Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • La stèle du camp de Rivel a été réhabilitée

    Camp Rivel 2012.jpgLouis Calvet, membre de la mutuelle de l’Arac, au pied du monument restauré.

    En 2010, le monument érigé en 1996 à l’initiative des Limouxins Michel Salinas et Gaston Delpech, à la mémoire des internés du camp de Rivel (1939-1941), avait été la cible de graves dégradations. Le sentiment d’incompréhension très vif à l’époque des faits, avait amené le collectif chargé de l’organisation des cérémonies annuelles, à déposer une plainte auprès de la gendarmerie. Dans le même temps, une souscription afin de subvenir au remplacement du marbre dégradé avait été lancée, laquelle a permis la réhabilitation du monument, autour duquel les associations militant pour la mémoire, l’antifascisme et la paix, se retrouveront prochainement. Les travaux de restauration confiés à l’entreprise Sanchez de Limoux ont été réalisés tout récemment, afin que la cérémonie annuelle puisse se dérouler dans des conditions normales.

    Le lundi 14 mai, l’association des résistants, déportés, internés et emprisonnés politiques (Ardiep), et l’association républicaine des anciens combattants (Arac), honoreront la mémoire de celles et ceux qui connurent l’enfer des camps d’internement. Les élèves du collège Antoine-Pons seront associés à cette journée du souvenir, aux côtés d’Andrée Zdrojower et Serge Pagès, coordinateurs d’une cérémonie qui débutera à 11 h, sur le site de l’ancien camp, au lieu-dit « la scierie de la Prade »

  • Emile Marty n’est plus

    Emile et René 1983.jpgLe regretté Emile Marty (à gauche), aux côtés de son frère René (photo Patrick Lasseube).

    Lundi 23 avril, un dernier hommage était rendu à Emile Marty, décédé à l’âge de 78 ans. Né le 13 juin 1933 à Escueillens, Emile Marty avait élu domicile en pays chalabrais, après avoir résidé d’abord à Camon (Ariège), à une époque où le trafic ferroviaire était encore intense sur la ligne Bram-Lavelanet. A son arrivée à Chalabre, il fait la connaissance de Josette Pous, native de Rodome, tous deux fondent une petite famille. Il se familiarise rapidement avec les locataires du château de Mauléon, il deviendra l’homme de confiance et le régisseur de cette demeure ancestrale. Mécanicien hors-pair, passion qu’il aura su transmettre à ses enfants, Emile Marty intègrera ensuite les effectifs de la manufacture de chaussures Canat, puis il rejoint les services techniques de la ville. C’est là qu’il fera valoir ses droits à la retraite, partageant son temps libre entre le jardin et tout ce qui possède un lien avec la chose mécanique. Toujours accompagné de son épagneul, fidèle compagnon avec lequel il revenait en balade dans les allées du vieux château. Emile Marty s’était également impliqué dans la vie de la communauté, de par son engagement près de vingt années durant, au sein du corps des sapeurs-pompiers de Chalabre. Il avait également vécu le douloureux épisode de la guerre d’Algérie, auquel il avait pris part en tant qu’appelé du contingent.

    La nouvelle de son décès, survenu samedi 21 avril, a été accueillie avec beaucoup de tristesse et une nombreuse assistance a tenu à lui adresser un dernier au-revoir. Précédé par les porte-drapeaux de l’Amicale des anciens du centre de secours Jean Cabanier, de l’Amicale des pompiers de l’Aude, de la Fnaca et de Rhin et Danube, le cortège a franchi les portes du cimetière chalabrois, avant le traditionnel coup de sirène symbolisant l’adieu des soldats du feu. En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à Josette son épouse, à ses enfants, Eric, Jacques et Annick, à ses petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige. 

  • Football : Le FCC l’emporte à Saint-Denis

    Moins de 11 ans Samedi 28 Avril 2012.jpgLes Moins de 11 ans du Cougaing et de Chalabre ont fait plaisir à leurs entraîneurs. 

