Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

collège antoine-pons - Page 3

  • De clics et de mots, le club webjournal du collège Antoine-Pons est en ligne

    Projet. Ils avaient fait leurs classes en décembre dernier, lors du Festival International du Film Politique de Carcassonne.

    collège antoine-pons,webjournal,karine fridmanUne équipe de rédaction volontaire et inspirée.

    Les jeunes journalistes du collège Antoine-Pons procédaient dernièrement à la présentation officielle de leur web journal, De clics et de mots. Accueillie sous le préau de l’établissement par Jean-Rémy Vanderdonckt, principal du collège, en présence de Jean-Jacques Aulombard, maire de Chalabre, des conseillers municipaux, de l’équipe éducative et des élèves, l’assemblée a fait connaissance avec l’équipe de rédaction.

    collège antoine-pons,webjournal,karine fridman

    Motivation     Karine Fridman, professeure documentaliste (photo ci-dessus), a présenté les grandes lignes d’un projet conduit par une quinzaine d'élèves (6e à 4e), particulièrement motivés et se réunissant tous les lundis pour rédiger leurs articles. Les prises de parole ont permis d’évoquer une ligne éditoriale portant sur les questionnements que de jeunes ados peuvent se poser sur le monde qui les entoure.

    collège antoine-pons,webjournal,karine fridmancollège antoine-pons,webjournal,karine fridman

    Les membres du club ont également tenu à afficher leur volonté d’établir une égalité entre les filles et les garçons. Ils et elles ont ainsi décidé d’écrire leurs textes en lecture inclusive et de lutter contre les stéréotypes à travers leurs publications. De clics et de mots va proposer des sujets de société, traités sous la forme de reportages ou d’enquêtes, accompagnés d'interviews vidéo. Avec un partage des goûts culturels, dans le domaine des jeux, livres et films. Dans la perspective de l’entrée dans la vie active, certaines rubriques seront consacrées aux métiers.

    Maho Grall-Terpant et Gabriel Pierron ont présenté le travail et les objectifs de leurs camarades journalistes

    Comme devait l’indiquer en conclusion Karine Fridman, professeure documentaliste et rédac-cheffe du site, « le commentaire des articles n’est pas permis, bien que les élèves l’auraient souhaité ». Avant de remettre leur carte aux journalistes, salués et accompagnés par les meilleurs voeux de réussite.

  • Le restaurant scolaire a dix ans

    Le restaurant scolaire a été inauguré         Sous ce titre, le texte qui suit avait été publié dans l'Indépendant, édition du mercredi 11 mars 2009. L'occasion de revenir sur dix années d'existence d'une cantine de nouvelle génération.

    collège antoine-pons,restaurant scolaireMarcel Rainaud officialise la mise en service de la nouvelle structure (photos archives, Mars 2009).

    « Rien ne se perd,… tout se transforme », c’est ainsi que le plateau d’éducation physique sur lequel les scolaires se préparaient jadis aux épreuves sportives du certificat d’études primaires, recevait à l’automne dernier les fondations du restaurant scolaire du collège Antoine Pons, une structure moderniste et originale inaugurée ce vendredi 6 mars.

    L’événement aura réuni une nombreuse assemblée accueillie par Philippe Gérard, responsable du service de restauration entouré de son équipe. En présence de Marcel Rainaud sénateur et président du conseil général, Jean-Paul Dupré député, Roger Rosich conseiller général du canton de Chalabre, Marie-Thérèse Roques principale du collège Antoine Pons, Christian Guilhamat maire de Chalabre, André Viola vice-président du conseil général, Daniel Koch inspecteur d’académie, Jean-Pierre Salvat président de la CCC, Alain Marcaillou conseiller général du canton de Conques et Annie Bohic-Cortès conseillère générale du canton de Quillan, le traditionnel ruban inaugural était coupé et donnait le coup d’envoi d’une visite complète des lieux.

