Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Services - Page 13

  • C'était hier : La maison de la presse quitte les cours

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du samedi 31 décembre 2011.

    maison de la presse chalabreBernadette et Bernard Boffy prennent leur retraite et passent le témoin à José Sanchez (photo archives, décembre 2011).

    Les nombreux lecteurs présents au rendez-vous quotidien avec la presse locale, auront le privilège d’assister en ce samedi 31 décembre 2011, à un bouleversement dans leurs habitudes. Le débit de tabac et maison de la presse, sis sur le cours Henri d’Aguesseau, baissera son rideau à la nuit tombée, mettant ainsi un terme à une activité dont les Chalabrois bénéficiaient depuis bientôt quatre-vingts ans. Derniers dépositaires en date, installés depuis l’automne 1999, Bernadette et Bernard Boffy atteints par l’âge de la retraite, ont en effet décidé de passer la main. Cette décision bien légitime va entraîner une sensible modification dans les habitudes de chacun, puisque si passation de témoin il y a, elle s’effectuera au n° 2 de la rue du Capitaine Danjou, dans le magasin aux destinées duquel veille l’ami José Sanchez.

    Avec une nouvelle année qui prend fin, une page va se tourner dans un quartier du Bassin qui ne sera plus le même. L’occasion d’avoir une pensée émue à la mémoire de Mlle Raymonde Castres, disparue le 10 décembre dernier, et qui fut l’âme d’une boutique dont les portes vont définitivement se refermer, sur tout un monde de souvenirs.

    En souhaitant une heureuse et paisible retraite à Bernadette et Bernard Boffy, qui ont choisi de rester en Kercorb, il faut espérer la meilleure des réussites pour José Sanchez, que l’on peut joindre au 04 68 69 24 16, pour toute information complémentaire.

    maison de la presse chalabre

    maison de la presse chalabre

    maison de la presse chalabre

  • C’était hier : Départs et nominations chez nos soldats du feu

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 30 décembre 2001.

    caserne jean-cabanierVingt-cinq années de don de soi méritent sans nul doute félicitations et remerciements, que nous sommes heureux d’adresser à Alain Cayrol et Patrice Rodriguez (Photos archives, Décembre 2001).

    Selon un protocole impeccable, la grande fête de fin d’année organisée par nos soldats du feu au centre de secours Jean-Cabanier a connu samedi de beaux moments d’intense émotion. Parce que le vieux bonhomme à la barbe blanche s’est montré plus généreux encore qu’à l’habitude avec les touts petits, mais aussi parce que les plus grands ont tourné une page importante dans la vie du centre. Réunis sous les feux du salon d’honneur de la caserne, l’adjudant-chef Alain Cayrol et le sergent-chef Patrice Rodriguez ont ainsi pris congé de leurs partenaires, au terme de vingt-cinq années de loyal dévouement et de bénévolat. Intégrés dans les effectifs chalabrois le 4 août et le 19 novembre 1976 sous les ordres de l’adjudant-chef Roger Laffont, Alain Cayrol et Patrice Rodriguez auront multiplié les interventions auprès de blessés et malades mais aussi et bien évidemment sur le terrain, prenant part notamment à la mise en place du plan Orsec déclenché en 1986. En décembre 2000, ils avaient été décorés de la symbolique cordelière aux couleurs de la Légion d’Honneur avec leurs compagnons du centre.

    caserne jean-cabanier

    Félicitations et médailles     Au cours d’une cérémonie très conviviale, les deux jeunes retraités auxquels nous présentons de chaleureuses félicitations ont reçu la médaille du Mérite départemental des mains de MM. Jean Rougé ancien sapeur-pompier, et Christian Guilhamat, maire de Chalabre. S’il quitte les effectifs du centre chalabrois, l’adjudant-chef Alain Cayrol met aussi un terme à ses fonctions de chef de corps, une mission qu’il aura pleinement assuré avec le précieux concours de son partenaire de promotion, le sergent-chef Patrice Rodriguez. Ces deux départs suscitent déjà de nombreux regrets, témoignage de l’estime dont bénéficient Patrice et Alain, qui rendent le képi avec le sentiment du devoir bien accompli puisque le jeune corps des sapeurs-pompiers chalabrois créé en 1951 reste toujours aussi dynamique.

    caserne jean-cabanier

    Lionel Calbo a été élevé au grade de caporal, Christophe Gabriel a reçu un diplôme d'honneur à la conclusion d'une formation en réanimation et secours routier

  • Un conciliateur de justice, pour régler les litiges

    bernard tessier,conciliateur de justiceAuxiliaire de justice bénévole, Bernard Tessier qui succède à Patrice Albert, exerce  la fonction de conciliateur de justice et à ce titre, propose d’assurer des permanences à Chalabre et Limoux, sur rendez-vous. Nommé par le premier président de la cour d’appel de Montpellier, il a pour mission de favoriser et de constater le règlement à l’amiable des conflits qui lui sont soumis.

    Comme le précise Bernard Tessier, « mon rôle est neutre, et j’interviens dans de nombreuses affaires telles que les problèmes de mitoyenneté, les conflits entre propriétaire et locataire, consommateur et professionnel, copropriété, querelles de voisinage, désaccord entre un fournisseur et un client, difficulté dans le recouvrement d’une somme d’argent, contestation d’une facture,... ». Par contre, les conflits avec l’administration et les affaires d’état-civil et familiales ou relatives au droit du travail et d’ordre syndical ne relèvent pas de ses compétences.

    bernard tessier,conciliateur de justiceD'un accès aisé et gratuit, la conciliation permet d'offrir une réponse à un litige de faible et moyenne importance, dans des délais très brefs. Dans son rôle de conciliateur, Bernard Tessier peut proposer un ou plusieurs rendez-vous à la mairie où un bureau est mis à sa disposition. Bénévole et assermenté, gage de discrétion et d’impartialité, il peut être contacté au 06 47 51 35 83.

  • C’était hier : Le Père Noël s’invite à la caserne

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 23 décembre 2001.

    caserne jean-cabanierUn hôte de marque chez les pompiers (Photos archives, décembre 2001).

    Un véritable concert de sirènes a présidé samedi à l’arrivée tant espérée du grand bonhomme à la longue barbe blanche. Un tel invité de marque a bien sûr impressionné tous ces bambins, heureux de pouvoir enfin sympathiser avec ce trop mythique Papa Noël. Dehors et sous les étoiles, un couple de rennes piaffait d’impatience, tout en lustrant la plaque d’un traîneau immatriculé « 3 Sam 123 ». Prié de se joindre à la fête, Papa Noël a pu constater la chaleureuse ambiance qui règne au sein du jeune corps des soldats du feu chalabrois. Il décidait même de faire une petite entorse à la tradition, au grand dam d’un attelage aux limites de l’hypothermie, en prolongeant l’escale auprès de la grande famille des sapeurs-pompiers du Kercorb.

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier