Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • Souvenir et recueillement lors de la cérémonie du 8-mai

    8 mai 1945Le souvenir de la guerre 1939-1945 a été perpétué.

    Le 69e anniversaire de la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie a été marquée par une cérémonie solennelle à laquelle ont pris part les anciens combattants, les représentants de la municipalité, la gendarmerie nationale avec l'adjudant Michel Canilhac, et les citoyens Chalabrois. Si le devoir de mémoire se partage, il doit aussi se transmettre, et la présence de deux représentants de la jeune génération a été très appréciée.

    8 mai 1945 à chalabre

    Après une minute de recueillement devant la maison du Docteur Joseph Raynaud, tombé le 7 juillet 1944 au cœur du maquis gersois de Meilhan, le cortège rejoignait le monument aux Morts aux accents de l'harmonie mirapicienne. Christian Guilhamat effectuait le traditionnel dépôt de gerbe, avant de transmettre le message du secrétaire d'état à la Défense. Souvenir et recueillement ont marqué ce mercredi 8 mai, avec un hommage rendu à toutes les victimes de guerre. A l'issue de la cérémonie, conclue en musique avec une aubade offerte devant la mairie par le quintet de Mirepoix, Christian Guilhamat remerciait chaleureusement l'assistance, avant de l'inviter à partager le verre de la fraternité dans la maison commune.

    8 mai 1945 à chalabre

  • Bienvenue à Timéo

    Timéo.jpgLa famille réunie autour du petit Timéo.

    En ce premier dimanche ensoleillé du mois de mai, un petit Timéo fêtait avec quelques jours de retard, son arrivée au sein d'une grande famille qui réunissait pour l'occasion, cinq générations. C'est ainsi que les familles Colombiès et Guilhemat ont eu le grand plaisir de se retrouver, autour d'un beau et grand petit garçon, né le 26 janvier dernier.

    Comme il est permis de l'imaginer, cette naissance a comblé de bonheur Elsa Plantier et Emilien Kiess, heureux parents résidant quartier de la Plaine du Pont-Neuf à Chalabre. Petit-fils de Karine et Thierry Plantier, Timéo est également l’arrière petit-fils de Aline et Robert Guilhemat, exilés à Villenouvelle (31), et de Jeanine et Maurice Plantier de Lacoume, commune de Sonnac-sur-l'Hers. Mais aussi l’arrière arrière petit fils de Julien et Yvonne Guilhemat, et de Berthe et Jean Colombiès de Villenouvelle.

    Une belle et exceptionnelle réunion qui mérite de sincères compliments, avec nos meilleurs voeux de santé et bonheur à Timéo, et de chaleureuses félicitations à Maman, à Papa, élément appliqué du quinze de la Vallée de l'Hers, sans oublier les grands-parents Jouve, domiciliés à Fa. 

  • C'était hier : Concours national de la Résistance

    Le dimanche 28 avril dernier, était célébrée la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation. En mai 1993, le journal l'Indépendant publiait l'article mis en ligne ci-dessous, rédigé par Marie-Louise Saddier. Historienne de la Déportation, Malou était fortement impliquée dans la préparation des élèves aux concours de la Résistance, obtenant de remarquables succès avec des premiers prix régionaux et nationaux.

    concours de la résistance et de la déportationLes lauréats de la classe de 3e du collège Antoine-Pons (Photo archives, Juin 1993).

    " En cette année 1993, où l'on commémore le 50e anniversaire de la déportation massive de millions d'êtres humains, suivie de leur extermination dans les camps de la mort, la prise de conscience de ces événements, suscitée par le concours national de la Résistance et de la Déportation, prend une valeur particulièrement émouvante.

    A Chalabre, après M. Bertin, les élèves de 3e du collège Antoine-Pons, ont préparé ce travail avec leur nouveau professeur, Mlle Berlanger. Et le succès est très honorable, c'est ainsi que sur le plan départemental, ont obtenu : Louis Chalvignac 3e prix, Wilhem Röösli 5e prix, François Gionco 9e prix, Vanessa Verganzonès 11e prix. Cependant, si ces quatre élèves ont été primés sur le plan du département, il serait injuste de ne pas récompenser le travail écrit de toute la classe, 28 élèves que le sujet a particulièrement touché. Il s'agissait de choisir un homme ayant eu un rôle important dans la résistance de la région. Il ne fut pas difficile de choisir le colonel Maury, alias Franck, chef et fondateur du maquis de Picaussel, tant ses hauts faits dans la résistance audoise ont été percutants.

    Ce choix a évidemment touché tous les Chalabrois, anciens du maquis de Picaussel. Mme Maury a beaucoup aidé ces jeunes en répondant à leurs questions. Le colonel Olive, le colonel David, Mme Saddier sont venus aussi rencontrer ces élèves. Pour toute la classe donc, une distribution des prix aura lieu mi-juin, au collège, en présence du maire, satisfait des résultats obtenus par Chalabre, à ce concours très important sur le plan national.

