Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Du Blau au Chalabreil

    Les amateurs de tatouage ont rendez-vous.

    convention tattoo chalabre,café de la paix,cours chalabrois

    Photo Site Comité des Fêtes de Chalabre.

    Pour la deuxième année consécutive, le comité des fêtes organise une convention Tattoo samedi 22 et dimanche 23 octobre, place Charles Amouroux. Il sera possible de se faire tatouer sur place, grâce au concours d’experts venus d’Ariège, Aveyron, Ille-et-Vilaine, Lot, Pyrénées-Orientales et Aude. De nombreuses animations ajouteront des couleurs à ce salon dont l’esprit se veut convivial : concerts, stands de mode, atelier piercing, expositions de photos et peinture, buvette et restauration sur place.

    Le comité des fêtes accueillera le public samedi à partir de 11 h, les tatoueurs ouvriront leurs portes à 14 h. L’entrée est gratuite, renseignements et contacts auprès d’Annie (06 30 47 59 76) ou Manu (06 84 23 32 66).

    Le café de la Paix ouvre à nouveau ses portes.

    Institution établie depuis des lustres sur le cours Colbert, le café de la Paix tournera une nouvelle page le samedi 29 octobre prochain. Aux commandes derrière le zinc, Laura et Manu vous réservent le meilleur accueil et vous attendent nombreux à partir de 19 h, dans un cadre entièrement rénové. Ils succèdent à Stéphanie, Anne et Antoine, qui ont passé la main en septembre dernier, au terme de douze années consacrées au service de leur fidèle clientèle (août 2004).

    convention tattoo chalabre,café de la paix,cours chalabrois

    Le café de la Paix au milieu du siècle dernier (De gauche à droite, François Sanchez, Marie Ferrand, Monique, Maryse, Fernande et Lucien Papaïs. Debout sur un tabouret, la petite Viviane Papaïs). 

    Un nouveau look pour les cours de la bastide.

    Le projet de réaménagement des quatre cours, sera présenté aux Chalabroises et aux Chalabrois, le vendredi 4 novembre à 18 h au théâtre Georges Méliès. Chacun est invité à venir découvrir la future perspective des cours Colbert, Sully, d’Aguesseau et Docteur Joseph-Raynaud. La présentation de ce projet sera assurée par M. Guégan, architecte.

    convention tattoo chalabre,café de la paix,cours chalabrois

    L'autobus arrive sur le Cours National, devenu Cours Docteur Joseph-Raynaud.

  • C’était hier : Le Cercle Occitan fait sa rentrée

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié à l’automne 1996, dans les pages de l’Indépendant. Ce petit retour dans le temps permettra d'avoir une pensée pour les personnes qui nous ont quittées depuis, et d’adresser de sincères condoléances aux proches de Josette Babou, née Danjou, décédée le jeudi 13 octobre dernier à l’âge de 91 ans.

    cercle occitan del quercorbLes cerclistes occitans au rendez-vous. De gauche à droite. Assis : Robert Roncalli, André Babou, Sophie Jacques de Dixmude, José Navarro. Debout : Frédéric Paillard, Jean Nogaret, Raymonde Chopineau, Christine Vanbatten, Nicole Nogaret, Annie Plauzolles, Josy Navarro, Jean-Claude Boulbet, Paul Lagarde, Jean Plauzolles, Paul Chopineau (photo archives, Septembre 1996).

    « Diluns passat, le Cèrcle Occitan del Quercorb reuniguèt sos aderents als Cèdres per metre en plaça las activitats de l’annada que ven, una annada que s’anonça animada dins le canton ».

    La quarantaine d’adhérents qui font vivre aujourd’hui le Cercle prouve que cette structure manquait dans la région, d’autant qu’au fur et à mesure qu’il se fait connaître par ses activités, la demande concernant la culture occitane s’amplifie, et que de nombreux habitants « del païs » viennent auprès du Cercle, retrouver, approfondir ou découvrir leur culture, leur langue, leurs racines. Pour cela le Cercle a mis en place un atelier de langue occitane qui fonctionne d’ores et déjà tous les mercredis à partir de 20 h 30 à la B.C.D. de l’école primaire.

