Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les Hauts de Bon-Accueil ouvrent leurs portes aux familles

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueilLes visites sont à nouveau permises dans l’enceinte de l’Ehpad.

    Avec la propagation du virus de la Covid et l’obligation de fermer les portes de l’Ehpad dès le mardi 3 mars 2020, débutait une période exceptionnelle pour la vie de l’Ehpad et pour tous les citoyens. Pour les résidents et leur famille, c’était le commencement d’une vie pleine de contraintes et de limitations. Et même si à l’Ehpad des Hauts de Bon-Accueil, les résidents n’ont jamais été isolés en chambre (à l’exception de quelques-uns ponctuellement) et que les activités collectives ont été adaptées mais maintenues, les visites des familles ont dû être restreintes, encadrées et se réaliser en dehors des chambres.

    Comme le souligne Sylvie Soinnard, directrice de la structure, « Grâce au respect des mesures par l’ensemble des familles, grâce au travail laborieux et continu de désinfection  de l’Ehpad par l’équipe d’hôtellerie, grâce à la surveillance méticuleuse de l’équipe soignante et des médecins, grâce à toutes les activités internes organisées par l’équipe d’animation, alors que le virus s’est propagé à plusieurs reprises dans le secteur, la Covid n’est pas entrée dans l’Ehpad, et les résidents sont restés sains et saufs de ce virus pendant cette longue période, tout en conservant un moral suffisant dans l’attente ».

    Après une campagne de vaccination réussie auprès des personnes âgées, l’Ehpad a pu ouvrir ses portes aux familles, le jeudi 11 mars dernier. Certes le respect des mesures barrières est toujours de circonstances et certaines règles sont encore à respecter, mais les résidents ont le plaisir maintenant d’accueillir leurs proches dans leur chambre, avec l’intimité familiale retrouvée.

    Comme un nouveau recommencement pour chacune et chacun, dont se réjouit Sylvie Soinnard : « En qualité de directrice, je me félicite du professionnalisme de l’ensemble des équipes de l’Ehpad et du Ssiad (services de soins infirmiers à domicile), qui a permis de traverser cette période difficile et d’obtenir ce résultat. Nous espérons tous que l’ouverture de l’établissement pourra être maintenue et que la situation sanitaire permettra de revenir progressivement à une vie strictement normale ».

  • Le printemps

    « ... Mars qui rit malgré les averses, prépare en secret le printemps... ». Dos au tableau noir, sur un petit coin de l'estrade et juste après la leçon de maintien, place au périlleux exercice de la récitation. Après Théophile Gautier et son « Premier sourire de printemps », aujourd'hui, c'est l'ami Bernard qui nous invite à accueillir un printemps bien peu compatissant. 

    Le printemps

    Sur le bord du chemin fleurit la pâquerette

    Tout semble s’éveiller sous un très beau soleil,

    La terre est embaumée et sent la violette,

    La nature se vêt d’ornement à nul autre pareil.

     

    Le gazon reverdit aux couleurs d’espérance,

    L’hirondelle le frôle en fêtant son retour,

    Jetant son petit chant après sa longue absence

    Nous croyons dans son cri qu’elle nous dit bonjour.

     

    Venant du Plantaurel on entend le coucou,

    Au dire des anciens il peut encore neiger,

    Mais les merles siffleurs prennent leurs plus beaux atouts

    Pour séduire les femelles et l’amour partager.

     

    Les amandiers sont les premiers à se couvrir de fleurs,

    Suivent ensuite les cerisiers et les prunus tous roses,

    Et dans les prés d’une couleur vert tendre, un vrai bonheur,

    Ressortent les mousserons, drôle de métamorphose.

     

    En ce matin de mars, après ces mois d’hiver,

    Comme pour la nature la sève monte en nous,

    Alors dans les jardins, tout le monde s’affaire,

    On plante les pommes de terre et les oignons bien doux.

     

    Le soleil est timide mais bien réconfortant,

    Cette source de vie est des plus agréable,

    Pour la santé de ceux qui sont un peu souffrants

    Et les plus démunis que la misère accable.

    Bernard

  • C’était hier : Rugby : l’US Kercorb a fait rentrer Finhan dans le rang

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 21 mars 2006.

    us kercorb xvFrédéric Boussioux et ses partenaires du pack ont neutralisé le leader (Photos archives, Mars 2006, compte-rendu José Sanchez).

