Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • René Kergieter n'est plus

    René KergieterLe regretté René Kergieter.

    Samedi 23 juin était célébrée en l’église Saint Pierre, la cérémonie des obsèques religieuses de René Kergieter, enlevé à l’affection des siens à l’âge de 83 ans. Originaire de Labastide-sur-l’Hers (Ariège), où il était né le 8 juillet 1928, il avait commencé sa vie active sur les métiers à tisser de la vallée de l’Hers, avant de rejoindre la manufacture de chaussures Canat à Chalabre. Installé en Kercorb, il fait la connaissance de Francine Calcet, une jeune Ariégeoise qu’il épouse en août 1952 en l’église de Léran (Ariège). Son engagement dans la gendarmerie intervenu à la fin de l’année 1953, le dirigera dans un premier temps vers une unité mobile, il effectue alors ses premiers déplacements en Lorraine. Il intègrera par la suite les divisions de la gendarmerie départementale, avec des affectations dans le Jura, la Nièvre, et enfin les Hautes-Alpes. C’est là, à Saint Bonnet en Champsaur, qu’il fait valoir ses droits à la retraite, en 1983, date à laquelle il revient en pays chalabrais. Une carrière bien remplie, marquée de 1956 à 1959, par un service en Afrique du Nord (Kabylie), lors des événements d’Algérie.

    A présent retiré aux côtés de son épouse, dans le paisible quartier de la plaine du Pont-Neuf, René Kergieter cultivait son jardin et entretenait avec chacun, de parfaites relations. Un dernier hommage lui a été rendu lors de la bénédiction célébrée par les Soeurs de la Présentation de Marie. Avant que le cortège ouvert par les porte-drapeaux des Médaillés militaires et des Retraités de la gendarmerie de la section de Limoux, n’accompagne René Kergieter vers sa dernière demeure.

    En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Francine son épouse, à Reine, Michèle, Maryse, Didier et Christian ses enfants, ses petits-enfants et arrière petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige. 

  • « Il était une fois Chalabre » accueille les membres de la Sesa

    street 0403.JPG

    Une balade guidée est programmée dans la bastide.

    La société d’études scientifiques de l’Aude (Sesa) effectuera une excursion en Kercorb, le samedi 30 juin. Fondé au milieu du XIXe siècle, ce comité qui avait alors pour président le docteur Jean-Paul Courrent, dont la famille était propriétaire de l’Hôtel de France à Chalabre, avait effectué une première excursion en pays chalabrais, le 22 mai 1904, dimanche de Pentecôte. L’inauguration du monument aux Morts et de la statue de Jean Magrou le dimanche 28 juin 1925 avait fourni le motif d’une deuxième visite pour la Sesa, qui sera accueillie samedi prochain par le président Michel Brembilla et les membres de « Il était une fois Chalabre ».

    Au programme de la journée, une visite de la bastide et de ses quartiers anciens (10h), suivie à 11h d’une conférence assurée en mairie par Freddy Marty, géologue. Ce dernier présentera la géologie du pays de Kercorb, le métier de géologue minier (outil de prospection et méthodes utilisées, découverte d'indices), la minéralogie (notion de cristallographie, découvertes minéralogiques). Un débat viendra clore l’exposé. 

    La délégation de quatorze membres, emmenée par Claude Robion vice-président de la Sesa, sera ensuite invitée à un vin d’honneur, offert par la municipalité, avant un repas partagé dans les salons de l’Hôtel de France. Cette journée délocalisée se poursuivra dans l’après-midi par une visite du Château de Mauléon et de la Chapelle du Calvaire. 

  • Six projets pour une couverture

    Expo Christian Wallon.jpgChristian Wallon est un habitué des cimaises.

    Le concours de nouvelles initié en 2006 par la mairie et la bibliothèque, permet la publication annuelle d’un recueil, dans lequel le lecteur retrouve l’ensemble des textes primés. Dernier thème en date, la sorcellerie a inspiré Christian Wallon, à qui les organisateurs doivent l’œuvre illustrant la couverture de la livraison 2012. L’artiste du Pont-Neuf décline plusieurs figures de la diablerie, une seule ayant au final été retenue, avant impression sous le titre "L'Antre des sorciers".

    La remise officielle des prix aura lieu le samedi 11 août prochain, pour l’heure, les six créations réalisées par Christian Wallon sont exposés au n° 4 de la rue des Bains-douches, à voir aux heures d'ouverture de la bibliothèque municipale, durant tout l'été.

  • La colline du Bourdil n’est plus un cul-de-sac

    Un ordre du jour particulièrement riche attendait tout dernièrement l’équipe en charge des affaires de la commune.

    Chapelle du Calvaire.jpg

    La chapelle du Calvaire s’apprête à entrer dans le domaine municipal.

    Après le vote du budget primitif intervenu en mai, Christian Guilhamat exposait aux dix conseillers présents, les détails d’un compte administratif équilibré. L’occasion d’évoquer la situation de la station d’épuration, dont l’état nécessite des travaux, pour l’heure impossibles à mettre en œuvre. En cause, la non attribution d’une subvention sollicitée auprès du Département, ce dernier ayant en effet donné la priorité aux dossiers liés à la voirie, en lieu et place de l’assainissement. Face à l’urgence de la situation, les élus optaient pour une réactualisation du dossier, avant une nouvelle demande d’aide. Au terme d’un énoncé de chiffres consolidé par l’éclairage de José Planas, secrétaire de mairie, le compte administratif était adopté à l’unanimité.