    Ici doit se situer une histoire très émouvante. Mme Marie-Jeanne Pons, épouse d'Antoine Pons, eut en 1942 une attitude très courageuse. Malgré les périls encourus, elle a su trouver les moyens de sauver des petits enfants juifs recherchés à Carcassonne par la gestapo. L'un d'eux, dont nous taisons le nom sur sa demande, médecin à Paris, est venu cet été à la recherche de ses souvenirs de petit garçon de 5 ans. Puis, avant de partir, il fit un don destiné à l'achat de livres pour les classes où l'on parle de "Résistance", demandant que l'on n'oublie pas le nom de Marie-Jeanne Pons. Voilà le message.

    Ce concours a donc une grande importance sur le plan moral. On le prépare en 3e, en première et en terminale. Au lycée de Limoux, les "anciens" du collège Antoine-Pons remportent des prix. Cette année, Julien Saddier a obtenu le 1er prix comme il l'avait eu en 3e. Ainsi, c'est avec les jeunes générations que pourra se réaliser le voeu de tous ceux qui sont revenus de l'enfer : plus jamais ça ! "

    En mai 2003, le collège Antoine-Pons s'était une nouvelle fois distingué. Malou avait eu le plaisir d'adresser de sincères compliments à six lauréats, présentés au concours par Hélène Cortès, leur professeur d'Histoire. Ainsi Kati Buysse, Olivia Campbell et Mattie Smith avaient obtenu le 1er prix dans la catégorie travaux collectifs, Mickaël Cunillera, Quentin Seyve et Jean-François Silva avaient décroché pour leur part, le 5e prix, dans la même catégorie. 

    concours de la résistance et de la déportationAutour de Malou, Olivia Campbell, Kati Buysse et Mattie Smith, Quentin Seyve, Mickaël Cunillera et Jean-François Silva (Photo archives, Juin 2003).

  • Carnet de deuil

    josette nuevo fournié,josette bouichou-taurinLes Chalabrois ont appris avec tristesse le décès de Josette Nuevo, née Fournié, survenu à Bobigny le 17 avril dernier, à l'âge de 85 ans. Issue d'une famille chalabroise bien connue, Josette Nuevo avait quitté le Kercorb pour la région parisienne en 1955. Après Le Raincy et Montfermeil, elle résidait à présent à Bobigny. La cérémonie des obsèques et son incinération ont eu lieu le vendredi 26 avril dernier au cimetière du Père-Lachaise. Sincères condoléances à son fils André, à Serge son neveu, et à tous les proches que ce deuil afflige.

     

    Le mercredi 17 avril, était accompagnée vers sa dernière demeure, Josette Bouichou-Taurin, décédée à l'âge de 89 ans. Née cours Sully à Chalabre, la regrettée défunte, de par les obligations professionnelles familiales, était d'abord partie vers Sainte-Colombe-sur-l'Hers, puis le Pays d'Olmes, avant un récent retour en pays chalabrais. Elle était la mère et belle-mère de Lucienne et Alfred Hernandez, aux côtés desquels elle résidait depuis bientôt deux ans, lotissement du Lac à Chalabre. Un dernier adieu lui a été adressé lors de la cérémonie religieuse, célébrée en l'église Saint-Pierre par les Sœurs de la Présentation de Marie. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à la famille.

    josette nuevo fournié,josette bouichou-taurin

  • Mais où est donc passé le comité de pilotage de la Haute-Vallée ?

    Mais où est donc passé le comité de pilotage de la Haute-Vallée, pour la mise en place de la future communauté territoriale ?

    jean-jacques aulombardSous ce titre, Jean-Jacques Aulombard conseiller général du canton de Chalabre communique :


    " Au mois de décembre 2012, la décision de créer un groupe de pilotage comprenant les quatre conseillers généraux (Canton d’Axat, Belcaire, Chalabre et Quillan), les quatre présidents des communautés de communes de la Haute-Vallée, et les quatre maires des  chefs-lieux, a été approuvée à l’unanimité. Le rôle de ce comité étant de valider chaque étape et d’informer tous les maires, ainsi que les personnels concernés par cette réforme territoriale. Cette démarche participative allait dans le bon sens
    Hélas c’était trop beau et il semble que les vieux démons ont resurgi. Nous sommes le 5 mai 2013 et ce comité ne s’est pas réuni une seule fois depuis le mois de janvier 2013.Certains n’ont pas compris que la réussite d’une telle réforme repose sur le groupe dans sa totalité, et non sur quelques personnes travaillant en catimini.
    C’est un mauvais signal pour la future Communauté et c’est déconsidérer la population de la Haute-Vallée et les 64 maires, que d’agir ainsi. Le succès de cette réforme repose sur l’intelligence collective. Par contre, manquer de transparence et mettre les citoyens devant le fait accompli, c’est l’échec assuré ".

