Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Le café du Cours National

    Sous le titre qui suit, l'écho ci-dessous avait paru dans l'édition de l'Indépendant du mercredi 16 janvier 2002. Le café du Cours Docteur Joseph Raynaud s'apprêtait à changer d'allure, et les habitués étaient invités à s'organiser différemment, pour quelques semaines seulement. Il s'agissait alors de la deuxième fermeture des portes, après une triste première, intervenue le vendredi 27 janvier 1995. Au cours du mois d'avril suivant, le mythique Café de la Liberté rebaptisé, retrouvait une clientèle fidèle au rendez-vous. Les portes du bar des Sports "El Chupito" s'ouvraient sur un superbe espace de convivialité, radicalement transformé. Grâce notamment au concept original signé Loïs Maïa, maître en la matière puisque les décors réalisés pour l'occasion n'existent nulle part ailleurs. La page ouverte en août 1995 se tournerait en décembre 2005, avec une passation de témoin entre Thom et Marie d'une part, Jacques et Muriel d'autre-part.   

    Le « Café des Sports » sera fermé pour cause de travaux.

    Chupito Last Janvier 2002.JPG

    Dernière soirée avant travaux.

     

    Thom et Marie ont décidé d’offrir une nouvelle jeunesse à leur établissement, qui sera fermé à partir du 1er février prochain, pour une période de cinq à six semaines. Magasin spécialisé en ferblanterie, plomberie et zinguerie au début du siècle dernier sous la houlette de la Maison Mir Justin, converti en un débit de boisson par M. François Tournois, ce bon vieux café de la Liberté devenu café des Sports en 1995, va connaître une nouvelle mutation avec un nouveau look « very british », qui devrait satisfaire la clientèle.

    Chupito One Janvier 2002.JPGLa véranda du Café Tournois ...

    Chupito I Janvier 2002.JPG

    ... vit ses dernières heures.

    Chupito IV Janvier 2002.JPG

                                              Le bar "El Chupito" prend forme.

  • Du Blau au Chalabreil

    Energie éolienne.

    Le Cri du Vent.jpgDepuis 2009, « Le Cri du vent » affiche son opposition à la solution éolienne (photo archives, février 2009).

    A la demande de l’association « le Cri du vent » et de certains élus du canton, Jean-Jacques Aulombard conseiller général, propose une réunion le 23 janvier à 18h 30 au théâtre municipal de Chalabre. Il s’agira d’un débat contradictoire, au cours duquel chacun aura la possibilité de développer son point de vue. Les maires de la Haute-Vallée sont invités à participer à cette rencontre. Seront également présents les responsables de la DREAL Languedoc-Roussillon, à la demande de Jean-Jacques Aulombard, qui officiera dans le rôle du médiateur, afin que tous les avis puissent s’exprimer. (photo)

    Loto du collège Antoine-Pons.

    Les élèves et l’équipe enseignante du collège Antoine-Pons proposent une soirée récréative le samedi 21 janvier à 21h, à la salle des fêtes de Sainte-Colombe-sur-l'Hers. De nombreux lots seront à emporter, et le meilleur accueil sera assuré. Par ailleurs, l’équipe éducative et les élèves informent qu’ils ont obtenu gain de cause, après leur mouvement de grève du 8 novembre dernier, portant sur le retour d'un emploi de surveillant au collège. Un poste de CAE a été attribué tout dernièrement, correspondant à 20 heures par semaine. Après avoir obtenu satisfaction dans leurs revendications, collégiens et enseignants ont naturellement mis un terme à leur mouvement.

  • Du Blau au Chalabreil

    Le comité des fêtes fait le point.

    L'assemblée générale du comité des fêtes aura lieu le vendredi 27 janvier à 20h 30 à la mairie, cours Sully. A l’ordre du jour, bilan moral et financier, renouvellement du bureau, questions diverses. Le président Jean-Jacques Berthelot invite les personnes souhaitant s’investir dans la vie festive de la commune, à participer à la réunion.

    Rugby : C’est la reprise.

