Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Le 8-Mai commémoré

    8 mai 1945Louis Arcizet, René Authier et François Grauby ouvraient le cortège.

    La cérémonie du 8-Mai 1945 a été célébrée en présence des Chalabrois, réunis autour des élus, du comité de coordination des anciens combattants, et des sapeurs-pompiers des centres de secours Jean Cabanier (Chalabre) et Georges Gramont (Ste Colombe-sur-l’Hers). Le cortège ouvert par les porte-drapeaux, Louis Arcizet (Déportés du travail), René Authier (Fnaca) et François Grauby (Rhin et Danube), a observé une minute de silence devant la maison natale du Docteur Joseph Raynaud, tombé sous les balles allemandes aux côtés de ses hommes, lors de l’attaque du maquis de Meilhan (Gers), le 7 juillet 1944. Après une sonnerie aux Morts et le Chant des Partisans impeccablement interprétés par le quintet « Batucada », ce rendez-vous avec le souvenir s’est poursuivi au pied de la stèle érigée à la mémoire des victimes de tous les combats pour la Liberté.

    8 mai 1945

    Christian Guilhamat effectuait le traditionnel dépôt de gerbe, avant de donner lecture du message officiel du Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants. Une vibrante Marseillaise concluait cette célébration du 67e anniversaire de la capitulation allemande. Avant le retour vers l’hôtel de ville, où les cuivres et percussions du pays de Mirepoix offraient une dernière aubade très appréciée par l’assistance.   

    8 mai 1945La formation "Batucada" a conclu la cérémonie en musique.

  • Une dotation pour la maison de la presse

    Dotation CG José.jpgJean-Jacques Aulombard et José Sanchez devant le logo du conseil général.

    Communiqué du conseil général : « Jean-Jacques Aulombard, conseiller général du canton de Chalabre a le plaisir  d’informer José Sanchez, patron de l’unique bureau de presse et tabac du canton, de l’attribution par le conseil général de l’Aude, d’une subvention de 5000 € pour son installation. Au nom du conseil général, Jean-Jacques Aulombard souhaite à ce sympathique et dynamique commerçant une belle réussite. L’implantation de ce bureau de presse et tabac est primordiale pour la population, qui apprécie la disponibilité et la gentillesse de José Sanchez ».  

  • Football : Le FCC II pris de vitesse à Quillan

    fc chalabre football,fc haute-valléeSébastien Boulbès et le FCC II ont imprudemment baissé la garde en début de deuxième temps.

    Les réservistes du FCC avaient rendez-vous samedi 12 mai à Quillan, pour y disputer la quinzième journée de championnat de 3e division, 2e phase. Après avoir fait jeu égal durant la première période, les partenaires du capitaine Cyril Gérard vont connaître un passage à vide lourd de conséquences. Les « jaune et noir » locaux signeront trois buts en quelques minutes, pliant ainsi un match jusqu’alors très ouvert. Le FCC II assommé entretiendra l’espoir avec un coup-franc inscrit par Aurélien Moralès, dont la frappe enroulée enverra le cuir dans l’équerre du gardien des Trois Quilles (3-1). Mais les Quillanais enfonceront aussitôt le clou, sur une énième attaque qui prendra de vitesse la défense chalabroise. Et un quatrième but sur lequel Claude Cnocquart, qui avait troqué son drapeau de juge de touche pour les gants de gardien de but, ne pourra rien faire. Jean-Michel Kowalski arbitre de la rencontre sifflera la fin du match sur le score de 4 à 1 pour le club de la Haute-Vallée. Prochain rendez-vous le dimanche 20 mai, à 15h et à l’extérieur, face aux réservistes de Villasavary.

    fc chalabre football,fc haute-valléeEntraîneur-adjoint des Moins de 15 ans, Henri Ferrier vit intensément chaque match.

    Samedi toujours mais au stade Lolo Mazon, Philippe Gérard et les Moins de 15 ans accueillaient leurs homologues de Fresquel-Malepère (Alzonne-Montréal). Avant la rencontre arbitrée par Paul Darandovas, une minute de silence était observée à la mémoire de Nicolas Idjellidaine, ancien professeur d’EPS au collège Antoine-Pons, décédé le 7 mai dernier à Espira-de-l’Agly.  

     Battus 1 à 0 à l’aller, les partenaires de Clément Grassaud (photo ci-dessous), ont cette fois retrouvé le chemin des filets, en enlevant ce duel du haut de tableau, sur le score de 2 à 0. Avec Loïc Rosich et Benjamin Evenden dans le rôle des buteurs, les « seniors » de l’école de football chalabroise ont pratiqué un jeu offensif qui leur permet de rester dans le trio de tête de la poule B. Après un dimanche de repos, fêtes de l’Ascension oblige, les protégés de Philippe se rendront à Quillan, le 27 mai prochain.

    fc chalabre football,fc haute-vallée

  • Sortie à Villefort pour les soldats du feu

    centre jean cabanierLa toiture a très rapidement été la proie des flammes.