    L’intervention des personnalités était précédée par une minute de silence, observée à la mémoire du préfet Bernard Lemaire, décédé dans la nuit. Les prises de parole allaient permettre à chacun de saluer la réussite architecturale de ce lieu de vie, qui accueille les enfants chaque midi depuis la rentrée des congés de février. Cette structure répond à toutes les attentes, qu’il s’agisse d’esthétique, de sécurité, de respect de la chaîne du froid, de quoi accueillir les jeunes invités dans d’excellentes conditions, et ce dans le souci du respect de chacun et du bien être de tous. Après avoir rappelé l’historique du collège Antoine Pons, Marcel Rainaud évoquait la complexité du projet, « construire dans cette partie de la ville demandait la prise en compte des servitudes de protection de monument historique, des quatre sites inscrits, de protection de l’installation sportive ». Le permis délivré en 2005 a finalement permis la création d’une structure appelée désormais à cohabiter en parfaite harmonie avec le parc Saint-Pierre. Ce nouveau service de restauration d’une surface de 420 m² est doté d’une zone réfectoire d’environ 100m², une zone de self service de 25m², une cuisine de 161m² et enfin une zone de production de repas vers l’extérieur de 20m², pour un coût total de 1.200.000 € dont 950.000 pour les travaux. Marcel Rainaud concluait en remerciant l’ensemble des acteurs d’un projet important pour la vie et l’avenir du canton, en rappelant « que le conseil général est bien la collectivité qui assure la solidarité entre les hommes et les territoires, qui sait allier la proximité et la qualité du service ».

    collège antoine-pons,restaurant scolaire

    Philippe Gérard responsable de restauration a accueilli ses invités

    collège antoine-pons,restaurant scolaire

    Marcel Rainaud sénateur et président du conseil général

    collège antoine-pons,restaurant scolaire

    Jean-Paul Dupré député de la 3e circonscription

    collège antoine-pons,restaurant scolaire

    Christian Guilhamat maire de Chalabre

    collège antoine-pons,restaurant scolaire

    collège antoine-pons,restaurant scolaire

    collège antoine-pons,restaurant scolaire,conseil départemental de l'aude

    La cantine du collège (GOD) en 1962. Un repas partagé par les premiers demi-pensionnaires aux côtés de Jacques Adrados : de gauche à droite : Monique Sola, Marie-Madeleine Sola, Anne-Marie Sola, les garçons : Guy Rolland, Denis Rives, Francis Rivals, Christian Fromilhague.

  • C’était hier : VIIIe cross du collège Antoine-Pons : Du souffle et des perfs !

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 22 février 1999.

    collège antoine-ponsDiane Junqua, Virginie Mabru et Manuela De Mendonça (photos Février 1999).

    collège antoine-ponsJoshua Palme, Jean-Raymond Pizon et Aymeric Lanes : une belle bataille entre garçons de 3e.

    Les chronos se sont affolés vendredi, à l’occasion de la 8e édition du cross du collège Antoine-Pons, cross dont le départ était donné sur le terrain Legrand (stade Roger-Raynaud). Sous les ordres du starter à 14 heures sonnantes, les fondeurs du Kercorb ont offert un superbe spectacle tout au long d’un parcours soigneusement préparé par Monique Rault, professeur d’E.P.S. Pour l’occasion, l’ensemble de l’équipe enseignante emmenée par Claude Ruiz, proviseur, était sur le pont afin que cette journée soit une belle réussite.

    Et elle le fut assurément, malgré le froid vif qui contribua néanmoins à aiguillonner les ardeurs de collégiens au mieux de leur forme. Bien sûr, les plus rapides sont montés sur le podium, mais la satisfaction que procure le devoir bien accompli se lisait sur tous les minois des potaches d’Antoine-Pons, lesquels méritent les félicitations les plus vives.

    Le palmarès. Pour 1999 donc, le palmarès inscrit sur les tablettes du collège sera le suivant : Classement scratch Garçons (CM2, 6e, 5e) sur 3 060 m : 1. Aurélien Moralès, 2. Zakary Croison, 3. Christophe Décima. Classe de CM2 : 1. Silvio Malevez, 2. Nicolas Not, 3. Gaël Planas ; Classe de 5e : 1. Nicolas De Cat, 2. Aloïs Croison, 3. Hugo Defernez.

    Classement scratch Filles (CM2, 6e, 5e) sur 2 360 m : 1. Linda Seyve, 2. Delphine Guirao, 3. Marie-Alice Noy ; Classe de CM2 : 1. Leslie Sauvage, 2. Elodie Dreuil, 3. Géraldine Proust ; Classe 6e : 1. Laurence Berenguer, 2. Fanny Sariège, 3. Céline Fant. Classe de 5e : 1.Christine Plantié, 2. Vanessa Garcia, 3. Gaëlle Rosich.

    Classement scratch Garçons (4e et 3e) sur 4 210 m : 1. Thibault Junqua, 2. Aurélien Pierron, 3. David Castel ; Classe de 4e : 1. Fabien Conte, 2. Mathieu Cassagnaud, 3. Yoann Kolodziejski ; Classe de 3e : 1. Jean-Raymond Pizon, 2. Joshua Palme, 3. Aymeric Lanes.

