Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 6

  • C'était hier : L'échappée "Beille " !

    L'article qui suit avait été publié dans le journal L'Indépendant, édition du mercredi 3 août 1994. L'occasion de souhaiter un excellent séjour aux éléments du Cyclo Club du Chalabrais, qui partiront mardi 5 août vers l'Italie et sa région du Piémont.  

    cyclos du chalabrais,plateau de beilleEnfin au sommet ! Accroupi : Roger Théron. Debout et de gauche à droite : Jean Quério, Jean Navarro, Robert Guilhemat, César Martinez, Robert Duchan, Robert et Josette Garcia, un invité repêché au Km 13, André Cokinos, Claude Chauveton (Photo archives, Juillet 1994).

    Le service météo de Salvaza confirmant un beau temps chaud sur toute la vallée de l'Aston en Ariège, les cyclotouristes du Kercorb enfourchaient leurs montures dès 7 h du matin, entamant ainsi un itinéraire qui allait les conduire à Ax-les-Thermes. Via le col de Marmare, la route des Corniches, sur des chemins étroits aux nombreux lacets parmi des paysages où alternent pics (St Barthélémy), vallées (Aston), grottes (Niaux) et gorges (Gudanès).

    L'importance des dénivelés allait rapidement user l'enthousiasme du groupe des neuf, d'autant que l'entrée sur le marché dominical des Cabannes signifiait le début de l'ascension vers le plateau de Beille. Seize kilomètres de montée vers la station, pendant lesquels chacun s'efforçait d'admirer un point de vue toujours plus beau, virage après virage : le Soularac accompagné de son dernier névé, les wagonnets de la " Talquière " de Luzenac suspendus au-dessus de la vallée, la forteresse de Lordat et le barrage de Riète situé en amont de la vallée d'Aston, une des rares régions pyrénéennes où la présence d'ours bruns soit encore signalée de temps à autre.

    Malgré la forte chaleur et la soif, la source d'Henri IV en bordure de route, n'eut pas le privilège de dispenser son eau fraîche à nos cyclos trop pressés d'en finir. De toute façon, l'intendance, comme à son habitude, avait fait mieux que suivre puisque Roger et André, montés peu avant en voiture, attendaient nos " fringants " passionnés de dénivelés autour d'une table que n'aurait pas renié le roi pré-cité.

    Une belle journée pour les cyclos du président Roger Théron, exception faite de la chute d'Eric Fayet, dès le départ rue Porte d'Aval, et auquel nous adressons nos voeux de prompt rétablissement.

  • Juillet 2004 dans le rétro

    juillet 2004 à chalabre

    En juin 1969, José Navarro rendait sa liberté à la classe unique de " l'Arremassadou ", sur les hauteurs du Pays de Sault. Il bouclait ainsi sa première année d'exercice en qualité d'instituteur. Juillet 2004, Josep prend congé de ses élèves et de ses collègues de l'école Louis Pergaud. Il inscrit au village, un point final à sa carrière d'enseignant.

    juillet 2004 à chalabre

    Une météo exécrable force les randonneurs du Kercorb à jouer à cache-cache avec l'Aneto. Equipés de leurs lampes frontales et malgré un départ matinal du refuge de la Rencluse (5 h), Damien, Denis, Jean, Michel, Raymond, Yves et Christian doivent abandonner l'idée de trinquer sur le toit des Pyrénées.

    juillet 2004 à chalabre

    Les Foulées du Kercorb alignées sous une banderole dressée dans la cour du château de Jonquières (Narbonne), participent à une course très justement baptisée " la Combe d'Enfer ". Laurent Garcia et Claude Cnocquart, très à l'aise dans la garrigue, avouent même à leur président qu'ils ont tiré la langue aux cigales.

    juillet 2004 à chalabre

    En dépit d'une succession d'imprévus, la Maison du Tourisme est inaugurée par Lucien Clergue, président de la Communauté de Communes du Chalabrais, et les élus audois. Objectifs annoncés pour cette structure achetée aux descendants de Mlle Alzieu, l'accueil du public, la promotion du territoire et du réseau de prestataires du canton.

    juillet 2004 à chalabre

    Il y a de l'électricité dans l'air, à l'heure où la société Arbor'Eco s'apprête à abattre les platanes de la route de Puivert. Initiée par le conseil général, cette opération qui vise à sécuriser le trafic routier à l'entrée de Chalabre, ne fait pas l'unanimité. Une manifestation d'opposition tout à fait pacifique se solde par une petite mais encourageante victoire. Au final et après accord, les panneaux Chalabre seront repoussés, afin de positionner les platanes sur la voirie communale, et non plus sur la voirie départementale.

    juillet 2004 à chalabre

    Mardi 27 juillet, Monique Thus et Jean-Marc Régoli éclairent la nef de Saint-Pierre. Un superbe concert à l'orgue et trompette soulève l'enthousiasme, avec un répertoire de " compositeurs des siècles passés, oubliés et même empoussiérés ", pour reprendre les mots de Malou Saddier, présidente de l'Aspaak.