    Vendredi 11 mai en fin de soirée, la sirène des sapeurs-pompiers du centre de secours Jean Cabanier se faisait entendre sur les cours chalabrois. Les véhicules prenaient la direction de Villefort où un incendie venait de se déclarer au premier étage d’une maison d’habitation, située sur les hauteurs du village. Arrivés sur les lieux, les hommes de l’adjudant-chef Stéphane Ferrier ont attaqué le sinistre, avec le renfort de la grande échelle, dépêchée par le centre de Limoux. Dans le même temps, ils sécurisaient le périmètre et procédaient à l’évacuation des riverains, en raison des menaces que l’étroitesse de la rue faisait peser sur les habitations voisines.

    centre jean cabanier

     Les résidants de la maison, un couple anglais à la retraite, étaient en train de partager leur repas, quant une voisine promenant son chien a aperçu les flammes qui s’échappaient de la toiture. La violence de l’incendie a entièrement ravagé l’étage de ce qui était jadis, l’école communale du village. L’enquête devra déterminer l’origine de l’embrasement, et pour l’heure, les deux personnes, qui n’ont pas été blessées, ont pu être relogées, grâce à l’hospitalité de leurs voisins.  

  • Un atelier céramique à l’hôpital local

    Poterie.jpgLes Hauts de Bon-Accueil hébergent de nombreux artistes en herbe (Crédit photo Steve Henderson - Perfect Speed Photography.com).

    Depuis 2009, les Hauts de Bon-Accueil servent de cadre à une expérience née d’une rencontre entre Jean-Jacques Aulombard, directeur de l’hôpital local, et Michèle Jannisset, céramiste d’art. Autour d’un projet appelé « Atelier terre », les pensionnaires qui le souhaitent réalisent une incursion dans l’univers de la céramique. Comme le souligne l’artiste installée rue Saint-Martin à Limoux, « le modelage de la terre est d’une richesse étonnante pour faire « remonter » les états émotionnels difficiles à percevoir par l’échange verbal, les mots ».

    L’approche de la part des résidents, plutôt timide dans un premier temps, a vite cédé la place à un enthousiasme évident. Chacun réalisant peu à peu, que l’expression d’un sentiment peut très bien se passer de la notion talent. Il suffit simplement d’écouter, partager, échanger, guider, jouer, rire, chanter. Ainsi, modelage, façonnage, assemblage, graphisme et couleur sont les maître-mots de cette activité, qui conjugue art et thérapie. A raison de deux après midi par mois, de jeunes artistes octogénaires se retrouvent et laissent libre cours à leur inspiration. Leurs œuvres, petits vases, tableaux céramiques, figurines, sont ensuite exposées dans leurs chambres, ou bien font l’objet d’un cadeau pour leurs proches.

    L’année 2012 va permettre la concrétisation d’un projet pédagogique et artistique, avec le concours de ces « Artistes en herbe », accompagnés par Magali Richou, responsable de l’animation. Voilà comment, avec patience, entrain et passion, nos créateurs secondent Michèle Jannisset pour la réalisation d’une fresque, intitulée « Lumière matinale » (180 x 150 cm), oeuvre qui sera exposée à l’intérieur de l’établissement le mardi 15 mai, dans l'après-midi.

    Pour plus de renseignements, contacter Michèle Janisset au 06 25 42 02 15, ou l’Ehpad au 04 68 69 20 52.        

  • Daniel Delpech n’est plus

    daniel delpech,us chalabre xvLe regretté Daniel Delpech. 

    Mardi 8 mai, le pays chalabrais apprenait la triste nouvelle du décès de Daniel Delpech, survenu à l’âge de 59 ans. Avant de s’installer en Haute-Vallée pour raisons professionnelles, Daniel dit « Kiki », avait grandi à Chalabre où il s’était très vite affirmé en tant que sportif, au sein de l’US Chalabroise XV. Après quatre saisons couronnées par un titre de champion du Languedoc (1969-1970), il quitte son emploi à la fonderie mécanique de l’usine Canat, pour rejoindre la région parisienne. Il intègre les effectifs de la cartoucherie d’Issy-les-Moulineaux, et renoue avec la pratique du rugby au sein du club de Vitry-sur-Seine, où il retrouve un autre Chalabrois, le regretté Henri Salvat. Il effectue ensuite un retour au pays, tout en gardant au cœur, la passion pour le ballon ovale. Employé à la cave coopérative de Quillan, il évolue à l’USQ, puis au CA Espéraza. Il s’installe dans la cité chapelière, où il reprend un négoce de produits pétroliers, avant de créer une société de location de matériel et nettoyage industriel. Son investissement professionnel et sportif l’amènera à briguer un mandat municipal, il sera élu en qualité d’adjoint au sein de l’équipe du général Michel Laffitte, après avoir obtenu le meilleur score des candidats en présence. Il mettra un terme à une carrière bien remplie aux établissements Monblason, où il fera valoir ses droits à la retraite en 2011.

