Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Rugby : L’USCKBP remporte le titre de Champion de Midi-Pyrénées

    usckbp rugby,sc grisollais

    Photo archives, 23 Juillet 2005, coup d'envoi du Bouclier Raymond-Fort

    Dimanche 22 avril sur la pelouse du stade du Ramier à Auterive, l’US Chalabre-Kercorb-La Bastide-Le Peyrat, opposée au Sporting Club Grisollais, a décroché le Bouclier de 4e série de Midi-Pyrénées, sur la marque de 16 à 15 (mi-temps 13-12). Une pénalité à la dernière minute du match, transformée par Eliot Floch, est venue couronner une saison forte en émotions, qui en appelle à de sincères félicitations, à l’adresse des joueurs, de leurs entraîneurs, de leurs dirigeants et de leurs supporters. Avec une pensée pour les personnalités qui ont quitté la scène sportive, et que personne n'oublie.

    Pour la petite histoire, il n’est pas anodin de rappeler que Benjamin Jammet, Johan Rivals et Sébastien Romero, sacrés champions hier avec le Quinze de l'USCKBP, étaient déjà dans l’équipe championne le 8 mai 2005 à Montesquieu-Volvestre, face à l'US Ramonville-St Agne de Jérôme Bernard (32-19). Pas très loin de Benja, Johan et Sinou, trio inoxydable, se trouvait hier également, un autre artisan de la page écrite en 2005. Un compte-rendu de la finale 2018 sera publié très prochainement.

    usckbp rugby,sc grisollais

    Photo archives, 8 Mai 2005, Finale USK-Ramonville

    usckbp rugby,sc grisollais

    L'USCKBP est venue accueillir sa Majesté Badaluc à la veille de sa finale victorieuse (photo 21 avril 2018)

  • Pour l’association Vanille et Chocolat… le compte n’y est toujours pas !

    vanille et chocolat,cc pyrénées audoisesLa crédibilité de la médiation est remise en cause.

    Le 21 septembre 2017, la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises (CCPA) validait par un vote, la reprise en régie directe à compter du 1er janvier 2018, de la gestion de la crèche halte-garderie Vanille et chocolat de Chalabre, et la crèche multi-accueil Les petites bulles de Ste Colombe-sur-l'Hers. Depuis lors, le motif invoqué pour justifier cette prise de décision, - erreurs de gestion -, devait être réfuté, audit à l’appui, avant que la CCPA ne s’engage à rétablir la gestion des crèches par l’association. L’autre point de friction, que chacun pensait également réglé, porte sur le montant des subventions allouées, montants actés, aujourd’hui remis en cause. A l’écoute de ce qui s’apparente à un double langage, l’association Vanille et Chocolat et les parents, montent une fois encore au créneau, et manifestent leur exaspération :

    « Suite à la parution de l’article dans l’Indépendant du 14 avril, les parents, l’équipe pédagogique et le gestionnaire de l’association Vanille et Chocolat ont souhaité se réunir pour faire part de leur indignation face aux dires de M. Christian Maugard, vice-président de la Commission Solidarité au sein de la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises (CCPA).

    En effet, ce dernier soulève que « la proposition n’est pas réaliste », tout en pointant des « problèmes de gestion » et un « manque d’informations de la part des gestionnaires ». Christian Maugard, mandaté par M. Francis Savy, président de la CCPA, a pris en charge la médiation entre l’association et la CCPA.

    Or, à l’issue de la rencontre du 19 février dernier, avec les différents partenaires - CAF, expert comptable, commissaire aux comptes, élus du Kercorb (MM. Jean-Jacques Aulombard et Thierry Couteau) et les techniciens de la CCPA (Mme Karine Gonzalez) - et en présence de parents au titre d’observateurs -, il a été convenu que M. Christian Maugard transmette les éléments qui démontrent la nécessité du versement d’une subvention de 133 000 € pour le fonctionnement pérenne et serein de l’association, et donc des deux structures d’accueil de Chalabre et Ste Colombe-sur-l’Hers.

    A notre grand étonnement, lors de la parution de l’article du 14 avril, c’est tout le contraire qui a été donné.

    Nous sommes encore une fois mis devant le fait accompli, sans que soit prise en compte une gestion saine validée par un expert comptable et un commissaire aux comptes, sous le contrôle de la CAF et de la PMI.

    Nous nous interrogeons sur la crédibilité et la finalité de cette « médiation », mais aussi sur la réelle volonté de la CCPA de permettre à l’association de fonctionner normalement ».

  • Carnaval : Une journée au four et au moulin pour Badaluc

    badaluc 2018Le pilote officiel de sa Majesté n’a aucune confiance en la justice.