    Dimanche 29 avril, le dernier déplacement de la saison a permis au team fanion du Kercorb de renouer avec la victoire, sur les hauteurs de Saint-Denis. Opposés au onze de l’Entente Montagne Noire-Cabardès, les joueurs du président Raymond Dumay l’ont emporté sur la marque de 3 à 1 (score acquis à la pause). Menés au score d’entrée de jeu, les « bleu et blanc » du FCC ne tarderont pas à inverser la situation en leur faveur, d’abord grâce à un mini corner frappé par Aurélien Moralès et repris de volée au second poteau par le capitaine Fabrice Canal. C’est ensuite Michel Sanchez qui donne l’avantage aux siens, à la réception d’un ballon prestement remonté et servi par Sébastien Roméro. Avant qu’une faute dans la surface sanctionnée par Youssef Laghrissi, n’offre l’occasion à Aurélien Moralès de convertir un pénalty qui porte la marque à 1 à 3. Plus rien ne sera marqué sur la pelouse du stade du 12 juillet 1998, et le FCC fait la bonne opération de la journée, après les deux défaites de rang, concédées à domicile. Un terme sera mis au championnat de première division le dimanche 6 mai prochain, avec la réception du leader Saint-Papoul, d’ores et déjà assuré de terminer en tête de la poule A.

    Dans le même temps au stade Lolo Mazon, le FCC II s’est incliné face au Cougaing sur le score de 2 à 3. Après avoir mené grâce à un but de Lucas Martinez, les réservistes vont subir la pression des visiteurs qui toucheront au but par trois fois. Un nouveau but de Renaud Dumay ne changera rien à la donne, et José Alves Da Cunha sifflera la fin d’un match à l’avantage des « verts » de la vallée du Cougaing.

    Dimanche matin, les Moins de 15 ans accueillaient le FC de la Malepère. Au terme d’un match sérieux, les protégés de Philippe Gérard  l’ont emporté sur le score de 6 à 1, buts de Loïc Rosich (2), Julien Ferrier, Alban Borie, Ben Evenden et Hugo Carbonnel.

    Samedi, Jacques Rosich et les Moins de 11 ans  recevaient leurs homologues du Cougaing et ont enlevé le gain du match, avec deux doublés de Martin Stepen et Kévin Delpech. Résultat final 4 à 2.   

    fc chalabre football,fc montagne noire cabardèsFace au Cougaing, Claude Cnocquart et le FCC II n'ont pu revenir au score.

  • Le mois de mai de l'année 2002

    USC XV Mai 2002.JPGL’USK à la croisée des chemins (Julien Bonnéry, Lucien Baillat, Thomas Cuaresma).

    Après avoir déclaré forfait général en février, les rugbymen seniors du club emmené par le président Julien Bonnéry, ont passé le relais aux juniors. Ces derniers vont défendre les couleurs chalabroises de belle manière, avant un retour à la normale espéré, et qui sera effectif à la prochaine rentrée de septembre.

    Camerone Mai 2002.JPGLe 4e régiment étranger a rendu les honneurs.

    Le 139e anniversaire de la bataille de Camerone est célébré dans la ville natale du Capitaine Danjou. Fidèle à la tradition, la grande famille légionnaire s’est une nouvelle fois ressourcée à travers l’héritage reçu, et l’empreinte laissée par le combat de Camerone. 

    Cyclos Trèbes Mai 2002.JPGL’équipe du président Hervé Menassi a fait escale en Kercorb.

    Fidèle au rendez-vous de la Pentecôte, le « Tour de l’Aude Cyclotouriste » organisé par les Cyclos de Trèbes et leur président Hervé Menassi fait escale place Charles Amouroux. Cette 14e édition à laquelle participent 150 cyclos, bénéficie pour l’occasion de l’accueil du Cyclo Club du Chalabrais. Jean Quério, César Martinez et Raymond Bousquié, anciens de ce même peloton, épaulent l’équipe trébéenne.