  • Le tougnol, une gourmandise ... en pleine Ascension

    Confrérie Tougnol I.jpgLes Chevaliers du Tougnol vont rallumer leur four à pain.

    La Confrérie des Chevaliers du Tougnol sera de sortie en ce 9 mai, jeudi de l'Ascension, à l'occasion de la venue en Kercorb de la Confrérie des Capucins de Trèbes, invitée d'honneur par les Maîtres confectionneurs d'un pain anisé, à la recette garnie de mystère.

    Une riche journée festive en perspective, qui commencera dès 9 h avec la réception des Confréries et une dégustation du tougnol, 2 quai du Pont Vieux. Une présentation détaillée des onze épreuves proposées aux candidats à l'adoubement sera proposée, avant le coup d'envoi dès 10 h du tout premier challenge, à savoir, la confection d'un pain à l'anis. Aux alentours de 11 h, une sortie en musique permettra la visite guidée au cœur du village, en compagnie de Serge Fournié, et de la Troupe des Bodegaïres de la Montagne Noire, emmenée par la Sofia Jacme del Quercòrb.

    Un apéritif pris vers midi marquera une pause bienvenue dans le déroulement des épreuves imposées aux candidats à l'intronisation, suivi d'un festin partagé entre les vieux murs de l'Affenage. A 16 h, la joyeuse troupe prendra la direction du Château de Mauléon, pour un pèlerinage en musique suivi de la visite de la demeure ancestrale des De Bruyères, en compagnie de Gilles Roméro.

    La cérémonie d'intronisation se tiendra en salle d'armes à partir de 17 h, avant la clôture de la journée prévue vers 18 h au Quai du Pont-vieux, avec dégustation finale du « Sacré Tougnol ».

  • Football : Le FCC I compromet ses chances de maintien

    fc chalabre football,salles-sur-l'hers,alzonneLe FCC étouffé, à l'image de Cédric Lesueur, pris dans la tenaille salhersienne.

    Les deux formations seniors du FCC évoluaient à domicile, ce dimanche 5 mai, dans le cadre d'une journée destinée à mettre à jour les calendriers sportifs. A 13 h, les réservistes opposés à leurs homologues du FC Alzonne, se sont inclinés sur la marque de 1 à 3. A égalité à la pause, après être revenus dans le match grâce à un but de Théo Rosich (1-1), les partenaires de Mathieu Milanese ont cédé à deux nouvelles reprises, face à des Alzonnais emmenés par leur vétéran Alain Franck, toujours aussi alerte. Avec cette défaite, le FCC II reste bloqué à la cinquième place du général de 3e division, avant le dernier match de la saison qui sera disputé le dimanche 12 mai à Saint-Papoul.

    A 15 h, le team fanion du Kercorb qui était confronté au onze de Salles-sur-l'Hers, pour le compte du championnat de 1ère division, a échoué à mettre à profit une belle occasion de sortir définitivement de la zone de relégation. Beaucoup plus présents sur le terrain, et vainqueurs de la quasi totalité des face-à-face, les "orange et noir" de la Piège ont au final laminé les Chalabrois sur le score sans appel de 5 à 0 (mi-temps 3-0). Un tir lointain décoché dès la 5e minute laissera le gardien sans réaction (0-1), avant qu'une mésentente en défense n'offre un pénalty aux Salhersiens, converti dans le petit filet à la 8e minute de jeu (0-2). Le FCC perd ses duels et ne porte que trop rarement le danger dans le camp adverse, à l'exception d'une frappe sur la transversale de Christophe Pierron. L'USS va porter l'estocade à la 33e minute, après un départ côté droit conclu par une frappe millimétrée (0-3).

    fc chalabre football,salles-sur-l'hers,alzonne56e minute de jeu, les filets chalabrois sont transpercés une quatrième fois.  

    La deuxième mi-temps verra des Chalabrois refaire sensiblement surface, mais deux coup-francs ajustés aux 56e et 89e minutes par les visiteurs, viendront assommer un FCC qui n'aura jamais été en mesure d'imposer son football. Romain Marty sifflait la fin des débats sur un sèvère 0-5, de mauvais augure pour un FCC qui jouera son maintien en 1ère division le dimanche 12 mai à Pexiora, puis le dimanche 19 mai, avec la réception de Fanjeaux.

    fc chalabre football,salles-sur-l'hers,alzonneLes "orange et noir" ont neutralisé Christopher Gomez et ses partenaires du FCC I.