    Le quinze du Kercorb effectuait dimanche 19 mars sa dernière sortie à Lolo-Mazon, face aux Tarn-et-Garonnais de l'US Finhan, leaders de la poule B de 3e série de Midi-Pyrénées. Un dernier round avant les phases finales que les « bleu et blanc » ont survolé de bout en bout sous les yeux d’une assistance bigarrée et comblée. Au coup de sifflet final, les représentants de la région de Lomagne n’avaient d’autre choix que de constater les dégâts, face à un « planchot » portant le score de 44 à 0 pour l’USK.

    L’honneur de donner le coup d’envoi de la rencontre avait été proposé à François Lopez, doyen du club et meilleur marqueur d’essai en un seul match. Heureuse et prémonitoire initiative puisque les partenaires du capitaine Olivier Carbonneau, « passeront » huit essais à des leaders au panache déficient.

    us kercorb xv

    Le coup d'envoi tapé par François Lopez, aux côtés du président Thomas Cuaresma et du capitaine Olivier Carbonneau

    Dès la 5e minute, les « bleu et blanc » franchissaient la ligne à la conclusion d’une irrésistible poussée du pack (5-0). Sept minutes plus tard, Frédéric Lacanal prenait le rideau finhanais à contre-pied pour une échappée et une passe gagnante en direction d’Olivier Carbonneau (10-0). Touches et mêlées vont fournir un lot conséquent de munitions exploitées à un rythme effréné face à des Tarn-et-Garonnais sur le « reculoir ». A la 20e minute, une mêlée à 5 m voit le pack emmené par Frédéric Boussioux, Benoît Danjou et David Rodrigues forcer la voie pour un nouvel essai signé Fabrice Lagarde. Olivier Saint-Martin assure la transformation (17-0) et le festival va ainsi continuer. Une nouvelle percée plein champ de Jean-François Toustou échoue in extremis avant que Romain Sicre et Jérémy Roncalli ne franchissent la ligne, deux essais modèles du genre pour un score de 27 à 0 à la pause.

    Le deuxième temps sera du même tonneau que le premier, un cuir plus vivant que jamais parvient jusqu’à Jef Toustou qui prend le couloir pour porter le score à 32 à 0. Une nouvelle percussion de Titou Cnocquart ouvre le champ pour Jean-François Toustou qui sert Fabien Conte, transformation signée Eric Sanchez (39-0). Fabien Conte signera même un doublé, avant que M. Giraldou, référé roquettois, ne mette un terme à la fête (44-0). Félicitations à l’US Kercorb, et rendez-vous le dimanche 9 avril pour l’affiche des quarts de finale.

    us kercorb xv

    Martine Sicre, Pierrot Fonta, Lucien Baillat, Colette Gracia et Jean-Marie Courdil, dirigeants et mordus de l'USK

    us kercorb xv

    Les sang et or de l'US Finhan ont été constamment pressés dans leurs 22 mètres

  • Une conférence gesticulée avec Arnaud Essertel et l’UPEK

    upek,arnaud essertelAu terme d’une longue pause dans son programme d’animations, l’Université Populaire en Kercorb (UPEK) propose un nouveau rendez-vous, le dimanche 28 mars prochain à 14 h 30 sous la halle de Chalabre, place Espérance-Folchet. Il s’agira d’une conférence gesticulée animée par Arnaud Essertel, qui osera la question suivante : « Les autruches vont-elles sauver le climat ? ».

    Comédien passionné par la problématique climatique, Arnaud Essertel propose une rencontre atypique durant laquelle il parlera avec humour et autodérision d'un sujet sérieux, « en y mêlant expérience personnelle de savoirs chauds et de savoirs froids ». Un format de conférence qui invitera également à réfléchir aux actions possibles pour agir. Ce rendez-vous s’adresse à celles et ceux qui ont le sentiment de ne pas ou de ne plus pouvoir agir, « Parce que ça fait 40 ans qu'on parle de sauver le climat et que ça n'a jamais fait bouger les courbes.  Pour celles et ceux qui souhaitent prendre plaisir à nourrir leur regard critique, tout simplement ».

    La conférence reste gratuite pour les adhérents et à prix libre pour les non-adhérents. Exceptionnellement, et parce que le conférencier est intermittent du spectacle, le contenu du « chapeau » lui sera entièrement reversé.