    Pêche Ascension Mai 2002.JPGLes pêcheurs sous la pluie.

    Le concours de pêche organisé pour les fêtes de l’Ascension par l’AAPP du Kercorb et son président Francis Fernandez, se déroule sous une pluie ininterrompue. Qu’importe, ce sont plus de 40 participants au caractère bien trempé, qui croisent le ver avec Dame Truite.

    FCC 50 ans Mai 2002 Rétro.JPGUn cinquantenaire se prépare.

    Le Football-Club Chalabrois n'est pas loin de célébrer cinquante années d’existence. Les réunions préparatoires se succèdent, et la fête aura bel et bien lieu en juin.

    Carnet noir.

    A peu de jours d’intervalle, deux tristes nouvelles parviennent de Bry-sur-Marne et de Balma. Les décès de Emile Amat et de Francis Faucheux endeuillent la Famille Amat, bien connue en Chalabrais. Le 10 mai, Aurore Laffont est également enlevée à l’affection des siens, à l’âge de 87 ans.

    Bonjour Cheyenne.

    Elle voit le jour le 22 mai au centre hospitalier du Val d’Ariège, Cheyenne Montoro fait le bonheur de Brigitte et Emmanuel Montoro. Laura et Hugues accueillent avec joie leur petite soeur.

    Oli Seb Mai 2002.JPGA l’école de football du FCC.

    Initiés par Olivier Cazas et Sébastien Duporge, les débutants du FCC apprennent très vite le « B-A Ba » du ballon rond. Pour les benjamins de Philippe Gérard et Antoine Salas, les choses sérieuses commencent (photo ci-dessous).

    usk,fc chalabre football,foulées du kercorb,camerone,tour de l'aude cyclotouriste,aapp du quercorb 

    11 km Lignières Mai 2002 .JPGFrédéric Guerre, Xavier Riba et Laurent Garcia.

    Les coureurs de fond des Foulées du Kercorb en compétition à Narbonne (11 km de Lignières), montrent un goût prononcé pour les podiums. Claude Cnocquart enlève la course en junior (photo ci-dessous), Laurent Garcia est 3e chez les Espoirs, tout comme Christophe Pennavaire chez les cadets. Grand vainqueur dans la course réservée aux minimes, Michel Dufour. 

    11 km Lignières bis Mai 2002 .JPG   

    Réunion-débat au théâtre.

    Le jeudi 23 mai, Christian Guilhamat maire, invite Chalabroises et Chalabrois à une réunion-débat. Thèmes abordés, budget communal, impôts locaux, investissements et projets.

  • Il est revenu le temps du muguet

    La mise en ligne des photos qui suivent, vient illustrer un nouveau travelling arrière. Pour un petit retour vers un passé finalement assez proche (photos archives, Mai 2002).

    1er maiIls sont descendus dans la rue, à l’appel du comité citoyen.

    Ce mois de mai qui offre aujourd’hui son premier jour et ses premiers brins de muguet, ranime le souvenir d’une Fête du Travail qui avait permis à la cité chalabroise de renouer avec une belle tradition. C’était il y a dix ans, lorsque les cours chalabrois avaient accueilli près de deux cent personnes, venues manifester leur soutien aux valeurs de justice sociale, de paix et de liberté. Ce « 1er Mai des démocrates », célébré à l’initiative d’un comité citoyen né au lendemain du premier tour des élections présidentielles, avait été animé par les solistes de l’OPVC et les choeurs d’Eissalabra. Pour faire reculer l’intolérance et contre toutes les formes de racisme, les citoyens de Chalabre, de Villefort, de Sainte Colombe-sur-l’Hers et d’ailleurs, s’étaient fédérés en un cortège dont la dislocation avait eu pour cadre la place Charles-Amouroux. Lieu symbolique lié à la mémoire d’un Chalabrois, secrétaire de la Commune de Paris, lors du mouvement insurrectionnel de 1871.    