    Chemin "piégé"     Etait alors abordé l’épineux problème du chemin du Bourdil, reliant Chalabre à Montbel, dont l’accès brutalement condamné, pénalise usagers et riverains. Il semblerait qu’après trois années de procédure et la mise à jour de discordances évidentes concernant les bornages, les deux parties (la municipalité et un de ses administrés), aient trouvé un terrain d’entente. Afin que le franchissement Aude-Ariège soit rétabli, et retrouve par la même occasion son tracé originel.

    Autre bonne nouvelle, la création prochaine d’une fondation, dans les locaux de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques, cédés à la mairie par l’Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Initiée par un collectif local, celle-ci abritera la riche collection de minéraux que Freddy Marty, éminent géologue chalabrois, aura constitué en marge d’une carrière au sein du bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

    Euro symbolique     Egalement annoncée, la cession de la chapelle du Calvaire et de ses abords (valeur 3M €), propriété de l’Ehpad, cédée à la commune pour l’euro symbolique. Christian Guilhamat confirmait l’attribution d’une subvention de 26.662,000 € par la commission permanente du conseil général, correspondant à 40% des travaux de réfection du gymnase rue Saint-Pierre. Pouvoir était ensuite donné au maire afin de lancer une étude sur l’éclairage public, et de solliciter un bureau d’étude en vue de propositions concernant la modification du PLU. Les élus validaient la taxe de participation à l’assainissement collectif, l’achat d’un podium indépendant et modulable, avant que Bruno Carbonnel, délégué aux sports, ne revienne sur l’état des courts de tennis, dont la rénovation va s’imposer très bientôt. Il proposait également que le nom de Raymond Dumay soit donné au complexe sportif des bords du lac. Après avoir énoncé un calendrier de manifestations programmées sur le Chalabrais en juillet et août, Christian Guilhamat clôturait la séance à 23h 35.

  • Une assemblée marquée par le souvenir du président Raymond Dumay

    fc chalabre football,raymond dumayOlivier Cazas a dressé un état des lieux qui en appelle aux bonnes volontés.

    Les footballeurs du pays chalabrais invités à faire le bilan de la saison 2011-2012 se sont retrouvés tout dernièrement aux abords du club-house de la route de Lavelanet. Un rendez-vous annuel qui revêtait en ce samedi 16 juin, un caractère particulièrement émouvant, toutes les pensées allant vers le président Raymond Dumay, décédé subitement le vendredi 1er juin dernier. Aux côtés de Philippe Gérard, Sandrine et Jacques Rosich, responsables de l’école de football, de Fabrice Canal et Alexandre Pereira représentants de l’équipe fanion, et Mathieu Milanese pour l’équipe réserve, Olivier Cazas a accueilli une assemblée à laquelle s’étaient joints Christian Guilhamat maire, Bruno Carbonnel conseiller municipal délégué aux sports, Jean-Jacques Aulombard conseiller général, et Roger Rosich secrétaire de la CCC.

    Olivier Cazas chargé par ses pairs d’accueillir joueurs et sympathisants du FCC, évoquait la mémoire du président disparu, saluant son investissement permanent et l’énergie sans cesse mise en œuvre, afin de garantir l’avenir d’une entité fondée voilà soixante ans par Léon et Roger Dumay. Un hommage qui laissait apparaître l’ampleur du challenge qu’il va à présent falloir relever, afin que le ballon rond puisse encore et toujours tourner en Kercorb.

    fc chalabre football,raymond dumay

    Dans un tel contexte, l’analyse des résultats sportifs de la saison écoulée aura pratiquement été reléguée au second plan, même si la volonté de relever le défi est bien réelle. Tour à tour, les entraîneurs de l’école de football ont dressé le bilan d’un nouveau cycle sportif, et lancé un appel en direction des bénévoles, afin d’assurer l’encadrement des jeunes pousses. Pour les seniors, le résultat n’aura pas été à la hauteur des espérances, en raison certainement d’un réservoir de joueurs trop restreint, et d’une motivation ondoyante. Plusieurs départs chez les seniors devraient être compensés, mais la reconduction de l’équipe des « Moins de 15 ans » drivée par Philippe Gérard, reste compromise, avec le départ vers le SC Limoux et le FU Narbonne, de certains éléments clefs. Une nouvelle réunion se tiendra prochainement, laquelle permettra de composer le nouveau  bureau, chargé d’assurer la transition et de maintenir le « Feuceuceu » au cœur du tissu associatif chalabrois.  

  • Gaïa est rentrée à la maison

    Chienne IV.jpg

    Au terme d'une brève escapade hors du bercail familial, Gaïa, jeune chienne croisé labrador, a retrouvé les siens. Nouvellement arrivée en Kercorb, il semble qu'elle ait mal évalué l'intervalle séparant la Cité Salinas du Quartier de la Bâtisse. Une visite complète de la cité chalabroise s'impose, et il est permis de penser que ses jeunes maîtres l'emmèneront promener de temps à autre, du côté du n° 1 du Cours Henri d'Aguesseau, siège de l'Office intercommunal de Tourisme du Kercorb (Photo Juliette Mas).

  • Chienne perdue attend son maître

    chienne perdue

    Depuis dimanche 24 juin aux alentours de 13h, une chienne croisée labrador a élu domicile au cœur du quartier de la Cité Salinas. En guise de collier, cet animal très affectueux et docile, porte une belle ceinture bleue à rivets, et espère retrouver très rapidement son maître. Celui-ci peut contacter les personnes chez qui il est hébergé, au 09 64 14 43 55 ou 06 30 01 01 88 (Photo Juliette Mas).