Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 6

  • L'avènement des circuits courts

    001 Bassin Amouroux OPVC.jpgDu producteur au consommateur, avec une image d’hier : Grillade  devant la Charcuterie Amouroux, quand l’OPVC animait les cours chalabrois, à l’initiative de René, Gérard, André,…

    De gauche à droite, Josèphe Amouroux, épouse de Louis, Jean Roncalli, Pedro Sancho, Antoine Escande, Gérard Roncalli, Jean de Toulouse, René Berland.

  • Un jour, une image, une question

    Amouroux Louis.jpg

    Les spécialités élaborées par cet élégant jeune homme (avec le précieux concours de son épouse), ont régalé des générations de Chalabroises et de Chalabrois, sans oublier leurs invités et les touristes en villégiature. Qui donc est celui qui pose avec autant de classe sous ce chapeau ? 

  • Hauts de Bon-Accueil : L’expression derrière le masque

    Les résidents de l’Ehpad invitent à découvrir leurs créations.

    Masqua ou Persona 19 septembre 2017.JPGAvec le concours de Dominique Billet, Mireille, Andrée, Augusta, Claudine, Jeanne, Louise et Adrienne, ont laissé libre cours à leur expression créatrice.

    Dans le cadre des activités proposées par le service du pôle animation insertion animé par Dominique Billet, un atelier d’expression créatrice était mis en place le 1er mars dernier. A raison de deux journées et demi par semaine pendant cinq mois, et sur le thème « Masqua ou Persona », les pensionnaires des Hauts de Bon-Accueil ont conçu une collection de masques très originaux.

    La matière première fournie par les journaux quotidiens, destinés au rebut, mêlée à des cadres de métiers à tisser, il n’en fallait pas plus pour que le papier ainsi détaché en lanières, se transforme en un excellent matériau à entrelacer. Il suffisait ensuite de trouver un support, en l’occurrence un grillage de poulailler, puis, étape après étape, les traits d’un visage prenaient du relief. Autant de figures apparaissant d’abord effrayantes, affreuses à regarder, avant qu’elles ne s’humanisent sous l’effet de l’application, de la douceur et de la sympathie apportées par leurs créatrices.          

    Chacun est invité à venir admirer le fruit d’un travail désormais exposé au sein de l’établissement, sous le titre Masqua ou Persona. Une référence à Carl Gustav Jung, médecin psychiatre, pour qui « la persona est ce que quelqu’un n’est pas en réalité, mais ce que lui-même et les autres personnes pensent ce qu’il est  ».

  • Football : Le FCC confirme face à Salles-sur-l’Hers

    fc chalabre football,us salles-sur-l'hersLes « blanc et bleu » restent invaincus en championnat D2.

    La troisième journée de championnat disputée dimanche 1er octobre au stade Lolo Mazon, a permis au FCC I de signer la passe de trois, face à l’US Salles-sur-l’Hers. Une mi-temps pour asseoir leur jeu et une mi-temps pour concrétiser, les joueurs du président Alexandre Pereira l’ont emporté sur la marque de 4 à 0 (mi-temps 0-0). Au terme de quarante-cinq minutes d’une domination stérile, le FCC trouvera la faille après les citrons, grâce à un but de Christopher Gomez à la conclusion d’un centre de Fabien Conte (50e). Les visiteurs se montrent très rarement dangereux et c’est le FCC qui double la mise par Sylvain Dumons, auteur d’une reprise de volée imparable aux neuf mètres (68e).

    fc chalabre football,us salles-sur-l'hers

    Une des rares attaques salhersiennes

    Moins incisifs qu’à l’habitude, les « orange et noir » ne parviennent pas à porter le danger devant la cage de Gianni Gruchet. Entré en cours de jeu, Lucas Martinez porte le score à 3 à 0 d’une frappe à ras de terre (85e), avant que Christopher Gomez ne signe un beau doublé (91e). Trois succès en trois rencontres, le FCC I partage la première place du championnat D2 avec le Limoux-Pieusse FC.

    En ouverture, le FCC II opposé à l’US Salles-sur-l’Hers II (D4) s’est incliné sur le score de 2 à 3. Malgré un doublé d’Aurélien Moralès, les réservistes crédités d’une mauvaise première mi-temps, se seront usés à courir après le score.