    Contact : upek11@laposte.net   ou blog : http://upek.over-blog.com

    upek,arnaud essertelArnaud Essertel : « Les autruches vont-elles sauver le climat ? Ou comment j’ai décidé de devenir une super autruche. Les autruches c'est eux, c'est vous, c'est nous... c'est moi ? Le réchauffement climatique est bel et bien là, ici et maintenant. Pourquoi les autruches n'ont pas bougé malgré les multiples alertes ? Comme beaucoup je me demande qui sont les autruches et comment les faire bouger, je voudrai partager ici mon engagement, mon militantisme, mes interrogations et recherches autour des différentes manières de résister, agir et construire une société post-capitaliste ».

  • Un jour, trois images

    maurice mazon,camille amat,marie-jeanne pons

    Photos Maurice Mazon

    Sur une ligne de crête dominant Chalabre, entre Blau et Chalabreil, un groupe fait une pause, chemin faisant vers la ferme de l'Esturgat. De gauche à droite, Marie-Jeanne Pons, épouse d'Antoine Pons, Andrée Amat Faucheux, Camille Amat, le chien du « Papa d'Lolo »,  Maurice Mazon, Suzanne Hygounet, Rose Garros Malet.  

    maurice mazon,camille amat,marie-jeanne pons

    maurice mazon,camille amat,marie-jeanne pons

    Halte avec vue sur les premières pentes du col du Bac et le village de Montjardin

  • C'était hier : Satisfaction chez les fines gaules

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 20 mars 2011.

    aappma du quercorbOuverture sur les bords de l’Hers (Photos archives, Mars 2011).

    Investies de très bonne heure en ce samedi d’ouverture, les berges de l’Hers, du Blau et du Chalabreil ont reçu la visite de disciples de Saint Pierre moins nombreux qu’à l’habitude, malgré une météo clémente. Sous un ciel couvert et une bruine légère, Dame Truite a bien voulu se hasarder hors de sa « tutte », si bien qu’en milieu de matinée, la plupart des pêcheurs avaient garni leur garbuste. C’est alors que le poisson a pu bénéficier d’un peu de répit, à l’heure où les « pescofis » décidaient de s’accorder une pause déjeuner amplement méritée.

    Quant à notre fine gaule, nul n’a pu savoir si elle aura sacrifié à cette tradition qui veut que le pêcheur embrasse sa première prise de la saison, avant de la rejeter à l’eau. Au final, un bilan positif pour cette ouverture 2011, confirmé par les membres de l’AAPPMA du Quercorb et leur président Christian Courdil.

    aappma du quercorb

    Le gouffre de la Picharotte a perdu quelques unes de ses pensionnaires

    aappma du quercorb

    Concentration optimum au bord du lac, pour Clément, Hugo et Tony

    aappma du quercorb

    La chaussée de Sainte-Colombe, désertée par les aficionados

  • Rugby : Un match de gala pour l'Ascension

    Il faut se transporter 55 années en arrière, quand une formation de l’US Chalabre XV se présente sur le terrain pour y affronter le Stade Toulousain, affiche inscrite au programme des Grandes Fêtes de l’Ascension 1965. L’invité du jour, dans les rangs desquels évoluent entre autres Roger Villepreux et les Frères Bonal (Jean-Marie et Patrick), vient se mesurer à un quinze chalabrois sensiblement remanié, emmené par le président André Dherment. Si l’on en croit Aimé Catrier, alors correspondant de l’Indépendant, l’affiche avait drainé ce jour-là, près de 1000 spectateurs au stade Jean-de-Mauléon.

    us chalabre xv

    Photo Collection Roger Garros

    De gauche à droite, debout, Antoine Murillo (soigneur et juge de touche), Lolo Mazon (entraîneur), Matéos (US Foix), René Bénésis (RC Narbonne), Labéda (Stade Lavelanet), Canaguié (RC Narbonne), Jacques Montagné (US Chalabre XV), Walter Spanghero (RC Narbonne), Laurent Spanghero (RCN), Jean-Marie Spanghero (RCN), André Dherment (président USC XV). Accroupis, Déjean (US Foix), Gérard Sutra (RC Narbonne), Alain Barthès (RCN), Molas (Stade Lavelanet), Géraud (SL), Roger Garros (SL), André Garros (SL), Angel Moreno (US Chalabre XV), ?.