Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

badaluc

  • C’était hier : Les enfants de Badaluc, ou l’imagination au pouvoir

    L’article mis en ligne avait paru dans l’Indépendant, édition du vendredi 2 mai 1997.

    badalucUne âme forgée par l’imagination fertile et débordante de la jeune équipe de copains chère à Thierry Roncalli (Photo archives, Avril 1997. Bruno, Jean-Brice, Anne-Marie, Alexandra, Séverine, Thierry, Jean-José, Yvon et Jean-Philippe).

    Le dernier acte des festivités carnavalesques a clôturé deux jours de liesse exceptionnels. Aussi, le moment est venu de prendre rendez-vous avec Badaluc XXXe du nom. Badaluc est venu, Badaluc reviendra. Qu’il arrive par le train comme en 1946 ou bien en avion comme en 1996, une évidence s’impose, le monarque du carnaval chalabrois est bon prince. Accueilli avec faste et honneur un jour, livré aux flammes de l’enfer le lendemain, Badaluc n’a pas la rancune tenace, d’aucuns pensent même qu’il est de bonne constitution.

    Un jour le poète se demandait si les objets inanimés avaient une âme, il faut croire que oui, en observant le regard de Badaluc XXIX.

    Une âme forgée par l’imagination fertile et débordante de la jeune équipe de copains chère à Thierry Roncalli, à l’ouvrage de longues semaines pour que la fête soit plus belle. Aussi inventifs que leurs aînés René, Robert, Richard ou Touste, Thierry et ses amis ont grandi dans le mystère des exploits d’un personnage célèbre dans tout le Kercorb.

    Si bien qu’aujourd’hui, ils ont cette particularité d’être à la fois les enfants et les créateurs de Badaluc.

  • Un jour, deux images

    L'édition 2022 de Carnaval a vécu, avec le dénouement que chacun maintenant connaît. Avant que l'édition 2023 n'arrive, petit flash-back vers les années 1990, lorsque le comité de Carnaval terminait la fête le dimanche soir, au restaurant l'Affenage. Une façon de refermer la porte, comme disait l'ami Jean, en toute bonne humeur et en chansons.

    Roger Raynaud chantait « 80 chasseurs », René Maugard « se retenait par la veste », et René Berland invitait Maurice Chevalier chez Baptistine. En tendant l'oreille, les plus anciens pourront reconnaître un air connu, chanté par l'ami René, qui n'avait pas son pareil pour interpréter « Ma pomme ». C'était en 1989, un cosmonaute venait d'accomplir un voyage sidéral et sidérant en Kercorb.  

    rené berland,badaluc

    Et sur les cours, l'OPVC avait une fois de plus assuré le tempo

    rené berland,badaluc

  • Carnaval à Louis-Pergaud : Cavalcade pour un virus défunt

    badaluc,louis-pergaud chalabreLes petits écoliers de Louis-Pergaud ont déjà la tradition chevillée au corps.

    Jeudi 14 avril, la place Salvador-Allende résonnait aux accords musicaux d’une fête mise en place par l’équipe éducative, afin de renouer avec la tradition de carnaval. Musique en tête et sur des rythmes traditionnels, les écoliers ont entrepris une visite au cœur du village.

    badaluc,louis-pergaud chalabre

    Avec la complicité des bodegaïres Sophie et Didier, du clarinettiste Patrick, du saxophoniste Jean-Paul, du grosse-caissiste Denis, du caisse-clairiste Pierrick et du trompettiste Raphaël, solistes de la fanfare « Au pied levé », une myriade de princesses, chevaliers, infirmiers, chasseurs, chimistes, sévillanes, pirates, judokas, super-bat-spider men, « pastres », ont superbement fait honneur à la tradition. Confiée à l’équipe médicale emmenée par Isabelle Boulbet, responsable de la campagne de dépistages, la cavalcade sur les boulevards de la cité obtiendra un beau succès.

    badaluc,louis-pergaud chalabre

    Auparavant et sous la halle, les enfants avaient enchaîné les danses dans une atmosphère festive, en l'honneur de leur illustre acolyte. Lequel, brusquement  et un peu manu militari, sera juché sur le kiosque à musique. Apparaissait alors un tribunal de bric et de broc, qui scellait son sort malgré une défense acharnée de son avocat, Mestre Placebo de la Bordo de Potinga. 

    badaluc,louis-pergaud chalabre

    Au détour de la rue des Pénitents Blancs, les choses allaient se compliquer pour « Basile le bacille », lequel sera accueilli par ses bourreaux dans l’officine à ciel ouvert de la place Charles-Amouroux. La sentence étant tombée, et malgré la déception énorme lisible sur les visages, elle allait être exécutée. Les juges n’étant pas disposés à montrer seulement une once de clémence, élèves et accompagnants entonneront un dernier « Adiu paure Carnaval ». Ils laissaient Badaluc Junior, seul en tête à tête avec un extincteur, et repartaient vers l'école Louis-Pergaud, pour un goûter bien mérité.

    badaluc,louis-pergaud chalabre

    badaluc,louis-pergaud chalabre

    badaluc,louis-pergaud chalabre

    badaluc,louis-pergaud chalabre

    badaluc,louis-pergaud chalabre

    badaluc,louis-pergaud chalabre

    badaluc,louis-pergaud chalabre

    badaluc,louis-pergaud chalabre

    badaluc,louis-pergaud chalabre

  • Carnaval : L’effervescence gagne un Kercorb au bord de l’ébullition

    badalucCette année, la neige a été définitivement exclue des retrouvailles (photo archives, 9 avril 2005).

    Les fêtes pascales approchent, et avec elles, la visite très attendue de sa Sérénissime Altesse Badaluc le 52e. Depuis plusieurs jours, les citoyens de la bastide sont anormalement tendus, n’osant même pas poser LA question : « Il va venir cette année ? » - «  Et qui ? » - « Badaluc, vietase ! » - « Qu’un, le jove o le vièlh ? Le vièlh ero una maissanta bèstia ! ».

    L'objectif n'étant pas d'abuser ici de la technique du micro trottoir, il est permis d’avancer qu’en dépit de contraintes liées à un copieux emploi du temps, le fier successeur d’une inclassable lignée posera les deux pieds en pays de Kercorb, demain samedi 16 et dimanche 17 avril.

    badalucLe protocole du week-end de liesse qui vient a été ainsi établi : samedi 16 avril, à partir de 17 h, accueil sous la halle de sa majesté Badaluc LII. La cérémonie permettra également de primer les déguisements des enfants. Les notables rendront les honneurs officiels, avant un tour de fécos, prévu à 21 h avec les musiciens de la banda « Entre-nous » et leurs amis. La soirée se poursuivra sous la forme d’une sauterie programmée autour de 23 h 15, 23 h 20,  au théâtre Georges-Méliès, animée par D Jam.

    Dimanche 17 avril à partir de 16 h 30, départ de la mairie en fanfare, tour de fécos, et s’il y a lieu, jugement de sa Majesté Carnaval sous la halle, place Espérance-Folchet. Quant à la place Charles Amouroux, elle pourrait servir de cadre à une belle flambée, suivie du verre de l’amitié. Il faut souhaiter à toutes et à tous, une excellente édition 2022.

    badaluc

    On se souviendra que la dernière visite de Badaluc, le 21 avril 2019, s'était mal terminée