Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aappma du quercorb - Page 4

  • La vente des cartes de pêche fait débat

    APP Kercorb 2010.jpgHubert Carcy et Christian Courdil vont poursuivre leurs efforts au sein de la société de pêche.

    Les sociétaires de l'AAPPMA du Quercorb et ses environs étaient réunis en assemblée générale le vendredi 8 janvier dernier à la mairie de Chalabre, à l'invitation du président Christian Courdil. Avant de présenter l'ordre du jour et d'établir le bilan d'activités, ce dernier souhaitait la bienvenue à une assemblée clairsemée, en cause « un manque de motivation évident, conjugué à des conditions climatiques polaires ».

    Le bilan moral permettait d'évoquer le problème de la gestion de l'empoissonnement des rivières Hers et Blau. Malgré un apport de truites fario relativement important (600 kg), effectué avant l'ouverture et ce depuis de nombreuses années, les fines gaules éprouvent beaucoup de mal à garnir correctement la « garbuste ». Si les pêcheurs du Blau sont relativement satisfaits, pour l'Hers en revanche, seuls les plus assidus réussissent quelques prises de truitelles, rescapées des 10.000 déversées annuellement. Un bilan plutôt négatif auquel il faut ajouter une sècheresse annuelle, et fatale pour les poissons rescapés du Blau.

    Côté trésorerie, le détail énoncé par Hubert Carcy a laissé apparaître un bilan des plus sains, adopté à l'unanimité tandis que les municipalités apportant un précieux soutien à l'association étaient chaleureusement remerciées.

    Le président Courdil revenait ensuite sur la décision « prise sans concertation » par les instances dirigeantes, de procéder à la vente des cartes exclusivement sur Internet, décision qui fait l'unanimité contre elle. En effet, un grand nombre de pêcheurs ne possède ou ne maîtrise pas l'outil informatique, et malgré les aides apportées, l'achat des cartes reste compliqué. « Nos revendeurs qui étaient nos principaux partenaires, se sentent trahis et ce petit commerce, déjà précaire, se retrouve fragilisé. L'argument essentiellement fondé sur la sécurisation des mouvements d'argent, ne justifie pas une telle décision. Le choix qui a été fait sera lourd de conséquences».  

    Au chapitre des satisfactions, la vente des cartes découverte « jeunes et femmes », qui a eu beaucoup de succès, mais aussi la prise en compte des demandes de régulation des cormorans sur le secteur. Pour l'heure ces prédateurs sont plutôt discrets, mais ils sont à présent sous surveillance. En guise de conclusion, Christian Courdil entrevoyait 2010 comme une année charnière pour l'AAPPMA, désireuse de voir le plan de gestion piscicole enfin mis en place.