    Le comité de carnaval avait établi un premier contact très positif en décembre dernier avec les chargés d’affaires de sa Majesté Badaluc, laquelle rejoindra la halle aujourd'hui samedi 21 avril, depuis la Porte d’Aval, à 17 h 30 et en musique. Comme confirmé par le chef du protocole, un cartel de notables au-dessus de tout soupçon, rendra les honneurs à sa Majesté Badaluc L, « premier de fournée », qui plus est. Néanmoins, et avant que la banda « Entre-nous » n’ait eu le loisir de libérer son premier canard, la tradition est déjà victime d’un premier accroc.

    badaluc 2018

    Photo archives, Badaluc 2015

    Les deux journées de liesse promises à l’occasion de la visite de Badaluc le 50e, vont en effet faire long feu. Attendu sur les cours de la bastide afin de célébrer un demi siècle de liaisons ardentes, le prince de l’éphémère n’aura que vingt-quatre heures à accorder aux Chalabrois et à leurs invités. Renseignement pris, cette entorse fort légitime, permettra à chacun d’aller supporter le quinze de l’USCKBP, engagé en finale de 4e série Midi-Pyrénées, le lendemain dimanche 22 avril à Auterive.

    Afin de ne rien manquer d’une fin de semaine qui s’annonce fertile en émotions, il est primordial de prendre bonne note du programme de la visite : samedi 17 h 30, réception de Badaluc L sous la halle, tour de fécos à 21h avec la banda « Entre-nous » et ses virtuoses, suivi d’une sauterie au théâtre Georges Méliès. Il est très probable que le jugement de sa Majesté Carnaval se déroule à huis clos.

    badaluc 2018

    Photo archives, Badaluc 2014

  • Rugby : L’USCKBP défiera le RC Grisolles en finale

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisollesToute la détermination de Cyril Servant, et l’Entente prend enfin l’avantage (Photos Patrick Pierron, compte-rendu Sébastien Danjou).

    Dimanche 15 avril, le quinze des Trois clochers a décroché sur le terrain de Quint-Fonsegrives, le droit de disputer la finale du championnat de 4e série Midi-Pyrénées. Opposés aux Tarn-et-Garonnais de Saint-Antonin-Noble-Val, les Bleu invaincus, engagés face à une équipe accusant trois défaites pour dix matches joués en poule, l’ont emporté sur la marque de 19 à 15 (mi-temps 7-10).

    Au coup d’envoi sifflé par l’excellent arbitre fédéral Dominique Lafon, le temps est radieux, frôlant les 25°C, et contraste terriblement avec le dimanche précédent. Un vent balaie le stade Borrel, léger pour les supporters, qui s’avèrera gênant pour les buteurs. Un quart d’heure suffira aux Saint-Antoninois pour mener 0 à 10, points marqués grâce à un essai transformé et une pénalité. L’Entente privée de ballons pendant une bonne demi-heure subit les assauts de l’USSA mais résiste, malgré quelques faiblesses inhabituelles. Les attaques en bleu sont rares durant cette première période, et le doute s’installe dans la tête des supporters. Peu avant la pause le bon travail des avants finira par payer et Christian Driff franchi la ligne après un pilonnage intensif des « gros », essai transformé (Eliot Floch), l’Entente revient au score, 7 à 10 au repos (photo ci-dessous).

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    A l’heure de jeu, il apparaît évident que le match peut basculer d’un côté ou d’un autre. Le jeu s’est équilibré, de plus Eliot Floch a l’occasion par deux fois de ramener son équipe, mais les pénalités tentées à plus de 40 m passent à côté. La tension monte crescendo, quand Saint-Antonin perd son arrière sur carton jaune. Dans la foulée, Cyril Servant profite d’une erreur de la défense rouge pour aplatir entre les pagelles (photo ci-dessous). Eliot Floch transforme, l’USCKBP passe enfin en tête (14-10).

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    A la 65e minute, les avants bleus chipent un ballon précieux à leurs homologues et par on ne sait quel tour de passe-passe, Grégory Amiel dépose le cuir derrière la ligne (photo ci-dessous).

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    Essai non transformé, 19 à 10, et infériorité numérique fatale pour l’USSA qui a encaissé douze points en dix minutes. Si les organismes souffrent de la chaleur, les arrières de Saint-Antonin enchaînent et parviennent à marquer à la 76e, essai non transformé (19-15). La fin de match est irrespirable, mais une bonne gestion du jeu au pied assure la victoire de l’Entente.

    L’USCKBP jouera sa finale en rouge et noir, dimanche 22 avril au stade du Ramier à Auterive (Haute-Garonne), face à Grisolles, autre équipe invaincue, vainqueur de Rieucros sur le score de 25 à 16. Au sifflet, Rémy Calméjane (Lévezou-Ségala-Aveyron XV) sera assisté des juges de touche Olivier Baduel (RC Saint-Affricain) et Jérôme Dressayre (RC Naucellois XV). Quatrième arbitre Mickaël Lacassagne (Compound CA Capdenacois), juges d’en-but Clément Augé (RC Saint-Affricain) et Vincent Anglars (US Séveragaise). Représentant fédéral, François Zarantonello (US Villemur-Fronton).