    L’Entente de la vallée de l’Hers effectuera son retour à la compétition, aujourd’hui dimanche 15 janvier sur la pelouse du stade Lolo Mazon. La deuxième journée de la phase retour du championnat de 2e série de Midi-Pyrénées mettra aux prises les « bleu et blanc » face au quinze de l’US Quint-Fonsegrives (9e). A l’aller, les joueurs du président Serge Nègre s’étaient inclinés sur la marque de 7 à 23. La rencontre sera dirigée par Alexis Cassan, coup d’envoi à 15h.

    Football : Les Moins de 15 ans à Lavalette.

    Les joueurs de Philippe Gérard se déplaceront ce matin jusqu'à Lavalette, dans le cadre du championnat de l'Aude. Ils seront opposés à leurs homologues du FC de la Malepère, rencontre arbitrée par Jérémy Viguier.  Classés en 3e position à un point du leader, les partenaires de Julien Ferrier auront une belle carte à jouer loin de leurs bases. 

  • Les montagnards sont toujours là !

    Saint-Barth Déc. 2011.jpgUne pause au-dessus de la vallée pour Thierry, Henri et Jean.

    Leur paquetage était prêt depuis plusieurs jours déjà, et les randonneurs du Kercorb n'ont eu qu'à bondir sur leur bâton de pèlerin, dès réception d'une feuille de route proposant une petite hivernale vers le pic Saint-Barthélémy. Le soleil n'éclairait pas encore les murailles du Pog de Montségur lorsque le quatuor arrivait en vue des "Cimes", refuge de la confrérie des montagnards de Montferrier, emmenée par l'ami Nicolas Serrano.

    pic saint-barthélémy

    Malgré un enneigement conséquent, l'approche vers la mine du Fangas s'effectuera sans encombre, mais le bref pèlerinage effectué jusqu'au "Monuments aux Vivantes " grèvera malheureusement le capital temps de la cordée. Si la progression vers le sommet sera grandement facilitée par l'utilisation des crampons sur une neige verglacée et étincelante, la course du soleil à cette période de l'année ne permettra pas cette fois d'atteindre le pic et son sommet à 2349 mètres. A quelques vingt minutes du but, la sagesse voudra que le choix d'un retour au bercail soit pris à l'unanimité, d'autant que la brume arrivait depuis la vallée du Touyre, à la vitesse du cheval au galop. Une petite déception pour Henri, petit dernier de la cordée, appelé à renouveler l'essai, ce qui ne devrait lui poser aucun problème.

    pic saint-barthélémy

     

    Ignorée par les izards et autre grands tétras, l'équipe chalabroise entreprendra la descente non sans avoir pris soin de reprendre quelques forces à l'abri du vent et dans la chaleur d'une belle congère. L'occasion d'observer, malgré des doigts engourdis, la facilité avec laquelle le vin se bonifie en altitude. La descente par les lacs ne sera bien sûr pas possible, mais le bon air emmagasiné sur les crêtes ariégeoises aura tonifié nos marcheurs, qui ont réussi entre deux réveillons, à refaire leur capital oxygène, et à satisfaire à une immuable tradition.

    pic saint-barthélémy

  • Rock around the Kercorb

    L’article qui suit avait été publié dans l’édition de l’Indépendant du lundi 14 janvier 2002. Quelques jours auparavant, Paul Séris quittait les siens à l’âge de 74 ans, une nouvelle monnaie faisait son apparition au distributeur automatique du Cours Henri d’Aguesseau, le club de rugby de l’U.S. Kercorb déclarait forfait général, un petit Théo naissait au foyer de Raymond Rivals et Corinne Delpech à Villefort, le « Cercle Occitan del Quercorb » éditait son tout premier almanach, et l’association « Il était une fois Chalabre » annonçait la publication prochaine d’un Tome VI très attendu.

    les cactus,hôtel de franceLes Cactus en connaissent long sur la musique.

    ls sont jeunes, ils sont beaux, ils aiment le rythme, en trois mots, les Cactus composent une joyeuse équipe animée par une commune passion, la musique. Inséparables, voire unis comme les doigts d’une main glissant sur le manche de la guitare, nos virtuoses aiment surfer sur les tempos les plus fous, avec une préférence prononcée pour le rock and pop.