    Classement scratch Filles (4e et 3e) sur 3 060 m : 1. Manuela De Mendonça, 2. Diane Junqua, 3. Virginie Mabru ; Classe de 4e : 1. Frédérique Quesada, 2. Sarah Opel, 3. Sandy Roussel ; Classe de 3e : 1. Marie Sadourny, 2. Elodie Roncalli, 3. Sarah Kleinschmidt.

    Au terme de sympathiques batailles, souvent réglées au sprint, les coureurs se sont transportés vers le cœur de la cité chalabroise où élus et partenaires ont procédé à la remise des récompenses. Médailles, diplômes, bises, bouquets, rien n’a manqué, il y en a eu pour tout le monde, même un ballon de football dédicacé par « l’Aigle Noir » de Montségur. Il n’y en eu qu’un hélas, mais il suffit au bonheur de Fanny. Compliment et bonnes vacances à tous.

    collège antoine-pons

    Céline Fant, Laurence Berenguer, Fanny Sariège

    collège antoine-pons

    Delphine Guirao, Linda Seyve, Marie-Alice Noy 

    collège antoine-pons

    Marie Sadourny, Sarah Kleinschmidt, Elodie Roncalli

    collège antoine-pons

    Leslie Sauvage, Géraldine Proust, Elodie Dreuil 

    collège antoine-pons

    Thibault Junqua, Aurélien Pierron, David Castel 

    collège antoine-pons

    Mathieu Cassagnaud, Fabien Conte, Yoann Kolodziejski 

    collège antoine-pons

    Sous les ordres du starter

  • Lecture pour tous à la bibliothèque

    bibliothèque chalabre,diabasis,collège antoine-ponsLes jeunes lecteurs ont trouvé les mots pour présenter leurs choix littéraires.

    Les anciens se souviennent d’une émission littéraire diffusée sur la première chaîne de l’ORTF, de mars 1953 à mai 1968, animée par Pierre Desgraupes, Pierre Dumayet et Max-Pol Fouchet. Mais Lecture pour tous c’était hier. Jeudi 7 février, la rencontre entre deux clubs de lecture au n° 4 de la rue des Boulangers, était facilitée cette fois par Noëlle Danjou, bibliothécaire.

    bibliothèque chalabre,diabasis,collège antoine-pons

    Un cercle s’est ainsi formé, avec les élèves du collège Antoine-Pons et Karine Fridman leur professeure documentaliste (photo ci-dessus), aux côtés des lecteurs du club de l’association Diabasis, créé en janvier 2018. La discussion qui s’est rapidement engagée a permis aux collégiens de présenter tour à tour leurs choix littéraires, et de donner leur avis sur les styles d'écriture.

    bibliothèque chalabre,diabasis,collège antoine-pons

    Cette entrée en matière a révélé un engouement certain pour le manga, avec une richesse d’explications à laquelle les néophytes rompus à des lectures plus classiques, auront été particulièrement attentifs. Attentifs et impressionnés par l’enthousiasme de jeunes élèves volontaires de 6e à 3e, qui participent activement à la vie du club de lecture initié par Karine Fridman.

    Cette rencontre enrichissante, à laquelle étaient également invités des lecteurs de l’Ehpad excusés, s’est poursuivie autour de crêpes et pâtisseries bienvenues.

    bibliothèque chalabre,diabasis,collège antoine-pons

  • « 1918-2018, Morts pour la France », le diaporama du collège Antoine-Pons

    collège antoine-pons

    Une nouvelle année arrive à son terme, année marquée par la commémoration du Centenaire de la fin de la Grande Guerre. Le 11 novembre dernier, la cérémonie célébrée au monument aux Morts avait permis aux élèves du collège Antoine-Pons, de donner lecture de lettres de Poilus, au pied des onze tombes du carré militaire. Cette émouvante et très appréciée intervention entrait dans le cadre d’un travail mémoriel entrepris depuis la rentrée de septembre.

    collège antoine-pons

    Les élèves des classes de 3e A et de 3e B ont en effet participé à un EPI (Enseignement Pratique Interdisciplinaire) à la croisée de quatre enseignements sur les thématiques de la Première Guerre Mondiale et du Devoir de Mémoire. Découvrez en cliquant sur le lien ci-dessous leur magnifique travail :

    https://view.genial.ly/5c0a873963c61b0204a78cd3/epi-morts-pour-la-france-1918-20

  • Le club Web journal du collège au festival du film politique

    Société. Plusieurs collégiens ont participé à cette rencontre à Carcassonne.

    collège antoine-pons,Les petits journalistes face à Henzo Lefevre et Juliette Tresanini.