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    Ouverture des toboggans pour Daniel Pirès

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    Mathias Verganzonès a ouvert la porte du four

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    Jeff Girard s'apprête à combiner avec Pierre Rossi

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    Grégory Amiel, Christophe Servant et Christian Driff ont poussé le verrou

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    Pierre Rossi stoppé dans sa course vers la ligne

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    Anthony Rodrigues en percussion

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    Maxime Batistella glisse un ballon vers Eliot Floch

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    Jérôme Alex mobilise du Saint-Antoninois

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    L'âpreté du combat dans le regard de Gauthier Rougé

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    Dernières charges pour Maxime Batistella

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    Christophe Gout en mode trapèze

    usc kercorb la bastide le peyrat,grisolles

    La défaite expliquée à un futur champion 

  • Tennis : Sortie gagnante pour le TCC I

    tc du chalabrais,cis villemoustaussouDimanche 15 avril, l’équipe une du TCC Messieurs engageait le Championnat de l’Aude 2e division, sur les courts du CIS Villemoustaussou. Une première journée conclue par une victoire sur la marque de 4 à 2. Thomas Dauphine bat Joris Fourcassa (4-6, 6-4, 6-3), Max Anthony (cap.) s’incline face à Lucas Martinez (4-6, 7-5, 6-3), Marvyn Henery prend le meilleur sur Cyril Gérard (cap. 7-6, 6-3), Rémi Béteille cède face à Hugues Ferrier (6-4, 6-0).

    A égalité parfaite au terme des quatre simples, les deux formations se départageront avec un double enlevé par la paire chalabroise Joris Fourcassa- Lucas Martinez, opposée au duo Thomas Dauphine-Max Anthony (6-4, 7-6).

    Prochaine journée le dimanche 22 avril, avec un rendez-vous sur les courts du lac, où le TCC I accueillera l’AS Cheminots Narbonne I.  

  • Puivert : De la musique au Petit Potin

    bernard nouhet,mjc puivertLe projet est musical, proposé par Bernard Nouhet, sur le thème Musique en bricolant. L’objectif est de fabriquer, s'accorder et jouer ensemble, sur la base de résonances obtenues à partir de petites flûtes, tambours, percussions mélodiques, flûtes harmoniques et guitare. Apprendre à écouter, exercer sa voix, ressentir les rythmes et, progressivement, apprendre à lire, à écrire, à créer ensemble.

    Ancien professeur de musique, Bernard Nouhet a fabriqué des flûtes, réparé des pianos, étudié pendant vingt ans les musiques poétiques orientales et les instruments du monde, « du moins certains car ce monde est vaste ». Ses instruments de prédilection sont la flûte longue (ney), le luth arabe (oud), la flûte de pan (miskal), et la guitare. Bernard Nouhet invite également à trouver un titre à son projet. 

    Bernard Nouhet donne rendez-vous pour une première prise de contact, à l'accueil de la MJC les vendredi 20 et 27 avril de 16 h 30 à 19 h, au Petit Potin (près de la halle). Plus de renseignements auprès de Bernard Nouhet, au 06 25 69 43 07 ou syrah@nouhet.net

    bernard nouhet,mjc puivert

  • Il y a 155 ans, Camerone

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjouLecture du récit de la bataille, devant la maison natale du Capitaine Danjou. 

    Le village natal du Capitaine Jean Danjou a remis en mémoire le fait d’armes qui le 30 avril 1863 mit aux prises un bataillon de légionnaires français et l’armée mexicaine. Le détachement fort d’une soixantaine d’hommes placés sous le commandement du Capitaine Danjou avait été envoyé en éclaireur pour ouvrir la voie aux soldats en route vers Puebla. Pris au piège dans l’hacienda de « Camaròn de Tejeda », les légionnaires de la 3e compagnie livreront un combat jusqu’à la mort face aux troupes du colonel de Paula-Milàn.

    Samedi 14 avril, l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère (AALE Aude) précédée par un piquet du 4° Régiment Etranger de Castelnaudary, a commémoré le 155e anniversaire de la bataille. Après une messe célébrée en l’église Saint-Pierre par l’abbé Raymond Cazaban, l’assemblée réunie au monument aux Morts, a rendu hommage aux victimes de tous les combats. Dépôt de gerbe et sonneries, en présence des drapeaux, de Jean-Jacques Aulombard et Gérard Canal, élus chalabrois, du Colonel Alexis de Roffignac chef de corps du 4ème Régiment étranger, du lieutenant-colonel Jean-Paul Bustos, président de l’AALE 11, de Paul Painco, capitaine de frégate représentant le délégué militaire départemental, de l’adjudant-chef Franck Dessimoulie commandant la BTA de Chalabre, et d’une délégation des soldats du feu autour du lieutenant Jean-Marie Lafitte.

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    Le quatuor de musiciens mirapiciens emmenait ensuite le cortège vers la maison natale du Capitaine Danjou, devant laquelle le lieutenant-colonel Jean-Paul Bustos retraçait le combat de Camerone. Le clairon du 4 puis le Boudin, entonné a cappella par les Vétérans de la Légion, venaient couronner une cérémonie réglée par le major Laurentino de Jesùs Salgueiro, responsable du protocole (photo ci-dessous).

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou

    camerone,aale de l'aude,capitaine jean danjou