    daniel delpech,us chalabre xvAvec les copains de l'US Chalabre XV (pull-over sur les épaules), au siège café de la Paix, à l'occasion de la remise de la médaille de Champion du Languedoc (archives, juin 1970, crédit photo Henri Sancho).

    Jeudi 10 mai, l’église d’Espéraza accueillait une nombreuse assistance de parents et d’amis, venus lui adresser un dernier hommage, et soutenir une famille dans la peine. Au terme de la messe célébrée par l’abbé Dominique Vergé, Daniel Delpech a été incinéré.  

    daniel delpech,us chalabre xvDaniel Delpech (2e accroupi à gauche), avec l'équipe Championne du Languedoc 5e série 1969-1970 (archives, juin 1970, crédit photo Henri Sancho).

    En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Véronique son épouse, à Edith sa maman, à ses enfants, Carole, Sophie, Edwige et Vivien, à Jean-Louis, René et Monique ses frères et soeurs, à toutes les personnes que ce deuil afflige.      

  • La baisse des taux d'imposition validée dans la douleur par le conseil municipal

    Passerelle Pont-Rouge Mai 2012.jpgLes travaux sur la passerelle du Pont-Rouge sont devenus une priorité.

    Les élus de la commune traitaient tout dernièrement un ordre du jour portant sur les votes du compte administratif 2011, du budget primitif 2012, et des taux d’imposition. Christian Guilhamat, maire, accueillait autour de lui dix conseillers municipaux, auxquels il proposait de débattre à partir d’une synthèse des divers comptes à approuver.

    Après un vote à l’unanimité de l’exercice 2011, validant un résultat de clôture de 274.886,29 € pour la section fonctionnement, et 28.715,12 € pour la section investissements, l’assemblée abordait l’analyse du budget primitif 2012. Recettes et dépenses étaient présentées dans le détail, ainsi que les projets prioritaires, au premier rang desquels la réfection de la passerelle du Pont-Rouge et la restauration des anciens abattoirs de la ville. Egalement évoquée, la situation de la station d’épuration, et l’abandon du projet de club-house pour le Football-club chalabrois.

    Le sujet chaud des taux.     Le chapitre « fiscalité et dotations », complété par l’annonce de chiffres arrêtés à 1.200.122,00 € (fonctionnement) et 626.600,00 € (investissement), laissait la place à un large débat. Comme lors du conseil tenu en avril 2011, l’unanimité affichée en début de séance allait s’effriter à l’heure où une baisse des taux d’imposition était évoquée par une frange des conseillers. Une proposition motivée par le montant des taux actuels, trois fois supérieur à la moyenne départementale, et par le constat salué « d’un retour à la normale des finances de la commune initié depuis mars 2001».

    Le maire quitte la salle.     Cette divergence de vue entraînera un léger incident de séance, le premier magistrat quittant provisoirement la salle. Le temps mort sera de courte durée, avant la reprise de discussions permettant aux « pro et anti » révision des bases d’imposition, de présenter leurs arguments. Avant que l’assemblée ne procède au vote, Christian Guilhamat rappelait qu’un « excédent était fondamental et nécessaire afin de fonctionner et de parer aux nombreux imprévus ». Comme en 2011, le choix d’une baisse des taux était validé (6%), par neuf voix (dont deux procurations) pour, et quatre contre.

    La suggestion d’une baisse des indemnités des élus allait clôturer le volet budget, avant que les conseillers ne poursuivent dans l’ordre du jour. La cession du terrain du quai de transfert des ordures ménagères au Sydom pour l’euro symbolique était confirmée, puis Christian Guilhamat présentait le bilan de la bibliothèque municipale, par le biais d’un livret réalisé par Noëlle Danjou, dont le travail était salué. La tenue du « Village des producteurs de l’Aude Pays cathare » était annoncée pour le 28 juillet prochain, avant une conclusion sur les travaux en cours, notamment la réfection du gymnase. Les débats étaient clos à 23h 30.