    1er maiJean-Jacques Loutre, Gérald Mourareau et Jean-François Avargues, un trio gagnant pour le TCC.

    La quatrième édition des "Raquettes audoises" se prépare, à l’initiative du Tennis-Club du Chalabrais et de son président Bernard Lanes. Une quinzaine placée sous les meilleurs auspices, comme d’habitude, grâce au concours de Roland Fourcassa, juge-arbitre et coorganisateur du Master’s, lequel maîtrise le planning des rencontres, contre vents et marées.

    1er maiClaude, Christophe et Laurent (accroupis), sont les jeunes fers de lance du club.

    Les Foulées du Kercorb sont au départ du Cross de Ginoles, XIIe édition. Sur un parcours de 10,3 km, emmenant 101 concurrents vers le Chalet de Carach, perché à 500 m d’altitude, le club chalabrois place ses jeunes fondeurs sur le podium. 1er Junior, Claude Cnocquart, 1er Cadet, Christophe Pennavaire, 2e Espoir, Laurent Garcia. Quant aux seniors du club, ils se positionnent dans le premier tiers du classement, avec mention pour Jean Martinez, qui décroche lui aussi une coupe … de cheveux, grâce au tirage de la tombola.    

    1er maiLes moins de 15 ans du FCC, supporters inconditionnels du team fanion.

    Le FCC entre dans la dernière ligne droite, avec pour seul objectif, la montée en première division. Cela passe par une dernière rencontre et un succès obligatoire face à St Martin-Lalande, sur la pelouse du stade Lolo-Mazon. L’école de football et les supporters sont prêts à pousser derrière le team fanion du Kercorb et son président, Raymond Dumay.  

    1er mai

    Le maréchal-des-logis-chef Michel Canilhac succède à l’adjudant Escande.

    Après le départ de Jacques Escande, commandant de brigade, pour le secrétariat administratif du colonel à Carcassonne, et un intérim assuré par le gendarme Cyril Bichon, le maréchal-des-logis-chef Michel Canilhac prend le commandement de la brigade de Chalabre.

    1er maiLors des discours de réception des travaux (de g. à d.: André Viola, Jacques Arino, Jean-Paul Dupré, Raymond Courrière, Marcel Rainaud, Jacques Montagné, Daniel Wagner).   

    Marcel Rainaud président du conseil général de l’Aude rend visite au plus petit des collèges audois, et à son principal, Daniel Wagner. « Heureux de parler à une jeunesse parfois mal comprise », il conclut son intervention en rappelant que « l’école républicaine et laïque reste le meilleur atout d’une France fraternelle et solidaire ».

    1er maiLe 8-Mai commémoré.

    Georges Pendariès président de Rhin et Danube, Christian Guilhamat maire, et les porte-drapeaux, lors des interventions à la mémoire des victimes de tous les conflits.

    1er maiTout s’est joué dans le dernier quart d’heure.

    Après son succès sur Saint Martin-Lalande (1-0), le FCC et son coach Tony Colomer accèdent à la division  supérieure. Une "perf" pour les partenaires du capitaine Eric Puerto, qui reprennent leur marche en avant, au sortir d’une longue année sabbatique.

    1er maiLe Millésime 1972 vieillit bien.

    Les anciens de l’école Louis-Pergaud se retrouvent pour fêter trente années d’existence. Sous l’impulsion d’un bureau emmené par Philippe Cnocquart, l’association « Millésime 1972 » invite à des retrouvailles sous les acacias de la petite cour de l’école communale. Succès garanti, avec la participation du corps enseignant (photo ci-dessous).

    1er mai

    Gilbert Brunel, Michel Richou, Maryse Le Roy, Hubert Carcy.

    Demain, la suite de cette rétrospective.