Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Marie et Yacob ont pris la route

    Nos deux globe-trotters sont partis pour un voyage autour du monde en vélo solaire.

    Marie et Yacob 18 avril 2018 002.JPGLe soleil n’a pas manqué l’embarquement au départ de Rouvenac.

    Mercredi 18 avril, la petite place de Rouvenac libérait un couple de jeunes cyclistes, engagés dans une aventure extraordinaire, qui devrait durer près de vingt-quatre mois. Au terme d’une préparation des plus méticuleuses dans leur garage du cours Colbert, Yacob et Marie ont pris congé de leurs nombreuses amitiés. Objectif désormais, parcourir le globe avec en tout et pour tout, deux sources d’énergie, « le soleil et l’humain ». Deux petites remorques surmontées de panneaux solaires souples, et tractées par nos deux aventuriers, contiennent l’essentiel du matériel qui doit assurer leur complète autonomie.

    Exact au rendez-vous, l’astre solaire étincelait dans les eaux du ruisseau d’Aïgos Juntos, quand Yacob, Marie, et leurs montures électriques ont mis le cap sur Revel, via La Serpent et Bouriège. Premiers tours de roues qui en appelleront beaucoup d’autres, donnés sur un itinéraire passant pour première partie par Italie, Slovénie, Croatie, Montenegro, Albanie, Grèce, et Turquie, où ils pensent arriver en décembre. Confrontés aux premières contraintes de l’hiver (baisse de l’ensoleillement et basses températures), les haltes seront mises à profit afin d’aller à la rencontre des populations et découvrir des modes de vie différents.

    S’ils savent qu’un projet d’une telle envergure les amènera à repousser leurs limites, ils souhaitent avant tout « faire de ce voyage, une promotion des moyens de locomotion propres, des énergies renouvelables, en réussissant le pari de faire le tour du monde à vélo solaire ». Sachant que le soleil ne sera pas le seul moteur pour Yacob et Marie, appelés à expérimenter la vie mobile et nomade : « Nous partageons une vision solidaire et nous voulons nous intégrer au sein des populations : vivre avec l’autre, le comprendre, le respecter et partager ».

    Pour suivre Marie et Yacob, pour plus d’informations sur leur projet, consulter le site https://dusoleildanslesroues.com/blog/

  • Les abeilles sont en danger

    benoît lestienneLeur fonction pollinisatrice est capitale.

    Benoit Lestienne est apiculteur et se propose d‘enlever gratuitement tout essaim d'abeilles qui aurait élu domicile près de chez vous, afin de lui donner une chance de survivre. « Par une journée chaude un essaim partira, c'est là sa façon de se multiplier. Un essaim autour d'une branche ne restera pas s’il n'est pas protégé, il faudra donc faire vite ou le suivre ».

    Comme le rappelle Benoit Lestienne, les abeilles domestiques - Apis mellifera en Europe - vivent dans des ruches. Une ruche peut contenir jusqu’à 40 000 abeilles l’été, et descendre en dessous de 20 000 en hiver. La longévité de ces petites travailleuses varie aussi en fonction de la saison : elles peuvent vivre jusqu’à quatre mois l’hiver, alors que l’été, étant très occupées à butiner, mais également plus exposées au stress, elles s’usent plus vite et ne vivent que trente à quarante jours. En hiver, les abeilles adoptent la technique des pingouins et s’entassent en grappes pour garder la chaleur à l’intérieur du groupe.

    « Depuis quelques années, la population d'abeilles est en très forte diminution, avec une disparition totale sur certaines zones. Ce phénomène porte le nom de Syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles. Subitement, les ruches se vident de leurs abeilles sans que l’on ne retrouve aucun cadavre à proximité. Ce syndrome est très préoccupant en raison de l'importance écologique de l'abeille en tant que pollinisatrice ».

    Benoit Lestienne est joignable au 0033 777 033 864 (il est préférable d'envoyer l'adresse par SMS, les messages sur répondeur sont à éviter si possible)​. 

  • Carnaval : Ils sont sortis de leur réserve

    Carnaval Vanille Chocolat 001.JPGAucune embuscade n’a été tendue par nos papooses.

    Vendredi 21 avril, et à la veille de la visite annoncée de sa Majesté Badaluc le 50e, les cours chalabrois ont reçu la visite d’une tribu de petits indiens, d’ordinaire établis sur la rive droite du Chalabreil, à hauteur de la crèche Vanille et Chocolat. Emissaires d’un grand sachem trop occupé sous son tepee à traiter les affaires courantes, les enfants grimés et joyeux, sont allés à la rencontre de leurs aînés, proposant sous le manteau, un calumet de la paix aux arômes cacao.

    vanille et chocolat

    Musique, chants, rien n’a manqué tout au long de ce sympathique défilé dans les rues et entre les commerces de la bastide. Où l’accueil réservé aura été très apprécié par de très sympathiques papooses et l’équipe accompagnatrice. Le voyage de retour vers le quai du Chalabreil passera par le centre de loisirs, pour une visite courtoise, inter tribu. Le chaud soleil qui montait invitant la pacifique cohorte à rallier sa réserve, sans avoir aperçu l’ombre du moindre cow-boy.

    vanille et chocolat

    vanille et chocolat

    vanille et chocolat

    vanille et chocolat

    vanille et chocolat

  • Tennis : Les dames se qualifient pour les quarts

    Dimanche 22 avril, les Dames du TCC accueillaient leurs homologues du TC Lauragais II, pour un huitième de finale du championnat interclub senior 3e division. Rencontre éliminatoire enlevée par le TCC, score final 4 à 1 (Juge arbitre Fany Birba). Marjorie Verganzonès (cap.) l’emporte face à Marie-Paule Domas (6-2, 6-2), Céline Amiel s’incline face à Claire Canet (5-7, 3-6), Fany Birba s’impose face à Nathalie Delrue (6-1, 6-4). En double, la paire Fany Birba-Marjorie Verganzonès bat son homologue Marianne Batel-Valérie Rieu (cap. 6-1, 6-2). Un beau succès qui envoie le TCC Dames en quart de finale, programmé dimanche 29 avril à Durban-Corbières.

    Dimanche 22 avril toujours, l’équipe une du TCC Messieurs accueillait l’AS Cheminots Narbonne I, pour le compte du Championnat de l’Aude 2e division, 2e journée. Après un succès enregistré à Villemoustaussou, le TCC I a doublé la mise grâce à une victoire sur la marque de 6 à 0. Joris Fourcassa bat Nils Revillod (6-4, 6-4), Lucas Martinez prend le meilleur sur Rémi Martinez (5-7, 6-0, 6-1), Hugues Ferrié s’impose face à Francis Cazes (6-0, 6-0), Cyril Gérard (cap.) l’emporte face à Yves Richir (6-0, 6-0). Le double sera enlevé par la paire chalabroise Joris Fourcassa-Lucas Martinez, opposée au duo Didier Broussan-Nils Revillod (6-2, 6-4). Pour l’occasion, Roland Fourcassa officiait en qualité de Juge arbitre.

    tc du chalabrais,tc cheminots narbonne,tc lauragaisNarbonnais et Chalabrois réunis sur les courts du lac.