    C’était lundi et il était un peu plus de minuit, après avoir religieusement laissé douze coups s’égrener à l’horloge Notre-Dame, les Cactus ont mis le feu à l’Hôtel de France où les premières secondes du Nouvel An ont été célébrées avec faste, rythme et cotillons. L’an 2002 ouvrait à peine les yeux, lorsque nos artistes recevaient le prompt renfort vocal d’un sujet de sa gracieuse majesté, tout simplement royal dans son interprétation de "Martha my dear" et "Rocky Racoon". Un clin d’œil aux Beatles qui offrait un bon point à l’entente cordiale, pour le plus grand plaisir de Christine, Bernard, Christophe, David, Jean-Marie, Olivier, René et Vincent, auxquels nous présentons nos meilleurs vœux de réussite pour 2002.      

  • "L'armanac del Quercorb" vient de paraître

    Robert.JPGLe président Robert Roncallli a présenté les bonnes feuilles de l'almanach nouveau.

    L'atelier de langue du Cercle Occitan du Quercorb (COQ) a le plaisir d'annoncer qu'il a profité des derniers jours de 2011, pour mettre la dernière touche à son almanach 2012, onzième d'une belle série. Mise en oeuvre par une équipe composée de Raimonda Chopineau, Avelana Cumming (Hazel en anglais), Maria Francesa Cuxac, Sofia Jacques de Dixmude, Magdalena Le Phat Vinh, Ugueta Plantié, Robert Roncalli et Marianna Salon, cette nouvelle production fourmille comme à l'habitude, d'une multitude de thèmes très originaux. Histoire locale, conseils de jardinage, dessins humoristiques, recettes de cuisine, "brave colhonadas", sont proposés en même temps qu'un calendrier très précis, lui même agrémenté de dictons de derrière les fagots. L'heureux lecteur apprendra également que la bonne vieille cité d'Eissalabra figurait en 1812, dans le "top ten" des villes audoises de plus de 2000 habitants (2720). Il sera invité à faire plus ample connaissance, en tout bien tout honneur, avec le "bitoniau" d'un certain Jaime, résidant jadis rue de l'église. Le tout bien évidemment rédigé en langue occitane.

    Les membres de l'atelier du COQ vous invitent à effeuiller l'almanach 2012, qu'il est possible de se procurer en mairie, ou chez le président Robert Roncalli, Cours Colbert, au prix de 10 €. Pour l'heure, la joyeuse équipe souhaite à toutes et tous, "Una bona annada, plan granada e acompanhada d'un ramat d'autras".

  • Huit villas pour les seniors

    L'article qui suit, rédigé par Bruno Coince (Journaliste à la rédaction de Limoux), a paru dans l'édition de l'Indépendant du mercredi 11 janvier 2012.

    ehpad,jean-françois glioscaLa parcelle sur laquelle devrait se dresser bientôt, les nouvelles constructions (au second plan, la ferme de Bon-Accueil).

    Huit villas bâties avec des matériaux écologiques, et destinées à accueillir des personnes âgées, sont en projet. Leurs constructions devraient intervenir prochainement. "Ces villas seront à la fois des logements classiques et une forme d'établissement d'hébergement pour personnes âgées", explique Jean-Jacques Aulombard, le conseiller général du canton. Il porte le projet en étroite collaboration avec Christian Guilhamat, le maire du village. "Ces villas sont mises en place dans la perspective de l'arrivée d'une population de retraités dans notre région. Tout autour sera instauré un système de services dont notamment le portage des repas à domicile et des soins infirmiers".    

    C'est Jean-François Gliosca, un promoteur du Var, qui est chargé de la construction des villas : "Je le connais depuis longtemps et j'ai pensé à lui pour ce projet"

    A suivre, le lien vers un prochain article de Bruno Coince.