    fc chalabre football,us salles-sur-l'hers

    Cédric Lesueur assure en défense

    fc chalabre football,us salles-sur-l'hers

    Un joueur « orange et noir » pris dans la nasse 

    fc chalabre football,us salles-sur-l'hers

    Fabien Conte face à ses anciens équipiers de l'école de foot

    fc chalabre football,us salles-sur-l'hers

    Départ en contre de Sylvain Dumons

    fc chalabre football,us salles-sur-l'hers

    Mickaël Padet premier sur le ballon

    fc chalabre football,us salles-sur-l'hers

    Nicolas Discala à la relance

    fc chalabre football,us salles-sur-l'hers

    Fabien Conte en extension pour une déviation 

    fc chalabre football,us salles-sur-l'hers

    Lucas Martinez face au gardien de l'USS

    fc chalabre football,us salles-sur-l'hers

    91e minute et clôture du score par Christopher Gomez

  • André Alonso nous a quittés

    andré alonsoUn dernier hommage était rendu le jeudi 21 septembre à André Alonso, enlevé à l’affection des siens à l'âge de 65 ans. Enfant de Chalabre né à Foix le 7 janvier 1952, il avait grandi dans le cœur d’un village où Paule et Fidel, ses parents, veillaient aux destinées d’un magasin de chaussures, place Espérance Folchet. Un périmètre à partir duquel il avait lié de solides et fidèles amitiés, avec les jeunes gens d’une génération choyée par la bienveillance de François et de Simone, et prompte à faire les 400 coups. Après son union avec Marie-France, il aura le bonheur de voir grandir Corinne et Ludovic, dans le même temps la petite famille a quitté le Kercorb pour Carcassonne. André continuera à évoluer dans le monde de la chaussure, présent sur tous les marchés où son contact et sa cordialité étaient très appréciés.

    L’affectueux surnom de « Dédé la godasse » ne le quittera plus, André perpétuant une vocation familiale aux côtés de Danièle et de Francis, sa sœur et son frère. Et s’il affectionnait le quartier de La Trivalle, « Aquela Trivala, aquel polit quartièr,…», comme il aimait à le chanter, « Dédé » ne manquait jamais un retour aux sources. Le jeudi de l’Ascension, jour de fête à Chalabre, il refaisait le chemin à l’envers, entouré des amis d’enfance restés au pays. Après le drame vécu en 1998 et la disparition de Ludovic son fils, les visites à Chalabre n’avaient plus le même caractère, André poursuivait son existence en pays carcassonnais, en compagnie de Maïté et de ses nombreux amis. « Dédé » laisse à toutes ses connaissances, le souvenir d’un être plein de charme, de bonté, toujours souriant, aimant les autres et la vie, avec simplicité et sagesse.      

    Au terme d’un émouvant adieu, André Alonso a été inhumé dans le caveau familial du cimetière de Chalabre, où il repose désormais aux côtés de son fils Ludovic. En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à Maïtée sa compagne, à sa fille Corinne, à Danièle et Francis, à ses petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

  • Les Choristes au Zénith de Toulouse

    les choristes

    La comédie musicale  Les Choristes, adaptée du film sorti en 2004, sera à l’affiche au Zénith de Toulouse, le samedi 21 octobre prochain. Un déplacement en autocar au départ de Chalabre est proposé. Prix des places et transport, 55 € par personne (places limitées), inscriptions auprès de Maryse Le Roy au 04 68 69 25 52 (départ prévu le samedi vers 16 h).

  • 4e édition des Rondes de la voie verte et nouveau succès populaire

    traverse 119,ronde de la voie verteUne halte sur les hauteurs de Tréziers.

    Dimanche 24 septembre, l’association Traverse 119 organisait les « Rondes de la Voie Verte » au départ du village de Camon, seul village ariégeois à bénéficier du label « Plus beau village de France ». Le temps estival a incité les randonneurs à venir de loin pour découvrir des paysages et des villages encore méconnus. Ils étaient venus bien sûr d’Aude et d’Ariège, mais également des départements des Pyrénées-Orientales, de la Dordogne, de la Corrèze, de la Gironde, de la Haute-Vienne, du Tarn, Tarn-et-Garonne et nombreux étaient les Hauts-Garonnais. Des randonneurs hollandais, belges, catalans espagnols, anglais étaient également de la partie.

    Répartis sur trois boucles de 12, 20 ou 32 km, les 140 marcheurs ont parcouru les crêtes, prés et forêts, certains ont pu également découvrir l’église de Belloc avec les commentaires de Mme le Maire elle-même. Cent randonneurs ont pique-niqués à Moulin-Neuf et ont dégusté le café offert par le comité des fêtes local, avant de repartir affronter les dernières difficultés, vite oubliées en découvrant l’extraordinaire panorama de la table d’orientation de Camon.

    Une dernière descente pour les 20 et 32 km, une traversée de tunnel pour les 12 km, et tout le monde se retrouvait près du chapiteau planté sous le viaduc de Camon pour profiter du concert des Bélénos, groupe promis à un bel avenir. Enfin tout le monde s’est séparé après le vin d’honneur offert par la mairie de Camon, en présence du Président de la Communauté de Communes du Pays de Mirepoix et du Président du Comité Départemental 09 de la Ligue contre le cancer, à qui sera remis l’intégralité des sommes récoltées.

    Les organisateurs ne cachaient pas leur joie (leur fatigue non plus), car Traverse 119 a pour objet de faire découvrir notre région, à travers les sports nature, pour donner aux pratiquants l’envie de revenir et d’y séjourner. Leur pari est réussi !