    D’autre part, il a été envisagé de participer plus activement à la vie traditionnelle de nos villages en amenant « un pessic de lenga mairala dins las castanhadas, carnavals a autras manifestacions del nostre patrimoni », en répondant à la demande des sociétés qui ressentiraient le besoin de se recadrer dans cette culture.

    Enfin, le Cercle Occitan vous prépare quelques soirées que vous n’oublierez pas. « Nous envisageons en effet, de faire accueillir à Eissalabra l’exceptionnel spectacle du Théâtre de la Rampe « Occitania 39-45 » composé de deux pièces, « La crotz erbosa » et « Catinou et Jacouti ». Avant Carcassonne et Narbonne, Chalabre sera le seul village de l’Aude à recevoir ce spectacle. Las plaças seran raras, pensatz a estalviar un chic de moneda per le pas mancar a la mièg decembre ». Prévue aussi la venue de l’incontournable Padena.

    En collaboration avec l’association « Il était une fois Chalabre », quelques adhérents préparent une étude sur les noms de rues afin de proposer à la municipalité qui envisage de rénover la signalisation, une double graphie franco-occitane pour les rues les plus typiques au moins. Dans ce sens, des contacts ont été pris avec la commune de Rivel.

    D’autres sujets ont été abordés, d’autres projets envisagés, durant cette réunion. «  Par mai d’entresenhes, le Cèrcle Occitan del Quercorb vos convida a venir amb el faire viure nostra cultura : acamp mesadièr le segond dijous de cada mes. Comas de costuma, l’amassada s’acabèt amb a la man le veire de l’amistat, e dins l’aurelha, qualques istorias e remembres risoliers d’unis Babou, Roncalli o d’autras ».    

  • Football : Le FCC vainqueur à l’extérieur

    Dimanche 16 octobre, les deux formations seniors du FC Chalabre en déplacement, ont signé deux belles victoires. A Fanjeaux, les réservistes du FCC II opposés à leurs homologues de l’Etoile Sportive Fanjuvéenne l’ont emporté sur la marque de 6 à 0 (2e division). A Montolieu, le FCC I a pris le meilleur sur l’AS Saissac-Cabardès, score final 1 à 0 (1ère division).

    Lien permanent Catégories : Sport
  • 1 jour, 2 images

    Un chantier considérable sur les rails...

    Pont chemin de fer Oct. 2016.JPG

    Depuis le mardi 4 octobre dernier, le pont de chemin de fer enjambant la rivière Hers fait l’objet d’une restauration qui s’imposait. Le chantier confié à la société AGTP est déjà bien engagé, avec dans un premier temps, une opération de sablage destinée à traiter en profondeur la structure métallique, avant peinture. Pour ce faire, de grandes bâches ont été tendues, afin d'éviter une éventuelle pollution du cours d'eau. L’emballage dont fait l’objet ce monument chalabrois n’est pas sans rappeler l’initiative engagée en 1985 à Paris, quand Christo, avait alors « empaqueté » le Pont-Neuf.

    ... et une expédition qui déraille.

    Carreaux mairie Oct. 2016 001.JPG

    Les vitres de la maison commune ont tout dernièrement fait les frais d’un excès de nervosité, manifesté par une personne munie d’un outil qui a mis à mal le double vitrage de trois des quatre fenêtres du secrétariat et de la salle du conseil municipal. Un comportement d’autant plus curieux que ce « forfait » a été perpétré pendant les heures d’ouverture, quand les portes étaient ouvertes. Les motivations de cet acharnement restent pour le moment obscures.

    Lien permanent Catégories : Echos
  • L’Union Bouliste prolonge sa saison

    union bouliste du kercorbToulousains et Audois (collier), sont arrivés au bout du graphique.