    Ils sont une quinzaine d'élèves, de la 6e à la 4e, à participer au club web journal du collège Antoine-Pons, animé par l'enseignante-documentaliste Karine Fridman. Pour leur premier reportage, ils se sont rendus, le jeudi 6 décembre, au Festival International du Film Politique de Carcassonne.

    Les élèves ont d'abord assisté à la projection du film « Un homme est mort », d'Olivier Cossu et participé au débat, animé par un étudiant de Sciences Po' Paris. Munis de leur « carte de presse junior », les petits journalistes ont ensuite passé la journée à interviewer les personnalités présentes. Sans distinction entre les célébrités et les bénévoles, les jeunes ont posé des questions pertinentes et enregistré les réponses sur différents supports. Exceptionnellement pour cette sortie, ils ont eu droit d'utiliser leur téléphone portable pour filmer, photographier ou enregistrer des bandes sonores. Ils traiteront, dans un second temps, la matière récoltée pour l'intégrer à leur web journal qui devrait être en ligne début 2019.

    Deux temps forts auront marqué cette journée, la rencontre avec la comédienne-blogueuse Juliette Tresanini, et l'interview de Lara-Scarlett Gervais, photojournaliste.

    La rencontre avec Juliette a suscité une vive émotion chez les jeunes chalabrois. Incroyablement expressive, l'actrice de TF1, s'est prêtée au jeu des questions-réponses et a posé longuement pour la séance photo. Les élèves ont pu découvrir sa vie de youtubeuse, ses longues études en économie et son parcours avant de jouer dans « Demain nous appartient ».

    Avec Lara-Scarlett Gervais et son exposition « Alâthar seul(e) après Daesh », les journalistes en herbe ont été sensibilisés aux destructions patrimoniales commises par les membres de l’Etat islamique. Ils ont interrogé la photojournaliste, diplômée de l'Ecole du Louvre, tant sur son approche du terrain, sur les techniques utilisées, que sur le message qu'elle souhaite faire passer.

    Les adolescents se sont également intéressés aux différents protagonistes du Festival. Ils ont interrogé Henzo Lefevre, directeur du FIFP mais aussi le projectionniste Mathieu Zinglé et un bénévole de France Bénévolat, Jean-Michel Magne.

    Les petits journalistes sont rentrés chez eux avec des étoiles plein les yeux, mais aussi quelques clés pour décoder le monde.

  • « Tous migrants ! » : quand le dessin décrypte l'actualité

    Expo Tous migrants Collège.jpgLes collégiens ont été sensibilisés au sort des migrants.

    Durant la semaine du 8 au 12 octobre, toutes les classes du collège Antoine-Pons ont eu la chance de découvrir la dernière exposition de Cartooning for Peace, intitulée « Tous migrants ! ».

    Accompagnés par Karine Fridman, leur professeure documentaliste, les élèves ont été sensibilisés au sort des migrants par le biais de dessins de presse réalisés par de grands dessinateurs tels que Plantu, Tignous et bien d'autres.

    Loin du misérabilisme et du sensationnel, cette expo leur a permis de décrypter l'actualité en retraçant le parcours complexe des migrants. Au fil des dix panneaux thématiques, les élèves ont pris conscience des raisons multiples qui poussent au départ, du parcours du combattant que les migrants ont à affronter, des démarches administratives à effectuer, mais aussi des difficultés d'intégration auxquelles ils sont confrontés.

    Ces dessins ont permis de déconstruire quelques stéréotypes et préjugés. Et cela n'a pas laissé les jeunes insensibles. Ils ont été particulièrement touchés par certains dessins, notamment celui de Bénédicte qui représente des enfants en train de jouer sur une plage à construire un mur de château très haut, alors que l'on voit au loin la main d'un enfant qui se noie. Ils ont fait le lien entre la caricature et la noyade d'Aylan, l'enfant kurde retrouvé mort sur une plage de Turquie.

    Pour les élèves qui souhaiteraient en savoir plus sur ce sujet, la documentaliste a effectué une sélection de ressources adaptées sur le portail documentaire du CDI : http://0110870l.esidoc.fr/rubrique/view/id/17?feature=website