un cabriolet sport deux places.

    morgan,claude pavageau

  • Du beau chant à la chapelle du Calvaire

    Musique en Kercorb et le Gesppe font honneur au chant polyphonique.

    Gesppe 001.jpgLes choeurs de la Haute-Vallée ont résonné dans la « Chapelle de Réparation » (Photos Claudie Alegre).

    Belle fin d'après midi en ce samedi 9 août au Calvaire. Le soleil était au rendez vous et les amis du Gesppe, aussi. Avec la venue du groupe d'étude et de sauvegarde du patrimoine polyphonique espérazanais, la « Chapelle de Réparation » était comble. Nombreux fut le public venu des quatre coins du département, pour entendre ces passionnés de chants et de tradition occitane, invités par l'association pour la rénovation de la chapelle du Calvaire. Laquelle a offert un apéritif à l'issue du concert et, comme à l'habitude, un repas partagé dans la convivialité a clôturé la soirée, avec pour toile de fond, Chalabre et les Pyrénées.

    Deux rendez vous     Deux autres rendez vous sont déjà programmés à 17 h au Calvaire : le dimanche 17 août, les Chansonneurs (trio de jazz Santandréa), interpréteront des chansons françaises, et le samedi 23 août, Jodël Grasset Saruwatari viendra conter le psaltérion, instrument de musique à cordes du Moyen-Age. Ce dernier concert clôturera la troisième saison de Musique en Kercorb qui regroupe désormais quatre associations : Rivel Patrimoine, Saint-Jean-Baptiste de Sonnac, Sainte-Colombe d'hier et d'aujourd'hui, et l'association pour la rénovation de la chapelle du Calvaire de Chalabre.

    Gesppe 002.jpg