    Le boulodrome de la place Charles Amouroux a accueilli durant tout le mois de septembre, quatre concours qualificatifs en triplette, réservés à la catégorie des 55 ans et plus. Placée sous la responsabilité de l’Union Bouliste du Kercorb et du président Yvan Carbonneau, cette compétition automnale a connu son épilogue le mercredi 5 octobre.

    Une grande finale qui mettait aux prises seize équipes venues des départements de l’Aude, de l’Ariège, de la Haute-Garonne et des Pyrénées-Orientales. A l’arrivée, c’est la triplette audoise, composée d’Alain Cabaribère, Daniel Léonard et Jacques Buscail qui se retrouve sur la dernière marche, en compagnie du trio toulousain, Jean-Michel Labolle, Serge Vitiourine, Alain Guittard. Six compétiteurs méritants, honorés pour leur qualification en finale.

    L’UBK félicite et remercie l’ensemble des participants, et leur donne rendez-vous la saison prochaine, pour une nouvelle édition de concours de pétanque en pays chalabrais.

  • Aude et Mickaël ont scellé leur union

    Aude et Mika.jpgFêtes galantes pour Mickaël, Aude, et leur belle petite famille.

    Le cours Sully était en effervescence en ce samedi de septembre, jour de rendez-vous pour Mickaël Padet et Aude Conte, désireux d’unir leurs destinées sous le ciel chalabrois. Une journée exceptionnelle, égayée par la complicité de leurs filles, Amélia, Amandine, Naomie et Kimie. L’assemblée accueillie dans la salle du conseil par Patrice Azam, conseiller municipal et officier de l’état-civil, a partagé ce moment solennel. En présence de Kévin, Fabien, Jennifer et Elodie, leurs témoins, Aude et Mickaël ont prononcé le oui traditionnel, avant de rejoindre les hauteurs de La Besse. A quelques lieues à peine du château du Kercorb, leur mariage laïque était célébré, et il revenait à Mickaël Cunillera l’honneur de recueillir le consentement des nouveaux époux, invités à échanger les anneaux. La musique allait se joindre à la fête, avec les interventions très appréciées de Louis Delort, Christophe Roncalli et Laurent Delort. Sincères compliments aux deux familles réunies, et meilleurs voeux de bonheur et de réussite à Mickaël et Aude.

    Aude et Mika bis.jpg

  • C’était hier : Toutes voiles dehors pour le « Perdu de vue » !

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 15 octobre 1996.

    perdu de vue,m.loubignat,mme mirabailMonsieur Loubignat (à droite), un accro de la voile (Photo archives, octobre 1996).

    Le vent frais qui soufflait en rafale samedi dernier, sur les abords de la base nautique du lac de Montbel a présidé à une très sympathique cérémonie, mise sur pied par un trio de nostalgiques de l’Age d’or de la marine à voile. Si le 5 octobre fera date pour M. Loubignat et ses amis, l’assemblée présente aura observé jusqu’où peut entraîner un amour fou pour la voile. L’histoire débute dans le garage de Mme Mirabail, sur une remorque, un petit voilier est là, embarcation brisée et réduite à l’état de bois à brûler. M. Bobeau, voisin et ami, pense pouvoir récupérer l’ensemble afin de restaurer… la remorque. Et c’est alors que M. Loubignat, originaire de l’île de Noirmoutier, équipier et ami de Eric Tabarly, compagnon de bord des Frères Pageot, va entreprendre le pari insensé de remettre l’épave à flots. Prévus pour durer l’espace de deux week-ends, dit-il à ses « associés », les travaux n’aboutiront en réalité que treize mois plus tard, pour un lancement officiel et réussi le 5 octobre dans les eaux du lac de Montbel. Baptisé par une marraine heureuse et émue, Mme Mirabail, le « Perdu de vue » a pu enfin hisser la grand voile, pour le plus grand bonheur du capitaine Loubignat et de son équipage, impatients d’entreprendre leur première sortie après tant de semaines passées à terre. Si vous apercevez le « Perdu de vue » et sa voile blanche filant au pied des contreforts ariégeois, c’est parce qu’il est né d’une passion, celle là même qui déplace les montagnes. Félicitations et bon vent !